Go to footer

Aller au contenu


[RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Seconde saison.

[RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar Fée Mécanique » 14 Mars 2013, 11:55

Après deux jours d'ascension, l’expédition arriva à l'entrée du territoire ennemi. En effet la végétation était devenue plus rare, jusqu'à laisser place à un paysage entièrement rocailleux.

Plusieurs sentinelles furent passées, certaines avec ruse, d'autres avec violence, mais toujours les aventuriers parvinrent à empêcher que l'alerte fut donnée. Antoine Jolivet s'étonna à plusieurs reprises de l’attirail qui accompagnait les gardes : s'il était clairement de manufacture russe, il semblait très évolué d'un point de vue technologique, et neuf. Surprenant de la part d'une peuplade réputée mythique et repliée sur elle-même… Avaient-ils pillé des postes frontières du Tzar puis appris à les reproduire ? Voire même, un savoir industriel ancien avait-il été préservé ? Bien des inventions de la Grèce antique voire des Égyptiens avaient disparu en même temps que ces civilisations… Les fanatiques d'Alexandre en avaient peut-être gardé la mémoire ?! La plupart des objets ressemblait à des émetteurs d'onde, aussi supputa-t-il qu'il s'agissait d'appareils de communication.

Avec l'aide de Miss Engrenages, ils parvinrent à déterminer la direction vers laquelle les ondes des émetteurs étaient émises. Il ne restait plus qu'à grimper dans cette direction et atteindre au plus vite le site ennemi ! Plus d'une fois les explorateurs se félicitèrent d'avoir décodé les ondes, car ce paysage lunaire n'offrait aucun point de repère, et se perdre était des plus aisés, sans compter les nombreux gouffres et éboulements qui jalonnaient l'ascension.

Enfin, la pointe d'une antenne apparut. Il s'agissait à présent de jouer finement. Celle-ci surplombait l'entrée gigantesque d'une caverne, grande comme un hangar à zeppelin. Plusieurs groupes patrouillaient tout autour, l'air féroce, le costume bigarré, mélange d'un uniforme russe et d'un costume d'hoplite.

Comment pénétrer ? Une attaque frontale était vouée à l'échec assurément ! Très vite, il fut décidé de tenter une entrée à la tombée de la nuit, en espérant que l'obscurité les envelopperait, tandis qu'une autre équipe se chargerait de couper les ondes de l'antenne. Et ce fut le cas. L'entrée de la caverne était trop grande pour être entièrement close, et ils purent se glisser en un instant… dans la gueule du loup.

Car dans ce qu'il convenait d'appeler le hangar, le silence régnait. Puis, sans que rien ne puisse le présager, un rire sardonique éclata, les projecteurs s'allumèrent tandis que les masses métalliques, prises au départ pour des avions ou des sculptures se mirent en branle, révélant… des yétis robotiques animés par Dieu sait quelle magie !

Le combat s'annonçait rude. Très vite les talents d'ingénieurs s'allièrent aux connaissances martiales, et plusieurs ennemis, tant mécaniques qu'humains furent mis à bas. Mais Il devenait difficile de tenir le dernier carré, quand soudain une machine plus petite, ressemblant à un scaphandrier doté d'antennes plongea vivement sur eux, et repartit emportant Lady Chapillon hurlant et se débattant, et le professeur Dent évanoui.

Il n'était plus question de perdre à présent.


Note : d'ici 7 à 10 jours, la suite de l'aventure sera postée. Vous pouvez réagir à n'importe quel passage du récit, ou développer la suite de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar the frozen joke » 15 Mars 2013, 01:19

Le garde tomba à genoux. la radio s’échappa de sa main et atterrit dans la neige à ses pieds, celle si virais au rouge alors qu'une ombre passais devant l'homme mourant. Le canon d'un fusil se plaqua contre sa tempe et mit fin à son agonie. Fergusson continua sa route, il lui faudrait redoubler de prudence, celui si avais failli donner l'alerte.

...

Le mercenaire avais approuvé l'attaque nocturne, mais il n'avais pas réussi à convaincre le groupe d'y aller en groupes plus restreint. Bien que l'intervention des yéti de métal lui fasse pensé qu'un petit groupe serais déjà mort vu qu'ils semblais les attendre de pied ferme.

Kain avais lachéson fusil silencieux pour saisir son fusil à pompe de calibre 4 et faisait feux sur les monstres. L'arme dévastatrice ne leurs occasionnais que peu de dégât à cause de la dispersion. Il devais se risquer à s'approcher des machines afin de les amputer consciencieusement une patte après l'autres.

Fée Mécanique a écrit: quand soudain une machine plus petite, ressemblant à un scaphandrier doté d'antennes plongea vivement sur eux, et repartit emportant Lady Chapillon hurlant et se débattant, et le professeur Dent évanoui.


Kain dégaina son revolver et tira sur la créature. une des balles ricocha sur le blindage, l'autre frappa une antenne et la sectionna. Mais le scaphandre disparut au loin alors que le cowboy re-concentrais ses tirs sur l'un des yétis qui le prenais pour cible.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar Léonarius » 15 Mars 2013, 14:06

L’ascension fut dure, le froid humide pénétrant dans les vêtements, les campements restreint en feu, pour ne pas se faire repérer, n'aidaient pas à se réchauffer, seul la nourriture épicées et les alcools échangés lors des pauses permettaient de redonner du courage aux voyageurs.

Lors d'une des altercations avec les sentinelles, Léonarius qui c'était joint au "commando", faisant usage de sa discrétion habituelle, récupéra une des radio. Bien que cela ne pourrai entrer dans une de ses ventes d'antiquités, cela lui serai utile en temps.

Une fois dans la caverne, un combat contre des titans mécanique s'engagea.
Léonarius tout d'abord se mis à couvert dans un réflexe de survie.
Il prit tout de même le temps d'analyser la situation tandis que beaucoup commençaient à ouvrir le feu sur les Yétis leurs faisant face, dans des tentatives parfois vaines, sauf lorsqu'ils arrivaient à toucher des endroits sensibles de la structure des robots.

Il eu alors une idée, sorti son arbalète et son câble d'acier qu'il attacha à un de ses carreaux.
Se faufilant au cœur du combat, il réussit à contourner un des monstres mécaniques et tira devant lui, tendant le câble à une hauteur d'1m50.
La créature se prit ce qui lui servait de pieds, s'écroulant de son long, n'attendant plus qu'a être achevé par un des compagnons le plus proche.
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
 
Messages: 851
Inscrit le: 06 Mai 2010, 16:50
Localisation: Toulouse


Re: [RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar Logan Don Hazard » 24 Mars 2013, 01:28

L'ambiance lors du voyage était tellement morne que les yétis furent presque une bonne nouvelle. A cause du silence complet imposé par le cow-boy "dans le but d'être discret"", Logan n'avait pu faire plus ample connaissance avec ses nouveaux compagnons de voyage. Ce n'est pas que la solitude le gênait, il avait passer de nombreux mois sans autres compagnie que des voix qui se mettaient à raisonner dans sa tête, mais se trouver avec d'autres voyageurs, qui avaient sans doute des histoires à raconter, et ne pas pouvoir en profiter avait diminué sa bonne humeur habituelle.

Il avait quand même pus testé son dernier hallucinogène sur une des sentinelles croisé en chemin. Celui-ci montrait des visions de ses peurs les plus terribles à celui qui en inhalait. Logan l'avait donc baptisé "gaz épouvantail".

Miss Aurélie avait réparer sa prothèse, selon les plans qu'il gardait toujours sur lui, montrant le mécanisme interne qui envoyait le sang envoyé par le coeur dans le bras, pour qu'il entraîne le mécanisme qui faisait fonctionner le tout. Il lui avait fait promettre de ne révéler à personne cette prothèse, il voulait le faire lui même.



Juste avant l'attaque, Logan s'était porté volontaire pour y aller. Et il ne regrettait pas son choix ! Quand les yétis se mirent à bouger, son cerveau se remit en position de combat.
Il se mis d'abord à analyser ses adversaires. Ils étaient mécaniques, donc il pouvait oublier d'offices tous ses poisons. La douleur n'avait pas effet sur eux, pas plus que la fatigue.

La lutte s'engagea donc. Il retira son gant gauche, révélant ainsi sa main mécanique. Un des yéti lui fonça dessus. Logan attendit jusqu'au dernier moment et fit un pas de coté quand le monstre mécanique allait le toucher. Celui-ci alla s'écraser contre un mur. Sans attendre, Logan se jeta sur lui.
*SNIKT*
Les trois griffes de son bras sortirent et ils les enfonça dans ce qui servait de nuque à la machine. Elle fit quelque soubresaut puis s’arrêta définitivement.

