Go to footer

Aller au contenu


[RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Seconde saison.

Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Guillotine » 07 Juin 2012, 21:36

"Elles n'ont pas l'air cassées, tu sais. Non ... Elles sont penchées ... Mais pas comme si elles étaient pliées, plus comme si elle étaient figées dans une positi ... Oh ... Il y a quelque chose qui est coincé, je crois ! Qui coince le tout !"

Pendant trente longues secondes, il n'y a plus que le vent qui parvient aux oreilles des deux gentlemen. Tout à coup, le rire de Guillotine retentit, exalté, ravi et puissant.

"C'est un pied ! Une bottine ! How fantastic is it !"

Elle rit encore, puis soudain :

"Oh, attendez ... Il y a peut être quelqu'un au bout du pied. Il y a. Le vent fait claquer de la dentelle contre les pales ... Monsieur Antoine ! C'est une dame qui coince le système ! Ou au moins, un bout d'une dame, mais c'est bien ça !"
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Searsha Mac Mordha » 07 Juin 2012, 22:54

« Hein! Quoi! Aah... Ce n'est que vous... Mais vous êtes une peste! Bon sang, j'ai cru mourir tout à coup. » S'exclama Lazare.

La fée se mit en branle.


« Et mais, excusez-moi si je me trompe, vous ne seriez pas parent avec un certain Eliott Ambrose Mac Mordha? »

« Monsieur Mac Mordha !? Oh ça non ! Il est connu partout chez moi en Irlande, mais grand dieu non, je n'ai aucun rapport avec lui, et j'en suis bien heureuse. Je ne voudrais rien avoir à faire avec lui, de près ou de loin. Ce type est pédant et prétentieux. L'archétype du noble le plus insupportable.

Je ne sais pas trop comment je dois le prendre d'ailleurs.

Et je ne suis pas une peste, Monsieur, j'ai juste eu envie de vous embéter. l’habitude sûrement. »


Searsha se détourna rapidement pour cacher l'expression de son visage.

°°L'habitude, mais quelle habitude sale gourde !°°Pensa-t'elle.

« Eh bien, nous décollons déjà ? Fit-elle pour détourner l'attention. « Les ingénieurs vont devoir réparer en vol, ce vaisseau peut pas rester comme ça ! Quand j'était là-haut, j'ai vu des pans entiers du ballons, complètement en loque. Il va falloir vous passer ''en service'' Monsieur non ? Ce petit zeppelin va servir ? »

La jeune fille faisait semblant de ne rien y connaître pour ne pas dévoiler son identité, sachant bien qu'elle devrait prodiguer ses services en ingénieries à un moment ou à un autre et donc révéler qui elle était.
Mais le plus tard serait le mieux.
Rien de grand ne se fait sans chimères.
Searsha, toujours DEUX trains de retard. IRC

Image
Avatar de l’utilisateur
Searsha Mac Mordha
 
Messages: 847
Inscrit le: 01 Avril 2011, 21:14
Localisation: Pyrénées-Atlantiques, Pays Basque.


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Absynthe » 08 Juin 2012, 06:38

"Oh, attendez ... Il y a peut être quelqu'un au bout du pied. Il y a. Le vent fait claquer de la dentelle contre les pales ... Monsieur Antoine ! C'est une dame qui coince le système ! Ou au moins, un bout d'une dame, mais c'est bien ça !"

"Foutredieu ! voila qui est original !"

Guillotine venait de faire une découverte pour le moins inattendue...
Absynthe et Antoine sécurisaient la jeune femme lorsque sans prévenir l'espace restreint ou ils se trouvaient s’ébranla. Une secousse, et une bonne, une demi seconde de chaos dans leur sauvetage si bien huilé. Un CLANG ! sonore suffisant pour faire glisser un filin le long d'une poutrelle et mettre un homme et un droïde au sol.
Le journaliste avait un genoux à terre et poussa un juron incompréhensible lorsque le filin passa entre ses mains à toute vitesse...s'il n'avait pas eu le réflexe d’écarter ces dernières, il n'aurait plus été bon qu'a porter des moufles...Absynthe serra le fil d'acier de toutes ses forces, priant pour retenir l'ensemble...Les mains fumèrent, a moins que ce ne soit le fil, Clambuse tourna son visage neutre vers le journaliste, ne pouvant exprimer la surprise qu'il ressentait, Antoine jura, Guillotine Cria, alors pour faire bonne mesure, Absynthe gueula à son tour.


Mais que se passe t'il ici ??? Miss Guillotine, tout va bien ??? Antoine ! Rien de cassé ? Mais foutredieu de foutredieu, que se passe t'il ???
Mobilis in Onire

"Cthulhu frgl'plglui nag'tlroustgn sjt plgn klrmplgu 'pli."
Traduction :
"Cthulhu aimerait bien pouvoir pisser tranquille, si c'est pas trop vous demander."

http://absynthe-creation.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
Absynthe
 
Messages: 358
Inscrit le: 24 Février 2010, 20:39
Localisation: entre Londres et juste derriere le Parlement de Bretagne


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Lazare M. Vermeire » 08 Juin 2012, 07:47

Searsha Mac Mordha a écrit:« Eh bien, nous décollons déjà ? Fit-elle pour détourner l'attention. « Les ingénieurs vont devoir réparer en vol, ce vaisseau peut pas rester comme ça ! Quand j'était là-haut, j'ai vu des pans entiers du ballons, complètement en loque. Il va falloir vous passer ''en service'' Monsieur non ? Ce petit zeppelin va servir ? »


Oh, vous savez, tant que l'on ne m'appelle pas dans les haut parleurs, c'est qu'il n'y a pas le feu aux moteurs. Après, pour les réparations, ce sont surtout des trous à colmater, rien de très sorcier me direz vous. Les moteurs et organes principaux me semblent encore bons.

Et non, nous ne décollerons pas de suite, il faut faire chauffer toute la machinerie avant de pouvoir s'élever.

Ce petit zeppelin? Hahaha... Non mais vous avez vu son état, il est incapable de voler dans cet état, il est nu comme un ver et ne reste que les structures principales. Les moteurs fonctionnent bien, les organes de directions et de signalisation n'ont pas eu trop de dommages. Le reste par contre, c'est bon pour la décharge. Et ce qui fonctionne, c'est pour la Fée Mécanique, deux beaux moteurs auxiliaires d'environ 300 bourrins qui n'attendent que de courir.


Lazare était bien joyeux tout à coup, un sourire barrait son visage, parler de son travail, de ses recherches le mettait toujours dans un état de gaité ponctuelle. Il trouvait même Miss Searsha "à son goût", comme il le disait, elle avait des traits charmants, et une vivacité d'esprit. Il avait remarqué que son acolyte avait aisément changé de sujet de conversation, comme si le nom d'Eliott Ambrose était formellement proscrit dans l'esprit de la jeune fille lui faisant face. N'aimant pas rester sur un sujet encore ouvert, il retourna sur la première conversation.

Pour revenir à ce cher Ambrose, je l'ai côtoyé quelques temps à Paris, un peu condescendant lorsqu'on ne venait pas de la Haute Sphère, et surtout, une sale habitude à toujours jurer par la mécanique traditionnelle. Pourtant, c'est un personnage fort sympathique, tout de même, surtout lorsqu'on concourrait pour le prix d'excellence de Physique Moderne, et qu'aucun de nous n'avons reçu de prix. Et avec qui, le soir, nous entamions des discussions passionnées sur les méthodes d'ingénierie.

Lazare ria fort, puis se releva doucement, tracassé par une étrange idée qui lui taraudait l'esprit. Il se dirigeait vers la sortie du cadavre de zeppelin :

Je vais voir la Lady Captain, au cas où... Vous m'avez fiché le doute tout à l'heure, je vais quand même voir s'il ne leur faut pas un coup de patte supplémentaire. Si vous voulez m'accompagner, vous êtes la bienvenue.
Une œuvre est achevée quand l'odeur du cuivre est imprégné sur tes mains devenues orangées.
Lazare M. Vermeire
 
Messages: 161
Inscrit le: 28 Septembre 2011, 20:12


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Guillotine » 08 Juin 2012, 14:36

La voix de Guillotine, hilare, leur parvient.

"Oh, tu aurais du me laisser m'envoler ! C'était si drôle !"

Elle rit encore un peu puis ajoute :

"Je suis bien accrochée, ça va. La dame est toujours là, elle doit être bien coincée, il faudrait la sortir de là, parce que ça ne doit pas être confortable. Comment on s'y prend ?"
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar miss engrenages » 08 Juin 2012, 21:38

Aurélie senti quelque senti quelque chose cogner son corps (les ailes). Cela la réveilla à demi. C'est à moitié grogie qu'elle perçut des bruits...des...voix.
Soudain un éclat de rire tous près lui vrille les tympans!
-Mmh...
Elle entrouvre les yeux et entraperçois une forme au dessus d'elle.
-.n .nge?...murmure-t-elle dans les vapes.
miss engrenages
 
Messages: 204
Inscrit le: 23 Juillet 2011, 17:48
Localisation: Bordeaux, Bazas


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Antoine Jolivet » 08 Juin 2012, 21:57

Tout à coup, l'embardée ! Le filin qui glisse, malgré la boucle !

« Potfermilliard de milliard de djûûû de Godverdoume toch ! Mô hoe es da meugheläïk ? Astablieft !!! (1)  »

Antoine jure tout ce qu'il sait... Il a failli y laisser ses doigts, et s'il n'y avait pas eu ses gants... Le chevreau est fichu, mais c'est là son moindre souci. Le sort de la Demoiselle, là-dehors, voilà qui à ce moment compte plus que tout !

Enfin, il l'entend rire... sacré bon sang de bonsoir ! Elle frôle la mort, et elle en redemande !

« Ça va, je suis entier aussi, c'était un coup de vent ou quelque chose...  Alleï Clambuseke ! Pak da vast, menneke ! (2) Accroche-toi ! On les aura ! »

Guillotine a écrit:"Je suis bien accrochée, ça va. La dame est toujours là, elle doit être bien coincée, il faudrait la sortir de là, parce que ça ne doit pas être confortable. Comment on s'y prend ?"


« Pouvez-vous l'atteindre ? Est-ce qu'elle semble transportable ? Qu'est-ce qui la coince au juste ? Ah, c'est difficile, sans voir la situation... Attendez, je... »


Et Antoine, sûr qu'à présent Absynthe a le fil bien en mains, s'aventure à son tour dans l'étroit passage. Après quelques contorsions, sa tête émerge en plein vent à l'extérieur.

Effectivement, Guillotine est « accrochée », cela tient plus de la mouche collée contre un vitre qu'autre chose... encore un soubresaut du dirigeable et elle dévisse !

« Ah, d'accord... Pouvez-vous.. DOUCEMENT... vous déplacer vers le gouvernail ? On dirait qu'il y a comme une petite niche, où la personne se trouve... »


    (1) : Mille milliard de milliard de nom de D... (etc...) Mais comment est-ce possible! S'il vous plaît !!!"
    (2) : Allez, petit Clambuse! Tient ça bien!
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Guillotine » 09 Juin 2012, 12:33

Sur la paroi de l'engin, dehors, Guillotine se marre bien.

"Chiche !", s'exclame-t-elle. "Hé, elle est vivante, monsieur Antoine. Je l'entends qui chougne ! Elle doit être entière !"

Elle rajuste ses mitaines et en quelques périlleux sauts de cabri, elle se retrouve sur le bord de la niche.

"Allez frangine, il faut tenir le coup."

Elle appuie une de ses bottes contre le rebord et l'autre contre l'aile qui coince la donzelle. Elle se penche en avant, l'attrape par la taille et tire. La jeune femme, encore semi inconsciente, tombe dans les bras de Guillotine qui perd l'équilibre, se penche en avant, puis en arrière, puis en avant, puis encore en arrière avant de retomber sur son pied droit, l'autre toujours sur l'aile. En grognant, elle parvient à charger la rescapée sur son dos. Son pied bloque toujours le mécanisme, mais elle galère un peu.

"Je vais me prendre la pale dans la balle si je bouge pas !"

Elle bouge.
C'est n'importe quoi. Un genre de grand saut casse gueule qui l'emmène sur une autre niche un peu plus loin. Un truc absurde qui manque de l'envoyer dans le vide, elle et l'autre. L'autre qui a eu le bon réflexe de s'accrocher très fort, dans sa semi-conscience. Le mécanisme, de son coté redémarre.

"Okaaaaay !", crie la demoiselle en rouge. "Comment on descend ?"
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar miss engrenages » 10 Juin 2012, 21:40

"Allez frangine, il faut tenir le coup."
-Mmh

Aurélie sent que l'on tente de la débloquer de l'aile. Soudain elle sent qu'on l'attrape par la taille et la tire. Elle se laisse faire comme une poupée de chiffon. La personne qui la tient perd l'équilibre et se balance puis reprend l'équilibre. Aurélie à l'impression d'être sur un bateau en pleine tempête. Puis la...femme..., c'est une femme, la charge sur son dos comme un sac. Aurélie grogne.

"Je vais me prendre la pale dans la balle si je bouge pas !"

Soudain grand saut. Aurélie à le réflexe de s'accrocher de toute ses forces. Elles se réceptionnent.

"Okaaaaay !", crie la demoiselle en rouge. "Comment on descend ?"

A la fin de cette acrobatie, Aurélie tombe un peu. Ses bras accrochées autour du cou de la femme. Par le poids, ils étranglent un peu la sauveuse.

Le mécanisme, de son coté, redémarre, mais une aile tremblote un peu.
Avant sa chute Aurélie était entrain de revisser le dernier boulon. Elle l'avait lâché lors du choc, mais paradoxalement elle tenait la clef anglaise. Le boulon, dans sa chute, avait atterri dans une autre niche. Il s'était rapproché de son écrou d'origine.
Le hasard, ou destin, avait voulut que ce soit là même niche que celle des deux jeunes femmes. Elles avaient atterri à un cm de lui.

Avant son accident, elle avait:
-une chaise
-un sac à outils et autres éléments d'horlogerie (corde de comtoise...) qu'elle avait pris au moment du choc (peut-être qu'elle l'a plus, c'est à voir selon les besoins du sauvetage...)
-une canne qu'elle portait comme une épée (en fait c'en était une) dans un baudrier. Avant elle la plaçait près d'elle lorsqu'elle travaillait. Mais une fois, pendant les travaux sur la Fée, la canne avait roulé et faillit se briser. Maintenant elle l'avait toujours sur elle.
Certaines choses étaient tombées au sol.
miss engrenages
 
Messages: 204
Inscrit le: 23 Juillet 2011, 17:48
Localisation: Bordeaux, Bazas


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Absynthe » 11 Juin 2012, 20:12

"Okaaaaay !", crie la demoiselle en rouge. "Comment on descend ?"

Excellente question, je l'admet ! J'ajouterais même, si vous me le permettez, que je n'en ai pas la moindre idée...Je pense pouvoir vous retenir en cas de chute, mais cela ne résout en aucun cas notre problème !

Absynthe tenait toujours le fil d'acier, et accentua sa réponse par un hochement des épaules a l'attention d'Antoine.
Mobilis in Onire

"Cthulhu frgl'plglui nag'tlroustgn sjt plgn klrmplgu 'pli."
Traduction :
"Cthulhu aimerait bien pouvoir pisser tranquille, si c'est pas trop vous demander."

http://absynthe-creation.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
Absynthe
 
Messages: 358
Inscrit le: 24 Février 2010, 20:39
Localisation: entre Londres et juste derriere le Parlement de Bretagne

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités