Go to footer

Aller au contenu


[Décembre 2013] La rue est aux enfants

Où l'on imagine chaque mois sur un sujet donné...

[Décembre 2013] La rue est aux enfants

Messagepar Merle » 01 Décembre 2013, 16:08

Le voyou, c'est avant tout le gamin qui court les rues, celui qui bat le pavé seul ou forcément mal accompagné. De l'innocence, on dit qu'il n'en a plus que l'âge, mais on le plaint parfois, parce que s'il traîne ses mauvaises guêtres du soir au matin, c'est qu'il n'a plus d'adulte pour l'éduquer. Ou alors, c'est si mal fait que même l'enfant préfère la pluie à une énième giroflée. Quand on connaît leur nom, on ne les oublie jamais, effrontés, rêveurs et émouvants, ces reflets de ce que l'adulte laisse derrière lui.
Avez-vous l'âme d'un Gavroche frondeur, la ruse de Waggins et de ses Francs-Tireurs, la résilience d'un Oliver Twist ou d'une Cosette, l'ingéniosité d'un Hugo Cabret, ou encore l'amour oblatif d'une Éponine ? À moins que vous n'ayez pas de nom et qu'une nuit de la Saint Sylvestre, il ne reste de votre histoire que des allumettes calcinées…
Autant de motivation qu'une lettre de motivation.
Avatar de l’utilisateur
Merle
 
Messages: 4657
Inscrit le: 18 Décembre 2010, 12:52
Localisation: In a bar, under the sea


Re: [Décembre 2013] La rue est aux enfants

Messagepar Kergan » 04 Décembre 2013, 03:51

Les Voyous
On les croise dans la rue
Le temps d’un vol à la tire
Le temps d’une poche vidée
Leurs jeux d’enfants de la ville
Ils sautent de trottoir en chaussée
Ils courent le long des caniveaux
C’est leur monde, leur territoire
C’est ici qu’ils gagnent leur peau

Dodger, Charley et Oliver
Vous courez sur les toits la nuit
Et si je semble vous pleurer
Je ne rêve que d’être avec vous

Ils portent les noms de la plèbe
Ils en ont les stigmates aussi
Si leur travail est illégal
Ils n’en sont pas moins fatigués
Exploités par des receleurs
Par des voyous, par des pourris
Aux ordres d’un caïd des rues
Traités plus bas que les pavés

Dodger, Charley et Oliver
Vous courez sur les toits la nuit
Et si je semble vous pleurer
Je ne rêve que d’être avec vous

Ils volent les bourses, ouvrent les portes
Avec un art époustouflant
Ils grimpent, ils sautent, ils courent et volent
Ils sont les singes de nos rues
Ils font merveille de leurs talents
Les bourses à leur passage se vident
Leurs doigts agiles travaillent vite
Et l’or disparaît prestement

Dodger, Charley et Oliver
Vous courez sur les toits la nuit
Et si je semble vous pleurer
Je ne rêve que d’être avec vous

Pourtant parfois lors d’une affaire
L’un d’eux se fait surprendre
Se fait emmener en prison
Ou bien traîner à la potence
On le pleure alors sincèrement
Les voleurs font une oraison
Et chacun retourne à ses tâches
Un poids sur son cœur de voyou

Dodger, Charley et Oliver
Vous courriez sur les toits la nuit
Et si je vous pleure aujourd’hui
C’est que déjà vous me manquez …

Cave Apis Pullusque Nam Ebrius Navigat ...

Oooornithocouuuuurge !
Avatar de l’utilisateur
Kergan
 
Messages: 299
Inscrit le: 29 Janvier 2011, 23:57


Re: [Décembre 2013] La rue est aux enfants

Messagepar Merle » 29 Décembre 2013, 03:26

Un jour, faudra la version chantée qui accompagne les textes, Kergan.

Pour ma part, je voulais écrire quelque chose sur les Francs-tireurs de Baker Street, et puis j'ai oublié et je suis parti à contre-pied du thème, en prenant pour idée que le domaine des enfants était ce qui se passe au-dessus de la rue. Comme je ne pense pas avoir le temps de gribouiller davantage, je laisse là ce croquis qui aura sûrement une meilleure définition et quelques coups de crayon supplémentaires l'an prochain.

Image
Autant de motivation qu'une lettre de motivation.
Avatar de l’utilisateur
Merle
 
Messages: 4657
Inscrit le: 18 Décembre 2010, 12:52
Localisation: In a bar, under the sea


Re: [Décembre 2013] La rue est aux enfants

Messagepar Minato Uchiwa » 06 Janvier 2014, 18:17

Mince, j'ai oublié de taper mon texte... --'
[RP : Gabriel, commis de cuisine]
Avatar de l’utilisateur
Minato Uchiwa
 
Messages: 604
Inscrit le: 28 Septembre 2013, 07:53
Localisation: Chais pas. Peut-être dans mon fauteuil, nul part ou encore partout.


Retour vers Index du forum

Retour vers L'Inspiratorium

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités