Le problème n'a pas encore été résolu et divers événements ont retardé sa résolution (déménagement, service client un peu particulier...)

Prenez soin de vous en ces temps un peu particuliers :)

Khin (17/03/2020)


Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

[Kain P.2] Famine (fini)

Où l'on laisse libre cours à sa plume mécanique.
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

[Kain P.2] Famine (fini)

Message par the frozen joke » 06 novembre 2010, 12:49

La banquette de bois le réveilla d'une douleur cinglante dans le dos, 2 jours qu'il était dans ce train pour rejoindre la frontière sud du Texas, il lui faudra encore une journée de cheval pour rejoindre le Mexique, et peut être une semaine pour atteindre San Miguel.
2 ans qu'il suivais le Tombal, et il avais enfin une piste, mieux qu'une piste, il avais LA piste, celle que suivais Tombal, pas les simples contrats qu'il faisais en passant, mais la quête qu'il suivais sans relâche depuis la Nouvelle Orléans.

Il relut le condenser des histoires qu'il avais noté dans un petit carnet relié de cuir.

Le Tombal:
alias le busard, le cavaliers, la main du mort, ...
probablement Kain Fergusson, émigrer français, initialement Kenneth Mac Fergusson. à vécue à Paris, à reçu une éducation militaire, est devenue armurier à la nouvelle Orléans.

L'histoire du Tombal commence à la frontière Nord de la Louisiane, où un homme portant des armes singulières ramène plusieurs primes au bureau du Marshall, (entre 15, le plus probable, et 60 hommes, ce qui engendre la rumeur d'un chasseur de prime impitoyable)
La piste de cette homme continue jusqu'en Arkansas, Missouri, Illinois (un évènement c'est surement passé là bas, car il obtient le statut de mercenaire, voir discutions avec John Barston.) puis l'Iowa où la piste ce perd et reprend 6 mois plus tard dans le nord du Texas à Johnstone. de là il suis la piste d'un mexicain en ligne droite vers le sud.
Dernière modification par the frozen joke le 21 novembre 2010, 17:35, modifié 1 fois.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Kain P.2] Famine (en cour)

Message par the frozen joke » 06 novembre 2010, 15:28

2 ans d'enquête, et tout ce qu'il savais avec certitude tenais sur une seul page d'un calepin, pour tout ce qui était loin d'être sur il avais plusieurs carnet, l'homme faisais 3 mètres 50, crachais des flammes, tirais avec des revolvers grand comme un homme, était immortel, avais pactiser avec satan, était la main armée de dieux, était en fait un indien, avais les mains remplacer par des lames de couteau, était un loup garou, ou crachais les balles par le fondement.

la relecture de ses ineptie noté et daté auprès de tant de gens qui avais vu l'homme qui avais vue le loup, lui avais tant de fois fait perdre espoir, mais maintenant elle le faisais sourire. Maintenant il allais savoir qui était cet homme.

Le train s'arrêtât en gare et l'homme descendit du wagon, il récupéra son cheval et pris la direction du sud. l'aube arrivais lentement à l'horizon, et l'air frais et le silence qui régnais sur la route lui faisait du bien après le vacarme assourdissant du train ou il dormais depuis 2 jours.

Il franchit la frontière mexicaine le lendemain et arriva en vu de San Miguel au bout d'une dizaine de jours.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
marius nightmare
Messages : 4372
Inscription : 08 septembre 2010, 23:39

Re: [Kain P.2] Famine (en cour)

Message par marius nightmare » 06 novembre 2010, 22:34

Allez allez, au clavier on veut la suite :twisted:
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Kain P.2] Famine (en cour)

Message par the frozen joke » 07 novembre 2010, 15:39

San Miguel était une ville d'agriculteur, des basses maisons de terre formais une mosaïque à l'ombre d'un surplomb rocheux.
Ce devais être une ville charmante, autrefois.

Des grands champs de maïs ne restait que des terres sèches, des enfants maigres jouais dans les rues presque déserte.
Des femmes et des vieillards tentais de remettre en marche la pompe du système d'irrigation.
l'homme avançais à travers la ville et s'arrêta devant la cantina. Il attachât la bride de son cheval à coter de l'abreuvoir et passa sous le rideau de perle.

l'intérieur était désert, un homme accoudé au comptoir racontait sa vie au barman qui crachais dans les verres pour les nettoyer. Il demandât dans un espagnol approximatif si il pouvais avoir une chambre, et demandât comme si de rien ce qui était arriver.
le barman répondit dans un anglais aux accents prononcé:
- Vous aussi vous le traquez? c'est perdu d'avance esta uno loco diablo
Il ouvrit de grand yeux et s'avança sur le bar.
- Vous l'avez vu? dit moi ce qu'il c'est passer!
- Non je ne l'ai pas vu, je sort pas avec ça...
l'homme tapotât son pantalon et le voyageur remarqua qu'il lui manquais une jambe. Mais je l'ai entendu, j'ai entendu sa chanson, avant que tout n'explose.
- comment cela, dite m'en plus.
- aller dans le champ, et demandé à Lupe, la sénora avec un nino dans les bras.
- d'accord.
il laissa 2 dollars en argent sur le comptoir et ajoutât en partant surveillez ma valise, et vous en aurez d'autres.

Il sortit et chevaucha jusque dans les champs, il s'arrêtât prés d'un petit groupe assemblé autour d'un puits, un vieillard tapais sur la pompe à coup de marteau pour en redresser les éléments pendant que les femmes puisais l'eau pour arroser une petite parcelle du terrain afin de le cultiver.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Kain P.2] Famine (en cour)

Message par the frozen joke » 07 novembre 2010, 16:57

- Estoy buscando a la señora Lupe
- en la cabaña detrás entorpece
Même si il ne comprenais pas la fin il su que le ton n'était pas amicale.
il mit pied à terre et ce dirigea vers une sorte de cabane à outils, plus loin à prés de 200 mètres au milieux des terre ce dressais la ruine à demi bruler de ce qui avais du être une belle demeure.
Il poussa la porte et trouva une femme qui berçais un couffin. Elle devais être belle, mais elle était désormais fatigué et maigre, sa robe noir marquais un deuil, et cela le frappa, les femme et les hommes portais tous des vêtements noirs, il devais y avoir eu un mort important dans ce village.

-eres la señora Lupe
- sí, usted quiere lo que?
- vous parler anglais?
- un poco, tu veux quoi?
- je voudrais que vous me parliez de l'homme qui est venue.
- ningún hombre, es un demonio. il est venue un soir avec une máquina qui crachais la fumée, pas comme le train, une fumée noire qui reste collé au sol. il à poser des questions, et montré una foto, et il est aller voir le señor Castillo.
- qui est le seigneur Castillo?
- C'était un homme bon, il s'est installé ici il y à 2 ans, c'était un petit village pauvre et le señor il nous à offert de l'or, il à construit un señorio et installé des pompes pour el riego, pour la nourrir la terre. et el loco diablo la tué. lui et tout nos hommes...

elle tomba à genoux, et pleura. l'homme se contenta de prendre des notes dans son carnet, présentât ses excuses et sortit, laissant la femme à son chagrin.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
marius nightmare
Messages : 4372
Inscription : 08 septembre 2010, 23:39

Re: [Kain P.2] Famine (en cour)

Message par marius nightmare » 07 novembre 2010, 20:02

Rah tu nous fais languir ;)
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Kain P.2] Famine (en cour)

Message par the frozen joke » 14 novembre 2010, 15:12

Le sol brulant l'éblouie quand il mit les pieds dehors. il retourna vers le groupe afin d'obtenir de plus ample renseignement.

-"l'un de vous parle t'il anglais?"
le vieil homme qui tentais de réparer la pompe en la martelant avec une clef anglaise ce tourna vers lui.
-"ouai gamin, mais je serais pas foutu de te dire ce qu'il c'est passé ici, j'y était pas." son accent texan était flagrant.
Mais je peut te faire la traduction...
- ma fois, allons y.


au fur à mesure que l'américain posais ses questions, l'homme traduisais le récit.
le texte final, après abstraction des dires d'une femme qui jurais l'avoir vu manger les fermiers, et d'un enfant qui assurais l'avoir vu voler, donnais un bon aperçut des fait.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Kain P.2] Famine (en cour)

Message par the frozen joke » 14 novembre 2010, 17:38

Kain Fergusson (alias le Tombal) était arrivé à San Miguel au crépuscule il y a de cela six mois, sur une sorte de Motocycle équipé d'un de ces nouveaux moteurs à combustible. Avais posé des questions aux hommes qui quittais les champs, leur avais montrer une photo du seigneur Castillo accompagné de trois autres hommes, l'un des visage était bruler par une trace de cigarette.

Il avais ensuite remonté le chemin allant jusqu'à la demeure et lui avais hurlé de "descendre, et de mourir comme un homme"

des lumières ce sont allumé dans le bureau du seigneur, et un coup de feu avais retentit, l'un des garde lui avais tirer dessus depuis une fenêtre. ensuite tout c'était passé très vite, le Tombal avait plonger derrière la moto et sortit une mitrailleuse légère à canons rotatifs, et avais ouvert le feu, faisant éclater les vitre du premier étage. puis il était entré dans la maison en défonçant les portes. on avais entendu plusieurs coup de feux, le seigneur Castillo possédait plusieurs gardes du corps qui surveillais la propriété et gardais les troupeaux. puis on entendit par les hauts parleurs qui parcourais les terres et la ville la voix du maitre des lieues, passablement paniqué.

".... oui je sais que je te réveille, mais y a là un type qui veux me flinguer, et il connais mon nom! Mais merde ça veux dire qu'il à parler à l'un de nous." on entendit des coups de feux, puis le silence, et finalement une voix ce fit entendre au
loin; 'Total slaughter, total slaugther, i won't leave a single mans alive, oceans of blood, and genocide. let's begin the killing time"
(au fur à mesure de la chanson la voix ce fesait plus forte, et l'on pouvais entendre l'un des gardes dire à castillo que "c'est un monstre") i got a blade in my hand, i got your name on a grave, devil are come angel not too far, let's begin the killing time" une rafale couvrit les dernières notes de la chanson et d'autre coup de feux répondirent.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Kain P.2] Famine (en cour)

Message par the frozen joke » 14 novembre 2010, 17:49

on entendit des hurlement et le micro fut coupé, puis une explosion illumina la nuit, un homme en feux sauta par la fenêtre et mit le feux aux champs alentours. le bureau était en flamme, mais on entendais toujours des coups de feux à l'intérieur.

Castillo sortit en courant de la maison, et tomba quelques mètres plus loin, la maison était ravager par les flammes, la porte explosa, et la silhouette de Kain ce découpa dans les flammes. Il lança une fiole d'un produit incendiaire sur sa victime, tout en continuant d'avancer, il la regarda hurler quelques secondes, puis il sortit un revolver de sous son manteau, le débrailla et fit tourner le barillet, puis tira. la balle traversa le crane de l'espagnol et les hurlements s'arrêtèrent.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
the frozen joke
Messages : 4406
Inscription : 05 septembre 2010, 22:26
Localisation : entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

Re: [Kain P.2] Famine (en cour)

Message par the frozen joke » 21 novembre 2010, 15:21

les villageois était rassembler autours de lui, il les voyais partager entre la haine et la peur, leur visage déformé par les ombres dansantes des champs en feux, ils brandissais des fusils ou des bâtons mais ils semblais tous pétrifié, incapable d'agir face à ce croquemitaine.

Puis on entendit le déclic d'un chien que l'on arme, le pistolero fit volte face et tira, le gamin reçu la balle en pleine poitrine, ses pieds décolèrent du sol et il s'effondra dans la poussière. Tout le monde retins son souffle, le Tombal voulut porter secours à l'enfant, il n'avais pas plus de 12 ans, mais déjà les hommes lui tirais dessus.

sans réfléchir, mécaniquement il les tua l'un après l'autre, les balles ne semblais pas l'affecter, ses mains dansais de sa ceinture jusqu'au chargeur dans un mouvement mécanique, presque inconscient, quand les coups de feux s'arrêtèrent, et que seul résonnais les pleures des femmes, il partit.

Il enfourcha sa moto et contempla une dernière fois le charnier qu'il laissais, l'un des vieillard dit l'avoir vu pleuré, des larmes mêlées de sang.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Froz ... 1246644322
Répondre

Revenir à « Le Salon de Lecture »