Coucou !

Désolé de l'indisponibilité du forum ces derniers temps. La situation actuelle n'a pas été très facile et ça a mis plus de temps que prévu.

Mais ça y est ! C'est revenu !

La récupération de mot de passe est toujours indisponible (un soucis d'hébergeur), mais vous pouvez contacter la page Facebook "Steampunk.fr" qui vous aidera pour une réinitialisation manuelle du mot de passe.

Khin
(29/11/2020)

[Roman] Les Fils de l'air, par Héliot

Avatar de l’utilisateur
Hérissonne
Messages : 78
Inscription : 11 avril 2012, 11:33
Localisation : Mon terrier
Contact :

Re: [Roman] Les Fils de l'air, par Héliot

Message par Hérissonne » 25 novembre 2012, 13:48

Un roman intéressant mais assurément pour un public d'adolescents !

L'avantage avec l'uchronie c'est que tout est permis, on peut remodeler l'histoire à sa guise en en changeant un petit élément et laisser l'imagination voguer comme elle l'entend dans un temps ancien.
Cependant lorsqu'on lit les Fils de l'Air en tant qu'adulte il y a quand même des éléments un peu dur à avaler, un peu trop gros. L'apothéose et l'évènement de trop pour mois se situe à la fin de l'oeuvre :

Attention Spoil


Je pense notamment à l'avènement de Louis XVI au titre de Président de Etats Unis pour le coup c'était vraiment ... gros et trop bizarre ^^' Après ça peu paraître logique si on compte sur le fait que la France a aidé les EUA dans la Guerre d'indépendance, mais moi ça m'a vraiment fait bugguer.

Fin de Spoil

Le fait de retrouver une famille royale bourrée de bon sentiments et de condescendance, adepte des valeurs de liberté, apparaît aussi étrange et quelque peu gênant mais pourquoi pas.
Il ne faut pas oublier que ce récit s'adresse à un public jeune en priorité et de ce point de vue ces extrapolations historiques peuvent apparaître mineurs.

Pour ce qui est de l'histoire en elle même, elle est totalement entraînante. Nous suivons particulièrement Charlotte la fille de Louis XVI et de Marie Antoinette qui, dès la nuit de leur fuite de Versailles, s'est découvert une véritable passion par la hauteur et le vol. Une héroïne intrépide mais pas surhumaine ce qui l'a rend d'autant plus proche d'une adolescente normale et attachante. C'est grâce à sa passion pour l'aviation et à son tempérament qu'elle s'est forgée son titre : la Fille de l'Air et non pas par un quelconque pouvoir ou don. Vous l'aurez compris j'ai particulièrement apprécié le personnage de Charlotte qui a su me m'étonner jusqu'à la fin.
D'autre part l'intrigue en elle même m'a agréablement surpris, l'aspect romantique que j'imaginais prépondérant (sans aucun fondement valable d'ailleurs) est largement délaissé pour faire place à une intrigue politique révélant un conflit mondial. Une guerre dons l'enjeu se situe dans les airs ! L'évolution de l'histoire est bien ficelé et on suit les évènement à différents niveau que ce soit d'un point de vue purement politique ou directement sur le terrain dans les différents camps.

Pour finir l'aspect Steampunk est vraiment bien travailler avec la constitution de l'entreprise de navigation aérienne par Louis XVI, la description des Charlènes/Dirigeables et autres engins. De plus tout les enjeux politiques et sociétales qu’entraîne la conquête des aires sont vraiment géniaux. Personnellement une fois le livre refermé j'en aurai bien vu un autre dans le même cadre mais pour un public adulte en approfondissant cet aspect :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Amatos
Messages : 151
Inscription : 27 juillet 2012, 17:25
Localisation : Nantes

Re: [Roman] Les Fils de l'air, par Héliot

Message par Amatos » 11 février 2013, 18:10

Dévoré en une journée ce bouquin. Bon à la base j'aime bien Héliot avec sa trilogie autour de la Lune. Dommage qu'on reste sur du roman pour "jeune" où les personnages manquent de profondeur ( j'aurais bien aimé qu'on parle un peu plus de surcouf ) et que l'ensemble va très vite, trop vite pour approfondir ce qui se passe. dommage quoi, après si ça permet de faire une base de futurs vaporistes/uchronistes pour prendre la relève de la fantasy quand ils auront complètement ratiboisé le sujet ça peut être positif.
Répondre

Revenir à « Romans et Nouvelles »