Logan ramassa un bras mécanique arracher par un des tirs de Kain et retourna dans la mêlée équipé de cette arme de fortune.
Connaissez vous ce proverbe klingon qui dit "bortaS bIr jablu'DI', reH QaQqu' nay' !" ?

Perso RP: Logan Don Hazard, poisonlogiste (si, ça existe) sous ecstasy, bouffeur de tout et n'importe quoi, surtout si c'est mortel
Avatar de l’utilisateur
Logan Don Hazard
 
Messages: 615
Inscrit le: 25 Septembre 2012, 17:06
Localisation: Perdu dans une tempète, c'est à dire dans ma tête


Re: [RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar TinchO » 27 Mars 2013, 17:51

Tandis que l'escarmouche éclatait avec des créatures mécaniques, Tincho se frayait un chemin discrètement au milieu du chaos. Arrivé à la hauteur de l'un des étranges énergumènes constitué de rouages, de pistons et de bielles, le voyou lui attrape le front de la main gauche et tranche de son plus grand surin l'ensemble des câbles apparents au niveau du cou de l'étrange automate.

Dans un genre assez particulier de spasmes ou de crises d'épilepsie mécanique, la machine s'effondre à terre, tandis que Tincho se rue sur la suivante. Celle ci est plus coriace, et l'affronter de face n'est pas une mince affaire. Tincho saute en arrière pour éviter un revers bien placé, et charge de nouveau, mais manque le cou et les câbles et fils qui en dépassent. Il dévie donc son geste pour couper net ceux de l'articulation du coude, mais de ce fait il ne peut esquiver le crochet du gauche que lui assène en un clin d'oeil l'automate.

Le jeune homme vole sur quelques mètres et retombe à plat. Il se relève prestement avec une grimace de douleur et hurle un cri de guerre inopiné en fonçant derechef sur la machine: "Mooooontjoie Saint Denis ! Pour la Barricade !". Lorsqu'il arrive enfin à trancher les câbles du cou de la machine, l'essentiel des opposants a été mis en déroute par ses compagnons et la petite équipe...
Mon JdR SteamPunk

ICI RESPIRE LA VOLTE !

En vert je modère, sinon je papote.
Avatar de l’utilisateur
TinchO
 
Messages: 881
Inscrit le: 24 Avril 2012, 02:09
Localisation: Lyon ou Paris


Re: [RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar Guillotine » 15 Avril 2013, 23:57

[HRP : je me permets d'écourter, vu que ça fait plus d'un mois maintenant qu'on se laisse une semaine pour réagir]

Le bataille dans laquelle l'équipe est engagée est particulièrement difficile, en raison de la pugnacité des opposants et de l'appui de leur machines surpuissantes, qu'il est difficile de neutraliser. Cependant de l'autre coté on a les nerfs et une véritable volonté de rester en vie. Chacun se bat et se défend à sa mesure, et les plus audacieux tentent de s'en prendre aux monstres mécaniques.

Le tout dernier s’effondre à quelques centimètres de la tête de Guillotine qui fait un bond pour l'éviter. Quelqu'un qu'elle ne voit pas l'aura mit hors d'état de nuire. Elle, elle n'est pas loin de s'écrouler non plus. Courbée, elle agrippe sa hanche et respire avec difficulté. Le silence est retombé. L'ennemi est vaincu, massacré. Elle lance à la cantonade :

"Tout le monde va bien ? Est ce que tout le monde est ... ?"

Elle appuie son dos contre celui d'un yéti creux pour retrouver l'équilibre.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar Antoine Jolivet » 16 Avril 2013, 00:14

Un fracas de ferraille se fit entendre dans le silence qui, succédant aux orages de la bataille, paraissait assourdissant.

Une tête de yéti mécanique, chancelante, apparut derrière un amoncellement de pattes métalliques tordues, de bras en miettes, de pièces diverses et multiples... Quelques rouages rebondirent sur le sol... un ressort cassé lâcha un bruit clownesque, conférant à la scène quelque chose d'improbablement comique...

Au moment où quelques armes se tournaient vers l'apparition, le corps surgit, un corps totalement disproportionné, minuscule par rapport à ceux des automates...

