Le problème n'a pas encore été résolu et divers événements ont retardé sa résolution (déménagement, service client un peu particulier...)

Prenez soin de vous en ces temps un peu particuliers :)

Khin (17/03/2020)


Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

[HE SI07 Inspiratorium]Zhelaizhai

Où l'on laisse libre cours à sa plume mécanique.
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: [Inspiratorium]Zhelaizhai

Message par Guillotine » 20 mars 2011, 20:00

Des zèbres ! Wouh !

Dis, dis, dis, c'est les extraterrestres qui sont venus ? Dis ?
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Hycarius
Messages : 6955
Inscription : 19 décembre 2009, 19:03
Localisation : Ici et là...
Contact :

Re: [Inspiratorium]Zhelaizhai

Message par Hycarius » 20 mars 2011, 23:52

Je continue, tu verras bien ;)


Louis ne savait pas vraiment ce que le Chevalier avait. Il l'avait déjà vu dans cet état bien sûr, mais rarement aussi sombre. Ses yeux gris étaient d'ordinaire les seules choses que ne riaient pas vraiment au fond, mais là, tout le reste était comme les yeux de Hycarius. Sombres, gris, froids, semblant porter un fardeau trop lourd, mais tentant d'y faire face avec résolution.

Le jeune Cadet était réellement piqué de curiosité. Il avait souvent l'habitude de pester contre l'inconscience de son professeur, mais il était loin de le détester. Après tout, il n'aurait pu rêver meilleur enseignement même si celui-ci n'était pas très... conventionnel. Et pour l'heure, le Chevalier semblait préoccupé, cette machine devait vraiment être importante.
Certains rouages étaient aussi grand que Louis, et d'autres plus encore, alors que quelques uns étaient aussi petits qu'un de ses ongles. Il y avait des tas de compteurs, d'horloges et de tuyaux dans tous les sens. Certains balanciers fonctionnaient, certaines horloges aussi, mais d'autres étaient à l'arrêt, et prenaient gentiment la poussière.
Hycarius Eolis allait d'un bord à l'autre de la pièce, examinant le mécanisme sous toutes ses coutures. Il se contentait parfois d'un commentaire étouffé, mais restait silencieux le plus souvent. Une demi heure passa ainsi.

- Bon, on va ressortir voir comment vont les zèbres, de toutes façons nous n'avancerons pas plus ici. Venez Louis!

- Allez vous me dire de quoi il s'agit?

- Pas encore mon ami, je veux être certain avant tout de ne pas me tromper. J'espère que le scientifique que j'ai demandé ne sera pas un mauvais.

- C'est un scientifique de la Steam Inquisition, il ne peut pas être mauvais!

- Oh, je vois que vous avez été bien éduqué cher cadet, mais vous savez, les choses sont toujours plus complexes. Effectivement tous nos scientifiques sont excellents, mais il s'agit ici d'une machinerie, d'une technologie, hautement plus compliquées. Aujourd'hui la plupart des recherches sur le sujet sont interdites, ou alors effectuées sous le plus grand contrôle, avec un encadrement très particulier, et des mesures particulières. Mais ça n' a pas toujours été le cas... Allons sortons.


Le deux hommes sortirent sur le podium, et s'assirent dans les marches pour y entamer le reste des provisions qu'ils avaient dans leurs sacs. Il était environ 16heures, et le scientifique ne devrait probablement plus tarder. Les zèbres, créatures pourtant méfiantes d'ordinaire, acceptèrent pourtant de s'approcher de l'Inquisiteur et du cadet de leur propre gré pour y prendre les quignons de pain que ceux-ci leur proposaient.
Sur ces entre faits, Louis vit arriver le scientifique et un jeune garçon, par la même rue qu'ils avaient empruntés pour venir au début de l'après midi.

Le scientifique était un petit chinois, manifestemment très vieux. En fait, se disait Louis, il ressemblait parfaitement aux idées reçues européennes sur la question. Petit, légèrement vouté, la peau parcheminée et toute plissée rehaussée d'une petite barbichette grise, le scientifique était vêtu des habits traditionnels de son peuple, adaptés aux besoins et aux couleurs de l'Inquisition, rouge et noir. Un jeune garçon venait après lui, tête nue, habillé des mêmes habits, entièrement gris ceux-ci. Il portait un lourd sac de cuir.

- Dieux soient loués, c'est un vieillard! fit Hycarius pour lui même en se levant rapidement, et en allant à la rencontre du petit chinois.
Bonjour maître, je suis Hycarius, c'est moi qui vous ai appelé!

- Salut à vous Chevalier, je suis Huan-Yue, scientifique de la Steam Inquisition, et lui c'est Tsai-Chen, mon assistant.

- Soyez les bienvenus ici maître, j'espère bien que vous avez une idée d'où est-ce que vous mettez les pieds...

- A en juger par ce que j'ai vu avant d'arriver ici, je suppose que c'est encore un résidu de l'opération TF je me trompe?

- Je crois que vous avez vu juste... savez vous si mes hommes sont à l'abri? et les guides?

- Oh les guides se sont enfuis peu après midi, quand à vos hommes, ils ont obéi scrupuleusement à vos ordres. 22 mètres, c'est ingénieux. On voit que ce n'est pas la première fois que vous avez affaire avec ce genre de choses, c'est étonnant pour quelqu'un de si jeune, quel âge avez vous?

- 22 ans.

- 22 ans! mais... attendez... rappelez moi votre nom?

- Hycarius Eolis.

- Oh! c'est vous, bien sûr. Oui, de fait je gage que vous ayez connaissance de notre affaire. Allons y voulez vous.

- Bien sûr maître, si vous voulez bien me suivre.
Et Hycarius conduisit le petit groupe dans le temple en réprimant un sourire.

À l'intérieur, Huan-Ye ordonna à son assistant de défaire ses affaires, examina un instant la machinerie avant de se lancer à son examen, son dociel assistant le suivant partout

Cela faisait déjà deux heures que les deux chinois s'affairaient autour du mécanisme, et Louis commençait à n'en plus pouvoir de rester assis contre le mur avec Hycarius, à attendre.

- Chevalier, souffla t'il, qu'est-ce que nous allons faire maintenant?

- On attend.

- Et qu'est ce qu'on attend?

- Le verdict de maître Huan-Ye, justement le voilà qui approche,
fit l'Inquisiteur en se relevant.

alors maître?

- Pas de doutes, vous aviez vu juste, c'est une TF.

- Bien, nous avons de la chance que vous sachiez ce que c'est vous aussi.

- Certes. Pour l'heure c'est sans danger, le mécanisme a l'air stable, fonctionnel, en bon état. Je pense qu'il n'y a aucun risque.

- Aucun risque? les passagers du Titanic disaient ça aussi...

- Du quoi?

- Du Titan... non mais laissez tomber, c'est trop tôt.

- Ah... bien. En attendant je voulais vous prévenir, nous allons assister à une expérience, les cadrans et les horlogeries indiquent qu'une fenêtre minime doit s'ouvrir dans dix petites minutes là bas.


Le scientifique montrait une grande cage de bronze, avec une passerelle y accédant, et à l'intérieur de la cage, une sorte de cercle métallique parcouru de bobines étranges.

- Et vous pensez que ça ira?

- Sans problème Inquisiteur, je m'en porte garant. J'ai travaillé sur le projet quelques temps.

- Bien alors allons y, nous resterons vers la porte au cas où.


Le Scientifique reparti vers le panneau de contrôle en compagnie de son assistant, et attendit en prenant des notes.
Louis n'était pas franchement rassuré, les discussions incompréhensibles de Hycarius et du scientifique n'étaient pas vraiment rassurantes.
Au bout de 10 minutes, une partie de l'horlogerie se mis soudainement en marche, des sonneries retentirent, et le mécanisme s'accéléra dans un vacarme presque assourdissant. Huan-Ye allait d'un cadran à l'autre, et parlait en chinois à son assistant, qui visiblement semblait paniquer.

Soudain, le cercle de métal au centre de la clage commença à rougeoyer, les bobines s'allumèrent progressivement dans une lumière verdâtre et se mirent à grésiller. L'air était complètement chargé d'électricité, et le phénomène s'intensifiait de plus en plus lorsqu'une sorte de mur vert apparût au centre du cercle, et qu'un énorme ours blanc en sortit, furieux.
Avatar de l’utilisateur
Hycarius
Messages : 6955
Inscription : 19 décembre 2009, 19:03
Localisation : Ici et là...
Contact :

Re: [Inspiratorium]Zhelaizhai

Message par Hycarius » 28 mars 2011, 02:07

Manifestement, l'ours n'était pas très heureux d'être ici. Il tenta tout d'abord de rebrousser chemin, mais se cogna le nez contre la cage après être passé sous le cercle de métal, maintenant éteint.
Une fois remis de sa surprise, il fit la seule chose qui semblait logique, il chargea en direction de la sortie et... de Huan-Ye et de son assistant, toujours devant la console.

Avant que Hycarius n'ait eu le temps de réagir, l'ours se jeta en rugissant sur les deux chinois, son cri couvrant le vacarme de la machine en train de s'arrêter. Des années au service de la Steam Inquisition avaient aiguisés les réflexes du vieux scientifique, qui eu le temps de se jeter sur le coté, et se réceptionner aussi souplement que possible deux mètres plus loin. Les bienfaits des arts martiaux et de l'entraînement de l'Inquisition.
Ce n'était malheureusement pas le cas de Tsai-Chen, qui réagit une seconde trop tard, seconde qui suffit à l'ours pour le renverser sous son poids. Ils tombèrent tous les deux à la renverse sur le tableau de commande, l'assistant mortellement frappé par les griffes de l'animal. Une seconde après et il gisait sur le sol, sa fourrure blanche se teintant du sang qui coulaient de la blessure à sa tête.
Louis, qui n'avait pu détacher les yeux de la scène qui s'était déroulée à toute vitesse devant ses yeux, vit Hycarius ranger d'un geste rapide son Domitius encore fumant et courir vers le Huan-Ye

- Tout va bien Maître?


- Je ne crois pas non... répondit le vieux chinois en montrant le tableau de commande d'un geste tremblotant.

Le cadavre de Tsai-Chen glissait sur le sol. Si les deux hommes ne s'émouvaient plus de la Mort, c'était en revanche différent pour les manettes brisées plantées dans le corps du pauvre garçon. Le mécanisme se remit en route. Tout le mécanisme cette fois.
Une sonnerie assourdissante retentit dans le temple lorsque toutes les horloges se mirent en phase, et l'intégralité de l'immense machine se mit à bourdonner et à se charger en électricité alors que les rouages tournaient de plus en plus vite.

- Non, pas encore... NON! Maître, courrez vers la sortie, dépêchez vous!


- Je peux encore l'arrêter, je peux faire quelque chose!


- Pauvre fou!

Et Hycarius se mit à courir vers la sortie comme si le diable était à ses trousses, laissant le scientifiques aller vers la machine.

- Louis, bougez vous, on se replie, VITE !

Louis savait que dans ce genre de situations, l'instinct de conservation de l'Inquisiteur était le meilleur de tous. Ils avaient déjà réchappé à la mort une bonne dizaine de fois déjà grâce à cela, cette fois ci ne serait pas différente. Il n'y a que grâce à cet instinct que l'inconscience de Hycarius ne l'avait pas mené à sa perte définitive, et Louis avec.

- Suivez moi, on va prendre les zèbres et partir le plus rapidement possible!

- Mais... Monsieur, qu'est-ce qui se passe ?

- Ne pose pas de questions, BOUGE TOI! je répondrais tout à l'heure si nous sommes toujours là!
Répondit le Chevalier-Inquisiteur en dévalant les marches du podium du temple.

Il sautèrent en vitesse sur les zèbres apeurés, heureusement encore attachés, et s'enfuirent à plein galop vers la sortie de la ville, traversant les rues pavées au milieu des animaux apeurés qui ne savaient pas où aller. Louis jeta un bref regard en arrière, pour voir des rais de lumière verte sortir par toutes les ouvertures du temple.
Les deux hommes réussirent à sortir de la ville et se précipitèrent vers les lignes des soldats de l'Inquisition qui attendaient, en position de combat sur deux rangs.

- En arrière, position de repli, 10 mètres!
L'inquisiteur sauta à bas de sa monture et pris position avec le reste des troupes, bientôt imité par le jeune Cadet.

Il y eut un sifflement sourd, l'air était électrique. Et dans une lumière verte aveuglante, la ville disparut. En lieu et place, il ne restait plus qu'une immense clairière au milieu de la jungle.

- Bon. ça c'est fait, allez on se barre. Faut pas déconner, pas à tous les coups quand même.

- Mais... Chevalier! que s'est il passé? La ville, où est-elle?

Hycarius se retourna vers son Cadet. Il avait apparemment l'air excédé. Ses yeux gris reflétaient une profonde lassitude, et Louis savait que c'était toujours ainsi lorsque le Chevalier pensait à son passé.

- Et bien cette...cette ville a disparu, elle s'est envolée.

-Mais où ça?


- Je ne sais pas, ici, ou ailleurs on s'en fiche, ça n'a pas d'importance. Elle réapparaitra dans deux ou trois cents ans dans le meilleur des cas. Mais vous ne serez plus là pour le voir, alors ne vous posez plus de questions. Cette ville n'a jamais existé, et ça ira comme ça, on a perdu assez de temps.

- Mais le...et l'ours? d'où venait-il? et c'était quoi cette machine? Et Huan-Ye? Chevalier!

- Cette machine... c'est la plus belle saloperie qui existe. TF,Tempus Fugit, si vous entendez à nouveau ce mot, barrez vous, comme on l' a fait, le plus loin possible. Et ne vous posez pas de question. D'ailleurs n'en posez plus, je ne répondrais pas.


Le cadet vit les zèbres partir dans la jungle. Peut-être donneraient-ils naissance à une race unique de zèbres chinois? se prenait-il à penser.
Il jeta un dernier regard sur l'immense clairière vide, avant de rejoindre le reste des troupes de la Steam Inquisition qui repartaient vers le civilisation.

Le Chevalier était bien plus impliqué qu'il ne voulait le montrer, mais pour l'heure il ne disait mot, serrant dans sa main un objet sorti de son sac. Une feuille de cuivre, gravée de petits caractère d'un coté, et de l'autre, écrit en plus gros, "Je suis Zhelaizhai".



[Et ça sera la fin. Et c'est d'ailleurs le premier récit que j'arrive à terminer sur ce forum, et dans toute ma vie il rejoint les 5% de ce que j'écris et que je termine, joie! :lol: ]
marius nightmare
Messages : 4372
Inscription : 08 septembre 2010, 23:39

Re: [Inspiratorium]Zhelaizhai

Message par marius nightmare » 28 mars 2011, 02:47

Félicitations, une bien belle histoire ;)
Est-ce en rapport avec ses "souvenirs"
Münsingen
Messages : 3919
Inscription : 24 août 2009, 13:41

Re: [Inspiratorium]Zhelaizhai

Message par Münsingen » 28 mars 2011, 11:09

Hycarius Eolis a écrit : [Et ça sera la fin. Et c'est d'ailleurs le premier récit que j'arrive à terminer sur ce forum, et dans toute ma vie il rejoint les 5% de ce que j'écris et que je termine, joie! :lol: ]
Félicitations pour cette heureuse naissance :D
Avatar de l’utilisateur
Hycarius
Messages : 6955
Inscription : 19 décembre 2009, 19:03
Localisation : Ici et là...
Contact :

Re: [Inspiratorium]Zhelaizhai

Message par Hycarius » 28 mars 2011, 11:27

Merci beaucoup, un joli récit de deux pages de forum à la naissance, avec les commentaires, quelle émotion ;)
Répondre

Revenir à « Le Salon de Lecture »