Le problème n'a pas encore été résolu et divers événements ont retardé sa résolution (déménagement, service client un peu particulier...)

Prenez soin de vous en ces temps un peu particuliers :)

Khin (17/03/2020)


Hello ! Le forum ne peut plus envoyer de mails depuis quelques jours. Ceci signifie que, par exemple, la récupération de mot de passe ne fonctionne plus.

Nous sommes sur le coup et réglons le problème dès que possible (les fêtes, tout ça) !

Khin (29/12/2019)

Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Où l’on débat et discute sur des sujets divers autour du steampunk.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Lapache
Messages : 25
Inscription : 30 juin 2013, 18:31
Localisation : Ici, mais pas maintenant.

Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Lapache » 23 juillet 2013, 18:46

Comme précisé dans ma présentation, mon truc moi c'est l'Histoire et les arts martiaux, où plus précisément les arts martiaux historiques. Les gens qui passent leur temps dans leurs bouquins ou les armes à la main sont des gens très sympathiques, la preuve est que la FFAMHE (Fédération Française des Arts Martiaux Historiques Européens : http://www.ffamhe.fr/) comporte déjà quelques vaporistes en leurs rangs. Alors quand on mélange les deux passions on s'intéresse à quoi ? Eh bien au duel, au combat sportif, au self-défense...boxe anglaise, savate française, combat à la canne, au couteau, au sabre de cavalerie, à la baïonnette, lutte française, lutte libre et jujitsu... Ceux sont autant d'activités qui s'intègrent très bien dans un univers steampunk. En effet, il-y-a comme un conflit à l'époque entre les anciens et les modernes- le c'était mieux avant-, certains professeurs et maîtres d'armes préférant souvent l’élégance à la vulgarité du pragmatisme, et en plus portent très bien la moustache...

Personnellement, je n'y connais pas grand chose (ma période étant le Moyen Age et la Renaissance), mais je me suis tout de même efforcé cette année de tenter lors des entraînements de MMA (Mixed Martial Art) de caler quelques techniques anciennes de boxe ou de lutte :
mon coach : "C'est quoi cette garde ? Elle est nulle!"
moi : "Non Môsieur, cette garde n'est pas nulle...elle à son charme" Et ce avant de me prendre une grosse patate..

Bref ceci illustre bien comment le steampunk pour moi, peut intégrer la philosophie du "pourquoi faire simple comment on peut faire compliqué"...

Les sources :

Si je devais n'en choisir qu'une ce serait celle-là : Jean Joseph-Renaud, la défense dans la rue, Paris, 1912. Éditée ici
http://www.savatestory.com/print.php?sid=108 Qui reprend, et surtout qui mélange à peu près toutes les disciplines précédemment citées sauf l'escrime (car il l'a déjà fait dans son autre ouvrage sur l'épée) et la lutte (car il préféré le jujitsu). Ce principe de syncrétisme martial ressemble fortement à celui de E. W. Barton-Wright et son célèbre Bartitsu (celui que Sherlock Homes pratique) : http://en.wikipedia.org/wiki/Bartitsu
Image


C'est une superbe base et je ne vois pas comment un vaporiste pourrait ce battre ou se défendre autrement (à part avec un lance-roquette à vapeur). Concernant la lutte française (aujourd'hui appelée à tort gréco-romaine), on prendra par exemple l'ouvrage de Léonville numérisé récemment par les copains :

http://www.ffamhe.fr/collectionpalas/Le ... tteurs.pdf

Fini le blabla maintenant quelques photos non sourcées qui traînent sur mon pc :

Georges Hacken
Image
Un maître japonais importateur du Jujitsu en Angleterre
Image

Mr Charlemont en action :
Image

Duel devant le président Faure (pour les hommes)
Image

Pour les dames...
Image

Pour les ours...

Image

Bref ceci n’est bien sur qu'un aperçu...après on passera aux choses sérieuses...
Dernière modification par Lapache le 23 juillet 2013, 21:52, modifié 1 fois.
Icare
Messages : 3538
Inscription : 14 juillet 2011, 07:16

Re: Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Icare » 23 juillet 2013, 18:50

Totalement d'accord avec ton coach quand à cette garde.
Faut pas laisser des ouvertures larges comme des autoroutes.
Sinabre
Messages : 334
Inscription : 10 janvier 2013, 09:58

Re: Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Sinabre » 23 juillet 2013, 19:28

J'ai un prof de savate qui use de la vieille garde, laquelle permet de prévenir les coups et de mieux les esquiver. C'est pas une garde de bourrin mais plutôt une vision de l'esquive et de la mobilité (plus précisément c'est une garde active, élaborée et complexe). Rien a voir avec la garde d'aujourd'hui qui n'a de garde que le nom.
Donc normalement avec une garde ancienne ... la grosse patate, tu ne te la prends pas. Sauf en étant novice ou pas trop habitué justement.
Icare
Messages : 3538
Inscription : 14 juillet 2011, 07:16

Re: Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Icare » 23 juillet 2013, 19:46

Je pensais dans une optique plus MMA, pour la savate ce doit être beaucoup plus utile vu qu'elle est justement issu de ce sport.
Mais dans un combat mixte avec des techniques variées et de divers horizons c'est moins intéressant.
Sachant que c'est compliqué de tout esquiver.
Sinabre
Messages : 334
Inscription : 10 janvier 2013, 09:58

Re: Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Sinabre » 23 juillet 2013, 19:51

Compliqué ça oui :) mais ça a existé et c'est toujours faisable moyennant entrainements et efforts (voilà le problème).
Dans une optique plus MMA n'a rien d'étonnant, actuellement les gens n'aiment pas quand c'est dur et les exigences du grand public ainsi que de certaines fédés concernées vont dans ce sens au profit du coté 'spectacle'.
Icare
Messages : 3538
Inscription : 14 juillet 2011, 07:16

Re: Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Icare » 23 juillet 2013, 20:03

Le problème c'est que tu vas forcément prendre un coup à un moment. Quelque soit ta capacité d'esquive, pour adversaires de valeur égale.
L'avantage de ces gardes plus modernes c'est qu'elles participent à l'absorption du choc.
C'est toute l'utilité de la chose.
Sinabre
Messages : 334
Inscription : 10 janvier 2013, 09:58

Re: Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Sinabre » 23 juillet 2013, 20:10

Oui enfin on va pas négliger l'esquive sous prétexte qu'on risque toujours de prendre un coup à un moment où à un autre, au contraire.
Tu esquives, tu contres, en gros.
Parce qu'à force d'absorber, absorber, absorber, eh ben tu es es en charpie avant le prologue :)
Ou à la rigueur avec du bol tu le fais avec les poings mais si tu te prends un fouetté ou deux, c'est fini.

Enfin comme dirait mon autre prof, en ce moment c'est 'la génération bulldozer'.
Icare
Messages : 3538
Inscription : 14 juillet 2011, 07:16

Re: Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Icare » 23 juillet 2013, 20:14

J'ai pas dit que l'on se contentait de prendre (sinon effectivement on ne prend pas longtemps :mrgreen: ).
Juste que cela permet de continuer à esquiver tout en ayant une meilleure protection sur l'impact.

Et je rejoins ton prof sur la génération bulldozer.
Tu pratiques quoi d'ailleurs ?
Sinabre
Messages : 334
Inscription : 10 janvier 2013, 09:58

Re: Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Sinabre » 23 juillet 2013, 20:23

A partir du moment où tu absorbes c'est que tu prends le coup.
Ce qui permet de rester rapproché et d'enchainer sur un uppercut tout en ayant une parade en opposition (=absorption donc prise de coup puisqu'il y a eu frappe) avec par exemple le coude. En revanche pas de mobilité de bras, pas de retrait de buste, pas de mobilité tout court même.. et pour armer un coup tu es obligé d'avoir une distance (bien plus en bf), et face à quelqu'un qui enchaine tout ça, tu tiens pas.
La garde en opposition demande un niveau moindre, pour ça que c'est prisé notamment en MMA. Maintenir la distance est plus délicat et demande un entrainement plus avancé (parades chassées, bloquées, et les esquives), c'est carrément plus technique, actuellement on recherche la simplicité.



(je suis dans la savate-boxe française mais je m'y connais un peu en anglaise -théorie-)
Avatar de l’utilisateur
Lapache
Messages : 25
Inscription : 30 juin 2013, 18:31
Localisation : Ici, mais pas maintenant.

Re: Arts Martiaux Européens 19ème-20ème siècle

Message par Lapache » 23 juillet 2013, 21:50

Sinabre a écrit :J'ai un prof de savate qui use de la vieille garde, laquelle permet de prévenir les coups et de mieux les esquiver. C'est pas une garde de bourrin mais plutôt une vision de l'esquive et de la mobilité (plus précisément c'est une garde active, élaborée et complexe). Rien a voir avec la garde d'aujourd'hui qui n'a de garde que le nom.
Donc normalement avec une garde ancienne ... la grosse patate, tu ne te la prends pas. Sauf en étant novice ou pas trop habitué justement.
Les deux...bon après c'est pour la petite histoire. Mais un mec de MMA de 90kg qui a fait 10ans de boxes anglaise et 4ans de full-contact, quand il veut frapper pour te montrer que tu as tort, eh bien il frappe... :shock:

Après je pense que tout ce vaut, c'est toujours le même problème. Si on avait du temps...
Sinon c'est pour ça que j'aime J. François-Renaut, c'est son sens critique. Etant l'un des premiers à la Belle Epoque à faire ce type de syncrétisme martial, il se permet de piocher les techniques qu'il trouve utile pour le combat dans la rue. Cela ne l'empêche pas de toujours s’entraîner en salle, en France, en Angleterre et au Japon. Pour lui parfois la savate française est trop spectaculaire, certains coups inoffensifs (par ex chassé croisé au corps) ou au contraire très pratique dans la rue, mais pas assez étudié en salle (par ex chassé croisé au genou). Il aime également changer de garde et c'est vrai que ça gène l'adversaire un peu trop conventionné du MMA (je parle du peu que je connais). A l'inverse pour lui la boxe anglaise est parfois trop brouillonne et violente, les coups de poings irréalisables sans gants. Quand au jujitsu, il en fait sa religion, mais seulement dans la rue, car on sait qu'une fois que l'on rajoute les frappes...

Ce que j'apprécie en boxe ancienne c'est la logique de temps, celle de la contre-attaque durant l'action de l'adversaire, qui me rapproche de mes manuscrits médiévaux et moderne et non de la logique française et conventionnel de la parade-riposte.

Mais bon comme certains disent en MMA, un bon combattant c'est une solide base technique qui ne représente finalement que 20%, le reste ce n'est que du mental et du physique. C'est pour cela que je n'ai jamais eu de prétention à bien combattre. Ce que j'aime avec les techniques anciennes, c'est que même si elles sont mauvaises on les apprécie quand même. Revêtir un patrimoine martial en combat, c'est un peu comme avoir un look steampunk dans la rue, c'est un peu vieillot, pas toujours pratique, mais ça a tellement plus de panache...
Répondre

Revenir à « Le Pont du Zeppelin »