Page 1 sur 1

Boris Akounine

MessagePublié: 16 Mars 2013, 16:29
par WuPunk-Hill
C'est pour toucher à un plus large public, mais surtout pour se sortir de l'esprit la morosité provoquée par la rédaction d'un important essai intitulé L'Écrivain et le suicide que Grigory Chkhartishvili, historien passionné des coutumes orientales (et particulièrement japonaises), rédigea Azazel, précurseur d'une série d'une dizaine de livre mettant en scène Éraste Pétrovitch Fandorine, conseiller spécial attaché au gouverneur de Moscou, dans une Russie de la seconde moitié du dix-neuvième siècle, mais également aux quatre coins du monde: Japon, France, Angleterre… Si Boris Akounine, pseudonyme sous lequel Grigory Chkhartishvili publie encore ses nombreuses productions littéraires, soucieux à l'instar de Rabelais de ne pas mélanger ses écrits sans prêter attention au domaine qu'ils concernent, ne s'est jamais penché sur le mouvement steampunk à ma connaissance, ses écrits peuvent représenter pour beaucoup de vaporistes une source de distraction, mais également d'information très étendue. En effet, chacun de ses romans mettant en scène des anarchistes, des criminels des bas-fonds moscovites, mais aussi parfois des entités plus connues de nous autres occidentaux comme Sherlock Holmes ou Jack l'Éventreur, n'est écrit qu'après de minutieuses recherches historiques, et l'on découvre sous la plume de ce talentueux auteur de nombreux aspects d'un pays aussi méconnu que l'Empire russe. Le personnage de Boris Akounine a rapidement connu un engouement national, puis mondial, à tel point que vous trouverez la majeure partie de son œuvre traduite en français et disponible aussi bien sur internet que dans de grands réseaux de bibliothèques.

Image
Image