Go to footer

Aller au contenu


Vers une Steam-music...

Où l'on parle musique.

Re: Vers une Steam-music...

Messagepar Orphée » 08 Décembre 2015, 18:37

Les deux définitions que j'ai donné et leurs conséquences englobent effectivement ce que vous rappelez, que la musique doit coller avec l’œuvre qu'elle illustre lorsqu'elle est illustrative, ou avec son concept.

En ce qui concerne ce dernier, je vois mal comment ce rétro-futurisme, ou rétro tout court, pourrait n'être pas un des concepts esthétiques d'une œuvre musicale a minima portant sur ou reliée au visuel dudit concept.

J'espère que vous vous rendez compte que votre propos n'a aucun sens.
Déjà par ce que soit quelque chose est vapologue, auquel cas une musique sur les canons établis (romantique ou engrenage) fonctionnera, soit il ne l'est pas, et effectivement ça ne marchera peut-être pas.
Et si l'on considère que ce que je vais désormais nommer ''vapologie'' n'est qu'une simple esthétique, alors il faut que la musique cadre au moins avec cette esthétique (et donc ça renvoi à tout ce qui a été dit là-dessus, les engrenages et tutti quanti), si l'on considère que la vapologie est au moins l'une des facettes de l'histoire et de l'univers, cela se verra où au niveau de l'idéologie artistique, puisqu'en toute logique la vapologie correspondra alors à l'époque dont elle est issue, et donc on retombe sur ce que j'ai dis, romantisme, etc, où cela influencera les idéologies autres qu'artistiques, mais toujours en partant de celles dont la vapologie est issue, pour les mêmes raisons, auquel cas on retombera sur la question de l'esthétique très mécanique de la musique, avec cliquetis et compagnie, ou avec des rythmes lents et pesants, ou au contraire tumultueux et grandiloquents, en bref un mélange des deux influences, mécanique et romantique, précédemment citées.


Et je me dois de préciser mon propos sur le Métal, car je n'ai pas été des plus clair.
Ce que je voulais dire n'était pas qu'aucune musique de ce style ne peut véritablement être sur le thème vapologue, je dis que a priori aucune production vapologue ne peut avoir pour style musical du métal, les deux ambiances ne collent tout simplement pas. Essayez d'imaginer un vieux bar décrépi et bien vapologue et essayez d'imaginer si oui ou non un morceau de métal collerait avec l'ambiance douce de ce lieux, ou au contraire avec le chahut viril qui y règne. Sauf si vous parlez d'un morceau ayant pour but de se loger dans le corps de quelqu'un, auquel cas je dois bien avouer que cela correspond.
Et si cela vous facilite la tâche, d'imaginer le vieux bar décrépi, remplacez le métal par de la tecktonik ou du rap, et essayez de voir si cela fonctionne. Et en l'occurrence, ces deux exemples sont tout à fait comparables à celui du métal : ils n'ont pas les bons standards esthétiques, car pas le même contexte historique de formation.
Orphée
 
Messages: 26
Inscrit le: 04 Décembre 2015, 16:54


Re: Vers une Steam-music...

Messagepar Fiddler » 08 Décembre 2015, 20:14

Orphée a écrit:J'espère que vous vous rendez compte que votre propos n'a aucun sens
Selon vous, me voilà donc écrivant en boustrophédon ? :roll:

Orphée a écrit:si l'on considère que ce que je vais désormais nommer ''vapologie'' n'est qu'une simple esthétique, alors il faut que la musique cadre au moins avec cette esthétique (et donc ça renvoi à tout ce qui a été dit là-dessus, les engrenages et tutti quanti)
Mais on peut trouver, je n'en doute pas, mille et une façon de faire ce renvoi !

Orphée a écrit:en partant de celles dont la vapologie est issue, pour les mêmes raisons, auquel cas on retombera sur la question de l'esthétique très mécanique de la musique, avec cliquetis et compagnie, ou avec des rythmes lents et pesants, ou au contraire tumultueux et grandiloquents, en bref un mélange des deux influences, mécanique et romantique, précédemment citées.
On peut voir les choses ainsi... ou autrement, selon le parti-pris.

Orphée a écrit:je dis que a priori aucune production vapologue ne peut avoir pour style musical du métal, les deux ambiances ne collent tout simplement pas. Essayez d'imaginer un vieux bar décrépi et bien vapologue et essayez d'imaginer si oui ou non un morceau de métal collerait avec l'ambiance douce de ce lieux, ou au contraire avec le chahut viril qui y règne
Je l'imagine fort bien... En faisant cependant certains choix subjectifs : soit le tout-acoustique (on peut faire du métal même sans guitare électrique > https://www.youtube.com/watch?v=1sVzUGGjhdg ), soit un son plus typé 70's (on peut très bien imaginer des guitares électriques saturées dès 1910, avec l'audion de De Forest, mais l'erreur est selon moi de faire de la musique avec un son compressé)

Vous parliez d'un mélange entre influence mécanique et romantique... Mais le Metal, justement, est un héritier du romantisme !
(la référence à des morceaux du XIXe est d'ailleurs un phénomène courant dans le Metal : https://youtu.be/sw1_dDfjJgg?t=2m12s ou https://www.youtube.com/watch?v=NryhTrYPgZs ou https://www.youtube.com/watch?v=rlQaie1GE58 etc. ; on peut aussi avoir des références aux auteurs, cf cette référence à Goethe : https://www.youtube.com/watch?v=gaXdK4-tcRM )
Avatar de l’utilisateur
Fiddler
 
Messages: 465
Inscrit le: 16 Juillet 2015, 12:47


Re: Vers une Steam-music...

Messagepar Orphée » 08 Décembre 2015, 23:08

Non pas en boustrophédon, car il y a là une forme de logique, simplement différente de celle que nous pratiquons.
Ce que tu disais n'était pas logiquement lié à ce que je disais tout en essayant pourtant de contredire ce que je disais ; et sans argument qui plus est. Cela n'avait aucun sens non pas parce que je ne voulais pas le voir mais par ce que tes phrases n'étaient en rien des contradictions là où elles essayaient de me contredire, n'étaient pas des ajouts là où elles tentaient d'ajouter quelque chose, et ainsi de suite. Sans compter les contresens comme «Tout dépend de l'uchronie sous-jacente»... Alors que la vapologie est une uchronie, ou tout simplement univers à part d'ailleurs, quand ce n'est pas carrément un roman qui se passe à cette époque, ou le registre esthétique qui définit un monde et toutes les palettes de nuances entre les deux, monde et esthétique.

«On peut voir les choses ainsi... ou autrement, selon le parti-pris.»
Non, pas vraiment. Pas du tout même. Il y a deux extrêmes à la définition du vapologisme, soit il s'agit uniquement d'une esthétique visuelle, soit il s'agit d'un monde issu, d'une manière ou d'une autre, d'une certaine vision de notre ère industrielle avec, bien évidemment, une conservation de l'esthétique de ladite ère chez nous.
Si on pouvait dire «tout dépend du parti pris», alors un monde avec des valeurs similaires en politique, en économie, etc, comme la domination économique et politique des industriels, mais avec un registre visuel et technique tout à fait différent intégrant par exemple les biotechnologies et les technologies informatique pourrait être qualifié de vapologue. Raté, il s'agit de «cyberpunk». Bien entendu quand je dis «intégrer», je ne veux pas dire «on en met par ci par là», je veux dire qu'il en est fait un usage massif, comme les rouages et la vapeur pour la vapologie.
À l'inverse, un monde dont le système politique est basé sur la féodalité et la possession terrienne héréditaire, où la défense est assurée par un corps d'élite dont là encore le poste est héréditaire et qui se constitue en caste, où le financement des beaux arts est encore dû au mécénat et où le clergé tient une place importante, mais dont les codes esthétiques et techniques sont tous calqués sur notre ère industrielle, ce monde là pourrait être qualifié de vapologue. Je dis bien «pourrait» être, ce ne serait pas forcément le cas mais disons que là ça a une chance, contrairement à notre exemple précédent.

Tout ça pour dire que tu ne peux pas changer les «partis pris» de départ puisque lesdits partis pris sont tout simplement... La définition de la vapologie. Enfin, ses deux bornes. Et encore, on pourrait réduire à la seconde borne énoncée, celle de l'esthétique visuelle pure, tant elle est constitutive de l'âme même de ce genre, comme nous avons pu le voir avec le premier exemple.
Bien évidemment, je ne dis pas que l'on ne peut pas croiser les styles, la vapologie se marie très bien avec les genres du merveilleux, du fantastique, éventuellement des opéras spatiaux, de la littérature d'anticipation, etc. Mais il n'empêche que ça ne changera rien aux faits : si la vapologie est constitutive d'une œuvre, elle ne peut être négligée dans sa représentation, qu'il s'agisse de représentation picturale et musicale.

En ce qui concerne le métal : je suis au courant, cependant je ne vois pas ce que cela change, même avec cette parantée avec le romantique, comme la quasi totalité des musiques occidentales depuis un siècle en fait, il n'empêche que le style est trop différent dans son expression. Cela ne le rend pas moins bien, juste inadapté, en tout cas jusque là, je veux bien admettre, à la lueur d'un exemple qui m'est revenu en mémoire d'une musique particulièrement incongrue mais qui fonctionne à peu près, que le métal pourrait illustrer un monde vapologue. En revanche je persiste à dire qu'il ne pourrait y prendre part (si je fait le lien avec l'exemple suscité, en tant que musique extradiégétique elle marche très bien, en tant que musique intradiégétique elle m'aurait fait pousser des hurlements de rage et les journaux d'Hollywood aurait eu de croustillantes nouvelles à se mettre sous la dent peu de temps après mon visionnage).
Et qu'étais-je supposé entendre sinon le viol avec barbarie de ces musiques si douces à mes oreilles ?

Et comme l'on s'éloigne quelque peu du sujet, je trouve, je conclurai mon propos : je ne vois pas l'intérêt d'un style de musique particulière à la vapologie tant les styles sont nombreux à avoir traversé l'époque dont elle est issue. S'il doit y en avoir un, vous connaissez mon avis sur la question il se définit soit par le style dont il est directement issu, soit par les sonorités cliquetantes et mécaniques, soit par le sujet abordé, pourvu qu'il soit suffisamment spécifique pour qu'il soit pertinent de l'y classer, dans ce dernier cas néanmoins il faudra distinguer ce qui peut relever directement de l'univers et ce qui peut servir à le décrire, les deuxièmes comprenant à peu près n'importe quel style musical mais le premier ne concernant que les deux premiers critères d'une musique vapologue.

Sur ce, je vous souhaite la bonne soirée.
Orphée
 
Messages: 26
Inscrit le: 04 Décembre 2015, 16:54


Re: Vers une Steam-music...

Messagepar Fiddler » 09 Décembre 2015, 07:57

Orphée a écrit:Non pas en boustrophédon, car il y a là une forme de logique, simplement différente de celle que nous pratiquons
De temps en temps dans nos échanges, pensez à prendre certaines de mes remarques au second degré ;)

Orphée a écrit:Ce que tu disais n'était pas logiquement lié à ce que je disais tout en essayant pourtant de contredire
De temps en temps dans nos échanges, pensez à prendre en compte que mes messages ne sont pas forcément contradiction ;)
...Vous trompant sur mes intentions, vous vous êtes trompés sur son sens... Nos avis sont en réalité bien proches ; mes interventions se soucient d'abord de nuance, et non d'opposition !

Orphée a écrit:Si on pouvait dire «tout dépend du parti pris», alors un monde avec des valeurs similaires en politique, en économie, etc, comme la domination économique et politique des industriels, mais avec un registre visuel et technique tout à fait différent intégrant par exemple les biotechnologies et les technologies informatique pourrait être qualifié de vapologue. Raté, il s'agit de «cyberpunk»
...Sauf qu'on peut tout à fait faire une sorte de "cyber-steampunk" en se basant sur la machine à différences de Babbage (cf l'excellent https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Machin ... 3%A9rences )
Quant aux biotechnologies... Frankenstein, vous connaissez ? ;)

La seule chose que je regrette dans votre point de vue, c'est cette façon d'exclure d'emblée en présentant ces choix comme objectifs, alors qu'ils sont tout simplement liés à votre propre subjectivité : dans votre uchronie, certaines choses sont inenvisageables, et pourtant, objectivement, elles le sont... Tout n'est qu'une question de choix.

Orphée a écrit:je ne vois pas ce que cela change, même avec cette parantée avec le romantique, comme la quasi totalité des musiques occidentales depuis un siècle en fait
Non, la "quasi-totalité" des musiques occidentales du XXe siècle n'a PAS une telle parenté avec le romantisme. Sur le plan des musiques populaires, le blues, le jazz, le rock'n'roll, le reggae, le rap n'ont aucun lien. Sur le plan des musiques savantes, le sérialisme, le néo-classicisme, le post-modernisme n'ont aucun lien.

Orphée a écrit:en tant que musique extradiégétique elle marche très bien, en tant que musique intradiégétique elle m'aurait fait pousser des hurlements de rage
...Mais rien n'interdit pourtant, objectivement, la création d'une musique Metal intradiégétique (acoustique ou électrique)

Orphée a écrit:Et qu'étais-je supposé entendre sinon le viol avec barbarie de ces musiques si douces à mes oreilles ?
Les auditeurs d'Hector Berlioz pensaient de même :
Image
...Ce qui est goûteux dans cette caricature, c'est que moins d'un siècle après, Tchaïkovsky mettait réellement des canons dans l'orchestre : https://youtu.be/VbxgYlcNxE8?t=12m2s
Ce que nous adorons toujours faire dans le Metal, genre partageant avec le Romantisme son goût pour la démesure, l'exacerbation des passions, etc.

Orphée a écrit:je ne vois pas l'intérêt d'un style de musique particulière à la vapologie tant les styles sont nombreux à avoir traversé l'époque dont elle est issue
Sur ce point, nous sommes totalement d'accord : ce serait triste de vouloir définir UN style particulier :D

Vous avez votre vision -très cohérente. Je vous montre simplement que d'autres, tout aussi cohérentes, sont possibles.
Avatar de l’utilisateur
Fiddler
 
Messages: 465
Inscrit le: 16 Juillet 2015, 12:47


Re: Vers une Steam-music...

Messagepar Orphée » 09 Décembre 2015, 16:26

Dans l'ordre

«pensez à prendre certaines de mes remarques au second degré»
Et on revient sur ce que je disais, aucune logique ou cohérence, vous ne prenez même pas la peine de nous indiquer l'unité, comment voulez-vous mener un discours cohérent avec cela ?

J'ai bien conscience qu'il ne s'agit pas toujours de contradiction, je dis juste que lorsqu'il y a une tentative de contradiction il n'y en réalité pas de liens pour que ladite contradiction soit pertinente.

À partir du moment où les nuances que vous ajoutez sont en opposition de faits avec mon propos, il s'agist de contradiction. Après je veux bien croire que ce ne fut pas votre but.

Oui, mais non, et c'est exactement ce que je voulais dire.
De thèmes, comme l'asservissement de l'Homme par les grandes entreprises ou la folie du capital, ces deux styles, cyberpunk et vapologie, sont si proches qu'il est très facile de passer de l'un à l'autre, si bien que dès lors que l'esthétique visuelle et les techniques employées changent (les deux à la fois) et ce de façon massive, alors il ne s'agit plus du même. Un cyberpunk utilisant massivement la vapeur, les rouages et engrenages, etc, sera très probablement de la vapologie, a contrario des œuvres vapologues utilisant massivement des techniques informatiques numériques, avec utilisation tout aussi massive de l'électricité et pour un usage de tous les jours, dès lors qu'on peut voir un grand nombre de ce nos technologies de pointes ou de leurs évolutions, alors il s'agit de cyberpunk.
Je ne nie pas que les deux peuvent se mélanger, mais alors la part de leurs contributions à l'univers resteront très séparées et très peu homogènes. Sauf si... Et là ça me prendra quelques dizaines de lignes supplémentaires et probablement hors sujets que je t'enverrai donc un message privé pour ce faire.

J'ai dit lien de parenté, je n'ai pas dit hérité.
Ce que je voulais dire c'est que d'une façon ou d'une autre tu peux relier la musique romantique, le blues, le jazz, le rock’n’roll, etc. Ne serait-ce que par le contexte culturel et la période de leur apparition.

Objectivement, ou en tout cas a priori objectivement, il ne peut y avoir de musique métal intradiégétique dans une œuvre vapologue qui ne fasse tache.

Tu viens de te discréditer à vie avec cet argument, ou plutôt cet inargument. Bon, j'appelle ton médecin, qu'il sache que tu es atteint du syndrome de Galilée.
Et je ne nie pas le fait que métal et romantisme partagent certaines choses, mais tout simplement pas assez. Dans le rap aussi il y a l'expression de sentiments, en entendre dans une œuvre vapologique me ferait pourtant voir rouge.

J'essaye en effet autant que possible d'être cohérent, et suis fort aise de voir que cela se ressent, en revanche je déni, en parti, la cohérence d'une partie de vos arguments. La partie suffisante et nécessaire.

En revanche, pourriez vous avoir l'obligeance de me rassurer sur la question et de m'indiquer si nous nous éloignons par trop du sujet ?
Orphée
 
Messages: 26
Inscrit le: 04 Décembre 2015, 16:54


Re: Vers une Steam-music...

Messagepar Fiddler » 10 Décembre 2015, 06:35

Orphée a écrit:on revient sur ce que je disais, aucune logique ou cohérence
Mais si. C'est juste que vous n'avez pas envie de la voir :roll:

Orphée a écrit:Objectivement, ou en tout cas a priori objectivement, il ne peut y avoir de musique métal intradiégétique dans une œuvre vapologue qui ne fasse tache
Répéter deux fois "objectivement" ne fera pas de votre déclaration non argumentée une conclusion objective :lol:
(je dois cependant reconnaître être un peu déçu, j'espérais de votre part quelques éléments musicaux sérieux, mais bon, tant pis !)

Allez, je vous laisse à votre goût pour l'attaque ad hominem, je ne suis pas là pour ça !

[PS: du rap steampunk ? en voilà une idée qui pourrait être excellente si elle est bien pensée ! :D ]
[PPS: en fait, plus j'y pense, plus je me dis que ce pourrait être un concept porteur ! Imaginons juste que les Last Poets aient interprété https://www.youtube.com/watch?v=8M5W_3T2Ye4 au milieu du XIXe, militant pour une révolution afro-américaine à l'image de celle de leurs aînés haïtiens... Belle uchronie en perspective !]
Avatar de l’utilisateur
Fiddler
 
Messages: 465
Inscrit le: 16 Juillet 2015, 12:47


Re: Vers une Steam-music...

Messagepar Supertapis » 31 Décembre 2015, 02:33

Doctor Schadenfreude a écrit:steam powered giraFFe avec 2 F s'il te plait!
c'est vrai, mais bon, c'est une minorité! je veux dire, il y a, quoi, 10, 12 groupes qui font du "Steam Metal"? (je crois que ce titre est plus simple pour qualifier cela) quand on compare avec les milliards de groupes de Metal existants....on se sent si petit dans ce monde de bruit et de vapeur.....
(m'enfin, tout ceci m'a convaincu, je vais au Hellfest avec la tenue de docteur Steampunk que je termine!)


J'ai un peu de retard à rattraper sur ce topic mais je me permet déjà de répondre à Doctor Schadenfreude. Personellement je pense qu'avec encore un peu de temps le metal steampunk pourrais devenir un genre à part entière. Après tout le metal est déjà un genre extrêmement versatile et l'apparition du folk metal, ensuite décliné en viking metal, celtic metal ou même pirate metal me donne bonne espoir pour qu'un nouveau genre steamp puisse s'y insérer, surtout quand on voit que certains parlent déjà de samouraï metal pour qualifier le travail de Whispered (https://www.youtube.com/watch?v=sf9xf4FY3Fg) alors qu'à ma connaissance ils sont les seuls à pratiquer un tel style. Dans ces conditions 10 à 12 groupes est je pense un bon début.
Avatar de l’utilisateur
Supertapis
 
Messages: 132
Inscrit le: 02 Août 2015, 00:13
Localisation: Montargis, Loiret, Région Centre, France


Re: Vers une Steam-music...

Messagepar Doctor Schadenfreude » 01 Janvier 2016, 06:36

Certes, je ne dis pas, c'est un bon début!
(quand on voit jusqu'où certains peuvent aller dans le nom de leur style de musique: "True Scotish Pirate Metal", je ne vise personne, suivez les bouteilles de rhum qui flottent sur l'océan..... :D )
pour ce qui est de Whispered, ça me rappelle le cas de BabyMetal: tellement bizarre et inclassable qu'ils ont créé un style juste pour eux, dans ce cas de figure, le Kawai Metal..... (même si selon moi, l'appellation correcte devrait être "Neo Kawai Melo-Death Metal", si l'on veut être plus précis... :lol: )
"Coeur défaillant? Poumons bouchés? Venez donc à ma Boutique de Réparation! Des opérations pour une somme dérisoire!
Boutique du Docteur Erick Schadenfreude-69 Impasse du Chat Mugissant, Maschinenburg, ville flottante numérotée 46-
Avatar de l’utilisateur
Doctor Schadenfreude
 
Messages: 250
Inscrit le: 23 Novembre 2015, 19:17
Localisation: Bergerac


Re: Vers une Steam-music...

Messagepar Supertapis » 01 Janvier 2016, 20:37

Concernant le metal en général, sa diversité est autant un avantage qu'un préjudice. Si certains genres conviennent parfaitement à certains groupes qui y collent et en sont réellement représentatifs, d'autres groupes conviennent à plusieurs genres ou sont à l'inverse inclassables, d'où une profusion de genres qui avec le temps ont pour certains perdu de leur sens ou bien sont tellement exclusifs qu'on peut à peine trouver des groupes qui leur correspondent.

C'est un peu la même chose avec le steampunk et la musique steampunk à fortiori, quoique le phénomène soit différent. Il y a beaucoup de possibilité et d'opportunité mais l'éclectisme prépondérant d'un tel genre pourrait le rendre si vaste qu'on ne s'y retrouve plus dans les classifications : d'où je pense la réaction qui consiste à dire qu'il n'y a pas de steam music à proprement dit ou bien une autre réaction qui est aussi celle de certains concernant le metal et qui consiste à ignorer toute forme de clivage pour juste se concentrer sur la musique et chaque artiste dans son individualité.
Avatar de l’utilisateur
Supertapis
 
Messages: 132
Inscrit le: 02 Août 2015, 00:13
Localisation: Montargis, Loiret, Région Centre, France


Re: Vers une Steam-music...

Messagepar TheosKaorie » 20 Janvier 2016, 21:31

Je suis infiniment d'accord sur l'idée que rien ne soit exclusivement exigible pour faire d'une musique une steam-musique, peut être même que le tout serait de ne pas en faire trop.
Par exemple le groupe The Scandi ne s'affirme pas steampunk, mais s'autorise de multiples clins d’œil que les connaisseurs du genre (dont vous faites indéniablement partie si vous lisez ceci) sauront apprécier...
voyez plutôt : https://www.youtube.com/watch?v=IpYqbvsOGcI
TheosKaorie
 
Messages: 3
Inscrit le: 20 Janvier 2016, 20:55

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Le Phonautographe

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité