quel est votre monde steampunk

Où l’on débat et discute sur des sujets divers autour du steampunk.
Avatar de l’utilisateur
rust
Messages : 17
Inscription : 26 juillet 2013, 09:59
Localisation : en maintenance dans la salle des machine

quel est votre monde steampunk

Message par rust » 23 octobre 2013, 10:54

Comme le titre l'indique j'aimerais parler et débattre, au sujet du monde steampunk, car si j'ai bien compris la plupart des vaporiste, si ce n'est pas tous, vois Londres et l’Angleterre steampunk, j'aimerais donc savoir si il y a d'autre personne comme moi,qui on un point de vu différent.

Pour ma part, je vois plutôt le monde steampunk fantastique, car je suis un grand fan de manga, j'imagine donc qu'il existe plusieurs grande ville, avec chacune une merveille technologique comme, faire une ville sou marine a la rapture
,une ville aérienne a la colombia, et une ville sous terre.

Je vois donc la capitale comme une fusion de toute cet technologie, après pour les pays je ne me suis pas trop creusée la tête, je vois un monde avec tout les continent possible, terre arides et glacière, un regroupement de milliers d'ile des pays montagnard, bref un monde qui ne demande qua être explorer.

je finirai ceci par une idée farfelu, pourquoi ne pas ce concerter, et créer un carte d'un monde steampunk?
Même si je le sais bien que ces quasiment impossible de ce mettre tous dacord sur ce je vous laisse débattre.
petit steampunk en herbe
Avatar de l’utilisateur
Armitage
Messages : 144
Inscription : 30 septembre 2013, 22:08
Localisation : Bordeaux

Re: quel et votre monde steampunk

Message par Armitage » 23 octobre 2013, 12:12

Créer une carte serait impossible, dans le sens où justement chacun a son propre univers en tête, qui ne se déroule pas forcément sur notre Terre. Donc l'entente sur ce sujet est, j'en ai peur, impossible, si on prend en compte les univers extra-terrestres.
J'exposerais bien ma vision du monde steampunk, seulement je me suis fait vacciner ce matin au bras gauche, et donc écrire de longs pavés est une véritable plaie. Une autre fois, promis !

PS: n'ayant beau pas être modérateur, je ne peux m'empêcher d'attirer ton attention sur les fautes d'orthographe du titre du sujet ;)
"Such laughter! And they are singing the old songs, linking arms. But that was from a happier time."
Avatar de l’utilisateur
rust
Messages : 17
Inscription : 26 juillet 2013, 09:59
Localisation : en maintenance dans la salle des machine

Re: quel et votre monde steampunk

Message par rust » 23 octobre 2013, 12:26

oui, il et vrai que la grammaire, l'orthographe ne sont pas ma tasse de thé.
petit steampunk en herbe
Lady Chapillon
Messages : 10288
Inscription : 20 août 2009, 10:53

Re: quel est votre monde steampunk

Message par Lady Chapillon » 23 octobre 2013, 19:35

Heureusement, car ceux ci ne sont pas solubles dans l'eau...

Je ne peux que plussoyer : attention à ta manière d'écriture, tu peux te faire aider par des correcteurs.
O Captain! My Captain!

inscription sur notre mappemonde: http://www.mappemonde.net/carte/Steampunk-fr/monde.html
Retrouvez nous sur facebook : https://www.facebook.com/steampunk.fr
envie d’être rajouté au trombi? contactez moi
Avatar de l’utilisateur
Reydock
Messages : 412
Inscription : 07 février 2013, 18:53
Localisation : Greuh-noble ;)

Re: quel est votre monde steampunk

Message par Reydock » 24 octobre 2013, 09:36

Sujet intéressant, bien qu'il ne mènera sans doute pas à ce qu'on pourra aopeler un débat, à moins que ça ne finisse en guerre d'uchronistes contre les fantaisistes. Mais se prêter au jeu peut être sympa, pour percevoir la variété des visions du steampunk.
Bon. Ben mon monde steam se passe effectivement dans une autre dimension. Tout comme toi, on a des villes dans les airs, sous terre (forcément, le charbon, toussa toussa) dans la mer. Et sur terre aussi, soyons fous.
Le monde pullule d'ingénieurs, de machines en tout genre... bref, un monde (presque) utopique. Avec des créatures fantastiques dedans (Kobolds par exemple. Trolls. Ou gnomes, il parait qu'ils existent...) soit intelligentes et plus ou moins intégrées dans la société humaine, soit bestiales, dangereuses etc... ah et aussi, dans ce monde, tout comme la barrière entre la machine et l'humain peut parfois tomber (de diverses manières, parfois assez peu morales), celle entre la flore et la faune aussi (d'ailleurs pour ceux qui ont vu un peu de mon botaniste, c'est ce qui explique sa position ambigüe par rapport à ce qu'il étudie).
Voilà, c'est plus ou moins tout, si on ajoute les éléments habituels, navires volants, zeppelins, usines...
Si un jour, vous rencontrez
Ne serait-ce que la moitié,
De l'équipage du grand Blake,
Faites demi-tour! Sonnez retraite!

Costumes (en cours. Tous.): Cpt. pirate Gordon Blake; le Botaniste; le Navigateur
I am a pink poney! Haha!
Avatar de l’utilisateur
Hauteclaire S.
Messages : 1686
Inscription : 02 février 2011, 21:45

Re: quel est votre monde steampunk

Message par Hauteclaire S. » 24 octobre 2013, 11:01

Je suis contre l'idée qu'il faille balancer aux oubliettes le Londres victorien parce qu'il contient la majeure partie des origines du steampunk. Je vois un peu ceux qui font ça comme des ados qui cherchent à contester l'autorité de papa/maman.

J'aime énormément les histoires steam qui se placent dans des univers alternatifs, avec un brin de magie qui fait face à la science. Egalement, tout ce qui met en avant la spécificité des autres nations face à l'Angleterre, justement. C'est ce qui fait mon attrait pour le steampunk japonais actuel, notamment autour des réalisations de Miyazaki.

Mais -pour moi, personnellement, en ce qui me concerne pour ma part- l'Angleterre victorienne reste centrale dans le steampunk. Dans la mesure où l'essentiel du steam prend place dans un XIXe siècle alternatif, je considère que l'Angleterre -et par extension le Royaume-Uni- était la puissance dominante et centrale dans le monde à ce moment-là. Ce qui n'enlève rien à la spécificité ni à l'intérêt des autres pays. Au contraire, j'ai une passion pour le Japon de cette époque qui n'avait quasiment rien à voir avec l'Angleterre.

Mais il faut arrêter de se voiler la face, dans la plupart des cas, même dans ce qui nous arrive d'orientalisant, c'est distillé avec de l'européen. On a pris dans l'Orient ce qui plaisait à l'Occident d'alors. Et l'Angleterre qui a mis son nez partout a largement contribué à filtrer ça.

C'est certes pas du tout original, mais j'aime l'Angleterre victorienne, sa crasse, ses cheminées fumantes, le grondement de Londres, sa gentry agitée de fantasmes sous son collet monté, sa curiosité pour tout , ce qu'elle a rapporté de ses voyages, ses explorateurs, son côté traditionnel qui reste très emprunt du goût pour le folklore et les légendes, ainsi que le fait qu'elle ait été déchirée entre ses libertés fondamentales et la manière dont elle devait gérer ses colonies. Le XIXe siècle anglais a profité de sa stabilité politique pour se consacrer à plein de domaines différents. Je suis passionnée par le gouffre entre les riches et les pauvres, qui fusionne dans le mythe de Jack l'éventreur où pour la première fois on se dit que quelqu'un qui est probablement issu des middle (ou même higher) middle classes a pu commettre des crimes qui le rattachent aux bas-fonds sordides des pauvres. J'aime ce que cette Angleterre a rapporté de l'Orient, ses fumeries d'opium, sa mode, ses bibelots qui s'entassaient de manière complètement kitsch dans ces appartements feutrés... Je vois l'Angleterre de ce moment là comme un grand athanor où on aurait mis plein de choses complètement hétéroclites et dont il a résulté un oeuf à la fois cohérent et divers.

Voilà. Je cherche pas à faire une réhabilitation de l'Angleterre victorienne car j'expose une vision très personnelle de ce pays. Simplement, contrairement à ce que tu avances, je constate que les gens cherchent plutôt à se démarquer du modèle anglais, trop vu et revu, trop cliché, avec ses ladies et gentlemen et ses zeppelins. Mais généralement, tout ce qu'a fait le steampunk qui soit-disant se démarque, c'est juste changer l'arrière plan anglais, reprendre les ladies, les gentlemen, les zeppelins et l'orientalisme, et transposer ça ailleurs. Pour moi c'est pas un gros effort d'imagination ni d'innovation de faire ça. Juste vaguement de l'hypocrisie.
"Il y a une tendance aujourd'hui à mettre des accessoires steampunk partout. Dans une publicité de nourriture pour chiens par exemple... Et hop! Voilà du steampunk. Ce genre de choses annonce le début de la fin." J. Blaylock
Avatar de l’utilisateur
chaton
Messages : 302
Inscription : 01 novembre 2011, 18:45

Re: quel est votre monde steampunk

Message par chaton » 24 octobre 2013, 12:47

je suis assez d'accord avec Hauteclaire, pour moi impossible aussi de dissocier l'Angleterre victorienne du steam, puisque comme ça a été dit c'en est l'origine, et que visuellement parlant j'aime aussi l'ambiance londonienne ^^
J'aime aussi situer les univers steam à Paris (aaah Pariiis) puisque je trouve que notre capitale a gardé un côté architectural qui s'y prête bien, la Tour Eiffel évidemment, et d'autres édifices tels le grand palais ou d'autres dont les noms m'échappent pour le moment ^^.
Mais évidemment, comme tout est aussi lié à l'imaginaire et au voyage, (les dirigeables toussa) j'aime situer l'univers un peu partout, les villes flottantes bien sûr, l'ambiance façon Oncle Sam de Columbia, ça me plaît aussi...
J'ai beaucoup plus de mal à situer ce petit monde par contre dans l'espace, je sais pas pourquoi mais je trouve que ça colle pas, et sans doute parce que je ne suis pas fan de SF classique (enfin su space opera plus précisément) je vais pas au delà du ciel de notre bonne vieille Terre ^^ Je vois pas non plus de bestiaire imaginaire à priori, mais c'est peut être parce que je ne me suis pas penché sur la question en fait... comme encore une fois l'exploration est intimement liée, j'ai rien contre.
Après c'est vrai qu'on peut tout imaginer, ça dépend tellement de ses goûts propres !
Avatar de l’utilisateur
Ophiuchus
Messages : 584
Inscription : 09 novembre 2012, 11:28
Localisation : Ab Fulgentissima Astra

Re: quel est votre monde steampunk

Message par Ophiuchus » 24 octobre 2013, 17:32

Tiens, amusant comme sujet. Comme le dit Rey, pretons nous au jeu...

Je suis ultra libéral dans mon univers steam, qui ne l'est en fait pas. Inventes un truc, imagines un truc, il est dedans.

Mais si l'on parle d'un mpnde exclusivement steam, alors je vois un monde au teintes brunes, dorées, grisatres et noires, enfumé sous un smog dont il est impossible de déterminer s'il résulte de la vapeur ou de la combustion du charbon. Les rues sont couvertes de tuyaux en tout genres et forment des dédales et des angles improbables, à tel point que l'on jurerait marcher dans les tripailles fumantes d'un immense robot de cuivre. Les bâtiments même, s'ils gardent une forme usuelle grossière,apparaissent de près tordus et tarabiscotés. Partout on ressent un ombre constante, une promiscuité dérangeante, et ce malgré le gigantisme généralisé. La ville est immense, si grande que lorsque l'on est au sommet des monstrueuse tours néogothiques de sa terrifiante et titanesque cathédrale abandonnée puis reconvertie en usine, points les plus hauts de la cité, on jurerait qu'elle ne finit pas, mais nul n'en mettrait sa main à couper, la brume annihilant la certitude. Toute la ville est faite comme pour rappeller la suprémacie totale de la machine sur l'Homme, son vil asservissement à la technique. Partout l'on voit des ouvriers éreintés de travail, endoctriné par un système politique implacable et flou, qui les empêche de savoir pourquoi ils travaillent. Putre les ouvriers des mendiantes et des prostituées, parfois avec leurs gamin sous le bras, et des enfants faméliques délaissés par tous jouant dans les rues, seule lueur de joie dans la morosité des bas quartiers. Le haut des batiments appartient aux classes aisés, bourgoise et noble. Eux s'engagent dans le droit et la politique. Mais ils ne savent pas non plus pourquoi. Qui dirige ? Nul ne le sait. Point d'artistes non plus.
Et hors de la ville ? Personne ne sait ce qu'il y a là bas, mais certains parlent de vaste plaines baignées de Soleil et bordé par d'agréables forêts au feuillage vert d'émeraude. La ligne d'horizon serait recouverte soit par des montagnes où l'Humain n'a jamais posé sa main impie et d'immenses étendues d'eau, les Océans, lieux de résidence d'antiques Dieux de colère et de Vengeance. Hors de la ville ? C'est le royaume de la Magie, des Démons et des Merveilles, des Créatures et des Animaux, tous bercés lorsque le soir tombe par la chaleur de leur mère à tous. Hors de la ville ? Personne n'y va, car cela n'existe pas. La Ville est Tout.


Cela dit, je me rends compte que j'ai une vision bien pessimiste de la chose :lol:
Romulus ! From the Wolf's mouth I feed Eternity !
Romulus ! In my Brother's blood I open wide the Gates of Time !

Potestas corrumpit ac absoluta potestas absolute corrumpit.
Avatar de l’utilisateur
colonel efix
Messages : 104
Inscription : 02 mars 2011, 15:04
Localisation : entre nantes et chateaubriand

Re: quel est votre monde steampunk

Message par colonel efix » 29 octobre 2013, 23:07

Sinon moi je connais un steamer qui voit des baleines volantes et je trouve ça super cool.


ouais 100eme message sur le forum
Avatar de l’utilisateur
R-o-b-u-r
Messages : 9
Inscription : 29 octobre 2013, 18:20
Localisation : À Nantes ou au fort de Hakodate, selon l'heure du jour

Re: quel est votre monde steampunk

Message par R-o-b-u-r » 30 octobre 2013, 21:26

C'est une question intéressante, effectivement...

Étant optimiste de caractère et pessimiste de formation (l'histoire n'est malheureusement pas une discipline qui donne une très haute idée du genre humain en général), je trouve reposant de vivre dans un monde steampunk plutôt gentil, et ce d'autant plus que j'y suis entré par le biais des figurines toutes souriantes de chez Lego.
Pour moi, les grands inventeurs - tant les réels à la Tesla que les fictionnels à la Némo - ont autorisé la reproduction de leurs inventions, ce qui a permis aux grands états de l'époque de continuer leur développement sans avoir à trop tirer sur la corde du colonialisme (je sais, je rêve...). Le monde fourmille d'inventeurs géniaux, de philanthropes, d'archéologues distraits, de clubs de gentlemen-aventuriers, de sociétés savantes (ou secrètes, mais chut !) et d'aventuriers divers et variés, tandis que des zeppelins et des plus-lourds-que-l'air sillonnent les cieux, que des nautilus (1) desservent des cités sous-marines et que des grandes expéditions à la Burton et Speke (sans les exactions) explorent les recoins cachés du monde pour, de temps en temps mais plus souvent qu'à leur tour, tomber sur une cité abandonnée ou un monde perdu. Éventuellement, il peut même y avoir même moyen d'aller sur la Lune ou la Planète Rouge, peuplées de petits Sélénites ou Martiens à la peau écailleuse et aux yeux globuleux.
Ah, et pendant que j'y pense : le Japon est devenu un état fédéral bicéphale quand l'ambassadeur Léon Roches réussi à convaincre les impériaux (anglophiles) de laisser les shogunaux (francophiles) vivre leur vie dans les provinces du nord : ça permet d'imaginer une présence française importante jusqu'au début du XXème siècle, ce qui est plus qu'assez en ce qui me concerne.

(1) j'aime vraiment l'idée que ça puisse devenir un nom commun, en fait :)
Répondre

Revenir à « Le Pont du Zeppelin »