Coucou !

Désolé de l'indisponibilité du forum ces derniers temps. La situation actuelle n'a pas été très facile et ça a mis plus de temps que prévu.

Mais ça y est ! C'est revenu !

La récupération de mot de passe est toujours indisponible (un soucis d'hébergeur), mais vous pouvez contacter la page Facebook "Steampunk.fr" qui vous aidera pour une réinitialisation manuelle du mot de passe.

Khin
(29/11/2020)

Un Cancre de Génie

Où l'on laisse libre cours à sa plume mécanique.
marius nightmare
Messages : 4372
Inscription : 08 septembre 2010, 23:39

Re: Un Cancre de Génie

Message par marius nightmare » 02 juillet 2012, 21:18

Tout pareil que Miss Guillotine ;)
Münsingen
Messages : 3919
Inscription : 24 août 2009, 13:41

Re: Un Cancre de Génie

Message par Münsingen » 19 juillet 2012, 17:21

Merci Antoine pour ce beau récit aussi palpitant que riche en rebondissements :D

... bon, du coup, je reprends la main des steam-marines ;)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2752
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: Un Cancre de Génie

Message par Antoine Jolivet » 21 juillet 2012, 23:55

Epilogue :

Les fanions et bannières annonçant les premières élections libres et démocratiques flottaient au vent. Dans le ciel bleu d'une belle fin d'après-midi de printemps, Néopolis avait retrouvé une certaine joie, un entrain qu'on ne lui avait plus vu depuis quelques années déjà. Une flottille de petits dirigeables sillonnait l'azur : la nouvelle compagnie « Kovacs, Mc Carthy and C° - Airships » étrennait ses récents véhicules, sous l’œil du « Mayflower IV », le splendide zeppelin flambant neuf construit spécialement pour elle !

Quelques centaines de mètres plus bas, un petit tricycle à vapeur Serpolet grilla un feu rouge. La conductrice mit son indicateur de direction vers la gauche et tourna comme il se doit à droite. Elle ne vit pas dans son rétroviseur l'agent Philip Pickelton lui faire de grands signes, et pour cause : un grand panneau emballé de papier kraft était arrimé à l'arrière du tricycle, lui bouchant toute vue. De toute manière, le rétroviseur avait été décoré d'une grande fleur de lys en tissu et ne reflétait plus rien d'autre. Découragé, le policier abandonna, il y avait déjà fort à faire au carrefour en cette fin de journée, alors que les travaux de reconstruction et de rénovation amenaient leur lot de déviations, sens uniques et embarras de circulation en tous genres...

Le petit engin s'arrêta dans un nuage blanc, au pied de l'escalier monumental du Musée des Beaux-Arts.
Willelmine de Murville en sauta gracieusement et entreprit de détacher l'encombrant paquet. Piotr Phylidor Dolohov, le Gardien, très fier d'étrenner son nouvel uniforme, vint lui porter secours.
« Permettez-moi, Mademoiselle... »
« Madame... hi hi... depuis trois jours seulement ! Dépêchons-nous, il faut accrocher ceci avant le vernissage ! »

Dans les couloirs s'affairaient déjà un bataillon de soubrettes et de serveurs, louvoyant entre les câbles qu'une équipe de la « Radio-Télévision Libre » tendait comme un fait exprès sur leur passage. Le réalisateur, l'opérateur camera et le chef éclairagiste en étaient à deux doigts d'en venir aux poings :
« On voit que dalle dans ce trou à rats ! Ça passera jamais !
« Pas le choix Coco, on est dans un musée, pas au Music-hall du « Gobelin Vapeur » ! »
« Et moi j'te dis que cette lumière, elle est parfaite ! Par-fai-te ! Ça va faire des effets expressionnistes à l'allemande... ça c'est de l'esthétique moderne ! »
Les premiers bouchons de champagne en sautant mirent un terme à la discussion...

La « Salle des Portraits » avait été pour la circonstance rebaptisée « Salle Longueville ». On y avait adjoint deux galeries adjacentes. La totalité de la collection, comprenant plusieurs prêts de particuliers ou d'institutions, était impressionnante !
Il restait la place pour un encadrement, celui que la professeur de dessin déballait avec l'aide du Conservateur.

Ayant revêtu leurs plus belles tenues, une fort jolie robe rouge à la jupe en corolle pour elle, un antique habit bleu à queue-de-pie pour lui, Guillerette et Tony firent leur entrée, un peu intimidés tout de même.

Dans un coin de la salle, une élégante jeune femme à la peau très pâle, aux longs cheveux très noirs, vêtue d'une robe-fourreau fendue, discutait à voix basse avec un homme très basané, à l'air sévère, portant une assez lourde valise. L'oreille fine de Tony saisit quelques mots en espagnol... il était question de microphone et d'espace suffisant pour la danse...

Soudain, Guillerette le tira par la manche :
« Oh ! Monsieur T. ! Regarde ! Est-ce qu'on ne dirait pas... ? »
« Nom d'un boyau de frein ! Mais c'est ... ??? »

(à suivre...)
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: Un Cancre de Génie

Message par Guillotine » 22 juillet 2012, 00:33

J'voulais juste répondre "Guihhgngngnkrptz", mais ça aurait été considéré comme du flood.

Je trépigne de joie !
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Merle
Messages : 4659
Inscription : 18 décembre 2010, 12:52
Localisation : In a bar, under the sea
Contact :

Re: Un Cancre de Génie

Message par Merle » 22 juillet 2012, 04:38

Ça commence à faire, monsieur Jolivet ! Je suis plus qu'impatient de voir cette histoire s'achever !

Juste pour pouvoir la relire d'une traite.
Autant de motivation qu'une lettre de motivation.
Avatar de l’utilisateur
Birdie
Messages : 315
Inscription : 15 juin 2012, 15:21
Localisation : Besançon
Contact :

Re: Un Cancre de Génie

Message par Birdie » 22 juillet 2012, 09:50

C'est Fantomas !
maybe I shouldn’t write
at all
but clean my gun
and check my kerosene supply
"
Nikki Giovanni
Amalasùnthe
Messages : 888
Inscription : 29 juillet 2011, 16:27

Re: Un Cancre de Génie

Message par Amalasùnthe » 22 juillet 2012, 11:31

Moi tout pareil que Guillotine et Egon : Ghhhgnnn, La fiin!
Vous êtes très très fort, M'sieur Jolivet.
Dot Kami
Messages : 45
Inscription : 20 juin 2012, 03:43
Localisation : Lyon

Re: Un Cancre de Génie

Message par Dot Kami » 22 juillet 2012, 22:13

Un dimanche vide et fatigué.. Je me suis pris d'une envie de lire "Un Cancre de Génie" ..par curiosité pour les nombreuses pages et commentaires positifs du sujet..
Sans grande conviction.. mais alors vraiment pas emballé..
Puis finalement j'ai tout englouti d'une traite, frénétiquement.
Merci pour se dimanche occupé de façon agréable et intéressante !
Et bravo pour se récit qui m'a transporté.. Malgré les nombreuses références aux personnages existants que je ne connais pas, les personnages de l'histoire sont attachants et vivants !
La première chose qui me soit venu une fois fini : cela pourrait vraiment devenir quelque chose.. un livre, une bd, un film, une série ..? ..mais c'est déjà quelque chose !
Par contre cela m'a semblé très "rapide" .. c'est sans doute normal pour une nouvel de forum..
si j'ose .. cela mériterait peut être une version plus.. "complète" .. avec tout le respect que j'ai déjà pour se récit fort bien rendu et accrocheur !
Alea Jacta Est.. et en revenir !
Avatar de l’utilisateur
korri
Messages : 558
Inscription : 17 juin 2012, 17:03
Localisation : Lunéville, meurthe et moselle, Lorraine, France, Europe, planete terre

Re: Un Cancre de Génie

Message par korri » 25 juillet 2012, 22:21

GNNNNNNNnnnnnnnni .... la fin s'il vous plait, je n'en puis plus :'(
marius nightmare
Messages : 4372
Inscription : 08 septembre 2010, 23:39

Re: Un Cancre de Génie

Message par marius nightmare » 26 juillet 2012, 00:17

Pas mieux que tout le monde, vivement la suite ^^
Répondre

Revenir à « Le Salon de Lecture »