[voix étouffée et métallique] « Ne tirez pas, c'est moi...
Jolivet... Si quelqu'un pouvait avoir la bonté de m'aider à me débarrasser de ce casque de fortune...
Je crois que je suis coincé ! »
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar the frozen joke » 16 Avril 2013, 10:47

Fergusson s’approcha du belge, saisi le casque qu'il plaqua sous son bras et poussa sur les épaules du journaliste pour le dégager. Puis il observa le casque, le tournant dans divers sens, il plongea la main dedans et en sortit un deerstalker couvert de tache d'huile qu'il tendit à son propriétaire quelque peu décoiffé.

"Qui est blessé? qui est encore en état de se battre? je veux un inventaire de ce qu'il nous reste comme munitions"
Il ouvrit son sac et rempli ses armes et ses cartouchières avant de jeter les boites vides en direction de l'un des yétis d'acier.
Le mercenaire s'approcha de l'autre extrémité de la caverne/hangars, ramassa son fusil au sol et observa les environs avec la lunette. La capitaine avais été enlevé et pas tué, ce qui veux dire qu'ils voulais obtenir quelque chose d'elle. Reste à savoir si elle sera coopérative, et si elle ne l'est pas quelle méthodes ils emploieront pour la faire parler.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar TinchO » 05 Mai 2013, 16:56

Essoufflé, le jeune voyou se contente de lever la main lorsque Fergusson demande à la cantonade qui est encore debout et en état de se battre. La mésaventure de Monsieur Jolivet le fait bien rire, mais étant donné que la Capitaine a disparu les autres lui lancent un regard lourd de sous entendus, ce n'est pas le moment.

Il se penche alors pour essuyer l'huile de son surin sur la dépouille de l'un des automates Yéti, et remarque d'un coup d'oeil un poinçon sur l'une des pièces mécaniques qui lui paraît familier.

Il s'agenouille alors pour la voir de plus près, et reconnaît la marque des usines Russes qu'il a fréquenté quelques mois auparavant.

"C'est du matos Russe qu'on a là..." dit il doucement en poussant sa casquette sur l'arrière de son crâne.
"Reste à savoir ce que les Ruskofs veulent à votre capitaine..."

Il se faufile prestement, en sautillant entre les décombres d'automates, jusqu'à l'endroit par lequel la machine qui a enlevé la capitaine a disparu. Scrutant la pénombre, il se retourne vers le groupe et déclare à la cantonnade:

"Il va nous falloir des torches, je pense..."
Mon JdR SteamPunk

ICI RESPIRE LA VOLTE !

En vert je modère, sinon je papote.
Avatar de l’utilisateur
TinchO
 
Messages: 881
Inscrit le: 24 Avril 2012, 02:09
Localisation: Lyon ou Paris


Re: [RP] 33.3 Dans la gueule du Yeti.

Messagepar Heyk » 06 Mai 2013, 00:05

L'ascension miraculeuse avait permis au bédouin de faire rapidement le tour des différents membres de l'équipe et du modus operandi en cas de bagarre ou conflit. De son côté, méthodique et froid, il achevait les rares sentinelles qui croisaient son chemin. Il se montra distant jusqu'à parvenir aux hangars où se déroulerait la rixe entre les membres de la Fée Mécanique et les yétis-automates.

Durant le combat, le bédouin avait armé son pistolet mais aussi son bras d'une fiole en verre contenant de l'eau régale, un puissant acide qui était capable de dissoudre quasiment tous les métaux. Il choisit deux automates séparés du groupe et lança au milieu d'eux le flacon qu'il fit exploser d'une balle nette. La suite fut assez déconcertante puisque les automates après plusieurs secondes virent les câbles et autres systèmes fins dissous par le mélange chimique.


______


"Russes tu dis, mmh, eh bien il va falloir nous en méfier." Lança le bédouin au voyou, puis voyant qu'il vissait sa casquette sur son crâne en demandant du feu, il fouilla dans sa sacoche.

"J'ai toujours du feu grégeois sur moi, c'est liquide, il faut le secouer et le mélanger puis le mettre à l'air libre, ça prendra feu. Mais il nous faut confectionner des torches..." Sur cette réplique il se tourne pour fouiner dans les décombres de quoi faire des manches.
Heyk a.k.a. Naòs Al Kymaris
Un neobedouin voyageant dans une karavane multiplanaire.
Un jour les vaprôlistes domineront le monde !
Contact : #facebook & @twitter
Avatar de l’utilisateur
Heyk
 
Messages: 1795
Inscrit le: 21 Mai 2012, 13:47
Localisation: Cairo

Suivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités