Go to footer

Aller au contenu


[RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Seconde saison.

Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Antoine Jolivet » 11 Juin 2012, 20:46

Antoine les avait vu sauter... puis disparaître. De battre son cœur s'était arrêté... enfin la voix de Guillotine avait retenti !

Guillotine a écrit:"Okaaaaay !", crie la demoiselle en rouge. "Comment on descend ?"


« Ne bougez surtout pas ! Je vais chercher une issue ! Ho, Mademoiselle Guillotine, si vous pouviez donner de petit coups sur la carlingue, de temps en temps, que je puisse vous repérer ?

Absynthe, mon Ami, assurez encore le filin, tant qu'il est tendu... Lorsque vous constaterez qu'il se détend fortement, attachez-le rapidement à la poutrelle et... venez me rejoindre, j'aurai besoin de vous ! »


Puis le reporter file par le passage technique, évaluant la distance, l'oreille à l'affut...
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Guillotine » 11 Juin 2012, 21:02

Guillotine acquiesce, plus pour elle même, et enlève la jeune femme de son dos, la tient par la taille en l'appuyant à moitié contre elle, à moitié contre la paroi. Et se met à chanter :

"I've been waiting for months,
Waiting for years,
Waiting for you to change,
Aw, but there ain't much that's dumber,
There ain't much that's dumber,
Than pinning your hopes on a change in another !
"

Elle se met à frapper la paroi de son bras libre, au rythme de sa chanson.

"And I, yeah, I still need you, but what good's that gonna do ?
Needing is one thing and getting, getting is another ...
"

Elle marque une pause, caresse les cheveux et la joue de la rescapée dans ses bras, puis reprend sa chanson :

"So I've been hoping for months,
Hoping for years,
Hoping I might forget,
Aw, but it don't get much dumber,
It don't get much dumber,
Than trying to forget a girl when you love her !
"

Et de se remettre à taper sur la coque.

"And I, yeah, I still need you, but what good's that gonna do ?
Oh, needing is one thing and getting, getting is another !
"
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Antoine Jolivet » 11 Juin 2012, 21:40

Le dirigeable était enveloppé d'une double paroi, ménageant des passages, difficiles et étroits, mais néanmoins prévus pour la maintenance.

Il y faisait très sombre, hormis les endroits ou l'enveloppe n'avait pas été réparée, qui laissaient perler la lumière du soleil couchant.

Enfin, un rythme... frappé contre la coque... sacrée Demoiselle ! N'importe qui aurait tapé un enchaînement désordonné, anxieux, pas elle ! On pouvait même entendre son chant étouffé... ce devait être là, entre ces deux poutrelles...

Il avait de la chance : dans la paroi se découpait à nouveau comme une trappe, la dévisser fut l'affaire d'un instant.

De l'autre côté : une niche, peu profonde, et là : la « Dame » et la Demoiselle !

Les faire passer par la trappe ne posait pas de difficulté particulière. Par contre, la rescapée n'était pas encore en état de passer par le chemin étroit hérissé d'obstacles... Elle semblait même vouloir résister, comme si elle tenait à rester sur cette plate-forme, pour Dieu sait quelle raison ?
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar miss engrenages » 11 Juin 2012, 22:02

Aurélie entend un peu que l'on discute avec des gens plus haut. Plus la femme la change de position et se mais à chanter tout en tapant en rythme sur la paroi. Elle se laisse bercer par la musique.
La femme lui caresse le visage. Elle se blotti comme une gamine.

Tout d'un coup un bruit de métal derrière elle. Quelqu'un les conduit sur un chemin plein d'obstacle. Elle les laisse la conduire comme une somnambule. Parfois elle se cogne.

Soudain un coup métallique lui fait reprendre quelque peu conscience. Elle jette un coup d'œil distrait à son bras: une clef anglaise. Son esprit redémarre doucement... Le boulon du gouvernail!
Un regard...Son autre main est vide!
Il faut absolument retrouver la pièce!

Elle résiste, mais est encore faible, les autres la traine sans trop de difficulté à l'intérieur du zeppelin.
A force de vouloir rebrousser chemin, elle a attirer l'attention de...l'homme. Il lui jette un regard interrogateur.
Elle vrille ses yeux sur lui et articule:
-.oulon...
et lève son autre main pour montrer l'outil...qui cogne contre une conduite.
miss engrenages
 
Messages: 204
Inscrit le: 23 Juillet 2011, 17:48
Localisation: Bordeaux, Bazas


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Absynthe » 11 Juin 2012, 22:11

Et un Antoine qui disparait, une Guillotine en moins, ca fait un Absynthe tout seul.
Et quand ca ne sait pas ce qui se passe, un Absynthe, ca essaie de savoir. Le droïde attacha le filin, s'assura de la stabilité et à son tour s'engagea à la suite du reporter. Enfin, tenta de s'engager serait plus exact. Il entendait tambouriner, chanter, il ne comprenait plus rien et pire que tout, il ne passait pas. mais alors pas du tout.
Il rebroussa chemin, inquiet et quelque peu frustré de sa malchance.
Il suivit la paroi du regard...longea des hublots les tuyaux, les conduits et tomba sur une porte massive. Une porte massive ET verrouillée. Ce qui expliquait sans doute pourquoi Antoine et Guillotine ne l'avaient pas empruntée...il suffirait de l'ouvrir, et s'il y avait la moindre logique dans ce vaisseau infernal, cette porte devrait mener à une passerelle d’entretien.
Absynthe l'effleura du bout de ses doigts de métal, saisit la barre transversale qui traversait la porte et poussa. Il poussa même fort. Voyant que cela ne venait pas, il insista. Ce fut au moment ou il réalisait qu'il n'avait jamais vraiment testé les capacités physiques de son nouveau corps, alors que de son torse le ronronnement s’accélérait, que la porte céda dans un rugissement de métal martyrisé.


HHaaannnMMMMMpffffff !!! oh...hé bien...me voila...heu...

Cette phrase (qui n'allait pas rester dans les anales) ponctua l'arrivée d'Absynthe sur la passerelle en vue de Guillotine, d'Antoine et de la jeune inconsciente. Accessoirement elle ponctua également l'arrachage de la porte. Car parfois, il faut tirer, pas pousser.
Mobilis in Onire

"Cthulhu frgl'plglui nag'tlroustgn sjt plgn klrmplgu 'pli."
Traduction :
"Cthulhu aimerait bien pouvoir pisser tranquille, si c'est pas trop vous demander."

http://absynthe-creation.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
Absynthe
 
Messages: 358
Inscrit le: 24 Février 2010, 20:39
Localisation: entre Londres et juste derriere le Parlement de Bretagne


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Antoine Jolivet » 11 Juin 2012, 22:16

Aurelie a écrit:Elle vrille ses yeux sur lui et articule:
-.oulon...


Antoine a du mal comprendre ? L'aurait-elle traité de « couillon » ???

Aurelie a écrit:et lève son autre main pour montrer l'outil...qui cogne contre une conduite.


Non... la clé à laquelle elle se cramponne comme une naufragée à un bois flottant... Évidemment, Il est question d'un BOULON !!

« Doucement Madame... on va vous le retrouver, votre boulon... au pire, il y en a d'autres ! »


Mais soudain , il réalise : un boulon desserré, et c'est toute la Fée Mécanique qui risque de s'écraser au sol !

« Où ? Quoi ? Comment ? Quel boulon ! Vite !!! Je vous en supplie, parlez !!! »


Là-dessus, Absynthe fait son entrée... ou plutôt presque sa sortie, à grand renfort de hurlements de métal torturé...
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar miss engrenages » 11 Juin 2012, 22:44

L'homme affiche d'abord une expression irrité. Mais qu'est qu'il a compris?! Puis de compréhension. Il tente alors de la rassurer.
« Doucement Madame... on va vous le retrouver, votre boulon... au pire, il y en a d'autres ! »

Enfin illumination, il comprend le problème. La voix paniqué il demande:
« Où ? Quoi ? Comment ? Quel boulon ! Vite !!! Je vous en supplie, parlez !!! »

Elle veux lui répondre quant...
Quelqu'un apparait dans un grand bruit de métal à quelques mètre d'eux.

Aurélie perd le fil...
puis le reprend.
Concentré elle explique:
- .. répare ..Fée.
tr.vail .ur gou.er.ail.
.issait ..dern.er Boulon quant .épart
.. Ve.. prév.r
Bam!
Elle tente de montré sa tête. puis s'écroule. Sa tête tourne. Elle n'a plus de force.
miss engrenages
 
Messages: 204
Inscrit le: 23 Juillet 2011, 17:48
Localisation: Bordeaux, Bazas


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Fée Mécanique » 12 Juin 2012, 14:20

Lady Chapillon prit place dans le fauteuil du chef de quart. Elle vérifia tranquillement tous les paramètres de la Fée Mécanique puis, en silence, elle fit signe au pilote. Celui-ci poussa quelques manettes, appuya sur une série de boutons et les hélices se mirent à tourner. Sur la place de marché improvisé, les étals qui n’avaient pas encore été démontés furent balayés par un vent violent, qui les repoussa au loin.
La Fée Mécanique décolla.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34

Précédent

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités