Go to footer

Aller au contenu


[RP] 33.1 Sur le toit du monde

Seconde saison.

Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Logan Don Hazard » 14 Novembre 2012, 22:13

Logan suivait tranquillement la délicieuse odeur de nourriture quand il entendit les moines descendre de la lamaserie pour venir saluer les visiteurs.

Tirailler entre l'odeur de nourriture et sa curiosité quasi-maladive, il décida finalement d'aller voir comment se passait la première rencontre. Le capitaine y sera surement et le suivre l’amènera sans doute au lieu où on l'attendait. De plus il voulait savoir comment réagirait le Lama.

Sur place, il observa la rencontre à distance respectueuse mais assez près pour entendre tous ce qui se dirait. Il ne fut qu'à moitié surpris de découvrir que le capitaine n'étais autres qu'une femme. A navire exceptionnel, capitaine exceptionnel.

Voyant que la rencontre se passait bien, il décida finalement de repartir à la trace de l'odeur de nourriture.

Il aperçu Chase de loin. Il ne le reconnu pas à son visage, caché par un appareil de filtration d'air et des lunettes de protections, mais à ses vêtements.

Il décida d'aller à sa rencontre, lui devait savoir où l'on mangeait dans ce camp.

Hey Mister Chase ! Vous savez où est la nourriture ici ? On m'as convié à un repas mais on à oublier de me préciser où celui-ci aura lieux. Je vois que je ne suis pas le seul à me protéger du froid comme je le peut. C'est quoi ces capsules ?
Connaissez vous ce proverbe klingon qui dit "bortaS bIr jablu'DI', reH QaQqu' nay' !" ?

Perso RP: Logan Don Hazard, poisonlogiste (si, ça existe) sous ecstasy, bouffeur de tout et n'importe quoi, surtout si c'est mortel
Avatar de l’utilisateur
Logan Don Hazard
 
Messages: 615
Inscrit le: 25 Septembre 2012, 17:06
Localisation: Perdu dans une tempète, c'est à dire dans ma tête


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Korbak » 15 Novembre 2012, 13:11

"Hey Mister Chase ! Vous savez où est la nourriture ici ? On m'as convié à un repas mais on à oublier de me préciser où celui-ci aura lieux. Je vois que je ne suis pas le seul à me protéger du froid comme je le peut. C'est quoi ces capsules ?"

Le corsaire reconnut immédiatement celui qui l'accostait. C'était cet homme avec qui Guillotine parlait lorsqu'il était sorti de l'infirmerie. Le premier du coin qu'il ait salué, donc. De même que dans le cas de Chase, celui-ci était habilement protégé du froid grâce à des accessoires dont ce n'était que l'objectif second.

Sir, ces capsules sont un concentré d'oxygène me permettant de ne point en manquer, et ce durant une demi-heure par capsule. Il m'est évidemment impossible de respirer autrement lorsque je suis équipé, ce n'est pas là l'objectif de ce masque. Vous comprendrez donc que je n'aie point ôté la cartouche qui s'y trouve actuellement.

L'anglais scruta le camp.

Obviously, nous ne nous écrasons pas souvent en terre inconnue. Force m'est d'avouer que je n'ai aucune idée de la place où se tiendra le banquet de ce soir. Si tant est que banquet sia le bon mot.

Il regardait derrière son interlocuteur, cherchant de l’œil un indice.

Il semblerait que nous soyons lancés dans une chasse au trésor. Et quel trésor qu'un bon repas en ce temps glacial !

Le corsaire lui fit signe de le suivre et commença à marcher afin de trouver tables, cuisines ou quoi que ce soit d'autre indiquant le lieu où l'on mangerait.
VIENDEZ SUR LE CHAT DES VAPORISTES !
"Korbak, je savais que tu étais un homme de gout." - Mycroft
"T'en fais pas pour Korbak, il pince très fort mais il ne mord pas." - 'Toine
Korbak
 
Messages: 2861
Inscrit le: 05 Décembre 2010, 21:21
Localisation: Bords d'eaux (Sùdhwaist)


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Heyk » 15 Novembre 2012, 14:18

Propre, tout en noir de jais, pourpre et or, le mamelouk au gilet bariolé fendait la foule d'une démarche vive mais quelque peu mécanique. Sa cheville le lançait et il ne pouvait pas courir.

Il garda sa malle sur l'épaule et lança un regard envieux aux musiciens. S'il avait eu le temps, il se serait bien posé avec eux pour jouer de son oud. Mais l'heure était au repas et il savait qu'en cuisine, les commis et aides de camp se retrouveraient désemparés face à la charge de travail.

"Allez les p'tits gars, il y a beaucoup de ventres à remplir. On va utiliser tout ce qu'on a pu sauver et ce qu'on a acheté à Kaboul. Il y a de quoi faire avec les dons des gens en poules et autre bétail."

