Le problème n'a pas encore été résolu et divers événements ont retardé sa résolution (déménagement, service client un peu particulier...)

Prenez soin de vous en ces temps un peu particuliers :)

Khin (17/03/2020)


Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

Se comporter en personne du monde ?....

Où l’on débat et discute sur des sujets divers autour du steampunk.
Lady Chapillon
Messages : 10338
Inscription : 20 août 2009, 10:53

Se comporter en personne du monde ?....

Message par Lady Chapillon » 14 octobre 2013, 18:16

Ces derniers temps j'ai plusieurs fois reçu des plaintes de vaporistes, au sujet de comportements déplacés qui les avaient choqués.

Cela m'a amené à me poser une question, et j'aimerais que nous en discutions ensemble. Le steampunk, c'est le rêve d'une époque, plus ou moins imaginaire, où la civilité, la galanterie, la droiture et l'honneur occupent des places importantes. La plupart des personnages que nous choisissons d'incarner sont issus de la meilleure société, ou de plus basse extraction mais (presque) toujours dotés de bonnes manières.

Cette phrase revient souvent dans les topics sur notre rapport à notre propre monde : "je suis plus distingué, les gens sont à présent trop vulgaires, trop bêtes, mal élevés et mal appris, mais où sont passées les neiges d'antan ?". Or, et cela m'attriste, mais souvent lors des rassemblements, des choses adviennent, et ce n'est pas très en lien avec le discours ou les rêves que portent le steampunk.

Alors, au delà de ces paroles, peut-on vivre ou incarner le steampunk en se comportant en goujat ? Que penser de la dichotomie entre nos actes IRL et nos personnages RP, si ils existent? Qu'en pensez-vous ?
O Captain! My Captain!

inscription sur notre mappemonde: http://www.mappemonde.net/carte/Steampunk-fr/monde.html
Retrouvez nous sur facebook : https://www.facebook.com/steampunk.fr
envie d’être rajouté au trombi? contactez moi
Avatar de l’utilisateur
LadyCatz
Messages : 3547
Inscription : 20 février 2011, 20:42

Re: se comporter en personne du monde ?....

Message par LadyCatz » 14 octobre 2013, 18:47

Oh la bonne idée de sujet que voilà ! :D J'espère que ça ne va pas partir en trollage, ce serait fort dommage.

De fait j'ai effectivement constaté des départs au sein de la communauté, de la part de personnes m'ayant fait la confidence qu'ils attendaient autre chose du steampunk. Sans citer de nom ou de régions géographiques, un ancien membre du forum et actif en soirée m'a avoué avoir été choqué par certains comportements. Ses constatations visaient notamment l'impolitesse ou le manque d'élégance de certains, là où lui s’imaginait retrouver les manière de l'époque.

Le débat pourrait tourner autour du "Oui, mais qu'est-ce que le steampunk, comment le définit-on, qu'y trouve-t-on ?" mais j'aimerai outrepasser ce débat pour discuter plus du phénomène.

De fait, je vais choisir un exemple tout simple, (parmi d'autres, j'en ai plein en réserve et compte tous les poster ici ! ^^) qui se retrouve un peu partout, très souvent : les oublis de paiement. Je ne vise personne, ni un évènement en particulier, car comme dit précédemment j'ai retrouvé ce phénomène un peu partout : aussi bien dans les grandes virées organisée d'avance avec plannings établis, que les petites soirées "entre potes steams" pour juste boire un coup, non planifiées.
Et ces oublis me laissent perplexes. Oo Plus qu'une accusation, c'est une véritable interrogation que je présente ici : comment peut-on oublier de payer ? Où que ce soit ? Je me vois mal "oublier" de payer à Leclerc, par exemple. ^^"
Note, les oublis réels sont possibles. Moi-même j'ai failli oublier de payer mon verre à ma première soirée steam, me rendant compte de mon erreur j'ai fais demi-tour afin de régler ma note au plus vite.
Seulement j'ai déjà fais des fins de soirée où il restait 6 cocktails à payer, et personne pour les payer. oO Et c'était à ceux restés tard de payer l'addition pour les tête en l'air... D'où mon interrogation. Est-ce vraiment un oubli ou une tentative malhonnête de frauder ? L'élégance et le savoir-vivre voudrait que lors d'un oubli on fasse demi-tour afin de réparer sa faute. A défaut, prévenir quelqu'un, un proche, de l'étourderie, demander à être avancé, et rembourser au plus vite notre sauveur. Si VRAIMENT on n'a pas de chance et que le téléphone est en panne de batterie, se renseigner sur la fin de soirée, les conséquences de notre bévue, et se proposer de rembourser. De fait, je suis perplexe. =O.O=

Tout ça pour en venir à ma conclusion que dans le steampunk j'aimerai retrouver cette élégance : nul n'est parfait, tout le monde peut être étourdi. Mais lors d'une faute, surtout quand de l'argent est en jeu, j'apprécierai de trouver des gens honnêtes et j'avoue ne pas comprendre comment on peut en arriver là... ?
On peut donc effectivement parler d'une dichotomie entre les personnages souvent élégants, propres sur eux, chipotant sur le motif de leur ascot, et étourdis au moment de l'addition. ^^
Pour ma part je tente tant bien que mal de ne pas infliger mes bêtises aux autres...
C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même, donnez lui un masque et il vous dira la vérité.

[Oscar Wilde]
Avatar de l’utilisateur
Miss Longueville
Messages : 1280
Inscription : 05 décembre 2010, 00:47
Localisation : Quimper, et parfois au pied des cévennes

Re: Se comporter en personne du monde ?....

Message par Miss Longueville » 14 octobre 2013, 20:23

Bonsoir/bonjour vaporeux à tous,

Certains d’entre vous m’ont déjà croisée IRL, et savent que quand je suis à l’aise, je peux lâcher un certain nombre de « Mais ta mèreee » dans la soirée et autres joyeusetés incompatibles avec le personnage et le phrasée d’une lady. (A tel point que je songe souvent à me faire un costume de marchande de poissons, histoire de pouvoir jurer à mon aise. ^^)

Cependant, je rejoins notre chère Capitaine sur son questionnement, sur la façon qu’ont des Vaporistes de se comporter, et qui me paraît très éloignée de la version imaginaire de notre bon vieux 19ème siècle. En rejoignant le forum je m’attendais vraiment à retrouver aussi dans les événements, cette ambiance bonne enfant et cette distinction qui se dégagent des pages internet qui jalonnent notre univers.

J’ai rencontré des gens qui partagent ma passion, mes centres d’intérêts, et bien d’autres choses encore. J’ai rencontré des gens qui m’ont enrichi, qui me soutiennent parfois, et auxquels j’essaie de rendre autant que faire se peut la pareille. Et je continue d’en rencontrer. :)

Vous le savez tous, ce n’est pas toujours facile d’avoir des loisirs hors normes. Que ce soit le jeu de rôle, la passion pour l’histoire (diantre de la culture, quelle horreur), le costume, les jeux vidéos, les travaux manuels (mais pourquoi fabriquer ce que l’on peut acheter ?), ou tout simplement la lecture, je suppose que vous vous êtes tous retrouvé un jour en position de devoir vous justifier sur notre uchronie préférée.
Parce que les gens ne connaissent pas, ne comprennent pas, parce que le foot (ou autre loisir très répandu) c’est vachement mieux quand même, parce qu’il y a le mot punk dedans et que ça fait peur… (barrez la mention inutile).

Je pense me heurter à suffisamment d’incompréhensions quand je parle de ma passion. Je n’aimerais pas qu’une mauvaise réputation soit attribuée à notre mouvement, sous prétexte que certains (par exemple) ne payent pas, ne se comportent pas de façon élégante… ou autres choses dont je ne préfèrerai pas parler sur un forum public.

C’est pourquoi je vous demanderai de rester soudés et courtois, comme nous savons pourtant si bien le faire. Nous sommes capables de créer des choses, des objets, des chansons, des histoires, d’échanger des savoir faires, de s’accueillir les uns les autres quand il y a besoin (même en dehors des festivals et autres soirées, des Vaporistes accueillent d’autres Vaporistes avec bon cœur, juste parce que nous avons la même passion). Always be kinder than necessary, et tout ira mieux.

(bon, maintenant que j’ai dit tout ça, oui, vous avez le droit de me reprendre si je commence avec les mamans en soirée. ^^)
La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. [André Malraux]

Un homme cultivé ressemble à une boîte à musique. Il a deux ou trois petites chansons dans le ventre. [Alain]

http://latetedanslesrouages.blogspot.com
Avatar de l’utilisateur
Melancole
Messages : 234
Inscription : 02 mai 2011, 09:46
Localisation : Paris

Re: Se comporter en personne du monde ?....

Message par Melancole » 14 octobre 2013, 20:55

Je pense que c'est une question plus large que le Steampunk. On ne peut pas demander à des gens qui n'ont pas une attitude courtoise dans la vie de tous les jours, de l'être lors d'évènements, salons, rencontres, etc. D'une part parce que ce serait adopter une attitude "de façade", et cela n'aurait donc pas beaucoup de sens; et ensuite parce qu'avec l'excitation de se retrouver en groupe (qui est souvent décuplée pour les personnes dont ce sont les premières sorties), les bonnes manières se perdent vite.
Je suis également fatigué de certains comportements, des cris dans la rue, des cannes, épées, fusils, brandis à bout de bras, sans faire attention aux personnes alentours. Il me semble qu'on peut s'amuser, et ce, même dans une ambiance bon enfant, en prenant en compte l'environnement et les gens autours.

Mais la vraie question, c'est: une fois que le problème est identifié, comment le résoudre? Montrer le bon exemple ne suffit manifestement pas. Quelles sont les solutions à apporter?
Je n'ai pas vraiment d'idée à ce sujet.
Cela me fait revenir à l'esprit un exemple que je me hasarde à donner sans savoir s'il serait bon ou même applicable dans le milieu steampunk: pour lutter contre le sexisme souvent présent dans les conventions de jeux vidéos, les femmes se voyaient distribuer des cartons jaunes ou rouges visant à sanctionner les attitudes sexistes dont elles pouvaient être victime en remettant un carton à la personne en tort. Il n'y a pas de réelle punition le carton rouge n'entraînant aucune sanction, mais cela permet au moins de pointer les comportements déplacés lorsqu'ils ont lieu.
Bien sûr, je ne dis pas que c'est la solution, mais je pense qu'il est bon d'en chercher une et que toute piste est la bienvenue.
Kaelith Sithol
Messages : 793
Inscription : 25 février 2012, 21:17
Localisation : Liège (Belgique)

Re: Se comporter en personne du monde ?....

Message par Kaelith Sithol » 14 octobre 2013, 21:54

Depritis Melancole a écrit :D'une part parce que ce serait adopter une attitude "de façade", et cela n'aurait donc pas beaucoup de sens; et ensuite parce qu'avec l'excitation de se retrouver en groupe (qui est souvent décuplée pour les personnes dont ce sont les premières sorties), les bonnes manières se perdent vite.
D'un autre coté, le steampunk se base sur une époque qui se voulait très courtoise avec des mœurs qu'on qualifierait peut-être de désuet de nos jours. Je ne vois donc aucun mal à devenir cette "facade", bien au contraire. Après tout pour certains nous sommes des personnages de tous les jours quand nous nous réunissons (et parfois même, quand on ne se regroupe pas).

Franchement, cela a bien plus de classe et d'élégance de voir un groupe se pavaner avec une certaine théâtralité dans ses conduites que de voir une bande d'énergumènes dégénérés en joli costume montrer ses fesses aux passants. J'exagère bien sur. Mais quelque part, n'est-ce pas aussi un peu ce qu'on recherche? (Non, je ne parle pas ici de montrer son fessier à tous).

Surtout que là, cela a un sens justement. Nous sommes en uchronie, certains d'entre nous viennent du passé (si pas quasiment tout le monde en fait). C'est mon avis, et il n'engage que moi.

D'un autre coté, je ne dis pas qu'il faut aussi appeler à être d'un sérieux à toute épreuve, non. Au contraire, il y a de la fantaisie, de l'amusement. Nous sommes tous un peu fou, a des degrés divers. Mais l'amusement à ses limites, un peu comme la liberté, elle s'arrête là où commence celle des autres. Je ne dis pas que l'excitation du moment peut faire perdre tous les moyens (je ne l'espère pas, vraiment), mais il est évident qu'il y a des moments qui peuvent déraper plus que d'autres. Je ne dis pas que c'est constant hein! Ce sont des exemples, personne n'a envie de payer les pots cassés d'autrui. Etre égoïste, je suis convaincu qu'il faut l'être, mais qu'il faut aussi penser en terme de groupe et non d'individus à chaque instants. Responsabilité, le mot est donné.

Car oui, nous avons des responsabilités qu'on le veuille ou non. Pour des novices, nous sommes des images, des symboles qui indiquons ce que nous sommes. A nous de montrer ce qu'est être vaporiste et non pas comment s'habille un vaporiste. Il y a une différence à mon sens, et pour l'extérieur, cette différence est proche du zéro absolu. On fais tous ce jugement, tous sans exceptions, de juger une personne sur ce que l'on voit:
- Sa manière de s'habiller
- Sa manière de se comporter
Et en tirer des conclusions. Je vais pas vous faire un dessin. Quand on voit un métalleux, on sait les reconnaitre et d'instinct on a une idée de comment il peut se comporter. Mais entre celui qui voit une personne qui est un bon vivant et quelqu'un qui ne cherche que les ennuis, le jugement est vite fait. Et ensuite, c'est presque toute la "communauté" qui est répertoriée comme telle.

Chance, j'ai très rarement eu des retours comme quoi les curieux nous trouvaient agressifs ou des conneries de ce genre. Maintenant, j'ai vu beaucoup de choses aussi, et j'ai mes propres conclusions.
Depritis Melancole a écrit :Mais la vraie question, c'est: une fois que le problème est identifié, comment le résoudre? Montrer le bon exemple ne suffit manifestement pas. Quelles sont les solutions à apporter?
Je n'ai pas vraiment d'idée à ce sujet.
Je pense que persévérer dans "montrer le bon exemple" reste intéressant, et important. Pourquoi? Parce que simplement il y a de nouvelles têtes, et qu'il est toujours mieux de montrer un bon exemple que de laisser une cacophonie hurler son bon vouloir d'entrée. Une fois encore, j'exagère mes propos mais l'idée est là.

Après, il y a aussi la question des problèmes en eux-même. Pour revenir plus haut, la question du "mauvais payeur", à mon sens, c'est quasiment un délit. C'est une question d'honnêteté, et du respect envers autrui. Quelqu'un qui est "roi parmi les princes" ne doit pas compter sur ses vassaux en se disant "ho, c'est pas pour une fois". Qui vole un œuf, vole un bœuf. Est-ce si difficile de dire à quelqu'un "Excuse-moi, tu peux me payer ma consommation, je n'ai pas l'argent sur moi. Mais promis, la prochaine fois je t'offre un verre pour te remercier!" J'ai des amis avec qui je ne paye jamais ma consommation, ce sont des tournées sur des tournées, parfois espacées par des semaines, mais il y a toujours un retour. C'est instinctif même, c'est devenu une habitude avec eux. Je ne dis pas que tout le monde doit le faire, clairement pas. Mais c'est une question de respect mutuel. Tu donnes, je donne. Quelqu'un organise quelque chose, vous aide ou autre, c'est normal de lui dire merci. Ou au contraire, de dire quand on a un problème. La conscience qu'on appelle ça.

Se comporter en personne du monde... oui, avec intelligence et réflexion aussi. Nous sommes plusieurs personnes, venant d'un tas d'endroits différents, avec des âges tout aussi différents. Du coup, on a une flopée d'idées, de pensées qui sont très intéressantes.
Cependant, messieurs, mesdemoiselles, j'insiste, n'oublier pas aussi qu'il y a des jeunes oreilles, et de jeunes yeux! Il y a certaine retenue à avoir aussi en leurs présences, ne l'oubliez pas. J'insiste particulièrement sur ce point, car des dérives, celles-là, j'en vois régulièrement ici et là et ça me mine. Je ne dis pas qu'ils ou elles sont naïfs/naïves de la vie, mais il y a quand même des... allez quoi. De la retenue à avoir quand même. Soyez classes et amusants plutôt que d'être idiots et rigolos.

S'amuser, oui certainement et je suis dans les premiers à le dire qu'il faut le faire. Mais en bonne âme et conscience de l'entourage!
"C'est en regardant vers le passé que l'on crée le futur au moment présent." (Sithol K.)
Ardent pirate belge.
"..., d'autre part les belges seront bientôt en majorité sur ce forum donc on se méfie!" (Mycroft)
Avatar de l’utilisateur
Clothaire
Messages : 371
Inscription : 06 décembre 2010, 17:01
Localisation : Entre ici et nulle part

Re: Se comporter en personne du monde ?....

Message par Clothaire » 15 octobre 2013, 04:47

Faire une réponse à 5h20 devant mon petit dèj n'est peut être pas l'idée la plus brillante du monde, mais bon....

Etant un vrai troll et surtout un vrai con, je ne peux que me sentir intéresser par un tel sujet. On va essayer de rester sérieux le temps de répondre.
Déjà, il faut savoir de quoi on parle. Dame Chapillon parle de rôle. Dans ce cas, je confirme, une attitude doit correspondre à ce rôle. Si vous voulez incarner un(e) bourgeois(e), vous devez en avoir l'attitude, sinon ce n'est plus de l'incarnation de rôle. Vous vous devez à une certaine théâtralité. Mais cela marche aussi dans l'autre sens. Si vous faîtes un ratier, autant dire que les bonnes manières vous vous en carrez le fondement, à part pour le "Désolé ma p'tite dame" lorsque vous tacherez la robe de votre voisine avec la boue qui recouvre vos frusques.

Mais soyons honnête, pour ceux qui veulent tenir un rôle, ils le tiennent 1h grand max ou alors quelques minutes à intervalles lors d'évènements à large publique (JapEx, Geeko,...). Donc nous sommes bien des personnes qui nous nous costumons, pas des acteurs. A partir de là, ce sont l'éducation et les limites de chacun qui vont rentrés en ligne de compte.
Oui certains comportements vont être jugés inopportuns ou déplacés, mais cela par rapport à votre sensibilité. D'autres trouveront le même geste juste amusants. Bien sûr qu'il y a des comportement universellement reconnu comme répréhensibles (par la loi, la morale ou la société), par exemple le vol, l'agression, les insultes,... Mais ce qui règne surtout, lors de nos réunions, c'est de l'incivilité. Quelqu'un qui jure comme un charretier, qui apostrophe virulemment les autres personnes, qui ne paye pas sa consommation,... ce ne sont que des comportements inciviques. Oui ils sont lourd à supporter, mais le mieux est d'expliquer aux personnes concernées en quoi leur comportement est dérangeant. Nous n'avons pas tous les mêmes sensibilités. Par ex, quelqu'un baissant son pantalon et montrant ses fesses. Certains vont être choqués par ce comportement, d'autres trouveront cela rigolo et riront à gorge déployée, d'autres resteront dans un amusement poli en donnant du "rhôô quand même, mais c'est xxxxx" (comme si être xxxxx permet toutes les conneries du monde). Et si vous vous observez bien, vous verrez que vous n'êtes pas toujours dans la catégorie que vous pensez.

De plus, on a tendance à l'oublier un peu, mais dans Steampunk il y a Punk, mouvement contestataire qui s'est fait connaitre grâce, entre autre, à un rejet des conventions sociétales. A partir de là, on peut se demander qu'elle est la limite? Après tout les punks historiques était bien bien pire que tout ce que vous pouvez avoir vu en réunion et qui vous aurait choqué (ou alors il s'est passé des choses dont je n'ai jamais eu vent). Il est beau de vouloir ériger un savoir vivre fantasmé en règle d'or, mais cela n'irait il pas à tuer une partie du mouvement? Ou alors le punk se manifeste à travers l'égalité des sexes ce qui est contraire au modèle XIX? Mais si... Mais donc... Et puis.... Nous partons dans un autre débat donc je vais arrêtez là cette direction de réflexion.

Je suis à peu près certain que j'oublie des choses et que je n'ai pas assez développé d'autres, mais il est encore tôt, je suis certain que vous me pardonnerez car mon esprit est encore un peu en veille. ;)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: Se comporter en personne du monde ?....

Message par Antoine Jolivet » 15 octobre 2013, 07:02

Clothaire a écrit :(...) De plus, on a tendance à l'oublier un peu, mais dans Steampunk il y a Punk, mouvement contestataire qui s'est fait connaitre grâce, entre autre, à un rejet des conventions sociétales (...)
Des mille et une façons d'exprimer ce rejet des ACTUELLES conventions sociétales, le "savoir-vivre" (jeté comme le bébé avec l'eau du bain à la fin des années 60 au nom du "parlez vrai" contre l'hypocrisie, et une nouvelle fois balancé par-dessus la nacelle dans les années 80-90 au nom de l'efficacité mercantilo-financière) me paraît l'une des plus belles choses qui soient.

Même pour un poulbot de basse extraction, ce "je ne sais quoi" de classe et d'élégance fait toute la distinction !

Mais plus encore, au-delà du formalisme (apparent), c'est un art de vivre au quotidien qui est à (ré)inventer : et cela passe par les relations aux autres, qu'ils soient proches (nos voisins en IRL, les quidams croisés ici ou là, les visiteurs d'un salon...) ou lointains (correspondants sur Internet, Vaporistes sur le forum, copains sur l'IRC...)

L'une des caractéristiques de ce début du XXIe siècle, c'est l'immédiateté, le besoin presque maladif de répondre tout de suite à toutes les sollicitations, à toutes les questions... (j'en souffre aussi, ne croyez pas !)

Alors, une suggestion : si , au nom de cette Uchronie que nous chérissons, nous essayions de pratiquer un "écoulement du temps alternatif", où l'on prendrait, justement, le temps de faire attention à l'autre, de tourner 77 fois 7 fois sa plume dans l'encrier, ou ses doigts au-dessus du clavier avant de poster... d'être, simplement, délicat, envers les autres et aussi envers soi-même...
Le monde actuel ne l'est pas ? Qu'importe ! Il faut bien que quelqu'un commence quelque part, non ?
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Korbak
Messages : 2861
Inscription : 05 décembre 2010, 21:21
Localisation : Bords d'eaux (Sùdhwaist)
Contact :

Re: Se comporter en personne du monde ?....

Message par Korbak » 15 octobre 2013, 07:52

En voilà un sujet qu'il est intéressant. J'ai un peu de mal avec les débats où tout le monde est plus ou moins du même avis, car il ne s'agit alors plus d'un débat mais d'un étalage de "moi je pense que" qui me fatigue. Mais je vais apporter ma pierre à l'édifice.

Déjà, il y a des comportements que beaucoup semblent accepter dans le steampunk et que je n'apprécie pas du tout. Je ne développerai pas, mais le fait que ça prenne lieu en public est vraiment dérangeant pour les personnes qui ont des principes à ce sujet. C'est même par moments envahissant, et c'est sans doute ce qui m'a parfois fait filer d'un bar ou d'un resto en avance.
Et pour ceux dont c'est la première soirée et ayant la même sensibilité que soi, je peux vous garantir que ça jette un coup de froid. J'ai déjà eu à justifier du fait qu'il s'agisse d'exceptions et qu'il ne fallait pas y prêter attention auprès de néophytes.

Ceux qui me connaissent savent que je suis quand même pas le dernier à déconner, et ceux que j'amène découvrir le steampunk savent que je considère tous mes amis du milieu comme des crèmes, comme des gens adorables et toujours prêts à se soutenir les uns les autres. Et d'ailleurs, ça, c'est un truc qu'on n'a pas abordé : les steamers sont la communauté la plus soudée que je connaisse. C'est la communauté où tout steamer est automatiquement un ami pour l'autre steamer, tant qu'aucun conflit ne vient se poser entre eux. C'est une communauté où on héberge des gens qu'on ne connaît pas, où on leur offre des verres ou des repas, juste parce que leur passion est la même et que ça rend l'individu intéressant. Et ça, c'est ce qui m'a fait rêver à chaque fois que je suis sorti de mon trou pour venir à une rencontre.

Cependant, oui, il y a un comportement d'une minorité qui peut parfois choquer une autre minorité. Est-ce pour cela que l'on doit définir le steampunk comme étant une personne classe et distinguée ? Je crois que nous sommes avant tout des créateurs et amateurs d'une esthétique, et qu'en cela nous n'avons aucune obligation d'un point de vue psychologique. Certains peuvent décider d'en apporter, c'est leur choix, mais le steampunk ne se définit pas autour d'une mentalité. Il y a une passion, mais il suffit de croiser deux passionnés de tir à l'arc ou de quoi que ce soit d'autre pour voir que ça ne fait pas tout.

Dans le monde des goths ou des métalleux, c'est la même chose, des métalleux ne sont pas potes uniquement par amour des cheveux longs, du métal et de la bière. Ils sont potes parce qu'au-delà de ce point commun, ils s'accordent. Si un métalleux choque en hurlant "SATAAAAN" à poil dans la rue, on va dire "il donne une mauvaise image". Et ça ne changera rien. On ne fait pas changer des gens en voulant qu'ils changent. On peut pointer celui qui ne paie pas et l'engueuler, si c'est un mec qui sait gruger et ne pas payer, il recommencera. Parce que ça lui va bien.

On porte des costumes, mais comme ça a été dit, on n'est pas des acteurs. Je ne parle pas avec un accent bizarroïde quand je suis habillé en corsaire, je ne deviens pas non plus hautain et méprisant. Pourtant c'est ce que fait mon personnage. Mais je suis moi dans un costume, je ne suis pas ce personnage. Surtout que je suis en costume tous les jours, donc ça ne serait pas super pratique pour vivre.

Le steampunk, c'est un genre, un style, une passion, un fandom, ce n'est pas une mentalité. Si vous êtes de ceux qui sont critiquables, ouais, vous pouvez lire ça et essayer de vous changer en un quelqu'un de plus agréable. Mais si vous êtes quelqu'un qui estime qu'il n'a rien à se reprocher (notez que vous pouvez vous planter), à moins d'avoir envie de passer en RP-mode à chaque sortie, vous resterez vous-même.

Et vous gueulerez dans la rue si ça vous chante.
Et vous cognerez des gens avec votre fusil parce que comme moi vous n'arrivez pas à prendre conscience de l'espace que vous prenez.
Et vous continuerez de ne pas payer le bar.
Et personne ne pourra rien y faire.
Il y a des cons partout.
VIENDEZ SUR LE CHAT DES VAPORISTES !
"Korbak, je savais que tu étais un homme de gout." - Mycroft
"T'en fais pas pour Korbak, il pince très fort mais il ne mord pas." - 'Toine
Avatar de l’utilisateur
Clothaire
Messages : 371
Inscription : 06 décembre 2010, 17:01
Localisation : Entre ici et nulle part

Re: Se comporter en personne du monde ?....

Message par Clothaire » 15 octobre 2013, 08:38

Antoine Jolivet a écrit :
Clothaire a écrit :(...) De plus, on a tendance à l'oublier un peu, mais dans Steampunk il y a Punk, mouvement contestataire qui s'est fait connaitre grâce, entre autre, à un rejet des conventions sociétales (...)
Des mille et une façons d'exprimer ce rejet des ACTUELLES conventions sociétales, le "savoir-vivre" (jeté comme le bébé avec l'eau du bain à la fin des années 60 au nom du "parlez vrai" contre l'hypocrisie, et une nouvelle fois balancé par-dessus la nacelle dans les années 80-90 au nom de l'efficacité mercantilo-financière) me paraît l'une des plus belles choses qui soient.
Je suis d'accord avec toi. Cependant, les commentaires précédents se posent en référence à une autre époque, à un savoir vivre d'antan. Donc le rejet de ces nomenclatures sociales peut amener ces débordements.
Attention, je ne les défends pas (même si chacun sait que j'aime me faire l'avocat du diable), et je suis même pour une responsabilisation de chacun (base de l'anarchie si chère à une partie du mouvement punk).
Cependant, il est utopiste de croire que quelqu'un ici dira, je ne paye pas, je montre mes fesses, j'agresse sexuellement quelqu'un d'autre, et je le fais en connaissance de cause tout en étant heureux de le faire. Il ne le fera pas car d'une, il ne s'en rend peut être pas compte, et de deux car il est conscient que cela le mettra au banc de notre regroupement d'amateurs passionnés.

oui, je suis pour un savoir vivre, même si ça ne m'empêchera pas d'appeler certaines personnes "ma salope" car c'est un délire entre nous. Cela choquera des personnes, j'en suis conscient, mais je ne joues pas de rôle. Je suis ce que je suis. Je peux tendre à m'améliorer, mais je ne serais pas un autre pour faire plaisir aux bien pensants. C'est égoiste, je sais.

Pour ce quiest de l'image donné au commun, il ne faut pas se leurrer. Nous avons bonne presse car certains (dont moi.... et oui ;) ) passent du temps à expliquer ce qu'est le mouvement et finissent par faire oublier les petits travers qui peuvent survenir lors de réunions publiques.
Korbak a écrit :les steamers sont la communauté la plus soudée que je connaisse. C'est la communauté où tout steamer est automatiquement un ami pour l'autre steamer, tant qu'aucun conflit ne vient se poser entre eux. C'est une communauté où on héberge des gens qu'on ne connaît pas, où on leur offre des verres ou des repas, juste parce que leur passion est la même et que ça rend l'individu intéressant. Et ça, c'est ce qui m'a fait rêver à chaque fois que je suis sorti de mon trou pour venir à une rencontre.

Cependant, oui, il y a un comportement d'une minorité qui peut parfois choquer une autre minorité. Est-ce pour cela que l'on doit définir le steampunk comme étant une personne classe et distinguée ? Je crois que nous sommes avant tout des créateurs et amateurs d'une esthétique, et qu'en cela nous n'avons aucune obligation d'un point de vue psychologique. Certains peuvent décider d'en apporter, c'est leur choix, mais le steampunk ne se définit pas autour d'une mentalité. Il y a une passion, mais il suffit de croiser deux passionnés de tir à l'arc ou de quoi que ce soit d'autre pour voir que ça ne fait pas tout.

Il y a des cons partout.
Là dessus notre corbeau a raison. Cet accueil est une chose rare, cette complicité intrinsèque au milieu est un vrai plaisir. C'est aussi un savoir vivre que nous oublions tellement il parait naturel.
Et effectivement, venir avec ses revendications de se tenir est une chose, vouloir les imposer en est une autre.

Le cons ça ose tout...
Avatar de l’utilisateur
Heyk
Messages : 1794
Inscription : 21 mai 2012, 13:47
Localisation : Cairo

Re: Se comporter en personne du monde ?....

Message par Heyk » 15 octobre 2013, 09:47

Je pense que nous atteignons une complexité et une confusion proche de la surface du soleil avec ce topic. Ce qui veut dire qu'il commence à être sérieusement intéressant, trollable mais aussi propice à une réflexion.

Je vous expose la mienne !

Déjà, il y a un postulat de départ que je trouve erroné. On vient tout de suite de mettre le steampunk comme un symbole de la bonne éducation du savoir-vivre. Désolé, je pense que ça tue le paysage de personnages présents dans le steampunk et que nous connaissons. Que faisons nous des apaches, bohémiens, bandits et autres bédouins coupeurs de gorge ?

Après, une seconde chose, ce n'est pas - quand bien même le serait-il - parce que le steampunk fait l'apologie d'une époque où les bonnes mœurs étaient de rigueurs (j'éviterais toute l'ironie due à certains agissements au XIXème siècle, ce n'était pas le paradis des bonnes œuvres ou des comportements les plus dignes) que le steamer doit les retranscrire dans son personnage (mais il le fait parfois) et encore plus de JOUER son personnage ou INCARNER son personnage en modifiant son comportement naturel.

Enfin bref, tout ceci passé... même si l'on reste caricaturalement dans la perception des personnages d'univers steampunk comme étant des parangons de vertu, courtois et plein de gentillesse, cela n'oblige en rien les individus qui se costument en ces archétypes d'agir comme ils auraient pu agir à l'époque. Car :
  • Ils ne sont pas forcément des acteurs
  • Ils ne sont pas tenus d'être en représentation
De plus comme précisé, les IRL sont des moments de rencontre, rester dans une attitude de "façade" n'aide vraiment pas à créer du lien social. On ne rencontre qu'un personnage, or le regroupement est le lieu où se créent des amitiés, des sympathies et des affinités autre qu'amicale. Je ne vois pas ce que la tenue d'un rôle, dans ce cadre vient faire.

La conclusion que je tire de ce premier examen est que : le steampunk n'est pas aussi blanc que ça à la base et que le steamer - quand bien même le steampunk serait blanc - n'est pas tenu d'interpréter le soit-disant rôle qui découle de son inspiration de personnage (encore heureux, car on le sait y a un peu de nuances sombres dans le steam *agite la main et cache le poignard dans le dos.*)

Pour tout dire, si la loi ou l'éducation ne suffisent pas à faire de ces gens, des êtres moraux ou civilisés, ce n'est pas le steampunk qui va su substituer à cela. Et ce n'est surtout pas à lui de le faire, car c'est une passion pas une pédagogie ou un éducateur.

Face à l'incivilité des gens dans le steampunk, faites comme dans n'importe quel autre groupe ou phénomène social. Ayez des voies de recours si le groupe le prévoit (exclusion en cas d'asso, ignorance de groupe d'amis, amende, etc..) et vivez votre vie avec ceux qui vous correspondent. Ne cherchez pas à modifier les autres quand bien même l'autre a un comportement qui vous déplait ! Vous n'êtes pas les gardien de la morale (ni juge, ni supérieur hiérarchique, ni autre rôle octroyant le droit de définir quel est la bonne posture a adopter).

Par contre, la où le bas blesse et c'est peut être (une idée qui plaît le moins) que ces comportements décriés sont aussi tolérés par une part du groupe qui fait que même si une partie des steamers n'aiment pas "ça", d'autres aiment. Et ce n'est pas à une majorité (minorité ?) visible de décider au nom du groupe ce qu'il est bon de faire.

On appelle ça la guerre civile sinon :twisted:

P.S. une question totalement anodine, de quels comportements odieux nous parlons ? Car j'épilogue sur un débat de fond avec des idées mais si on pouvait donner une liste exhaustive de ces actes (c'est assez factuel) j'aurais peut être à nuancer mon propos.
Heyk a.k.a. Naòs Al Kymaris
Un neobedouin voyageant dans une karavane multiplanaire.
Un jour les vaprôlistes domineront le monde !
Contact : #facebook & @twitter
Verrouillé

Revenir à « Le Pont du Zeppelin »