Go to footer

Aller au contenu


[RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Seconde saison.

Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar Tcheikovski » 14 Octobre 2012, 14:57

Le petit mot de gratitude que Heyk avait pu prononcé malgré la douleur fit sourire Tcheikovski. Après l'application de la pommade, le jeune homme s'asseya silencieusement dans un coin, observant le travail du professeur, et attendant de nouvelles consignes.

Son bras commençait déjà à le relancer, ce qui eut pour effet de donner à Tcheikovski des sortes de sursauts gesticulatoires dans tout le haut du corps, lui donnant un aspect quelque peu distrayant.
Il parait que si on en coupe un bout, il repousse plus grand...
Avatar de l’utilisateur
Tcheikovski
 
Messages: 296
Inscrit le: 21 Janvier 2012, 22:26
Localisation: Lyon, France


Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar margeval » 14 Octobre 2012, 15:27

Quand ils avaient commencé à lever le panneau, Valentin s'était intérieurement félicité d'avoir fait une structure en bois.
Le panneau, vu sa taille, était déjà suffisamment difficile à soulever comme ça et il fallait bien les efforts conjugués de Mademoiselle Aurélie, Searsha et Valentin (d'un côté) et d'Absynthe (de l'autre) pour le mettre en place.
Tout à la manoeuvre, Valentin de prêtait pas attention à Antoine Jolivet, ce ne fût que quand il entendit un ...
Antoine Jolivet a écrit: Stooop !
....


...qu'il réalisa que le journaliste avait été assez ....distrait que pour se laisser enfermer à l'extérieur.

Avant qu'il ait pu dire quoi que ce soit, Searsha avait lâché le cordage et s'était encourue.

L'étourderie du Bruxellois et la fougue de l'Irlandaise rendaient la situation périlleuse.

Le panneau était en place, mais il n'était pas fixé. le maintenir vertical demandait moins d'effort que de le soulever, mais les bourrasques de vent rendaient quand même sa fixation indispensable. Pas question non plus de la ramener au sol, s'était trop risqué. Absynthe tenait seul d'un côté, il ne restait qu'Aurélie pour fixer le panneau.

"Mademoiselle Aurélie, s'il vous plaît, faites vite, je vais tenir le cordage pendant que vous fixerez le panneau. Dépêchez-vous, nous ne tiendrons plus longtemps et un coup de vent un peu fort pourrait avoir des conséquences catastrophiques."

Alors qu'Aurélie s'affairait sur le panneau, Valentin ressentit une vive douleur au bras.
La blessure qu'il avait reçue durant le combat et qu'il avait pansé à la hâte venait de se rouvrir suite aux efforts qu'il faisait pour maintenir la structure en place...
Maison Lambert, le futur c'est déjà hier !
Vive les vaporistes libres et indépendants.
Avatar de l’utilisateur
margeval
 
Messages: 1730
Inscrit le: 18 Mai 2011, 21:30
Localisation: Namur (Belgique)


Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar the frozen joke » 14 Octobre 2012, 15:55

Il était là, nue au milieux des champs en feux. la chaleur s’estompant doucement, laissant la place à une pluie de cendre. elle formais comme des flocons, puis se fut la nuit. Il ouvrit les yeux, les champs avais disparut, la maison en flamme avais laissé la place à un manoir gris entouré de sapin couvert de neige. un Hurlement de loup déchira la nuit. Kain tourna la tête et le vit perché sur un rocher, il sauta en contrebas et entra dans le manoir, Le mercenaire le suivit, il voulait savoir pourquoi il revivait tout cela, pourquoi ce tourment plutôt que la mort.

Il passa les portes et le loup disparut dans un escalier qui s'enfonçais dans le sous sol. Une vitre se brisa derrière lui. Il se retourna et vit un homme entrer. Il portait un costume rongé par l'humidité, couvert par endroit de moisissures, l'homme était pire encore, son visage et ses mains semblais avoir été plongé dans de l'acide, sa peau suintai et il dégageait une odeur de putréfaction. Il avança vers Kain qui s'enfuit en bas de l'escalier, découvrant une grotte naturelle transformé en laboratoire, ça et là des créatures à moitié ouverte sur des tables d'opération, d'autres flottantes dans des tubes, elle avais une apparence presque humaine, enfantine même. Il courut à travers le laboratoire poursuivit par la Pestilence, Il passa une porte qui donnais dans la foret suivant un chemin il arriva près d'un lac mais son poursuivant l'avais ratrapé.

"Tu l'a tué!" Il le saisit par le coup et le plongea dans l'eau glaciale. Le cowboy se débattait en vain, l'eau fini par emplir ses poumons, il était sur le point de perdre conscience quand il fut tiré de l'eau. il repris une grand inspiration mais le canon d'un revolver fut placé dans sa bouche. un coup de feux se fit entendre. Il était là nue flottant au milieux d'un lac.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar miss engrenages » 15 Octobre 2012, 19:41

Aurélie écoutait les explications musicales du bruxellois.
Alors qu'ils s'affairaient, une jeune femme vint se poser près d'eux. Elle la salua poliment puis resta hypnotisée par sa machine volante. Les directives du militaire la réveilla. Elle mis toute ses forces à tirer la corde, oubliant sa main en feu. Le panneau se plaquait et Monsieur Antoine était derrière. Inquiète Aurélie tira moins fort, mais se remit à tirer de plus belle alors que Searsha était partie sauver l'infortuné.

C'était à elle de fixer le panneau. Elle jette un coup d'œil à Margeval pour être sur qu'il s'en sortirait, puis elle s'élance à l'assaut des fixations. Bien inspiré d'avoir fait en sorte que son attache permette de faire du rappel, elle va de l'un à l'autre son outil entre ses dents ou dans la main.

Sa besogne finit, elle descend et se précipite vers le bras ensanglanté de Margeval:
-Çà va aller? Çà s'est rouvert.
miss engrenages
 
Messages: 204
Inscrit le: 23 Juillet 2011, 17:48
Localisation: Bordeaux, Bazas


Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 15 Octobre 2012, 21:54

Sehlen éclusait son troisième verre de liqueur d'amande , tranquillement assise sur un des fauteuils rembourrés du Club.
Après tout qu'est-ce q'elle s'en fichait de réparer la fée. Elle n'avait de toute façon aucune compétence. Recoudre les blessés , ben tiens. Z'avaient pas qu'à faire les Saint-Bernard. Et puis tant qu'à faire , pourquoi tenter de survivre par tous les moyens ? POurquoi se faire des illusions ? Aucun amour , aussi pur soit-il , n'a jamais sauvé personne. Haineuse envers la vie , envers le destin , elle saisit la fiole qu'elle avait jusque là conservée dans sa poche et la jeta à travers la baie brisée.
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar Tcheikovski » 16 Octobre 2012, 19:36

Ennuyé de ne voir qu'une sorte de charcuterie humaine, Tcheikovski décida de s'éclipser discrètement.

Une fois dans les coursives, il écouta. Les couloirs de la Fée étaient silencieuses, mise à part quelques echos provenant du hangar où les travaux avançaient surement à grands pas.
Mais Tchei savait pertinemment que sa présence ne serait rien de plus qu'un obstacle pour les personnes affairées à la réparation du zeppelin.

En se dirigeant vers sa cabine où i espérait trouver le réconfort d'un bon lit chaud, il passa devant le Club, dont la porte était entrouverte et où mouvait une ombre fine.
Intrigué, il s'approcha doucement et approcha son oreille de l'interstice.
Une voix parlait toute seule. Une voix de femme.

-La voix de... Sehl?
Il parait que si on en coupe un bout, il repousse plus grand...
Avatar de l’utilisateur
Tcheikovski
 
Messages: 296
Inscrit le: 21 Janvier 2012, 22:26
Localisation: Lyon, France


Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 16 Octobre 2012, 20:41

Ah , tiens , mon amoureux transi...Haha !

Sehl shunta son quatrième verre et d'un pas trop assuré roula des hanches vers son (presque) mari.

Tu sais , ça tombe bien mal que tu te sois détruit le bras façon puzzle , parce qu'au vu de mon compteur , avec ta pince en charpie , c'est pas demain la veille que t'accomplira ton devoir conjugal !

Elle partit dans un grand rire alcoolisé et alla s'appuyer à ce qui restait de la baie vitrée.

Mais où est ce fichu piaf ? Léon !

Seul le vrombissement des moteurs répondit.
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar Tcheikovski » 16 Octobre 2012, 21:09

En temps normal, la remarque de Sehlen aurait fait sourire Tchei. Cependant, le nuage noir de misère flotant au dessus de sa tête, ainsi que la gravité de la situation, et le danger que représentait la présence d'une femme saoule à proximité d'un saut de plusieurs centaines de pieds de haut, ne le firent devenir qu'encore plus sérieux et grave qu'à l'accoutumance.
Le corps entièrement figé, il mesurait désormais chacun de ses mouvements, afin de rester précis et calme.


-Sehlen...

La jeune femme continuait de s'agiter en rigolant, manquant plus d'une fois de passer par dessus bord.

-Sehlen, écoute moi, viens par ici...

Un pas après l'autre, le bras valide tendu, il s'approchait précautionneusement.

-Sehl...
Il parait que si on en coupe un bout, il repousse plus grand...
Avatar de l’utilisateur
Tcheikovski
 
Messages: 296
Inscrit le: 21 Janvier 2012, 22:26
Localisation: Lyon, France


Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar the frozen joke » 17 Octobre 2012, 17:56

Il était là nue flottant au milieux d'un lac. L'eau glacé séchant sur son corps, remplacé par un vent à peine plus chaud. Il tombait, son corps heurta le sol avec violence il était au milieux d'un champ de terre, l'épave fumante d'un biplan planté au sol à quelques pas de lui. Il essaya de se relever mais n'y parvint pas. il rampait vers l'épave quand un engin se posa près de lui. Un homme gigantesque couvert de plaques de métal qui lui donnais une allure de squelette rouillé en descendit et s'approcha. "Tu l'a tué!"

Fergusson mit toutes ses forces dans sa fuite, il avançait péniblement dans la terre retournée. Sa main se posa sur un objet métallique d'une forme plus que familière, il se retourna, allongé sur le dos faisant face à la Guerre. Il sortit le revolver et le fit tourné, comme ses comparses auparavant il le pointât vers Kain et pressa la détente. Il regarda son sourire satisfait puis baissa les yeux sur le revolver que le mercenaire tenais en main, encore fumant. Guerre s’effondra et Kain se rapprocha de lui, martelant l'armure à coup de crosse il fit sauter la plaque de métal rouillé qui couvrais son visage. Son sourire disparut. Le visage qu'il découvrit était le sien, à peine plus jeune, pale et mort. Il le saisit par le col et le secoua furieusement. "Pourquoi! Pourquoi putain! ça veux dire quoi tout ça?"

Il était là, nu, assit sur la table d'opération, secouant une pauvre infirmière par le col. Il reçut un formidable coup de plateau sur la tète et retomba en arrière. Il dormait.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP]32.2 Vers la vallée de Fergana

Messagepar marius nightmare » 17 Octobre 2012, 21:02

Le professeur laissa le jeune homme sortir en douce, sans doute avait-il besoin d'un peu d'air.



Le professeur était en train de terminer la dernière suture de son nouveau patient quand le cow-boy eu une réaction inattendue et se fit assommer promptement par l'infirmière.

Bien joué ma ptite, vous en êtes où avec lui?


Et elle de lui répondre, plus que deux ou trois points et c'est bon.

Le professeur répondit, très bien, je mets celui là sur un lit et je vous aiderait à mettre l'assommé au lit.

Et sur ces paroles, il disposa son patient dans un lit.
Il aida ensuite l'infirmière à mettre le cow boy sur un autre lit, et l'y attachèrent.
Un forcené comme lui, vaut mieux qu'on prenne des précautions. Arnaché comme il est, il peu même plus bouger, au moins il cicatrisera plus vite, en attendant que la capitaine vienne le voir.

En effet le cow boy était attaché, comme l'on attache les malades dans les hôpitaux psychiatrique: chevilles, cuisses, bassin, torse, biceps, poignets, et tête.

Il se dirigèrent ensuite vers le dernier patient en date et lui attachèrent juste les poignets pour éviter une mauvaise surprise au réveil, puis le professeur se posa dans un fauteuil en attendant le réveil de ses patients ou le prochain à lui arriver.
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité