Go to footer

Aller au contenu


[RP] 33.1 Sur le toit du monde

Seconde saison.

Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Tcheikovski » 21 Novembre 2012, 19:55

Sehlen s'agitait, jouant le rôle d'une véritable ménagère: elle allumait le feu, défaisait le sac, rangeait les affaires...
Tcheikovski l'observa tout le long de son occupation, restant adossé à un mur, sans même effleurer l'idée qu'il aurait pu aider son aimée à s'occuper du rangement. Pensif, il entendit un vague son d'agitation à l'extérieur des murs de l'immense bâtiment; sûrement était-ce les autochtones qui accueillaient les naufragés.

Les flammes du brasero rompirent le jeune homme de ses pensées, lorsqu'une brindille éclata dans un bruit sec. Il vit alors, sur le sol, enfouis sous une masse de draps d'un violet délavé, l'éclat étincelant d'une... deux... trois de ses montres? En s'approchant, il put voir qu'elles étaient toutes là.
Sehlen les avait emmenées avec elle, pour les sauver d'une destruction probables dans les entrailles fumantes de la Fée.

Il la regarda alors droit dans les yeux, la pupille fine, comme si un choc venait de se produire. Il tenait énormément à cette collection. Avec son arme, il s'agissait des seules affaires qui lui appartenaient vraiment. Il voulait que son visage exprime un sentiment de gratitude, mais il resta impassible. Cette soudaine paralysie était sans doute due au froid.
Du moins, c'est ce dont Tcheikovski s'efforça de penser.
Il parait que si on en coupe un bout, il repousse plus grand...
Avatar de l’utilisateur
Tcheikovski
 
Messages: 296
Inscrit le: 21 Janvier 2012, 22:26
Localisation: Lyon, France


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Lazare M. Vermeire » 22 Novembre 2012, 14:49

Combien de jours s'étaient passées depuis l'attaque? Les réparations? Lazare s'était réveillé dans sa chambre, sale, couvert d'huile et de suie. La porte avait été soigneusement verrouillée de l'extérieur. Son univers était flou, les bruits très vaporeux. Il se redressa, tant bien que mal, sur le lit. Le tintement léger des fioles de verre d'opium vide attira son attention.

Il prit un peu de temps pour se remettre en état, et surtout nettoyer son verre de lunette, sali par une huile marron à peine translucide. Son visage était laiteux, des tâches d'encre souillaient ses mains. Ses ongles étaient répugnants.

Il marcha, en long et en large dans ses appartements, tentant de retrouver un équilibre qui lui semblait compromis par l’absorption excessive de drogue.

Mais quel mal m'a hanté... Sincèrement Lazare, tu n'es qu'un imbécile.

L'ingénieur se mit à jurer intérieurement, se traitant de tous les nom d'oiseaux. Une fois son esprit éclairci, il sorti de sa chambre, se laissant guider par la faim et les odeurs de nourriture. Il arriva dans le campement, comme un zombie. Il reconnaissait certaines personnes de la Fée, d'autres lui semblait étrangères, de toute façon, il ne prêta pas une attention particulière à ses camarades d'équipage. Il s'avança vers le cuisinier, ouvrit en grand l'iris de ses lunettes afin d'apprécier visuellement les mets servis.

Bonjour,, dit-il avec une voix très basse au serveur, quel jour sommes-nous?

Un air perdu se dessina sur le visage de Lazare, il resta droit, à fixer les repas, pendant deux minutes pleines.
Une œuvre est achevée quand l'odeur du cuivre est imprégné sur tes mains devenues orangées.
Lazare M. Vermeire
 
Messages: 161
Inscrit le: 28 Septembre 2011, 20:12


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar miss engrenages » 26 Novembre 2012, 13:35

Voyant des serveurs avec des plateaux de nourriture, Aurélie décida de suivre les dires de son estomac et de quitter ses cartes pour une assiette.
S’asseyant plus loin, elle goûte avec entrain son plat et sa bouche se réchauffe à cause des épices. Pain ou eau, lequel éteint le mieux "l'incendie" déjà? Ne sachant plus elle prend des deux. Elle remange ensuite de moins grandes cuillerées.
miss engrenages
 
Messages: 204
Inscrit le: 23 Juillet 2011, 17:48
Localisation: Bordeaux, Bazas


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Heyk » 26 Novembre 2012, 14:06

Alors que la soirée battait son plein et que la nourriture était consommé, il se rendit près du feu et des musiciens qui jouaient ensemble. Il ôta son tablier mais pas les odeurs d'épices puis s'installa parmi eux. Il posa son oud traditionnel sur les genoux et se laissa porter par la mélodie, des fois il tendait l'oreille et quand il saisit le rythme se mit à les accompagner dans cette musique festive et entraînante.
Heyk a.k.a. Naòs Al Kymaris
Un neobedouin voyageant dans une karavane multiplanaire.
Un jour les vaprôlistes domineront le monde !
Contact : #facebook & @twitter
Avatar de l’utilisateur
Heyk
 
Messages: 1795
Inscrit le: 21 Mai 2012, 13:47
Localisation: Cairo


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Antoine Jolivet » 28 Novembre 2012, 08:37

Antoine s'était finalement trouvé une place relativement discrète, lui permettant d'observer la plupart des allées et venues du camp, et suffisamment proche du feu, car la nuit était encore plus froide que le jour...

Il finissait sa deuxième assiette en épongeant à l'aide d'un gros morceau de ce pain plat, que les tunisiens appellent « tabouna » le bouillon relevé, délicatement parfumé...

Son enthousiasme pour cette cuisine qui n'avait rien de locale se manifesta d'un large sourire épanoui accompagné d'un pouce levé dans la direction du bédouin qui venait à son tour de s'installer à proximité.

Ce qui n'était pas étranger à cette attitude amicale, était le fait que l'homme avait ouvert son mystérieux coffre pour en tirer un instrument semblable au luth moyenâgeux...

« Ainsi, il a donc vraiment un oud... et ma parole, il sait en jouer, le bougre ! »

Sans rien en laisser paraître, l’œil (et l'odorat) perçant du Belge avait inventorié le contenu de la petite malle : essentiellement des flacons, herbes, liqueurs, onguents... dont la plupart s'utilisaient indifféremment dans la pratique de l'art médical ou culinaire.

C'est ainsi que Monsieur Heyk descendit de quelques crans dans la liste des préoccupations immédiates du journaliste... pour remonter d'autant dans son estime de gastronome.
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Heyk » 28 Novembre 2012, 12:03

La malle s'ouvrit et l'oeil très vif du journaliste pu y voir des petites caissettes de bois et de cuir dans un artisanat mamelouk avec des arabesques dorées. Il y avait un petit établi d'alchimiste et des rangées de fioles vides, d'autres pleines avec des inscriptions dans un étrange alphabet qui s'il ne lui était pas inconnu dévoilerait des noms d'huiles essentielles et autres cataplasmes. Il y avait aussi des habits et des livres dont un attira l'attention du sieur Jolivet "Les Orientales" sans doute le recueil de Victor Hugo. Rien de très étrange, si ce n'est peut être un petit coffre fermé à clef.
Heyk a.k.a. Naòs Al Kymaris
Un neobedouin voyageant dans une karavane multiplanaire.
Un jour les vaprôlistes domineront le monde !
Contact : #facebook & @twitter
Avatar de l’utilisateur
Heyk
 
Messages: 1795
Inscrit le: 21 Mai 2012, 13:47
Localisation: Cairo


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar the frozen joke » 28 Novembre 2012, 12:14

Kain n'avais pas tenu à rester en compagnie des passager et des villageois. Il avait saisi un plat de viande et de semoule en passant près d'une table et était partit s’installer à bord de la fée. Prenant soin de verrouiller les autres accès il s'installa dans le hangar avec une fourrure en guise de couverture, si quelqu'un voulait monter à bord il devra escalader le flanc à la vu de tous, ou passer devant le mercenaire. Il tendit l'oreil, attentif aux bruits qui lui parvenais, ceux de la fée dont le bois et l'acier chantait à cause du froid, mais aussi les discutions, les chants et les musiques du campement.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Logan Don Hazard » 08 Décembre 2012, 20:33

Avant que Chase n'ai eu le temps de répondre, des matelots sortir de la tente en portant des plats sentant délicieusement les épices. Logan s'écarta pour les laisser passer puis dis à Chase:

Nous l'avons trouvé le trésor. Maintenant, excuse moi mais je dois prendre congé, on m'attend pour le repas. Puis, en interpellant un des serveurs, Hé toi, montre moi ce qu'on mange.

Il pris un plat et se mis en route de l'endroit d'où venait une musique et des discussions en flanant dans le camp tout en mangeant son repas. Il se retrouva face à un orchestre hétéroclite, composé d'habitants, de moines, de Guillotine à l'harmonica et même d'un mamelouk, qui devait être le cuistot à la puissante odeur d'épice qui émanait de lui, qui les accompagnait au oud.

Logan aimait la musique, même si il n'a jamais été capable de faire sortir une note acceptable de n'importe quel instrument, et une musique aussi unique se devait d'être immortalisée. Il sortit un petit objet de forme vaguement ovale de sa sacoche, le porta à ses lèvres et lui dit:
Khépris, Activation
Six petites pattes sortirent de l'objet, ainsi qu'une paire d'ailes d'insecte et une tête de dessina à l'avant. Le tout faisait penser à un scarabée mécanique, ce que l'objet était en fait.
Khépris, tu m'enregistres la musique, juste la musique, pas d'image, et tu me retrouves quand c'est terminé. Vas-y mon beau.
Khépris s'envola et alla se poser non loin, assez près pour l'enregistrement mais assez loin pour ne pas se faire écraser par inadvertance ou par peur par quelqu'un.

Ceci fait, Logan finit son repas en écoutant la musique puis pris un scorpion grillé, son péché mignon, dans un bocal dans sa sacoche et se mis à le suçoter tranquillement.

Il aperçu l'homme qui lui avait donner rendez-vous, M. Valentin, en train de patrouiller dans le camp. Le géant alla donc à sa rencontre, son scorpion toujours entre les dents.

Signor Valentin ! Vous vouliez me voir ? Et bien me voici.
Connaissez vous ce proverbe klingon qui dit "bortaS bIr jablu'DI', reH QaQqu' nay' !" ?

Perso RP: Logan Don Hazard, poisonlogiste (si, ça existe) sous ecstasy, bouffeur de tout et n'importe quoi, surtout si c'est mortel
Avatar de l’utilisateur
Logan Don Hazard
 
Messages: 615
Inscrit le: 25 Septembre 2012, 17:06
Localisation: Perdu dans une tempète, c'est à dire dans ma tête


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Guillotine » 09 Décembre 2012, 20:14

Guillotine hausse un sourcil en voyant la drôle d'araignée s'approcher des musiciens. Elle se lève - de toute façon la musique continue bien sans elle - et s'en va donner un coup de main aux serveurs qui sont ses potes.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 11 Décembre 2012, 22:48

Affairée à recouvrir le tas de paille des couvertures récupérées , sehlen ne perçut pas la joie silencieuse de Tchei , et ce n'est qu'en se retournant pour attraper un oreiller qu'elle croisa son regard. Un ange passa , puis la jeune femme lança , impassible.

Un simple merci suffirait.

Gêné, Tchei ne savait trop que dire. Il avait conscience que sa réaction n'était pas celle qu'on pouvait attendre d'une personne polie. Non pas qu'il ne l'était pas; mais dans sa tête, tout était bouleversé depuis quelques jours. Trop d'aventures, peut-être? Quoi qu'il en soit, il fallait gérer son nouveau rôle, son nouveau chez-soi, et... Son nouvel amour.

Le temps de sa réflexion sembla durer des minutes entières pour lui; mais Sehlen ne pu relever qu'une petite hésitation de quelques instants, avant que Tcheikovski parle:

-Dé... Désolé, je ne m'attendais pas à... Enfin... Merci, merci beaucoup... Je... Je pense qu'il faudrait se reposer. Je crois.

Bégayant presque, le jeune homme sentit une vague de chaleur lui traverser le corps; il tourna brusquement le dos afin de cacher à sa bien aimée le visage pivoine qui l'ornait à ce moment là. Il s'assit sur le lit de fortune et, hésitant, il tourna légèrement la tête afin de voir la réaction de Sehlen, et prononça lentement :

-Excuse moi.

Bah , c'n'est rien , remet-toi. Elle tourna la tête , approcha le brasero du lit et allongea le russe de force.

Repose-toi , maintenant.

Elle-même exténuée et toute courbaturée , Sehlen s'étira et s'allongea dos au brasero , à même le sol.

Apaisé, Tchei commençait à fermer les yeux, quand le silence devint trop intense. Il se retourna, et vit la jeune femme allongée par terre, sur la pierre gelée. Surpris, il se redressa d'un coup et lui dit:

-Mais qu'est ce que tu fais? Viens dormir ici, il y a de la place! Je ne vais pas te laisser là, c'est pas confortable du tout!

Il tendit la main à sa compagne, et la tira doucement vers lui afin qu'elle partage avec lui le confort d'une vraie paillasse.
Sehlen grogna quelque peu , divagua sur l'utilité de "se parquer comme des sardines" puis , calée dans le foin et bercée par le crépitement du feu , s'endormit.
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité