Go to footer

Aller au contenu


[RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Seconde saison.

Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Tcheikovski » 02 Juin 2012, 22:06

Après avoir suivi Sehlen parcourir la Fée en passant par d'improbables chemins, il s'arrêta à bonne distance afin d'être sur de la voir entrer dans la salle, sans que elle ne le vois en train de l'épier.
Son plan pouvais alors fonctionner.
Il sortit de sa poche une petit fiole de bleu de méthylène -un produit qu'un certain Heinrich avait offert à son père un jour, et que Tchei avait récupéré et transformé en pendentif-porte bonheur- et le versa dans une des fioles vides censées contenir le médicament de Sehlen, qu'elle avait laissé dans le vestiaire.

*Pourvu que ça marche*
Il s'apprétait à s'en aller, quand il regarda la porte des bains, légèrement entrouverte, laissant s'échapper quelques volutes de vapeur.
Il fallait le faire.
Il ota ses chaussures, ses chaussette et sa chemise, et entra dans la pièce humide.
Il approcha sa bouche près de l'oreille de la jeune femme, assoupie, et lui souffla:


-Mon amour, tu vas rester en vie.

Puis il s'allongea à ses côtés.
Il parait que si on en coupe un bout, il repousse plus grand...
Avatar de l’utilisateur
Tcheikovski
 
Messages: 296
Inscrit le: 21 Janvier 2012, 22:26
Localisation: Lyon, France


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar LadyCatz » 02 Juin 2012, 22:43

[HRP : Je reprends du service ! Navrée pour le pavé...]

Lady Catz ne savait même plus quel jour on était. Subjugué - ou plutôt submergée - par le mystère de cet artefact, elle avait envoyé un commis lui acheter "quelques" effets à Kaboul puis s'était plongée dans la solitude de sa chambre. Quelques affaires... des livres, dont certains plutôt coûteux, du matériel, des vêtements... Le matériel et les vêtements étaient restés soigneusement empaquetés sur son lit, qu'elle n'avait plus touché depuis... combien de temps ?
Vissée à son bureau, elle avait passé son temps à retranscrire, dessiner, trier, classer, les maigres informations qu'elle possédait sur l'Oeil, l'expédition, et ce qui avait dû lui échapper.

Emporté par la fatigue, un moment, elle s'était endormie sur ses notes. Réveillée par l'annonce de Lady Chapillon, elle avait fait une très brève apparition - discrète- près de la porte du Club, mais était aussitôt repartie pour se replonger dans ses notes. Sans s'apercevoir que ses cernes ressemblaient à celles de Guillotine, ni que ses notes étaient retranscrites sur sa joue gauche...

Il faudrait que je m'entretienne avec le Dent ! Lui doit savoir des choses qui m'aideraient certainement, à nous deux nous avancerions plus vite !

Elle avait rapidement noté quelques nouveaux visages, se promettant de redevenir civilisé après un repos... forcé. Arrivée à sa cabine, elle tenta un geste vers son bureau, se retrouva assise sur son lit, eut tout juste le temps d'envoyer valser tout ce qui y traînait, et s'endormit...
C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même, donnez lui un masque et il vous dira la vérité.

[Oscar Wilde]
Avatar de l’utilisateur
LadyCatz
 
Messages: 3547
Inscrit le: 20 Février 2011, 20:42


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar miss engrenages » 03 Juin 2012, 16:13

Aurélie Laurendeau était sur les quais, près des zeppelins divers qui faisait escale à Kaboul. Un serviteur l'y avait déposée, elle et ses bagages.
Son voyage avait débuté sur un nuage. Elle suivait son fiancé au gré de ses voyages. Il était un riche armateur et effectuait des transactions partout dans le monde. Au début, c'était bien. Elle était traitée comme une reine. Puis, lors de certaines escales, notamment en Amérique et en Afrique, elle dut apprendre à défendre sa vie. Et là, le séjour de rêve était fini. Son fiancé l'avait laissé à Kaboul pour une autre, un bien meilleur parti, au bon soin de ses hôtes. Ces hôtes lui ordonnèrent dès le lendemain de repartir à Bordeaux par le premier zeppelin.
Assis sur sa chaise, elle regardait les engins et le fourmillement de vie tout autour. Aucunes machines ne partaient pour la France et aucunes ne cherchaient un équipage...ou presque. Elle en aperçut une immense, la Fée Mécanique, qui avait l'air en mauvaise état et qui avait l'air de recruter. Elle y alla. Horlogère de formation, elle était bien décidée à vendre son talent pour un poste de mécanicienne et continuer l'aventure. Elle fut acceptée.

Aurélie travaille à réparer l'extérieur de la Fée. Participer à la bonne marche d'un tel appareil! Quelqu'un lui aurais dit çà dans le passé, elle ne l'aurait pas cru.
Absorbé par ses travaux, elle ne fait gère attention à ce qui se passe à bord. C'est tous juste si elle surveillait la porte de sortie de la Fée lors de l'alerte concernant un intrus.
La capitaine venait de prévenir que l'on allait décoller bientôt. Apparemment l'équipage faisait une chasse au trésor. Aventure fort dangereuse au vu de l'état de l'appareil... Dans quoi s'était-elle engagée!
Pour l'heure, elle avait réparé au mieux avec ses collègues. Elle s'était surtout attelée au gouvernail. Utilisant son sens de la mécanique, des rouages et engrenages, pour le rendre plus maniable. Les manœuvres s'en trouveraient, elle l'espérait, facilitées.
miss engrenages
 
Messages: 204
Inscrit le: 23 Juillet 2011, 17:48
Localisation: Bordeaux, Bazas


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Lazare M. Vermeire » 03 Juin 2012, 19:57

Searsha Mac Mordha a écrit:« Si vous espérez mon cher Monsieur Vermeire, Ingénieur et hors service, que je puisse passer à travers un hublot aussi large qu'une épingle à nourrice, malgré toute l'aide que pourrait m'apporter votre main, vous vous fourvoyer je crois. Je veux bien croire que je ne suis pas très épaisse, mais tout de même ! Ah ! Les joies de l'Opium. »

Elle pouffa elle aussi.

« Je vais plutôt faire le tour, si vous le voulez bien. Ou plutôt non, venez, vous. Moi je ne fume pas, je n'ai donc rien à faire dans un fumoir. »

« Oh, et je suis exploratrice, cartographe sur les bords. Une aventurière en somme, parait-il. »


Attendez, Mademoiselle Searsha, si vous connaissez les lieux, rendez-vous au hangar. Je vous y attendrai. Mais laissez moi un peu de temps, que je finisse ma fiole, et que j'arrive jusqu'au lieu défini.

Lazare tituba un peu, se recala dans le fauteuil et, en deux bouffées, termina sa consommation. Il posa la fiole vide sur le guéridon, et se redressa, tant bien que mal, en s'appuyant sur le bord du siège. Il progressa, lentement, jusqu'au hangar, où il attendait Searsha, assis sur le siège du zeppelin fraichement dénudé.
Une œuvre est achevée quand l'odeur du cuivre est imprégné sur tes mains devenues orangées.
Lazare M. Vermeire
 
Messages: 161
Inscrit le: 28 Septembre 2011, 20:12


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar La Licorne Ailée » 04 Juin 2012, 22:22

Défense.Le terme le fit retrouver son sourire. Pour lui cela consistais principalement à attaquer un ennemie avant que celui ci ne le trouve. La rouquine était toujours collé à lui, une habitude étrange, entre la provocation et le jeu de séduction. Il la regardais droit dans les yeux, cherchant à lire ce qu'elle voulais vraiment sans y parvenir. En tout cas, si elle cherchais de l'amour ou de la tendresse elle se gourais lourdement.

Sur le balcon

Kain : "Bien, on reparlera de ça en cas d'urgence, je suis toujours capable de me défendre, je n'aurais simplement plus le luxe d'épargner mes adversaires."

" - C'est toi qui vois, cow-boy. Si tu ne veux pas poser la question à la Capitaine, après tout... Mais si tu t'écroule et que je suis la seule dans les parages, tu auras ta dose, mais faudra pas m'en vouloir après hein. Je devrai te faire signer une décharge... "

* Un sourire énigmatique sur les lèvres, elle recula le visage, se redressant tranquillement. Elle avait eu deux réponses à ses questions muettes, ce qui confirmait ses doutes. Maintenant, ils devaient se concentrer sur leur mission : l'enquête. *

" - Alors Sherlock, on va la chercher cette aiguille dans nos meules de foin ? "
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Lt. Cole Blaquesmith » 05 Juin 2012, 02:16

-Well gentlemen, sit down. C'est avec plaisir que je vais pouvoir éclairer vos lanternes.

Un chuintement mécanique approbateur accompagna l'assise de Cole, qui servit un verre à chaque personne de la tablée.

-Si vous n'aimez pas le sherry, je vous commande autre chose. Now... where to begin... Ha oui... Le Caire. Tout commença alors que je débarquais dans la ville suite à un long périple en Europe centrale. La Chaleur et la lumière du Delta du Nil contrastaient fortement avec le domaine Wulfenbach, dont j'eus la chance d'être l'hôte pendant un certain temps... Un télégramme d'un certain Mister Cobblepot me demandait d'accompagner...

Avec moult descriptions pittoresques, pauses dramatiques, digressions fort à propos et autre mondanités de la conversation entre gens de bonne compagnie, Cole récita l'épopée Égyptienne dans ses détails les plus frappants.
The Power of Steam and Steel Will Prevail ,Glory to the Victorian Empire, Long live Britannia!
Avatar de l’utilisateur
Lt. Cole Blaquesmith
 
Messages: 3835
Inscrit le: 27 Septembre 2009, 22:23
Localisation: L'Observoratoire de Paris


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar the frozen joke » 05 Juin 2012, 10:16

La Licorne Ailée a écrit:C'est toi qui vois, cow-boy. Si tu ne veux pas poser la question à la Capitaine, après tout... Mais si tu t'écroule et que je suis la seule dans les parages, tu auras ta dose, mais faudra pas m'en vouloir après hein. Je devrai te faire signer une décharge...

