[Série] Ripper Street de Richard Warlow

Où l'on parle projection d'images en mouvement.
Merle
Messages : 4659
Inscription : 18 décembre 2010, 12:52
Localisation : In a bar, under the sea
Contact :

[Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Merle » 24 janvier 2013, 17:34

Après Copper, BBC America, la branche US des chaînes du service public britannique enchaîne avec ses productions originales, même si cette fois, c'est une co-production BBC / BBC America. Ça a l'air un peu compliqué comme ça, mais ça permet, pour aller vite, de diffuser la série simultanément dans les deux pays sans considérations d'exclusivité ou de marché.

Image

Comme le nom de la série l'indique, nous sommes dans Londres, dans le quartier pauvre de Whitechapel, six mois après le dernier meurtre de Jack. Le spectre de l'Éventreur rôde encore dans les rues traumatisées et obsède tout le monde, surtout les flics, les prostituées et les criminels. Car dans le chaos de Whitechapel, d'autres meurtres sont commis, pâles copies du modus operandi de l'Éventreur menaçant de faire resurgir la panique chez la population.
Le commissaire Edmund Reid (l'excellent Matthew Macfadyen, truculent Oblonsky dans Anna Karénine ou l'ovni Athos des Mousquetaires 3D), du commissariat en charge de l'enquête sur Jack l'Éventreur jusqu'à l'arrivée de Scotland Yard, est lui aussi hanté par l'échec de la police. Son but est désormais de rétablir l'ordre dans un quartier misérable qui ne croit plus en l'action de la police, et de traquer derrière chaque nouveau meurtre les réminiscences de l'ombre du tueur. Il est assisté du rugueux sergent Bennet Drake (Jerome Flynn) pour jouer les gros bras et du capitaine Homer Jackson (Adam Rothenberg, la caution américaine du casting), venu en Angleterre à la fin de la guerre de Sécession.

Une nouvelle fois dans le genre de la série policière historique, Ripper Street n'évite pas l'écueil des stéréotypes féminins de l'époque, où la femme ne semble exister qu'en tant que prostituée, femme éplorée, bourgeoise, soit intrigante, soit victime, parfois les deux. En même temps, le contexte peut difficilement ignorer les prostituées, mais jusqu'à présent, les personnages féminins ne sont pas là pour qu'on s'intéresse à elles autrement que selon ces angles-là.

Image

Si la série pouvait s'éloigner du schéma classique du genre policier et du sempiternel meurtre impliquant des prostituées, elle a un grand potentiel de développement, que ce soit dans le contexte, cette paranoïa de fin de siècle qui agite une population meurtrie dans son humanité avec une figure d'autorité qui brasse beaucoup mais peine à exister, mais aussi grâce aux premiers rôles. C'est un plaisir de retrouver Jerome Flynn, l'impassible Bronn de Trône de fer) dans un rôle certes toujours bourru de nervis, mais il le fait tellement bien. Et pour une fois que l'excellent Matthew Macfadyen obtient un rôle de premier plan sans devoir s'enlaidir ou masquer son visage comme dans Anna Karénine, Les Mousquetaires 3D, ou Les piliers de la terre, ça n'est pas négligeable.

Après les premiers épisodes, le genre n'est pas révolutionné et on comprend vite qu'on n'est pas dans une reconstitution historique — et heureusement — on espère en tout cas un peu d'audace, même si ce n'est qu'un faible espoir. Il s'agit aussi pour BBC et BBC America de poser leur marque dans le paysage télévisuel américain et le simple fait de faire du policier l'historique XIXe semble suffire. C'est dommage.
Autant de motivation qu'une lettre de motivation.
Avatar de l’utilisateur
Doc Poledra
Messages : 268
Inscription : 03 novembre 2009, 13:16
Localisation : picardie

Re: [Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Doc Poledra » 03 juillet 2013, 10:54

J'en suis à l'épisode deux et je te trouve un peu dur! question de goût sûrement. En tout cas j'accroche bien pour l'instant.

J'ajouterai à ton portrait de la série qu'elle est pleine de détails qui pourraient bien plaire aux bidouilleurs et techos de ce forum: ainsi, l'épisode 1 tourne en grande partie autour de la photographie et des balbutiements du cinéma; l'épisode 2 démarre dans un atelier de fabrication de jouets et automates; j'espère sincèrement que la série poursuit dans cette veine et fait la part belle aux inventions (c'est le cas dans Murdoch Mysteries et c'est ce que j'aimais le plus!)

Enfin, à défaut de personnages palpitants (mais comme tu le soulignes fort bien interprétés), la ville de Londres et le quartier de White Chapel sont plus qu'un décor; j'aurais tendance à dire que ce sont eux, les personnages principaux. Rien que pour ça, ça vaut le coup d'oeil.

A bien y penser on ne doit vraiment pas avoir les mêmes goûts en fait, parce que j'avais pas du tout remarqué que Macfadyen s'était enlaidi pour son rôle dans les Piliers de la Terre. J'aurais bien croqué du moinillon moi, et pourtant je suis une fille sage... mais ça doit être l'effet Darcy (oui, il a aussi fait Pride and Prejudice; et définitivement, c'est fou ce qu'il porte bien la mode masculine d'antan).

J'ajoute cette image parce que j'aime beaucoup ce que porte Jackson:
Image

l'article dont c'est tiré: http://www.messeriestv.fr/2013/01/15/ri ... -a-copper/
"Sometimes I'm callous and strange."
Avatar de l’utilisateur
Doc Poledra
Messages : 268
Inscription : 03 novembre 2009, 13:16
Localisation : picardie

Re: [Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Doc Poledra » 03 juillet 2013, 11:06

allez encore une, on le voit encore mieux:
Image

site d'origine (on peut agrandir l'image): http://www.northjersey.com/arts_enterta ... erica.html

et pour les costumes féminins, Long Susan:
Image

http://www.fanpop.com/clubs/ripper-stre ... usan-photo
"Sometimes I'm callous and strange."
Merle
Messages : 4659
Inscription : 18 décembre 2010, 12:52
Localisation : In a bar, under the sea
Contact :

Re: [Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Merle » 04 juillet 2013, 09:07

Doc Poledra a écrit :A bien y penser on ne doit vraiment pas avoir les mêmes goûts en fait, parce que j'avais pas du tout remarqué que Macfadyen s'était enlaidi pour son rôle dans les Piliers de la Terre. J'aurais bien croqué du moinillon moi, et pourtant je suis une fille sage... mais ça doit être l'effet Darcy (oui, il a aussi fait Pride and Prejudice; et définitivement, c'est fou ce qu'il porte bien la mode masculine d'antan).
J'ai dû faire une fixette sur la tonsure et je ne me suis pas remis de son rôle dans le Robin Hood de Ridley Scott qu'il reprend en plus graisseux du bouc dans les mousquetaires, encore moins de sa blondeur à lunettes dans Frost/Nixon. :lol:

En tout cas, c'est peut-être une question d'ambiance, malgré le manque de développement des personnages autrement que ce qui est attendu le temps d'un épisode, j'ai préféré Ripper Street à Copper dont les éléments feuilletonesques sont trop grossiers pour que j'adhère. Et puis un personnage principal qui tire la tronche 90 % du temps en alignant rarement plus de 3 mots, ça fait sombre ténébreux pour certains, pour moi, ça fait sombre ennui.
Autant de motivation qu'une lettre de motivation.
Avatar de l’utilisateur
Doc Poledra
Messages : 268
Inscription : 03 novembre 2009, 13:16
Localisation : picardie

Re: [Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Doc Poledra » 04 juillet 2013, 11:36

Pas encore tenté Copper mais ça ne va pas tarder, ne serait-ce que parce que les deux séries appellent fortement la comparaison et que ce serait dommage de se limiter à un seul. Le pitch de Copper me rappelle Gangs of New York, qui m'avait pas mal déçue, donc encore un point de comparaison à vérifier.
"Sometimes I'm callous and strange."
Avatar de l’utilisateur
Orkan Von Deck
Messages : 251
Inscription : 30 août 2009, 15:03
Contact :

Re: [Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Orkan Von Deck » 17 août 2013, 10:01

Vu et apprécié !
J'ai eu un peu du mal à m'y mettre, mais au fil des épisodes, les personnages s'étoffent, les tensions s'affirment , et la part d'ombre de chacun des 3 principaux heros est étudiée. Ils ont franchement su mettre en avant de beaux décors, et pas seulement des scènes d'intérieur. Les intrigues naviguent hors des sentiers maintes fois battus.

Bref, je ne saurais que vous conseiller de regarder cette série anglaise qui manque de rien sauf d'humour et dont j'attendrai patiemment la saison 2.
Avatar de l’utilisateur
Blanche
Messages : 20
Inscription : 21 août 2013, 11:04
Localisation : Eydoche, Isère, Rhône Alpes

Re: [Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Blanche » 20 septembre 2013, 14:09

Je me permets de re-up ce sujet, car je viens de le découvrir et je souhaiterais ajouter un ou deux éléments d'appréciation de la série.

D'une part, comme cela a déjà été dit, le point fort de cette série c'est son contexte. Non seulement la paranoïa post-Jack propre au quartier de Whitechapel, mais également les problèmes de sociétés de l'époque : la place des femmes dans la société, la réinsertion des militaires dans la société civile après les campagnes à l'étranger, l'anti-sémitisme, les débuts du socialisme et la méfiance envers la diaspora d'Europe de l'Est... Certains de ses sujets sont traités de sorte qu'ils entrent en résonance avec des problématiques actuelles ( je pense notamment à la question des militaires), mais ils restent traités avec cohérence vis-à-vis de l'époque.

Le deuxième que je voudrais corriger concerne la place des femmes. Si en effet la série démarre avec pour seuls personnages féminins des prostituées et des bourgeoises éplorées, de nouveaux rôles récurrents apparaissent au fil de la saison avec des profils assez rarement présentés à mon sens. J'en retiendrais deux en l'occurence : Emily Reid, épouse du personnage principal, qui développe une maison d'accueil et de réinsertion pour les prostituées, et Deborah Goren, directrice juive d'un orphelinat, bien loin des stéréotypes aigris et agressifs à la Dickens...

Pour ma part j'attends avec impatience la saison 2 qui débutera en 2014, surtout au vu du cliffhanger qui conclut la première saison... (salopiauds de scénaristes sadiques du bulbe...)
"For future reference, I was sort of hoping for a suggestion that didn't sound like it came from that Bolshevik Muppet with all the dynamite", Harry Dresden, in Blood Rites, by Jim Butcher
Avatar de l’utilisateur
Clepsydra
Messages : 40
Inscription : 16 juillet 2013, 12:33
Localisation : A bord de l'Orient-Express

Re: [Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Clepsydra » 26 septembre 2013, 12:17

Blanche a écrit :Pour ma part j'attends avec impatience la saison 2 qui débutera en 2014, surtout au vu du cliffhanger qui conclut la première saison... (salopiauds de scénaristes sadiques du bulbe...)
J'ai découvert cette série grâce à ce topic et j'ai beaucoup aimé. J'attends donc avec impatience la suite :D
Weird Is A Side Effect Of Being Awesome
Merle
Messages : 4659
Inscription : 18 décembre 2010, 12:52
Localisation : In a bar, under the sea
Contact :

Re: [Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Merle » 12 novembre 2013, 16:02

N'attendez plus, la 2nde saison a démarré sur BBC1 et démarrera en décembre sur BBC America. Ne vous fiez pas à la musique de la bande annonce, heureusement.


http://youtu.be/lm_NmmqGISc
Autant de motivation qu'une lettre de motivation.
Merle
Messages : 4659
Inscription : 18 décembre 2010, 12:52
Localisation : In a bar, under the sea
Contact :

Re: [Série] Ripper Street de Richard Warlow

Message par Merle » 02 février 2014, 23:12

En décembre, la BBC annonçait l'annulation de la série, mais des rumeurs de reprise pour une diffusion par syndication ou en VOD laissent espérer un retour possible des policiers de Ripper Street.
Autant de motivation qu'une lettre de motivation.
Répondre

Revenir à « Le Cinématographe »