Page 5 sur 8

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 06 mars 2012, 15:39
par marius nightmare
Qu'est-ce qu'il y a, qu'est-ce qu'il y a :sautille comme un gamin:

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 07 mars 2012, 12:32
par Münsingen
« Il y a un code. » fit remarquer Murville à Herminoire.
« Huit chiffres, c'est facile », répondit l'autre en essayant quelques combinaisons dont la troisième fut la bonne.
« La date de naissance de sa mère sous le portrait de son père, j'aurais dû y penser tout de suite ».
Le professeur ouvrit la lourde porte blindée, révélant un petit monte-charge semblable à celui qu’utilisaient les cuisiniers pour monter les plats dans les bateaux ou les zeppelins. Un levier fait dans une matière évoquant un ivoire synthétique était encastré dans le mur et il l'actionna, ce qui déclencha une crémaillère. Les deux hommes virent s'élever un plateau de métal sur lequel des armes étaient effectivement déposées mais Herminoire se contenta de les ôter afin de dégager le plateau, qui s'avéra n'être que le couvercle d'une boite. A l'intérieur se trouvait un appareil étrange, dont la facture en bois, cuivre et verre semblait plus familière à Murville. L'objet évoquait le mélange entre une armoire et un sac-à-dos.
« Une autre de vos inventions, professeur ? »
« Ma plus grande invention, mon bon Mumu. Il s'agit de la version portative de ma machine temporelle. J'avais demandé à Mewenn de la cacher ici pour deux raisons : au cas où nous nous retrouvions coincés au XXe siècle mais surtout pour que personne d'autre que moi ne puisse l'utiliser après ma mort. Comme je vous l'ai dit, les voyages temporels sont des choses trop dangereuses pour être mises entre les mains du tout-venant : un geste superflu, et des mondes entiers peuvent avoir disparu quand vous revenez à votre époque ; un calcul erroné et vous pouvez glisser dans une réalité parallèle sans espoir de forcément retrouver le monde que vous aviez laissé...  »
Le professeur saisit l'appareil avec autant de précaution que s'il s'était agi d'un nourrisson. Il y fit quelques réglages puis en passa les bretelles sur son dos. Murville le regardait, fasciné, si bien qu'il n'entendit pas le premier avertissement d'Olympe.

[A suivre]

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 08 mars 2012, 12:15
par Münsingen
« Les Allemands, mon sergent ! Les Allemands arrivent ! cria la petite rousse en surgissant dans la pièce, fusil d’assaut à la main. Il en arrive de partout, à pieds ou avec des machines. Nous ne pourrons pas les repousser ! »
Le comte et Esther étaient sur ses talons. Eux aussi étaient armés mais leurs yeux exprimaient plus de peur que de détermination. On entendait déjà dans les rues du villages le crépitement caractéristique des armes automatiques du XXe siècle.
« Bon Dieu ! s'écria Murville, mais où sont Boum et La Fare ?! »
« Ils essaient de les retenir, mon sergent, mais je doute qu’ils tiennent plus d’une minute ou deux sans renfort. »
« Ne me demandez pas d'aller me battre, murmura le comte. Je veux bien soigner tous les gens que vous voudrez mais je ne veux pas aller me battre ! »
« Ca ne changerait rien, soupira Murville. Que vous vous battiez ou non, nous ne sommes pas de taille à faire face à une armée entière. »
Les deux autres steam-marines arrivèrent à cet instant, essoufflés, leurs armes fumantes et des chargeurs de rechange à la main.
« Ils sont des dizaines, chef, peut-être des centaines, haleta La Fare. Nous allons être submergés. »
« C'est donc dans cette maison que tout se termine, ricana Boum en engageant son chargeur. On va tous y rester mais je vous promets que beaucoup d'Alboches garderont le souvenir de cette Petite Brocéliande ! »
Il éclata d'un rire à glacer le sang tandis que ses yeux flamboyaient de folie meurtrière.
« Ne dites pas de bêtise, rétorqua le professeur. Venez plutôt près de moi : je vais activer ma machine et nous sortir de ce pétrin. »
Son étrange sac-à-dos se mit à émettre des bourdonnements bizarres, des lumières et des arcs électriques tandis que s'animaient les nombreux cadrans qui l’ornaient. Murville constata qu'une fumée bleue issue de la machine commençait à les entourer… avant de s'apercevoir qu'une grenade à manche couleur vert-de-gris venait d'atterrir dans la pièce à travers une brèche du plafond et roulait dans leur direction. Elle avançait avec lenteur, comme dans un rêve ou dans une scène de cinématographe passée au ralenti.
« Il ne nous reste que quelques secondes à vivre », eut-il le temps de penser.
Il fut tenté de fermer les yeux mais s’efforça de les garder ouverts au moment où le monde disparut autour de lui.

[A suivre]

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 08 mars 2012, 12:27
par marius nightmare
Mais euhhh je voulais finir en beauté, faire un massacre XD

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 08 mars 2012, 17:04
par Pr Octave Herminoire
Merci mon cher Drako pour ces aventures palpitantes que vous nous faites vivre !!!


Pour ceux qui souhaiteraient visualiser quelques pièces et/ou accessoires de cette aventures, car tout est vrai !!!! et si l'auteur du récit le permet, je peux faire figurer un ou deux liens ( tableau, machine... ).


Encore encore !!!!

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 08 mars 2012, 17:31
par Münsingen
:D
Pr Octave Herminoire a écrit :si l'auteur du récit le permet, je peux faire figurer un ou deux liens (tableau, machine... ).
Mais avec grand plaisir, mon ami : cette histoire est autant la vôtre que la mienne et vos inventions méritent bien d'être connues de nos lecteurs ;)

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 09 mars 2012, 02:07
par Pr Octave Herminoire
Voici donc quelques images pour illuster les propos de ce cher Mumu :

Le Steam Blaster :

Image



Le portrait de la maison de Mewenn :

Image

( Toile originale de Michael Thomazo : L'étrange récit, Huile sur toile - 100x100 cm )

A voir sur son site : http://www.thomazo.com/


Le S.I.V.I.T. , Scaphandre Individuel de Voyage Inter Temporel :


Image

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 14 mars 2012, 00:01
par Antoine Jolivet
Mais où sont passés les Steam Marines ?
(ou pour mieux dire, quand sont-ils ?)

pour le savoir : un petit tour par ici

Et un grand merci à Mumu pour le prêt de son équipe de choc !

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 14 mars 2012, 18:20
par Münsingen
Antoine Jolivet a écrit :Et un grand merci à Mumu pour le prêt de son équipe de choc !
Mais voyons, l'ami, c'est un honneur pour moi (ou, devrais-je dire, pour nous ;) )

Re: Herminoire 1880, une aventure des steam-marines

Publié : 19 mars 2012, 12:30
par Münsingen
Fin du deuxième chapitre.
(Du coup, je suspends temporairement cette aventure des steam-marines jusqu'à ce qu'Antoine Jolivet et son Cancre de génie naient plus besoin de leurs services. Bon, il y aura sans doute un paradoxe temporel ou deux à gérer au "retour", mais nul doute que le professeur Herminoire en a vu d'autres et qu'il saura retomber sur ses pattes ;) )