Tel un général sur un champ de bataille, l'alchimiste habitué aux manipulations d'ingrédients s'affairait à coordonner la préparation des plats. Il n'était pas un réel cuisinier mais avait exercé plus d'un an comme commis dans la caserne où il fut formé. Par ailleurs, sa mère lui avait légué le goût de la bonne nourriture et des saveurs d'orient.

Très vite les marmites se remplirent, les épices se mélangèrent, les viandes cuisirent et la semoule gonfla. Le repas était copieux et simple.

En entrée, on servit une louche de houmous. Préparation de pois chiche, citron et huile d'olive. La mixture était rehaussée par une pointe de cumin et une feuille de coriandre fraîche. Un pain pita accompagnait ce mélange.

Image

Vient ensuite un plat copieux, composé d'une semoule odorante où se mélangent pignons et beurre. Elle fut servie avec un tajine d'agneau fondant au safran, cannelle et oignons ainsi qu'un confit de tomates épicé au piment doux, sumac et ail.

Image

Au fil de la soirée les plats seraient servis par vagues.
Heyk a.k.a. Naòs Al Kymaris
Un neobedouin voyageant dans une karavane multiplanaire.
Un jour les vaprôlistes domineront le monde !
Contact : #facebook & @twitter
Avatar de l’utilisateur
Heyk
 
Messages: 1795
Inscrit le: 21 Mai 2012, 13:47
Localisation: Cairo


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar miss engrenages » 15 Novembre 2012, 20:25

La jeune fille laissa le journaliste examiner le mécanisme, surtout l'antenne. A ces explication elle comprit que c'était un connaisseur en technologie et répondit d'un simple:
-C'est possible.

Puis l'homme l'a mis en garde et l'entraina vers le camps en emportant le précieux mécanisme sans demander son reste.

Sur le chemin, elle lui dit:
-Muette comme une tombe et vigilante j'ai compris,
je peux récupérer le mécanisme tous de même, s'il vous plait.

-Où vous avez appris ingénierie, d'ailleurs?
miss engrenages
 
Messages: 204
Inscrit le: 23 Juillet 2011, 17:48
Localisation: Bordeaux, Bazas


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Antoine Jolivet » 15 Novembre 2012, 22:55

miss engrenages a écrit:-Muette comme une tombe et vigilante j'ai compris,
je peux récupérer le mécanisme tout de même, s'il vous plait.


Antoine marchait plus vite, donnant quelque mal à son accompagnatrice. Sans ralentir il lui répondit d'un ton calme et cependant très déterminé :

« J'ai une ou deux petites vérifications à faire au sujet de cet engin.
Lorsque j'en aurai terminé, s'il ne présente aucun danger, je vous le rendrai et vous pourrez le démonter tout à loisir ! C'est un concentré de nouvelles connaissances dans le domaine de l'électro-magnétisme, une science qui, croyez-moi, a beaucoup d'avenir ! »


miss engrenages a écrit:Où vous avez appris l'ingénierie, d'ailleurs?


Journaliste scientifique ! Mon père était directeur d'une fabrique de métaux. Il a tenu à ce que je fasse des études de physique et de chimie... j'y ai ajouté la mécanique et de près ou de loin, tout ce qui touche au domaine des avancées technologiques... Je n'ai cependant jamais passé mes brevets d'ingénieur... cela fit son désespoir... enfin, c'est du passé !

Mais pour le présent... allons nous restaurer ! Je sens venir des cuisines des arômes... mmmmh....

Wir Wollen, essen, essen, essen. Par Saint Crépin ! Nous avons une faim du diable, Et nous voulons nous mettre à table ! A table ! A table ! Allons ! »
(1)

Une certaine agitation régnait dans le camp, joyeux mélange de matelots de la Fée, de passagers, de villageois et de moines vêtus de cette sorte de toge couleur bordeaux... Déjà résonnaient des accords de musique, mêlant dans un invraisemblable charivari les accents de l'Orient, de l'Europe Centrale et des faubourgs parisiens ou irlandais...

Antoine s'arrêta, très intrigué par un instrument gigantesque dont personne, provisoirement, ne jouait. Son esprit, silencieusement, s'interrogeait déjà :

« Janvermille !... j'ai déjà vu un truc pareil sur des gravures... Un instrument d'apparat pour escorter les Lamas du Tibet... Comment ce bucht est arrivé ici ? Mais que c'est grand... »
(2)

Soudain, un épouvantable cri déchira la nuit tombante. Quelque chose comme le croisement imprévisible du chant du Mammouth laineux avec l'explosion d'une « Columbiad » surdimensionnée... Bref, un bruit qui ferait sonner le Krakatoa comme une flatulence de perce-oreille !

POOAA

« Oh ! Pardon ! »

Antoine Jolivet n'avait pu résister à la curiosité... il avait reconnu une trompette... et il avait soufflé !
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Logan Don Hazard » 16 Novembre 2012, 19:15

Logan écouta ce que lui dit l'anglais:
Korbak a écrit:Sir, ces capsules sont un concentré d'oxygène me permettant de ne point en manquer, et ce durant une demi-heure par capsule. Il m'est évidemment impossible de respirer autrement lorsque je suis équipé, ce n'est pas là l'objectif de ce masque. Vous comprendrez donc que je n'aie point ôté la cartouche qui s'y trouve actuellement.


Pour respirer en altitude, je te conseille de mâcher des feuilles de coca. C'est ce que font les peuples qui vivent dans les montagnes en Amérique du Sud, c'est vachement efficace. Il doit m'en rester quelques une, je pourrais t'en donner.

Korbak a écrit:Obviously, nous ne nous écrasons pas souvent en terre inconnue. Force m'est d'avouer que je n'ai aucune idée de la place où se tiendra le banquet de ce soir. Si tant est que banquet sia le bon mot.Il semblerait que nous soyons lancés dans une chasse au trésor. Et quel trésor qu'un bon repas en ce temps glacial !


Le voyageur sourit très largement, ce qui ne pouvais pas se voir sous son masque.
Effectivement, un repas est un véritable trésor. Les gens oublient souvent qu'une assiette pleine suffit à être heureux.
Alors on fait quoi ? On regarde dans toutes les tentes en espérant trouver la bonne ? En risquant de tomber sur des occupantes indisposées, voir pire, sur la capitaine ?


Ils firent quelque pas quand Logan crut sentir quelque chose
Une seconde
Il baissa un peu son masque de façon à découvrir son nez et leva celui-ci en l'air.
Maintenant il sentait clairement une fine odeur d'épice lui chatouiller les narines.

Ça sent les épices, c'est bon les épices. Ça viens de par là. dit-il en commençant à se diriger entre les tentes, le nez toujours en l'air.

C'eeeeeesssssstttt .... celle-là
Il montrait une tentes que rien ne différenciais des autres extérieurement.
Mais je vous en pris, après-vous, je suis dans votre camp, que penserait-on de moi si j'entrais dans une tente alors que je suis l'intrus ici ?

On entendais dans cette dernière remarque une ironie très marquée qui montrait bien que Logan se fichait bien de ce que les autres pensaient lui.
Connaissez vous ce proverbe klingon qui dit "bortaS bIr jablu'DI', reH QaQqu' nay' !" ?

Perso RP: Logan Don Hazard, poisonlogiste (si, ça existe) sous ecstasy, bouffeur de tout et n'importe quoi, surtout si c'est mortel
Avatar de l’utilisateur
Logan Don Hazard
 
Messages: 615
Inscrit le: 25 Septembre 2012, 17:06
Localisation: Perdu dans une tempète, c'est à dire dans ma tête


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar miss engrenages » 16 Novembre 2012, 20:17

La jeune femme se contenta de ces réponses. Elle lui en poserais plus quant il lui rendra l'engin surtout sur l'"électro-magnétisme".

Déjà ils arrivaient au camps. Il était comme une tour de Babel avec tous ces son, ces cultures, ces langages et ces nationalités.

Chacun était aller de son coté. Elle s'intéressait à une partie de cartes quant un un grand bruit se fit entendre. Tous se retournèrent pour voir un Antoine confus.
C'est en rigolant que la jeune fille revint à la partie.
C'est tout en politesse et répartis qu'elle se mêla aux joueurs. Elle se faisait enseigner les règles tout en tenant son jeu et suivant les divers conseils.
Elle plaisantait avec eux tout en chassant fermement les mains baladeuses de certains.
miss engrenages
 
Messages: 204
Inscrit le: 23 Juillet 2011, 17:48
Localisation: Bordeaux, Bazas


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar margeval » 17 Novembre 2012, 21:04

Kain et Valentin étaient consternés !
Une foule d'inconnus envahissaient le campement avec la bénédiction de Lady Chapillon !

Si un saboteur se trouvait parmi eux, nul doute qu'il avait le champ libre pour se livrer à ses activités sans aucune contrainte.

Il fallait prendre des décisions rapidement et celles-ci ne devaient pas porter ombrage à l'autorité du Capitaine.

Deux matelots furent désignés pour monter la garde dans la tente des mitrailleuses. Personne hormis Valentin et Kain (et la Capitaine) ne pouvaient entrer dans la tente. Consigne était toutefois donnée de rester poli mais ferme vis à vis de tout autre visiteur.
Huit autres matelots furent assignés à la garde de la Fée Mécanique avec les mêmes consignes.

Pour le reste, Valentin et Kain se mirent d'accord pour se mêler à la foule bigarrée qui envahissait le campement et ouvrir l'oeil. La soirée allait être longue.
Maison Lambert, le futur c'est déjà hier !
Vive les vaporistes libres et indépendants.
Avatar de l’utilisateur
margeval
 
Messages: 1730
Inscrit le: 18 Mai 2011, 21:30
Localisation: Namur (Belgique)


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar TinchO » 18 Novembre 2012, 21:39

Furetant à l'affût de bonne chère, Tincho se frayait un chemin à travers le campement, lorsqu'un bruit assourdissant résonna dans toute la vallée. Tincho sursauta comme un diable sorti de sa boîte.

Les réflexes de la rue, bien que tout à fait hors contexte dans cette situation, avaient repris le dessus directement:
En quelques secondes, lame au clair et genoux fléchis, le jeune homme guettait fébrilement tout autour de lui la source de cet absurde bruit.

C'est en apercevant un peu plus loin Antoine Jolivet, qui s'excusait tout en s'éloignant d'une impressionnante conque, que Tincho se sentit parfaitement ridicule. Mal à l'aise, il rangea prestement sa lame, en s'assurant que personne autour n'avait remarqué sa pitrerie.

Afin de disparaître, il se faufila alors entre un cercle de joueurs de cartes et quelques matelots ivres, qui appartenaient vraisemblablement à l'équipage de la fée mécanique.

Un peu plus loin, croisant un serveur armé d'un plateau d'houmous, il piocha un pain pita avec lequel il se servit une part généreuse de purée.

"- Merci !" dit il au serveur en souriant.


Quand il avala la dernière bouchée d'houmous et de pain pita, il rota bruyamment et s'essuya la bouche dans sa manche.
Avec un air satisfait, tout en se grattant la bedaine, il s'exclama:
"- Bon ! Maintenant... Il me faut une bière ! Ça fait trop longtemps que je me suis pas mis une bonne mousse derrière la cravate !"
Mon JdR SteamPunk

ICI RESPIRE LA VOLTE !

En vert je modère, sinon je papote.
Avatar de l’utilisateur
TinchO
 
Messages: 881
Inscrit le: 24 Avril 2012, 02:09
Localisation: Lyon ou Paris


Re: [RP] 33.1 Sur le toit du monde

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 21 Novembre 2012, 11:18

Tcheikovski a écrit:Tcheikovski et Sehlen, dans un silence de marbre, suivaient le moine qui leur servaient de guide. Il leur disait quelques phrases de temps en temps, dans son dialecte. Le couple se contentait d'écouter, sans comprendre, en se lançant des regards interrogateurs.
Après quelques minutes de marche dans les couloirs sobres et propres de la lamaserie, le petit groupe était posté devant une petite porte en bois travaillé. La poignée représentait un poisson crachant de l'eau. Le moine la tourna, pour laisser apparaître une petite pièce modeste, comprenant un lit improvisé à base de quelques bottes de paille, ainsi qu'une vieille table en bois vermoulu. Une petite fenêtre était découpée dans le mur d'en face, laissant pénétrer suffisamment de lumière la journée pour ne pas avoir à allumer les bougies accrochées aux murs.
Après une petite révérence, le moins s'en alla, continuant à marmonner dans sa barbe -surement des prières.
C'est ainsi que, pour la première fois depuis longtemps, Sehlen et Tchei se retrouvaient enfin seuls.


Sehlen soupira , mal à l'aise.

Bon , eh bien.. Il n'y a plus qu'à s'installer.

Elle laissa tomber le paquetage au sol , s'assit à côté et commença a en défaire les noeuds.
Priorité : se réchauffer. Le brasero qu'elle apercevait dans un coin de la pièce donnait une impression plus que sommaire , mais ils devraient se contenter de ça. Problème , elle n'avait pensé à aucun combustible ni de moyen de l'allumer.
Elle explora la pièce du regard et pesta.

Nongdieu , connaissent pas les allumettes par ici ?

Elle alla chercher une poignée de paille dans un coin de la chambre , et se tourna vers Tchei :

A tout hasard , tu n'en aurais pas sur toi ?

Au vu de la réponse négative de son compagnon , elle grommela , ouvrit la porte de la chambre et considéra les lanternes au mur. Quelques brins de paille s'enflamma facilement , qu'elle jeta sur le petit tas placé dans le brasero. Voilà pour le feu.
Elle sortit rapidement les vivres , les posa sur la table , étala les draps et les couvertures restantes sur la botte de paille. Ses quelques vêtements , éparpillés par terre , laissaient entrevoir le peu qu'elle avait embarqué de la chambre du russe. Entre autres , ses montres à gousset , étincelantes au milieu du tissu violet.
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité