Go to footer

Aller au contenu


Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Où l'on laisse libre cours à sa plume mécanique.

Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 19 Octobre 2011, 22:27

Et moi qui pensais que mon torchon finirait enterré sous des écrits de génie... :lol:
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Antoine Jolivet » 19 Octobre 2011, 22:37

Sehlen Iron-Handed a écrit:Et moi qui pensais que mon torchon finirait enterré sous des écrits de génie... :lol:


Laissons Eugénie en-dehors de tout cela.
Et pour éviter de flooder plus avant, tant que les MP ne sont point ressuscités,
nous pouvons poursuivre cette intéressante conversation par Mail
spatsATskynetPOINTbe
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 21 Octobre 2011, 17:22

Vindiou , 288 vues ! :shock:
Bon , promis , je vous livre la suite rapidement...
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 10 Décembre 2011, 21:14

(la suite ? Nooon , sans rire ?! je sais , c'était long... De retour parmi vous , chers adorateurs !)

Sehlen se précipita sur Dahlel autant que sa cheville le permettait. Elle aterrit dans les bras du jeune homme , qui la serra contre sa poitrine et enfouit son visage dans la masse blonde de la fugitive.
Cette dernière ne se préoccupait plus que des battements de coeur de son amant , de son odeur , mélange d'effluves humaines et de relents de tabac. Après un long moment , ils se séparèrent , sous l'oeil attendri du propriétaire du théâtre.

Le comédien se tourna vers son ami : Merci de me l'avoir ramenée , Gabriel. Je ne sais pas dans quel état elle me serait revenue sans ton intervention...

Ledit Gabriel agita la main : Aucun soucis , mon gars. Ta jouvencelle est saine et sauve , c'est tout ce qui importe.
Il jeta un regard contrarié en direction de la porte par laquelle Sehlen avait épié son soupirant.
En revanche , si ce sac à vin remet les pieds ici , son derrière s'en souviendra.

* * *

En sortant , cahin-cahas , du théâtre , Dahlel enveloppa sa protégée dans son manteau et la souleva délicatement de terre.

Ça m'étonne que tu n'aie jamais froid , en sortant toujours pieds nus et sans veste ni cape...

Elle ne répondit rien. Elle n'avait pas besoin de parler , il savait. Dahlel savait que Morden Wallace
la traitait pis qu'une esclave ,mais que personne ne pouvait rien contre ça. Les hommes influents gagnent toujours.
Surtout face à un comédien de vingt ans sans grande notoriété.

Après un long trajet qui les mena dans les hauts quartiers de Paris , le jeune homme posa Sehlen à terre et la serra silencieusement dans ses bras. Après un rapide baiser , elle s'éclipsa , passant une porte de service peu engageante.
Elle monta le plus lentement possible les escaliers en colimaçon , retardant le plus possible la confrontation avec son geôlier.

Finalement , elle poussa un lourd panneaude chêne.
Elle pénétra dans un luxueux appartement. D'un fauteuil en velours , tourné vers la fenêtre , s'élevaient des volutes de fumée odorante. La voix de basse résonna , lourde de menaces , bien qu'endormie par l'alcool.

Hello , darling. Je peux savoir où tu étais ?


( À suivre...)
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Oscar Van Steen » 06 Janvier 2012, 19:29

Waaa...J'ai cru que ça n'arriverais jamais!^^ C'est le cadeau de Noël!
Merci merci et vivement la suite parce qu'on commence à vraiment rentrer dans l'histoire là...
(y'a pas de "mais" qui tienne)
Fortitudo Hominis Quasi Lapidis
Life is too important to be taken seriously ( O.Wilde)
Avatar de l’utilisateur
Oscar Van Steen
 
Messages: 12
Inscrit le: 16 Octobre 2011, 10:27


Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 16 Janvier 2012, 18:59

ah ben euh... oui ^^"

je tiens à préciser quelque chose : j'avais commencé à écrire le passé de Sehlen avant de rentrer dans le roleplay. Maintenant que c'est chose faite , au vu du caractère actuel de mon personnage (ceux qui RP avec moi savent de quoi je parle...) il existe quelques incohérences que je boucherai à coups de descriptions.
donc pardonnez mes descriptifs à rallonge ^^"
je poste la suite illico.
merci à tous de me suivre ! ;)

EDIT : ah oui , euh , les modos : le passé de mon personnage comporte plusieurs scènes crues , faut pas m'en vouloir , c'est mon style. Par contre , si vous pensez que ça dévie de trop des bonnes moeurs du fofo , dites-le moi , et je me contenterai d'édulcorer ces passages , en envoyant la version originale par MP a ceux qui veulent ^^
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 16 Janvier 2012, 21:28

Sehlen , terrifiée , se tenait immobile près de la porte , serrant contre elle le manteau de velours bordeaux de son amant.
Wallace tira une longue bouffée sur son cigare avant de poursuivre d'une voix doucereuse , devant le mutisme de la jeune fille :

Well... Je dois conclure que tu ne tiens pas à me dire où tu as passé les deux dernières heures. Tu sais pourtant quelles sont les règles , Sehlen...

Cette dernière , à tâtons , tentait silencieusement de quitter la pièce , réfléchissant à toute vitesse.

Il a dû boire plus que de raison , comme d'habitude...

Elle se dirigea lentement vers l'escalier qui menait à sa chambre de bonne , tout en écoutant Wallace monologuer face à son verre de whisky de vingt ans d'âge.

Don't you know , darling ? Tu as l'interdiction formelle de quitter cette maison... TU es à mon service , et je ne tolèrerai en aucun cas que tu ailles batifoler avec un petit rat qui débite du Victor Hugo sans aucun talent...

Elle continuait son chemin , marchant en crabe , contredisant intérieurement chacune de ses paroles.
Lorsque soudain son pied nu heurta un guéridon en acajou , produisant un crissement affreux sur le parquet.

Un verre à whisky s'écrasa sur le mur à dix centimètres de son visage.

Le bruit sourd d'un fauteuil renversé à terre , le grincement discret de deux pieds nus effleurant le parquet à toute vitesse , le raffut du diable produit par quatre-vingt-quinze kilos de viande ivre se déplaçant aléatoirement à travers le salon.

Sehlen montait les marches le plus vite possible , s'empêtrait dans sa robe trop grande , serrait contre elle le précieux manteau de velours rouge sombre.
Arrivée sur le palier de la mansarde , elle tomba au sol , roula sur le côté et referma in extremis la porte. Elle fit barrage , de ses maigres forces , tandis que Morden Wallace frappait des deux poings sur le panneau de bois , parvenant à chaque coup à entrouvrir un peu plus le battant.

Dans un dernier coup , tel un bélier , il enfonça la porte , envoyant valser Sehlen sur le plancher , où elle resta prostrée , tremblante.

L'Américain reprenait son souffle , campé sur ses pieds , serrant les poings. Puis il se rua sans crier gare sur la jeune fille , empoignant sans ménagement sa chevelure , et la projeta contre le mur.
Tandis qu'elle s'effondrait au sol , il s'avança, menaçant comme jamais , en grinçant entre ses dents :

Now... Tu va comprendre qu'il en coûte de me désobéir...


A suivre...
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 05 Février 2012, 00:44

(j'ai mis un peu de temps , mais bon , c'est pas rose en ce moment et je manque VRAIMENT de temps et d'énergie pour écrire régulièrement.)

Now... Tu vas comprendre qu'il en coûte de me désobéir...

Sehlen tentait maladroitement de se redresser mais un coup de pied dans l'estomac la renvoya à terre. Elle se tordit de douleur , faible et impuissante , tandis que Wallace était parti condamner la porte en deux enjambées , avant de revenir gifler la jeune fille , qui se cachait derrière son lit métallique.
Il la força à se lever et la projeta contre le mur , les mains serrées sur sa gorge. La jeune esclave , assommée , nauséeuse , pleurait en silence et tentait désespérément d'écarter de son cou les mains énormes de l'Américain.
Il la gifla une nouvelle fois , et la jeta sur le lit.
L'ivrogne lui arracha son manteau , et , l'immobilisant à grands renforts de coups et de gifles , dégrafa son corset , déchira sa robe déjà en lambeaux.
Le corps de la pauvre fille apparut , couvert de meurtrissures : ecchymoses , cicatrices , marques de coups de fouet et même de brûlures. Ces marques violettes , noires , rouges ou rosées tranchaient affreusement sur sa peau blanche.
Sehlen , qui devinait ce qui l'attendait , se mit à crier et à se débattre. Un coup de poing la fit taire.
Un mince filet de sang coula de sa lèvre fendue , tachant son menton , puis se perdit dans ses mèches blondes , les teintant lentement de vermillon.
L'américain empoigna la chevelure de la jeune fille et , projetant son visage contre les barreaux du lit , l'assomma.

A suivre...
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Guillotine » 05 Février 2012, 12:11

Bon, ben ça prend forme, déjà au niveau de l'écriture, qui plus épurée (J'te l'avait diiiiit ! J'te l'avaiiiit diiiiiiit !) est franchement plus intéressante, et ensuite au niveau de l'histoire même. Hé, ça en explique même pas mal sur le personnage de Sehlen ... Bref, en attendant la suite, bien.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: Dahlel (Le passé de Sehlen ; Première partie)

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 01 Mars 2012, 12:46

[Cette fois , j'y ai mis le paquet ! ^^]

Sehlen ouvrit les yeux.
Elle était nue et étalée sur le plancher comme un tas de chiffons.
Et seule.
Elle tenta de se relever , prenant appui sur un bras. L'effort luiarracha un grognement de douleur.
Le miroir brisé lui renvoya l'image d'un débris humain , recouvert d'autant d'ecchymose que de traces sanguinolantes.
Sa pommette droite avait bleui , sa lèvre était fendue , sa gorge parsemée de traces de strangulation.
Il lui manquait une bonne poignée de cheveux , qu'elle retrouva disséminés sur le sol.
Tous ses muscles la faisaient souffrir . Les traces de sang qu'elle aperçevai sur les draps de son lit étaient de mauvaise augure. Elle tenta de se mettre sur ses pieds ; mais l'onde de douleur qui parcourut ses reins et l'empêcha de se redresser confirma son impression.

La jeune fille se traîna jusqu'a une bassine de céramique ébréchée et se débarrassa tant qu'elle pouvait du sang séché qui la recouvrait. Elle parvint a se lever , et à enfiler une robe , jaunâtre , usée , et beaucoup trop large pour elle.
Le manteau de Dahlel avait disparu.
Ça , c'était un coup bas.

La porte de sa mansarde était verouillée de l'extérieur.

Elle déverouilla la lucarne , l'ouvrit sur le foid glacial de Paris.
Elle se hissa sur le rebord , roula sur le toit recouvert de neige. En quelques secondes elle grelotta , trempée.

Sehlen approcha de la faîte du toit , se redressa et , les bras en croix , avança sur les dix centimètres de large qu'offraient le sommet de la toiture. La deuxième fenêtre de ce niveau , elle , n'était pas fermée .

Elle se glissa dans le débarras , malmena la poignée de la porte qui s'ouvrit , et dévala les escaliers.
Wallace n'était plus là .

La jeune esclave , telle une ombre , s'engouffra dans la cuisine et fureta dan tous les coins.
La récolte était bonne : un morceau de pain , une lichette de beurre , un peu de vin.
Une flasque dans la main , elle fouillait dans la cave à alcools , et en sortit une bouteille de whisky pur malt. Elle en vida une bonne partie dan la flasque et compléta le liquide d'une bonne dose de tord boyaux de très mauvaise qualité afin de retrouver le niveau d'origine de la bouteille de scotch.

Elle sortit , se retrouva sur le trottoir gelé en serrant la flasque contre elle. Elle parcourut les ruelles sales , arpenta le dédale que formait Paris, jusqu'à atteindre un des plus bas quartiers de la capitale.

Le caniveau puant abritait les voleurs , refourgueurs , tous les malandrins de bas étage que comptait cette ville.

*Une véritable Cour des Miracles...* pensa-t-elle fort à propos.

Quelques gitans se réchauffaient autour d'un feu de fortune , roulés en boule.

Un tas hétéroclite d'objets en tous genres formaient une sorte d'abri , recouvert de tissus rongés par les mites .
Sehlen frappa fortement du poing sur une casserole de cuivre servant de "volet".

Le propriétaire grogna et se retourna sur sa couche de haillons.

Sehlen martela la gamelle et haussa la voix.

- Arsène , espèce de pantoufle ! Lève-toi , il y a affaire !

Le dénommé voleur-revendeur se dressa et ouvrit un oeil embrumé.
Sa voix caverneuse annôna quelques jurons puis il tendis sa main rougeaude et engoncée dans une mitaine.
La jeune fille y glissa la flasque et commença les négoces.

- Je te laisse le tout si tu me trouve un manteau.

Arsène prit une lampée d'alcool et constata que la jeune mettait le prix pour ce qu'elle exigeait.

- Quel genre , ton manteau ?

- Pour homme de carrure fine.

- L'es difficile , la gosses.

Il fouilla dans le tas derrière lui et en sortit un manteau de velours noir qu'il lui jeta.

- Ça te convient ?

Sehlen acquieça et l'enfila. Elle s'en retournait lorsqu'il la héla en lui tendant un médaillon doré.

- Et ça , tu n'en veux pas ?

- Et avec quoi je le paye , mon orgue ?

Arsène eut un sourire sous sa barbe récente et ses boucles noires.
Au plus , il devait avoir vingt-cinq ans. Mais le froid et la solitude lui en marquaient dix de plus sur le visage.

- Tu connais mon prix , ma belle.

Sehlen ignora la proposition et s'éloigna , ses cheveux blonds fouettant l'air.
Arsène eut une moue déçue , avala une goulée de scotch en grimaçant , et sourit de nouveau pendant que l'alcool réchauffait ses organes.

Tout de même , c'est dommage , une si jolie fille...

(À suivre...)
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Le Salon de Lecture

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité