Go to footer

Aller au contenu


Les voies d'Anubis, un roman fondateur ?


Re: [Débat] Les voies d'Anubis, un roman fondateur ?

Messagepar Sephiel » 01 Janvier 2010, 23:05

Sans avoir votre bagage littéraire, je donne mon avis en me rangeant du côté de Cyrrus et Arphyss.

On retrouve ce besoin de définir des genres et des sous genres en littérature, comme d'autres formes d'art comme la musique (les multiples "styles" du mouvement métal par exemple) et j'ai du mal à en comprendre le besoin lorsque cette classification devient trop extrême.

A force de catégoriser et de sous-catégoriser des œuvres, ne tend-t-on pas à avoir au final une catégorie par œuvre ?

Si je reprends l'exemple de l'arbre et que je m'intéresse au chêne en particulier, je découvre ceci :

Chêne
Règne : Plantae
Sous-règne : Tracheobionta
Division : Magnoliophyta
Classe : Magnoliopsida
Sous-classe : Hamamelidae
Ordre : Fagales
Famille : Fagaceae

Et ce que les romans doivent avoir le même genre de classification ? est ce qu'un morceau de musique doit être classé d'une manière similaire ?

Münsingen, en parlant de l'intérêt de définir les différents genres littéraires, tu utilises ces termes : C'est le B-A BA de la démarche scientifique Mais on ne parle pas de science, là, on parle de romans. On parle d'œuvres artistiques.
Bon, à vrai dire, j'ai tort. On ne parle pas de romans mais de classification de romans.
Mais malgré tout, ne pourrait-on pas avoir un peu moins de "rigidité" scientifique ?

Je comprends bien entendu l'intérêt de la classification mais lorsqu'on parle d'œuvres artistiques, personnellement, j'opterais pour laisser une zone de flou, une appréciation personnelle.
Sephielopolis : www.sephiel.com
Avatar de l’utilisateur
Sephiel
 
Messages: 313
Inscrit le: 23 Novembre 2009, 18:49
Localisation: Paris


Re: [Débat] Les voies d'Anubis, un roman fondateur ?

Messagepar sypurk » 07 Mai 2011, 15:53

Tiens je vois que mon mémoire est linké dans ce forum ^^

pour information, ce mémoire a été réalisé dans le cadre de mes études en architecture, il m'a valu un 16/20 :D

je vois que le débat est tourné fort sur la littérature, ce qui n'a pas été le cas de mon approche pour ce mémoire, mais un plaisir de voir celui-ci utilisé.

ps: Syrene de l'Amarante, j'aimerai pouvoir lire ton mémoire sur le sujet ^^, mine de rien le steampunk est méconnu par les gens et il existe très peu de documentation à son sujet...
sypurk
 
Messages: 1
Inscrit le: 07 Mai 2011, 15:49


Re: Les voies d'Anubis, un roman fondateur ?

Messagepar w.ashbless » 06 Juillet 2011, 13:07

Salut ! J'ai finit ce bouquin il y a 2 semaines environ et je me suis régalé. Effectivement, il n'y a pas ce qui fait aujourd’hui la base du steampunk : les machines à vapeur et dire ça, c'est aussi en soit réducteur quand on connait les nombre de caractères qui se rapportent au mouvement. Je ne suis pas deçu pour un sou du roman mais le libraire m'ayant conseillé ce livre pour mon cycle steampunk, je m'attendais à y trouver une peu plus de ferraille et vapeur. Néanmoins, ça reste une très bonne uchronie, pleine de rebondissement, des personnages caractérisés, etc.
Selon moi, ce qui se rapproche le plus du steam punk dans ce roman, c'est l'époque à laquelle il se déroule, à savoir le 19em siècle. Mais on y perçoit même pas l'avènement d'une révolution industrielle ! Il y est plus question de magie et voyage dans le temps. Donc c'est sûr que les gens qui s'attendent à trouver des locomotives ou autres machine seront déçus.
Mais je persiste à dire que c'est un très bon bouquin.
w.ashbless
 
Messages: 7
Inscrit le: 06 Juillet 2011, 10:36


Re: Les voies d'Anubis, un roman fondateur ?

Messagepar Hauteclaire S. » 13 Mars 2013, 13:33

Je viens de le finir, j'ai été vaguement déçue. Pas tant en raison des persos qui sont originaux et donnent pas mal de caractère au récit, ni en raison de l'atmosphère assez bien décrite... Mais pour la trame un peu brouillon, avec des passages qui tirent en longueur, pour une intrigue confuse qui noie le poisson...

Par ailleurs, pour un roman qui prend pour pivot le magie égyptienne, j'ai pas trouvé ça très bien caractérisé, et sur presque 500 pages il doit à peine en avoir 40 qui prennent l'Egypte comme cadre. C'est très très centré sur l'Angleterre du tout début du XIXe siècle, avec les différentes cours des miracles londoniennes. Les quelques (rares) passages de magie égyptienne sont très ternes, sans détails vraiment immersifs...

Et bon, à la manière du Déchronologue, on a vraiment du mal à se retrouver dans les voyages dans le temps, qui vient d'où, qui est qui, qui est reparti pour revenir d'où ça qu'il sera lorsqu'il était autrefois ailleurs....

Il n'est pas franchement steampunk, même pas du tout, parce que c'est pas une brèche dans le temps qui rend une intrigue steampunk... Le cadre n'est pas steam, du moins pas au sens où je l'entends moi (1810 dans un Londres absolument pas industriel; une brève escapade en Egypte qui frustrera beaucoup les quelques lecteurs aux prétentions orientalistes, quasiment pas de descriptions, ni rien...)

Après, concernant les atouts du roman, il y a sa galerie de personnages bien travaillés (lorsqu'on arrive à savoir qui est qui), son humour avec des répliques caustiques plutôt sympa, et un Londres pré-victorien assez vivant et bien mis en scène, avec des ambiances de guildes de truands bien trouvées. Mais ça m'a assez difficilement tenue en haleine quand même, et je dirais pas vraiment qu'il s'agit d'un roman fondateur du steampunk, puisque pour ma part je n'ai pas retrouvé d'éléments très caractéristiques de ce mouvement. C'est un récit de voyage dans le temps via magie, point.
"Il y a une tendance aujourd'hui à mettre des accessoires steampunk partout. Dans une publicité de nourriture pour chiens par exemple... Et hop! Voilà du steampunk. Ce genre de choses annonce le début de la fin." J. Blaylock
Avatar de l’utilisateur
Hauteclaire S.
 
Messages: 1664
Inscrit le: 02 Février 2011, 21:45

Précédent

Retour vers Index du forum

Retour vers Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité