Coucou !

Désolé de l'indisponibilité du forum ces derniers temps. La situation actuelle n'a pas été très facile et ça a mis plus de temps que prévu.

Mais ça y est ! C'est revenu !

La récupération de mot de passe est toujours indisponible (un soucis d'hébergeur), mais vous pouvez contacter la page Facebook "Steampunk.fr" qui vous aidera pour une réinitialisation manuelle du mot de passe.

Khin
(29/11/2020)

[Roman] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Abbygael
Messages : 107
Inscription : 21 mars 2011, 00:00
Localisation : La Tchaux - Suisse

[Roman] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Abbygael » 30 juin 2011, 19:13

Image

Titre : La Horde du Contrevent
Auteur : Alain Damasio
Editeur : La Volte
Date d'impression : 2004
Site officiel : http://www.lahordeducontrevent.org/ (aller surtout dans l'univers du livre)

Quatrième de couverture :
Un groupe d'élite, formé dès l'enfance à faire face, part des confins d'une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l'l'origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un noeud de courage: la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d'un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.

Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d'un même feu l'aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d'un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Alain Damasio joue de sa plume comme d'un pinceau, d'une caméra ou d'une arme... Chef-d'œuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire.


Ah la horde... Grand moment de lecture ! De l'aventure, de la poésie, des sentiments, une écriture divine... Le premier livre que je refuse de continuer de lire par peur qu'il se termine... Le quatrième de couverture résume tout et rien à la fois, comme toujours. Le principe de l'histoire est dite : un groupe de personnes remontent le vent comme on remonte le lit d'une rivière pour en trouver sa source. Mais en marchant dans l'eau. Contre le courant. Ardue comme tâche ! Surtout qu'ils refusent de monter sur des vaisseaux flottant sur l'air, contrant le vent à pied. Le livre raconte l'histoire de cette 34ème Horde entre mille et un jeux de mots et traits d'esprit autour du vent. Le récit n'est pas raconté par un narrateur ou même par un seul regard. Les vingt-trois membres de la Horde prennent la parole chacun leur tour, donnant au livre un aspect de journal de bord écrit parfois au présent, parfois au passé,relatant les impressions de chacun à de moments différents. La plupart du temps, on suit Sov Strochnis, le scribe de la Horde. Chaque personnage a un style bien à lui et on différencie l'auteur des paragraphes par un symbole de ponctuation placé au début. Celui de Sov est )

Je ne vais pas m'attarder plus sur le style d'écriture tout à fait délicieux ou l'intrigue en elle-même, mais plutôt faire le lien avec le steampunk. Tout au long du récit, il est décrit de nombreux appareillages, véhicules ou solutions ingénieuses. L'énergie n'est pas la vapeur mais le vent. D'où le non-steampunk dans le titre du topic. Cependant, ces descriptions et l'atmosphère de certains passages me font penser au steampunk. Par exemple, les bateaux des Fréoles utilisant des turbines pour flotter, les traineaux de la Horde optimisés pour glisser dans l'air, les appareils de mesure de l'air des Fréoles et de l'aéromaitresse, Alticcio la ville flottante, etc, etc etc.

En fait, je n'ai pas pu résister à mettre un extrait du livre. Il s'agit de la description de cette fameuse ville flottante. Ce n'est qu'un aperçu de la ville qui est bien plus détaillée plus tard dans l'ouvrage.

Extrait du chapitre Alticcio :
) Caracole n'est jamais aussi fluide que lorsqu'il se sait attendu et écouté :
- Alticcio – Comment t'expliquer Princesse ? – Diantre ! Alticcio… Je ne sais pas, imagine !

- Oui…? J'imagine quoi ?

- Imagine un fleuve de vent… Imagine une ville verticale qui ne serait faite que de tours, de tours immenses et branlantes de plus de cent mètres de haut plantées au beau milieu du courant ! Imagine des beffrois de pierre et de bois, des cathédrales monotours flanquées de campaniles, imagine des pharéoles qui hululent la nuit et se répondent ! Imagine des châteaux d'eau, des palais en verre juchés sur des pitons de marbre ! Imagine des cabanes perchées dans des arbres majestueux, avec un colimaçon enroulé autour ! Imagine des colonnes vertigineuses pas plus larges qu'un corps, avec des moines assis au sommet, les fameux stylites, qui te haranguent quand tu empruntes une passerelle de corde ! Figure-toi la vie des nobles qui habitent les tours, ceux de la Haute – on les appelles les Tourangeaux – ces nobles qui intriguent, qui draguent et qui dorment là-haut près du ciel et ne touchent jamais terre. Ils se déplacent en baracrolle, en ballon d'air chaud, en aile volante ou en vélivélo.

- En vélivélo ?!

- Oui ! Quand ils n'empruntent pas leurs ponts de singe, ne sautent pas de terrasse en terrasse, ne glissent pas d'une tour à l'autre suspendus à un câble, assis dans une cage en osier.

- N'importe quoi ! Tu réinventerais la lune !

- Et en bas, écoute moi bien jeune fille : au pied de ces tours rampe et travaille la roture : les racleurs. En bas se tient le royaume poussiéreux de tes copains les airpailleurs qui filtrent et tamisent le vent du défilé jusqu'au delta… En bas, il n'y a que des habitants troglodytes, des galeries enterrées et quelques burons arc-boutés dans le lit du Fleuvent. En bas, il y a surtout ce qui tient les nobles en l'air, ce qui permet ballon et barcarolle, faribole et vie de palais…

- Quoi donc ?

- Les réflecteurs, mignonne ! Alticcio a cette particularité d'être située au débouché d'un canyon très encaissé, presque une fente, une incision dans la montagne. En amont de ce canyon, tu as une vallée très large qui se rétrécit progressivement en entonnoir. Si bien que le vent qui s'engouffre amont dans le goulet –pffffeee, il ressort aval avec une vitesse et une pression énorme – sccchhhha ! Les piles des tours ne tiendraient pas sous l'abrasion si les pionniers n'avaient et l'idée et le culot d'installer, que dis-je, de cribler le lit du fleuve de grands panneaux en métal inclinés, sur lesquels vient buter le courant. Tu me suis, poupée ? Grâce à ces réflecteurs, le vent horizontal ricoche vers le haut. La cité est en quelques sorte portée, soutenue du sol par un matelas d'air ascendant qui permet aux Tourangeaux de planer paisiblement en altitude.

- Sov, dis quelque chose ! C'est n'importe quoi ! Il me prend vraiment pour une cueilleuse !



Voilà ! Je ne peux que vous encourager à le lire ! Les descriptions des paysages, villes, véhicules, ambiances et personnages sont tout à fait exquises. Et la fin est à couper le souffle, c'est le cas de le dire !
Dernière chose, comme j'adore les livres un peu bizarre, les pages de celui-ci ne sont pas numérotées dans le bon sens. Il s'agit d'un compte à rebours, la première page commençant à 701 et la dernière à 0. A méditer...
Milana
Messages : 3489
Inscription : 21 août 2009, 19:46
Localisation : Paris

Re: [Roman, NS] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Milana » 20 juillet 2011, 12:34

La horde... un gros coup de poing dans la gueule ce bouquin.
J'ai adoré, ça m'a retournée, étonnée, bouleversée. Tout comme l'autre bouquin de Damasio, la Zone du dehors.
Et j'attends avec une impatience dévorante le troisième, Les Furtifs.

Par contre je n'aurais jamais pensé à faire le lien avec le steampunk.
Call me Jiminy
Icare
Messages : 3538
Inscription : 14 juillet 2011, 07:16

Re: [Roman, NS] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Icare » 20 juillet 2011, 12:46

Le bouquin est excellent, le phrasé est un délice. On a ici un vocabulaire de choix et l'auteur manie les mots avec talent.
L'intrigue est très bien ficelée de bout en bout même si, hélas, la chute finale est très téléphonée.
Avatar de l’utilisateur
Léo D'Albufera
Messages : 45
Inscription : 20 juin 2011, 09:34

Re: [Roman] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Léo D'Albufera » 08 août 2011, 13:26

Je ne peux malheureusement que pluossoyer : le livre est aussi excellent que la fin est decevante.
J'ignorais la preparation d'un troisieme ! Maintenant, j'ai deja hate :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Arphyss
Messages : 558
Inscription : 27 août 2009, 17:18
Localisation : Deux-laids-Monts, Confédération Helvétique

Re: [Roman] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Arphyss » 08 août 2011, 18:48

un chef d'œuvre ! La fin je m'y attendais, mais je n'ai pas été déçu.

Pas du tout steampunk par contre à mon avis. Juste particulièrement original.
L'équipage de La Société des Transports des Imaginaires Mécaniques est ravi de vous accueillir à son bord, embarquement immédiat pour une destination de réalité alternée !

jdr GN steampunk en Suisse depuis 2010 -> http://stim.jdrforum.com/
Avatar de l’utilisateur
Hauteclaire S.
Messages : 1738
Inscription : 02 février 2011, 21:45

Re: [Roman] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Hauteclaire S. » 08 août 2011, 20:54

Oh putain, ce bouquin était énorme! dans les deux sens du termes, il faisait 700 pages, vu que je lis un bouquin par an je me suis dis "cool, il va me durer jusqu'à la fin des vacances", et je l'ai lu en... 2 jours; impossible de s'en décoller! le récit est génialement mis en place, la narration faite par les 23 personnages de la Horde renouvelle sans cesse la lecture, l'auteur gère vraiment parfaitement tous les styles de discours, de l'argot au discours scientifique en passant par le style génial de Caracole...

Il n'y a vraiment rien qui est laissé au hasard dans ce livre, ni la trame principale, ni "l'histoire dans l'histoire" avec les relations d'amour ou de haine entre les 23 personnages. A travers les différentes narrations on peut voir se dessiner plein de psychologies très fines relatives à la place qu'ils occupent dans le groupe.

Sans tomber dans le kikoosteam à la noc, il donne vraiment dans la "science-fantasy", avec des aéronefs aux hélices démesurées, ses villes qui touchent le ciel, etc, etc... Le site officiel de l'auteur et du bouquin propose en plus des planches dessinées dont l'esthétique rappelle beaucoup les univers steampunk.
"Il y a une tendance aujourd'hui à mettre des accessoires steampunk partout. Dans une publicité de nourriture pour chiens par exemple... Et hop! Voilà du steampunk. Ce genre de choses annonce le début de la fin." J. Blaylock
Icare
Messages : 3538
Inscription : 14 juillet 2011, 07:16

Re: [Roman] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Icare » 08 août 2011, 23:34

Pour moi c'est la force des mots qui fait cette oeuvre géniale :)
Amalasùnthe
Messages : 888
Inscription : 29 juillet 2011, 16:27

Re: [Roman] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Amalasùnthe » 12 août 2011, 16:10

Je ne sais que rajouter, tout a été dit...
Une écriture sublime, très travaillée ( Combien de temps a-t-il mis pour écrire la joute de langage de Caracole? :shock: ), qui change selon la personnalité qui est prise en référence... (et cela permet de voyager entre eux sans que cela soit dérangeant pour la compréhension, de connaitre vraiment tous les personnages et leurs relations au sein de la horde). Des descriptions magnifiques, des palanquées de mots inventés (non, ce ne sont pas du tout des noms de lieux ou de personnages imprononçables en y, w, h, k, etc. , ils appartiennent tout simplement au vocabulaire et aux champs lexicaux de la horde, ils sont compréhensibles, naturels... j'adore), des personnages qui ont de la répartie...
J'aime, j'aime, j'aime.
J'essaye de me procurer la zone du dehors, j'espère que je mettrai la main dessus rapidement. J'avais entendu parler d'un projet de Damasio de faire une suite (mais en forme de "retour" ... non plus de 700 à 0, mais de 0 à 700), je ne sais pas ce qu'il en est. Plus de précisions sur les furtifs? Je n'ai pas trouvé grand chose...
Avatar de l’utilisateur
Eolithe
Messages : 3
Inscription : 10 août 2011, 09:53

Re: [Roman] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Eolithe » 13 août 2011, 11:06

Je vais abonder dans le sens des commentaires déjà émis, ce livre constitue vraiment un moment de lecture sans précédent!
Damasio a créé un univers incroyable de cohérence et de beauté. Il faut s'accrocher lors des premières pages car les personnages sont multiples et le monde a sa logique propre (structuré autour du vent) mais l'assimilation se fait sans peine et après, peut être une 100aine de pages (donc la 600 selon la pagination du livre ^^) on est pleinement familiarisé et alors on prend vraiment son pied!
Barkilphedro
Messages : 47
Inscription : 15 octobre 2010, 23:51
Localisation : Worldspawned péon

Re: [Roman] La Horde du Contrevent de Alain Damasio

Message par Barkilphedro » 13 août 2011, 14:50

Oui! Je plussois, super roman, et excellent pour exercer sa mémoire avec ses dizaines de personnages, de mémoire: Caracole, Erg, Golgoth... mince mais il y'en avait beaucoup plus !
Problems Only Steampunks Have:
"Speaking in a funny voice when the zeppelin leaks"
Répondre

Revenir à « Romans et Nouvelles »