Le mercenaire donna son accord d'un signe de tète.

La Licorne Ailée a écrit: Alors Sherlock, on va la chercher cette aiguille dans nos meules de foin ?

Il la suivit d'un pas lent, se demandant encore ce qu'elle avais en tete.
"Faisons au plus simple, On poste des hommes de la patrouille pour garder un couloir, avec ordre de ne laisser passer personne par ordre du chef de la sécurité. ensuite, ya plus qu'à attendre ceux qui essaye de passer. ça te va?"
Il la dépassa pour ouvrir la porte vitrée donnant sur le club.

Cole racontais comment il avais démolit un mur à l'aide de Trafalgar, chose qui avais failli lui coûter la vie, et au combien stupide vu le nombre d'explosifs en possession de l'équipe à ce moment. Kain était presque admiratif, cet homme avais l'art d’être aimé, le stéréotype du héros. Quand il risquais sa vie pour la survie de la fée et de son équipage, personne n'y prêtais attention, mais quand l'anglais faisait deux tentative de suicide consécutive dont l'une aurais tué tout le monde à bord en cas d'échec, il était reçu en héros. Tout ça lui rappela l'histoire du chasseur et du prince que sa mère lui racontais, le premier passais sa vie à repousser les loups et les monstres loin du village et les gens le fuyais comme la peste, tandis que le prince lui n'avais repoussé qu'un monstre, mais était fêté par tout le village.
En passant près du professeur Dent il lui subtilisa sa bouteille de Scotch à demi vide, il discutais avec l'automate que l'aventure n'était peut être pas faite pour lui et ne le remarqua pas.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Fée Mécanique » 05 Juin 2012, 15:20

Alors qu’elle s’apprêtait à sortir du club pour veiller aux préparatifs de départ, Lady Chapillon fut interpellée par un étrange personnage qu’Antoine Jolivet lui avait présenté quelque temps auparavant, au pied de la Fée.

« Professeur Eime c’est cela ? On m’a dit que vous aviez fait des miracles sur certains de nos passagers. Je vous en remercie. Que puis-je pour vous ? »



Pendant ce temps, sur le reste du navire, l’activité battait son plein. Comme souvent avant un appareillage d’urgence, certains confondaient vitesse et précipitation. Les échafaudages étaient démontés en toute hâte, jetés à terre sans ménagement pour la plupart. Les équipes affectées aux réparations quittaient le bord avec précipitation. Cependant une personne plus consciencieuse que les autres se pressait de terminer avant de partir. Au même instant, à la passerelle, le pilote, croyant que les travaux étaient terminés, commença les manœuvres de vérifications avant décollage. Lors des essais des barres de direction du gouvernail, les bielles poussèrent les cames qui firent tourner la vis sans fin qui engrena les pignons qui engagea la crémaillère qui… bref, une barre d’acier pivota sur un axe et vint heurter Aurélia Laurende à la tempe. Cette dernière s’écroula inconsciente dans une niche à l’abri de tout regard. A la machine, l’alternateur à rotor tétrapolaire était en préchauffage, dans quelques heures il donnerait le maximum de sa puissance.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar marius nightmare » 05 Juin 2012, 17:05

Le professeur, à voie basse, à l'abri d'oreilles indiscrètes lui répondit:
Voila, j'ai fait ce pourquoi on est venu me chercher. Mais vous n'êtes pas sans savoir que les gouvernements européens me cherchent. Or vous mêmes êtes recherchés. Aussi je me demandais si je n'aurais pas plus de chances de fuir seul, sans cet énorme vaisseau reconnaissable entre tous. Qu'en pensez-vous?
Dernière édition par marius nightmare le 06 Juin 2012, 10:03, édité 1 fois au total.
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Absynthe » 05 Juin 2012, 21:31

Après avoir écouté avec attention l'annonce de la Lady Capitaine, Absynthe resta un moment méditatif. La Chine, les contreforts du Tibet...Quiconque aurait regardé le droïde à ce moment là n'aurait vu qu'un automate éteint, la tête penchée. Doucement se furent ses mains qui se posèrent dans un petit bruit sec sur la table ronde lui faisant face. Un seul mot s’échappa de la grille sur son visage.

hīnayāna...

Agité, Absynthe tentait de se contenir. Il balaya la salle du regard, adressa un signe de tête poli à Chase et son interlocuteur, puis sortit sur le pont.
Accoudé au bastingage, observant d'un "œil" distrait l'agitation autour de lui, il sursauta lorsqu'une main lui tapota l’épaule.
Mobilis in Onire

"Cthulhu frgl'plglui nag'tlroustgn sjt plgn klrmplgu 'pli."
Traduction :
"Cthulhu aimerait bien pouvoir pisser tranquille, si c'est pas trop vous demander."

http://absynthe-creation.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
Absynthe
 
Messages: 358
Inscrit le: 24 Février 2010, 20:39
Localisation: entre Londres et juste derriere le Parlement de Bretagne

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités