Go to footer

Aller au contenu


[Roman] Ravage de Barjavel

Littérature et écrits des XIXe et début XXe siècles

[Roman] Ravage de Barjavel

Messagepar Felnyr » 29 Novembre 2009, 23:55

Je m'étonne de ne pas avoir vu de topic concernant ce livre. Peut-être ce livre n'est-il pas très aimé mais allez, je me lance quand même!
Pour moi, il contient des éléments de ce que Oswald Bastable appelle le "proto-steampunk" : Ecrit par Barjavel durant la deuxième guerre mondiale, il décrit un futur plutôt pessimiste où les hommes sont totalement asservis à la technologie. Seulement un jour, tout s'arrête...S'en suit un exode d'un petit groupe au milieu du chaos, cherchant à atteindre la campagne, le dernier refuge, là où les hommes savent encore vivre comme autrefois. De nombreux périples les attendent bien entendu,
Je vous l'accorde, le thème n'est pas très original. Le plus intérressant, c'est la manière dont Barjavel voit le futur, et comment il le décrit avec le plus grand soin : Des policiers, arborant fièrement leur sabre, se baladent dans des rues éclairées et chauffantes, où se bousculent des voitures volantes. Le tout sans même penser à l'électronique. Barjavel a du réinventer (ou plutôt inventer le premier) toutes les choses qui font notre technologie d'aujourd'hui avec les idées d'alors. D'un livre de science fiction, on passe à une histoire plutôt steampunk à mon goût (d'où le proto-steampunk).
L'intérêt du livre est donc double: d'une part l'histoire est plutôt prenante si on lui laisse sa chance et si on accepte les codes de l'époque. D'autre part (et surtout) il est très intérressant de voir ce que penserait du futur un homme de 1940, et surtout comment seraient influencées ses idées par la guerre et l'Occupation (en particulier la fin).
J'espère vous avoir donné envie de le lire!
Felnyr
 
Messages: 9
Inscrit le: 29 Novembre 2009, 17:45


Re: [LIVRE] Ravage de Barjavel

Messagepar oswald bastable » 30 Novembre 2009, 10:11

Je suis doublement heureux de la rubrique de Felnyr concernant cet ouvrage de Barjavel.
Premièrement parce que Barjavel est un très bon Auteur de sf un petit peu tombé dans les oubliettes mais qui pourtant rédigea de bon ouvrages comme "Ravage" ou "Le voyageur imprudent".
Ensuite je suis heureux de voir que sur ce forum,un de nos membres n'hésite pas à citer un auteur "d'anticipations anciennes".
Toutefois,si je peux juste faire une petite remarque,je ne pense pas qu'il s'agisse là d'un roman "proto steampunk"Pour ma part je pense qu'il s'agit ici d'un roman post cataclysmique,une contre utopie qui dénonce le pouvoir corrupteur de la machine.
Dans ce roman,c'est la disparition de l'électricité qui force l'humanité à une régression de la technologie,alors que dans un roman steampunk c'est l'apparition d'un nouvelle technologie,en occurrence la vapeur,qui va modifier le cour des choses et entrainer le destin de l'humanité dans une histoire et un futur totalement différent.
En fait dans ce livre nous ne sommes pas confrontés à une évolution,mais plutôt à une régression de l'espèce humaine.
Toutefois "régression" n'est pas synonyme de décadence,en effet dans bon nombre de roman "d'entre deux guerres" pas mal d'écrivains,confrontés à la guerre et à la folie des hommes préféraient imaginer un futur ou nous serions au plus prés de la nature,un retour aux sources en quelque sorte.
Roman "post cataclysmique"en guise d'avertissement aux générations futures,un roman à la limite "écolo" sur les dangers de l'asservissement de l'homme par la machine.
Mais je crois que,au delà du thème et de son appartenance à tel ou tel genre,il en résulte un bon ouvrage à lire sans modération,un auteur à découvrir sans aucun problème.
Pour conclure,merci encore à Felnyr,d'avoir exhumé cet illustre pionnier et je ne vous cache pas que je vais vous faire découvrir par l'intermédiaire de ce forum,un grand nombre d'écrivains et d'illustrateurs qui oeuvrérent pour notre grand plaisir à l'édification d'un genre qui quelques décennies plus tard,allait devenir l'objet de cet outil que vous avez actuellement entre les mains.
Il est a noter que l'idée d'une disparition totale de l'énergie électrique fut traitée antérieurement par un écrivain Français :Henri Allorge avec son roman "Le grand cataclysme" en 1922 et par un auteur Italien: Luigi Motta et son célèbre "Princesse des roses " rédigé quand à lui en 1914.
Image
oswald bastable
 
Messages: 91
Inscrit le: 06 Novembre 2009, 09:37


Re: [LIVRE] Ravage de Barjavel

Messagepar Felnyr » 30 Novembre 2009, 14:57

Ah, je suis content de voir un autre amateur de Barjavel :)
Par contre je dois encore potasser mes genres littéraires : proto-steampunk, steampunk, post-cataclysmique... Je nage un peu :p Je vais vérifier s'il y a un post à ce sujet, sinon je trouve que ça serait une bonne idée de donner des points de repères pour les différents styles, comme ce que tu dis Oswald au sujet de l'apparition d'une nouvelle technologie. Il y a bien wikipédia, mais bon autant lancer le sujet!
Quant aux deux livres que tu cites, ils me donnent envie de faire un tour à la bibliothèque!
Quant au voyageur imprudent... c'était le second livre dont je voulais justement parler :D
Felnyr
 
Messages: 9
Inscrit le: 29 Novembre 2009, 17:45


Re: [LIVRE] Ravage de Barjavel

Messagepar Emile Clapeyron » 30 Novembre 2009, 15:26

de mon souvenir, j'ai pas été un grand fan de ce livre.
je l'ai lu de bon coeur, parceque c'était demandé au collège (et qu'à l'époque, j'étais un élève studieux), mais il m'avait pas beaucoup plus plu que ça.
mais bon, mes goûts au collège et ceux de maintenant sont pas forcément les mêmes!
la magie est le refuge de l'incompétence. nous autres mécaniciens, nous contrôlons le monde

steamer, moi? non, vaporiste !


les goggles, c'est mainsteam
Avatar de l’utilisateur
Emile Clapeyron
 
Messages: 6442
Inscrit le: 02 Septembre 2009, 15:16


Re: [LIVRE] Ravage de Barjavel

Messagepar oswald bastable » 30 Novembre 2009, 15:39

IL est certain que les genres se mélangent et se confondent et qu'avec les auteurs un peu "anciens" c'est le désert total en matière bibliographique.
Un des rares site ou il est possible de trouver quelques repères est le suivant
http://forums.bdfi.net/viewforum.php?id=5
Les thématiques sont assez vastes et il est possible d'y trouver son bonheur, un véritable réservoir pour celui ou celle qui veut s'abreuver à la source de vieux textes de Sf
Les nouvelles technologies qui firent le délice de nos ancêtres en matière de littérature conjecturale sont finalement assez réduites et se basent uniquement sur l'électricité ou la vapeur (ce qui me fait souvent dire que toute cette littérature peut-être assimilée au "proto steampunk") mais le plus important dans toutes ces œuvres est non seulement le contexte temporel ( souvent les histoires se déroulent fin 19 éme début 20 éme) mais également l'ingéniosité et l'audace en matière d'inventions dont font preuve ces auteurs.
Hélas pour les romans cités plus haut, pour celui de Henri Allorge il te sera peut-être possible de le trouver sur le net d'occasion ici par exemple:
http://www.priceminister.com/offer/buy/ ... ncien.html
Pour le Luigi Motta,il s'agit d'un ouvrage assez rare que j'ai eu la chance de trouver il y quelques années.
Tout le problème est là :de nos jours,trouver un éditeur assez téméraire pour rééditer toutes ces merveilles qui dorment dans nos bibliothèques n'est pas une mince affaire.
Ton prochain livre de Barjavel va te plaire encore plus car il s'agit ici d'un voyageur qui se déplace dans le temps au moyen d'un scaphandre un peu spécial....super!
Image
oswald bastable
 
Messages: 91
Inscrit le: 06 Novembre 2009, 09:37


Re: [LIVRE] Ravage de Barjavel

Messagepar Felnyr » 30 Novembre 2009, 15:41

@ Emile: Aaah je comprend, si on m'avait demandé de le lire au collège, ça m'aurait vite cassé les pieds. La "faute" sans doute au fait que le livre commence à sérieusement dater et que le style des années 40 peut sembler parfois un peu naze, puritain, avec ses bonnes vieilles valeurs de nos grands mères. Mais si l'on prend de la distance avec tout ça, on peut vite en sourire. Dans "le voyageur imprudent", à un moment les héros font une réflexion concernant le fait que la tête des femmes n'est vraiment pas essentielle à leur survie. Ce genre d'humour sent la vieille éducation à plein nez, et ce que Barjavel voulait qu'on lise en se disant "Ma foi, ce bougre a bien raison!", aujourd'hui on se contente de hausser les yeux et de plaindre la femme de ce bon vieux René.

Bon, maintenant là je ne fais qu'excuser le style, si par contre tu n'as pas non plus aimé l'histoire, je suppose que je dois m'avouer vaincu :)
Felnyr
 
Messages: 9
Inscrit le: 29 Novembre 2009, 17:45


Re: [LIVRE] Ravage de Barjavel

Messagepar Felnyr » 30 Novembre 2009, 15:45

@ Oswald: Merci pour les liens, je vais y faire un tour directement!
Pour le voyageur imprudent, oui je l'ai déjà lu et je comptais aussi peut être faire un post sur lui, j'adore une nouvelle fois la tournure que prend l'imagination d'un type qui ne penserait jamais à toutes ces histoires de nano-technologie, électronique, espace quantique et machin chose!
Felnyr
 
Messages: 9
Inscrit le: 29 Novembre 2009, 17:45


Re: [LIVRE] Ravage de Barjavel

Messagepar oswald bastable » 30 Novembre 2009, 17:02

Il est évident que se genre de lecture doit se prendre avec une certaine distance mais je ne pense pas que chez Barjavel le style soit trop rétrograde ou vieille France.
Dans ce genre d'ouvrage il faut savoir parfois faire abstraction d'un style qui peut parraitre un peu désuet et souvent lorsque je lis ce genre d'ouvrage j'ai une certaine condescendance . Ce qui prime avant tout ,c'est l'inventivité de l'œuvre.
Dans la majorité des cas,je suis un chasseur d'idées en matière de "conjecture rationnelle" et il ne faut pas croire que livre ancien est synonyme de ringardise et consulter les romans et nouvelles de M.Renard ou de Rosny Ainé nous prouvent une fois encore que les ancêtres étaient de véritables précurseurs.
Allez Hop! une petite image au gout du jour

Image
Image
oswald bastable
 
Messages: 91
Inscrit le: 06 Novembre 2009, 09:37


Re: [LIVRE] Ravage de Barjavel

Messagepar Emile Clapeyron » 01 Décembre 2009, 09:34

Felnyr a écrit:@ Emile: Aaah je comprend, si on m'avait demandé de le lire au collège, ça m'aurait vite cassé les pieds. La "faute" sans doute au fait que le livre commence à sérieusement dater et que le style des années 40 peut sembler parfois un peu naze, puritain, avec ses bonnes vieilles valeurs de nos grands mères. Mais si l'on prend de la distance avec tout ça, on peut vite en sourire. Dans "le voyageur imprudent", à un moment les héros font une réflexion concernant le fait que la tête des femmes n'est vraiment pas essentielle à leur survie. Ce genre d'humour sent la vieille éducation à plein nez, et ce que Barjavel voulait qu'on lise en se disant "Ma foi, ce bougre a bien raison!", aujourd'hui on se contente de hausser les yeux et de plaindre la femme de ce bon vieux René.

Bon, maintenant là je ne fais qu'excuser le style, si par contre tu n'as pas non plus aimé l'histoire, je suppose que je dois m'avouer vaincu :)

à dire vrai, j'me souviens plus. c'est pas jeune, mon collège. j'me souviens juste que à la fin, il meurs très très vieux, qu'il a eu plein de femmes (une des perso du roman est tout de même sa "première femme") et plein d'enfants. et j'avais pas trop aimé voir le héros se poser finalement en dieu sur terre vis à vis des autres survivants
la magie est le refuge de l'incompétence. nous autres mécaniciens, nous contrôlons le monde

steamer, moi? non, vaporiste !


les goggles, c'est mainsteam
Avatar de l’utilisateur
Emile Clapeyron
 
Messages: 6442
Inscrit le: 02 Septembre 2009, 15:16


Re: [Roman] Ravage de Barjavel

Messagepar Doc Poledra » 16 Juillet 2013, 12:54

Contrairement à Emile je suis une grosse fan de Barjavel, depuis le collège jusqu'à aujourd'hui. Cela dit:
Emile Clapeyron a écrit:j'avais pas trop aimé voir le héros se poser finalement en dieu sur terre vis à vis des autres survivants


Moi non plus, et d'ailleurs ce n'est pas fait pour être aimé du lecteur, au contraire. Le "héros" devient vieux, réac, tyrannique, et finit par payer de sa vie son passéisme dictatorial. Place aux jeunes: il meurt, et le progrès peut repartir. Nouveau cycle, nouvelles technologies... Nouveau désastre? Ou pas, seul l'avenir le dira. Comme beaucoup des oeuvres de Barjavel, la fin de Ravage est très ouverte, et c'est une des choses que j'aime le plus chez lui.
"Sometimes I'm callous and strange."
Avatar de l’utilisateur
Doc Poledra
 
Messages: 268
Inscrit le: 03 Novembre 2009, 13:16
Localisation: picardie

Suivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Loge des gendelettres

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités