Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

The girl of Bourbon Street

Où l'on laisse libre cours à sa plume mécanique.
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: The girl of Bourbon Street

Message par the frozen joke » 14 janvier 2011, 22:49

Je lance un défi le temps d'écrire la suite...

trouver les chanson dont je parle dans l'histoire. la description de l’interprète peut aider.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: The girl of Bourbon Street

Message par Guillotine » 15 janvier 2011, 23:37

J'ai pondu ceci, ce matin dans le train (c'est pas très développé, du coup ; c'est surtout histoire de se marrer un coup) :

John Blain's ballad :

John Blain was such an handsome boy
Honest, brave, a fine little toy
He felt in love with the grocer's daughter
He didn't knew that God's sometimes a fucker

Poor childs
They'll never ever
Look throught the eyes
Of each other

John Blain's sweetie's been taken over
He's now crying on the chest of his lover
He promises to her he will take revenche
And never let to God another chance

Poor childs
They'll never ever
Look throught the eyes
Of each other

For many month John Blain disapears
The legend want him to be gone for years
He suddenly comes back with a pair of guns
Evily laughing like he'd be having fun

Poor childs
They'll never ever
Look throught the eyes
Of each other

The madness took place in his mind
And in the bath of blood, he cannot find
His sweetie wich he was looking for
So continues to thrill, more and more

Poor child,
He'll never ever
Of his sweetie's eyes
Remember


C'est donc pas l'histoire de Kain texto, sinon ça ferait trop "le destin de Lisa". 'Fin moi je dis ça je dis rien.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: The girl of Bourbon Street

Message par the frozen joke » 16 janvier 2011, 16:34

Excellent, je me sent flatté (à moins que ce soit mon égo sur-dimensionné) de t'avoir inspiré une ballade par mes textes. :D
Guillotine a écrit : C'est donc pas l'histoire de Kain texto, sinon ça ferait trop "le destin de Lisa". 'Fin moi je dis ça je dis rien.
Non, ce n'était pas la fille du quincailler, et il ne s'appel pas john Blain. mais sinon c'est assez proche. (en même temps l'histoire de Kain, du moins la base, est un pur cliché. Donc c'est pas étonnant.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: The girl of Bourbon Street

Message par Guillotine » 16 janvier 2011, 17:08

Certes, foutredouille.

C'est pas vraiment une inspiration subite, disons plutôt que j'aime bien les défis. (Oui, j'ai pas mal perdu en dignité en jouant à "cap ou pas cap".). Mais bon.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
Messages : 2944
Inscription : 29 août 2009, 06:30
Localisation : Somewhere over the rainbow...

Re: The girl of Bourbon Street

Message par La Licorne Ailée » 16 janvier 2011, 18:02

J'ai vraiment beaucoup de ma avec toutes les fautes d'orthographe, tu sais...
Mais comme tu me l'as demandé gentiement, j'ai lu... Et oui, c'est pas mal ;-)
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: The girl of Bourbon Street

Message par the frozen joke » 12 avril 2011, 16:30

Elle remonte la rue tranquillement, ce dirigeant vers le port. Sa démarche chaloupée m’envoûte, son sourire détendu me perturbe, son regard me passe à travers comme toujours. Elle ne me voie pas, elle ne voie pas les ombres, je suis sur qu’elle peut, mais elle ne le veut pas, je peux voir dans son regard que sa bonne humeur n’est qu’apparente, elle lutte avec ses propres ombres. On ne peut pas chanter comme ça sans connaître les ténèbres.

Je la regarde s’éloigner et je rentre dans le Docker’s une bagarre est en cours, il y a toujours une bagarre au Docker’s. Ceux qui me connaissent prennent soins de m’éviter, deux imbéciles se retrouvent avec la mâchoire brisée. Je me pose au bar et le grand type chauve qui gère l’endroit me sert un verre, je lui glisse deux dollars en argent et il laisse la bouteille. Le scotch brûle la plaie de ma lèvre en coulant dessus, je regarde ma main droite enrubannée, et je me dis que je ferais mieux de dormir. De prendre un bain et me coucher.

Je sens la poudre et le sang sur ma peau, je pose le verre encore frais sur mon œil et observe la salle. La bataille se calme, certains se relève déjà. Le piano mécanique joue un air débile entendu cent fois, je regarde la scène a coté, transformer en salon privé par une balustrade et deux rideaux de velours élimés, je me repasse l’air que fredonne la fille du Bourbon Blues. Je quitte le bar en enjambant un type, dire que ce genre d’endroit me plaisait auparavant.

L'air du port m'amène des senteurs de sel et de cendre, le bruit sourd des machines et les cris des vendeurs à l'étal. Je pousse la porte de mon atelier et abaisse la rampe pour le bateau. Je monte a bord, pousse le moteur et avance entre les ferrys, les cargos et les steamers. Je m'éloigne jusqu'au milieu du lac et je met le cap sur l'ouest, remontant le fleuve jusqu'à une crique isolée, perdue au creux du bayou. On y entend que les feuilles et le bruit des insectes. Je coupe le moteur et m'allonge à l'avant du bateau, respirant l'air humide et chargé d'odeur, laissant passer le temps. Je tend les mains sur les cotés, laissant mes mains toucher la surface de l'eau.

Quand je me réveil enfin la lune m'éclaire, entrecoupé d'un vol de chauve-souris. Je met les gaz vers le port, j'abaisse la manette de la commande radio et regarde la rampe se baisser alors que je fonce dessus. je saute à terre alors que le moteur tourne encore, verrouillant la porte derrière moi, je remonte la rue en courant. j'arrive alors qu'elle ferme les rideaux. je regarde son ombre à travers le tissus et redescend vers le Docker's. Finalement une bagarre me fera du bien.
Dernière modification par the frozen joke le 12 avril 2011, 17:32, modifié 1 fois.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Merle
Messages : 4659
Inscription : 18 décembre 2010, 12:52
Localisation : In a bar, under the sea
Contact :

Re: The girl of Bourbon Street

Message par Merle » 12 avril 2011, 17:32

Niveau chansons, le titre de la première ne me revient pas encore même si ça me dit quelque chose. Il y a Clapton avec It's probably me et l'histoire me rappelle Moon over Bourbon Street de Sting.

Et parce que les fautes piquent un peu les yeux, je me suis permis de t'envoyer un MP où j'ai corrigé vite fait tout ce que j'ai pu voir. Ça ne concerne que les fautes d'orthographe et de conjugaison, pas la syntaxe, ni la ponctuation bien qu'il faudrait revoir tout ça aussi dans l'idéal.

Pense à aérer les rythmes de tes phrases, en alternant leur construction trop souvent systématique. L'illustration la plus frappante est l'accumulation de phrases ou de subordonnées commençant par "je". Quand elles s'enchaînent sans alternative, ça peut devenir lassant à la longue.
Autant de motivation qu'une lettre de motivation.
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: The girl of Bourbon Street

Message par the frozen joke » 12 avril 2011, 17:39

corrigé.

la répétition du JE est voulu, c'est ce qui se passe dans sa tête, et ce n'est pas une homme de lettre. je sais que cela semble lourd à lire, mais les chapitre sont assez court pour que ça ne gène pas trop. (enfin j'espère.) :?


http://www.youtube.com/watch?v=xWM1eP5wjS8
la première chanson

la deuxième est effectivement le duo sting, clapton. et le titre ainsi que l'histoire sont assez librement inspiré de "moon over bourbon street".
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Münsingen
Messages : 3919
Inscription : 24 août 2009, 13:41

Re: The girl of Bourbon Street

Message par Münsingen » 14 avril 2011, 17:57

Perso, je préfère ce texte à tes précédents : tu y prends plus le temps de créer une ambiance. Franchement, on s'y croirait ;)
Répondre

Revenir à « Le Salon de Lecture »