Le problème n'a pas encore été résolu et divers événements ont retardé sa résolution (déménagement, service client un peu particulier...)

Prenez soin de vous en ces temps un peu particuliers :)

Khin (17/03/2020)


Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

Le steampunk doit-il être politisé ?

Où l’on débat et discute sur des sujets divers autour du steampunk.
Avatar de l’utilisateur
Emile Clapeyron
Messages : 6442
Inscription : 02 septembre 2009, 15:16

Re: Le steampunk doit-il être politisé ?

Message par Emile Clapeyron » 13 janvier 2015, 13:31

Gurnisson a écrit :Bien sûr !...camarade !
c'était gratuit mais trop tentant, désolé.
c'est gratuit, mais ça vaut pas plus, comme intervention.
la magie est le refuge de l'incompétence. nous autres mécaniciens, nous contrôlons le monde

steamer, moi? non, vaporiste !


les goggles, c'est mainsteam
Avatar de l’utilisateur
Baad
Messages : 8
Inscription : 12 mars 2015, 15:27
Localisation : ligérien de naissance, de cœur... et encore aujourd'hui

Re: Le steampunk doit-il être politisé ?

Message par Baad » 16 mars 2015, 10:16

Je suis surpris que la question puisse se poser.
L'article initial, me semble-t-il, est (comme c'est précisé) TRÈS partisan. Il cherche à plaquer sur le monde steampunk une idéologie et des logiques qui n'en font pas partie à l'origine.
Dans quel but ?
La méthode est des plus discutable : elle revient à regarder par le petit bout de la lorgnette et à se limiter à des archétypes.
Si tu es steampunk tu es révolutionnaire
si tu regardes les chiffres et les lettres tu es réactionnaire
si tu utilise facebook tu es bobo....
Le propos me paraîtrait pertinent si, dès le début, le steampunk s'était voulu comme un mouvement subversif et revendicatif (comme les punks l'était au début).
Si on s'en tient à la seule origine littéraire du mouvement (qui est plurielle, je ne l'oublie pas), les intentions des auteurs me semble plus être de la recherche créative, de l'envie d'innover avec un "nouveau monde" à explorer, plutôt que comme une métaphore de changements profonds attendu dans la vraie vie ou de dénonciations de tel ou tel aspect de la société de l'époque.
Et la continuité de ce mouvement aujourd'hui me semble être également dans cette recherche esthétique, cette envie d'explorer des aspects de cette uchronie où nos esprits débordants peuvent exprimer d'autres choses...
Peut-être ai-je tort de ne voir dans le steampunk qu'une culture alternative ?
Et si finalement, c'était ça la politique ? Après tout, étymologiquement, politique, c'est la vie de la cité et la culture, pardon LES cultureS font partie intégrante de la vie de tous les citoyens.
Alors dans cette acception, oui, le Steampunk est "politique". Mais sonon, non, il n'est pas militant, revendicatif et politiquement engagé.
Répondre

Revenir à « Le Pont du Zeppelin »