Le problème n'a pas encore été résolu et divers événements ont retardé sa résolution (déménagement, service client un peu particulier...)

Prenez soin de vous en ces temps un peu particuliers :)

Khin (17/03/2020)


Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

Flying Machine - La Vis à Nuage

Répondre
Avatar de l’utilisateur
VincentB
Messages : 110
Inscription : 21 novembre 2013, 19:34
Localisation : Béziers
Contact :

Flying Machine - La Vis à Nuage

Message par VincentB » 07 avril 2014, 18:46

Bonjour à toutes et tous,

Après m'être presenté dans la section adéquate, je vous présente ici mon dernier projet de "maquette". Ce n'est certe pas du steampunk pur et dur, mais je pense que l'engin est assez proche de votre monde et devrait en intriguer quelques un(e)s

Je vous présente ma dernière maquette "La Vis à Nuage" qui est une invention d'Honoré Dartiguenave, construite de 1874 à 1876
Tous les détails sont sur mon site http://www.retroplane.net/flying-machine/page1.htm
Manquant cruellement de documents j'ai essayé de me remettre dans le contexte de l'époque pour extrapoler certains détails. Ce n'est donc pas une pure maquette.
Cet aéronef était prévu pour transporter des passagers.
Le modèle réduit est à l'échelle 1/12e, 3m d'envergure et 1.50m de long et devrait voler comme mes autres maquettes, c'est à dire en planeur.
Je suis malheureusement limité dans mes délires créatifs par le poids final de l'engin pour qu'il puisse voler, je ne peux donc pas pousser les détails à outrance et je dois limiter l'usage du cuivre, laiton, acier...

Quelques, photos:
Voici la Vis a Nuage® qui est la pièce maitresse de cette flying machine, réalisé en cuivre et laiton, brasé à l'argent. L'idée était de faire tourner cette vis par un moteur à vapeur afin de s'accrocher dans les nuages et voyager ainsi au gré du vent.
Image


Puis la paire de roues du train principal, les bandages de caoutchouc étaient déjà inventés, mais n'étaient pas encore chose courante à l'époque, elles sont donc en bois comme sur les charettes, bandées d'acier posé à chaud.
Image


Puis naturelement il faut une cheminée, normal pour une steam machine. Elle est confectionnée en tôle d'acier doux, ornée de laiton, l'acier est bruni au Klever
Image


Voici la Vis à Nuage, montée sur la façade avant, qui est formée par martelage dans de l'acier doux, bruni également. Orné là aussi de laiton brasé à l'étain. Les ornements de laiton sont découpés dans un mélange de 3 parts d'eau + 1 part d'acide chlorhydrique + 1/2 part d'eau oxygénée
Image


Viennent ensuite la confection des couples, qui donnent la forme du fuselage. Chaque couple est composé d'une quarantaine de pièces de contre-plaqué ajustés et collés. Ils sont peints style fer rouillé avec des faux rivets, qui sont des gouttes de colle blanche appliquées à la seringue. Cela donne un petit air structure tour Eiffel.
Image


Les premiers couples assemblés, cela donne ceci, pour l'instant cela ressemble un peu à un gros insecte.
Image


Qui dit machine à vapeur dit chaudière. Ce sont des LED rouge et orange scintillantes qui imitent la fournaise, une photo de brasier est collée dans le fond. L'effet est assez réaliste
Image


D'autres ornements en laiton découpés à l'acide
Image


Le fuselage commence à prendre forme
Image


La génératrice pour alimenter les luminaires, LED scintillantes jaunes pour imiter le courant instable de l'époque
Image


Si jamais je suis trop HS avec le monde steampunk, arrêtez moi, je ne me vexerais pas ;)
La suite demain...
Dernière modification par VincentB le 29 septembre 2014, 16:11, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Alyanna
Messages : 214
Inscription : 27 mars 2014, 19:36
Localisation : Paris
Contact :

Re: Flying Machine

Message par Alyanna » 07 avril 2014, 19:24

Wow, c'est impressionnant :o
Bravo pour ce beau boulot.

Et je pense que tu vas en fasciner plus d'un ici 8-)
"That is not dead which can eternal lie, and with strange aeons even death may die."

Archibald Faraday
Messages : 13
Inscription : 28 mars 2014, 19:15

Re: Flying Machine

Message par Archibald Faraday » 07 avril 2014, 19:39

J'adore !!!

J'espère que tu n'auras pas une charge alaire trop imposante ! A nsuivre !

Si toutefois tu y arrives, (Et c'est ce que je te souhaite, ne serait-ce que pour le soucis du détail sur cet engin !), tu pourras prétendre à intégrer la "Société Royale d'Exploration Aérienne" ! :D

(Je ne sais pas si cela existe, mais si toutefois ce n'était pas le cas, il faudrait peut-être y remédier afin de pouvoir explorer de lointaines contrées aux curiosités scientifiques inimaginable !!!)

Avatar de l’utilisateur
Mycroft
Messages : 9193
Inscription : 28 décembre 2009, 14:20
Localisation : Breizh

Re: Flying Machine

Message par Mycroft » 07 avril 2014, 21:03

très belle réalisation.
J'aurais des question :D
Le klever, c'est bien du produit de bronzage pour les fusil ?
Qu'elle est la concentration de ton eau oxygéné?
Aurais tu des détails sur la réalisation de ta vis ?

Avatar de l’utilisateur
VincentB
Messages : 110
Inscription : 21 novembre 2013, 19:34
Localisation : Béziers
Contact :

Re: Flying Machine

Message par VincentB » 08 avril 2014, 07:10

Bonjour tout le monde,
Archibald Faraday a écrit : J'espère que tu n'auras pas une charge alaire trop imposante ! A suivre !
A 6kg l'engin fera que 54g/dm² ce qui est tout à fait raisonnable, ça me laisse une marge si c'est éventuellement un peu plus lourd
Mycroft a écrit : Le klever, c'est bien du produit de bronzage pour les fusil ?
Qu'elle est la concentration de ton eau oxygéné?
Aurais tu des détails sur la réalisation de ta vis ?
Mycroft, oui le Klever de chez Ballistol c'est pour bronzer les armes, super produit pour l'acier, seul inconvénient/difficulté pour moi, ne pas avoir de bavures de brasure car ça ne teinte pas autre chose que l'acier et laisse donc des tâches. L'eau oxygénée c'est la marque Onyx qu'on trouve partout chez Castruc ou autre brico, c'est indiqué 130 Vol - l'acide est de même marque, indiqué 23%. Je découpe les motifs dans du vinyl autocollant (avec une robocraft) je colle le motif d'un côté sur le cuivre ou laiton, de l'autre côté je masque toute la surface avec du vinyl et je plonge dans le bain d'acide pendant environ 2h pour une découpe de 0.2mm d'épaisseur. On pourrait peut être aller plus vite en chargeant les doses, mais après faudrait surveiller de près que l'acide ne grignote pas le motif par les chants, donc je préfère cette découpe lente, au pire si on laisse une heure de trop on a 1/10e de mm grignoté sur chant....

La vis, ce sont des rondelles de cuivre, (épaisseur 0.5mm) là simplement découpées à la cisaille
Image
Image
La 1ere rondelle, la plus grande est brasée à la suivante, j'ai fais un petit chanfrein à la lime pour avoir plus de surface de brasage que juste l'épaisseur du cuivre. Une fois brasé, je mets en forme sur l'axe, à la main, le cuivre est devenu tout mou, bien recuit par la temperature du brasage. Quand c'est mis en forme, je brase la rondelle suivante... Pour mieux comprendre il faut le faire en carton avant.

Si besoin je peux envoyer par email le dxf des rondelles remis ou non à l'echelle de votre choix. C'est vrai qu'une vis comme ça sur un casque ou en frontal ça le ferait :lol: D'ailleurs plus grande à votre échelle, on pourrait se passer des brasures et assembler les rondelles avec des rivets.


Bon, on passe maintenant à la partie mécanique. Le stabilisateur est actionné par des chaines. Les axes sont montés sur roulements à bille, (les roulements existaient à l'époque)
Image


Les 2 servomoteurs actionnant le stabilisateur et la dérive. Peints tout de même couleur cuivre oxydé pour camoufler cette trace du XXIe siècle
Image


Les gouvernes sont faites en tubes inox de 4mm brasés à l'argent, puis peint façon acier rouillé
Image
Image


Quelques détails: le poste de conduite. Pour vous rendre compte de l'echelle, les instruments font 10mm de diamètre
Image
Image


D'autres luminaires à l'arrière du fuselage. Le fuselage sera entière coffré de baguettes de red cedar chanfreinées, avec des cerclages, un look tonneau. Et il y aura 6 gros hublots pour voir l'intérieur.
Image


Là j'avoue avoir fait au plus simple, les personnages, poupées Victoriennes proviennent du commerce, d'habitude je confectionne avec mon épouse tous mes pilotes de planeurs, en général ech 1/4, mais là vu la petite taille des vêtements, ech 1/12e, j'ai préféré acheter toutes faites les poupées.
Image

Une autre vue, avec les balustrades en cuivre, découpe également à l'acide et brasure étain sur fil de cuivre.
Image


Entoilage de l'empennage. La toile est un tissu polyester thermorétractable utilisé pour le modélisme et à la base pour l'aéronautique grandeur. La toile d'origine blanche/ecrue est teintée avec des teintes à bois (gris+acajou). Des petits oeillets de 2mm sont posés sur le pourtour. La toile est maintenue sur les tubes de devant et côtés par collage avec un film thermofusible. Puis laçage avec de la cordelette de coton tressé de 1mm. Une fois que la toile est bien maintenue partout, on chauffe au fer à repasser et la toile se tend. C'est la tension qui donne ce cintrage derrière au bord de fuite.
Image


Coutures sur les nervures avec de la cordelette de coton tressé plus fine (0.5mm)
Image


Et une vue d'ensemble, je voulais un look un peu chauve souris, je pense que ça s'y rapproche. La pointe de cuivre à la queue est faite dans de la feuille de cuivre de 0.1mm, matière extrêmement malléable
Image


Et voilà où j'en suis actuellement
Image


Pour ceux que ça intéressent, (je ne vais pas faire tout en double ici) il y a 3 pages de ce début de construction sur mon site, avec plus de photos et de détails sur les techniques de construction
http://www.retroplane.net/flying-machine/page1.htm

et une petite video (qui évoluera) de présentation, http://www.retroplane.net/flying-machin ... -Nuage.wmv

je vous tiendrais au courant de la suite de la construction, mais ça se fera doucement, encore au moins 6 mois de travail. Là je cogite sur le plan des ailes. Je reste à disposition si vous avez des questions ;)
Tiens au fait, avez vous connaissance d'engins similaires? je n'ai rien trouvé sur le net, les seules flying machines trouvées sont soit virtuelles en dessin 3D, soit des petites maquettes statiques, mais je n'ai rien trouvé destiné à voler radiocommandé
Dernière modification par VincentB le 16 mai 2014, 19:14, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Mycroft
Messages : 9193
Inscription : 28 décembre 2009, 14:20
Localisation : Breizh

Re: Flying Machine

Message par Mycroft » 08 avril 2014, 08:37

Merci beaucoup pour toutes ces informations, je suis sûr que ça peu ouvrir beaucoup de perspective en matière de créations. En tout cas ça m'inspire. :D

Si ça ne te dérange pas je me servirais de tes informations sur la gravure du laiton pour compléter le tutos que j'avait fait il y a longtemps http://www.steampunk-fr.com/viewtopic.php?f=99&t=7078

et pour la vis, je pense que ça pourrait intérresser pas mal de monde.

[Edit] pour répondre à ta question, sur les modélisme aérien, j'en n'ai jamais vu. Quelques insectes à vapeur ou mini char d'assaut. Je crois me souvenir qu'il y avait un projet d'aéroglisseur steampunk et de zepplin dans les messages de l'atelier.

Avatar de l’utilisateur
VincentB
Messages : 110
Inscription : 21 novembre 2013, 19:34
Localisation : Béziers
Contact :

Re: Flying Machine

Message par VincentB » 08 avril 2014, 08:47

Oui pas de soucis tu peux reprendre des infos si besoin. Je viens de regarder celui que tu as fait, je vois que c'est indiqué de ne pas utiliser de récipients en plastique, perso j'ai testé et il n'y a pas de soucis, testé dans des bacs de glace et des box plastiques, l'acide n'attaque absolument pas. D'ailleurs ces produits sont conditionnés en bouteille plastique et l'acide n'attaque pas non plus le vinyl autocollant que j'utilise pour le masquage. Le vinyl comme masquage est bien pratique, surtout si on possède un plotter de découpe, mais évidement ça ne permet pas des détails aussi fins qu'un transfert au fer d'une impression laser.

Avatar de l’utilisateur
Mycroft
Messages : 9193
Inscription : 28 décembre 2009, 14:20
Localisation : Breizh

Re: Flying Machine

Message par Mycroft » 08 avril 2014, 12:11

Je déconseillais l'utilisation des récipient en plastique car la réaction dégage plus ou moins de chaleur, suivant la dose d'eau oxygéné et le volume de mélange utilisé.Il m'est arrivé d'en faire fondre, et lorsque le mélange se répand.... bref :D

Avatar de l’utilisateur
VincentB
Messages : 110
Inscription : 21 novembre 2013, 19:34
Localisation : Béziers
Contact :

Re: Flying Machine

Message par VincentB » 08 avril 2014, 13:10

Ho oki je n'avais pas pensé à la chaleur, perso je n'ai pas remarqué de dégagement de chaleur, mais je mets assez peu du mélange dans le récipient, 1 cm de haut, juste de quoi recouvrir en surface la plaque de cuivre, peut être que ça explique.

Mlle Renard
Messages : 2310
Inscription : 14 mai 2010, 09:34
Localisation : Au fond d'une combe

Re: Flying Machine

Message par Mlle Renard » 08 avril 2014, 18:40

Pour citer un célèbre anime réputé pour les lunettes improbables du héros : This is the drill that will pierce the heavens !

Très très belle réalisation, je suis bluffée, tant par la qualité d'exécution que le souci du détail de miniaturisation.

Répondre

Revenir à « Vos Créations »