Go to footer

Aller au contenu


[RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Seconde saison.

[RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Fée Mécanique » 06 Mars 2012, 13:37

Au matin du 27 Novembre 1879 la fée Mécanique, depuis peu de nouveau le plus grand engin volant de son époque s’arrimait en bordure des faubourgs de Kaboul.

La ville dirigée par le laxiste et vénal Emir Yakoub Khan était devenue au fil des ans le pire repaire de brigands, pirates, bandits, criminels et aventuriers de l’hémisphère nord. La province était reconnue comme la plus grande plaque tournante pour les trafics en tout genre, cela allait des armes à la drogue, en passant par les êtres humains et les antiquités asiatiques. Bien que toutes ces personnes soient réunies au même endroit, le chaos ne régnait pas sur la cité. Il semblait s’être installée une sorte de paix entre les différentes organisations et guildes présentes, beaucoup plus propice aux affaires de tous genre. En dehors de la ville et dans les régions environnantes c’était une autre histoire.

L’Inde Britannique voyait d’un très mauvais œil ce voisin. Plusieurs expéditions furent montées pour tenter de conquérir ce territoire livré à l’anarchie, avec pour but principal de faire stopper les raids sur ses villes et ses convois. Les dernières en date, commandées par le major Cavagnari et le général Roberts, furent repoussées avec rage et violence par une union sacrée des différentes factions de la province de Kaboul. La situation semblait plus calme en cette fin d’année.

Rapidement une sorte de petit marché s’installa sous le géant des airs proposant des produits aussi variés que de l’alimentation, des munitions ou des spécialités locales. La passerelle fut installée et gardée en permanence par quatre solides gaillards lourdement armés. A bord, les passagers prenaient des dispositions pour pouvoir descendre à terre.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Tcheikovski » 06 Mars 2012, 17:10

Tcheikovski se réveilla dans une maison pauvre. Il réussit à communiquer tant bien que mal avec ses hôtes et apprit que le Zeppelin de voyage s'était écrasé près de Kaboul. Après plusieurs heures de repos, il donna quelques pièces à ses sauveurs en guise de remerciement et se dirigea, à pied, en direction de la ville. Impressionné par la splendeur de celle ci, il y entra et se perdit dans les larges rues commerciales de Kaboul.

Cherchant de quoi lui indiquer une quelconque route, il tomba nez à nez devant un hangar, dans lequel était amarré un énorme dirigeable et sur lequel était inscrit en français "La Fée Mécanique".
Une horde de techniciens était en train de chercher de pièces de rechange afin de réparer ce dernier; c'est alors que Tcheikovski put apercevoir un groupe de personnes discutant entre eux, qui semblait faire partie de l'équipage dudit zeppelin. Il s'en approcha doucement, afin de recueillir quelques informations. Peut-être pourrait-il trouver un emploi à bord de ce magnifique engin?
Il parait que si on en coupe un bout, il repousse plus grand...
Avatar de l’utilisateur
Tcheikovski
 
Messages: 296
Inscrit le: 21 Janvier 2012, 22:26
Localisation: Lyon, France


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Korbak » 06 Mars 2012, 17:40

Arrivé récemment à Kaboul, Chase Flutter s'était empressé de repérer le maximum d'éléments de la ville. Il notait où passer pour arriver au même endroit, afin de pouvoir répondre aux ordres à terre. Sa cigarette en bouche, il arpentait la ville depuis quelques jours, logé dans un bâtiment militaire anglais tout à fait accueillant quand on était suffisamment gradé. Ce jour-là, celui où la Fée atterrissait, il leva la tête brusquement en entendant approcher ce qui lui semblait être un vaisseau.

Le bâtiment était gigantesque, et vraisemblablement magnifique. Aussi jeta-t-il ce qu'il fumait et courut-il jusqu'au lieu de l'atterrissage, son sabre cliquetant au rythme de ses bottes frappant le sol, afin de ne rien manquer de ce qu'il pensait être un merveilleux engin, prenant raccourci sur raccourci et se félicitant d'avoir appris à connaître les rues de cette ville. Il y avait foule, mais le fait qu'il apparaisse comme un gradé en pleine possession de ses capacités lui permit d'être aux premières loges.


Mother of God, s'exclama-t-il à voix basse, les yeux rivés sur le bâtiment maintenant à terre.
VIENDEZ SUR LE CHAT DES VAPORISTES !
"Korbak, je savais que tu étais un homme de gout." - Mycroft
"T'en fais pas pour Korbak, il pince très fort mais il ne mord pas." - 'Toine
Korbak
 
Messages: 2861
Inscrit le: 05 Décembre 2010, 21:21
Localisation: Bords d'eaux (Sùdhwaist)


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar marius nightmare » 06 Mars 2012, 18:43

Le professeu Eime était arrivé dans le secteur depuis 3 semaines et allait sans doute devoir en repartir sous peu.
En effet, cette fois-ci avait été juste pour lui. Un peu plus et il se faisait capturer. S'en sortir avec une balle dans la cuisse était peu cher payé pour rester libre.

Il avait réussi grâce aux drogues de ses implants à regagner sa chambre miteuse de l'hôtel miteux dans lequel il logeait depuis peu. Un quartier des plus mal fâmés, aidant à sa discrétion.

Arrivé dans sa chambre, il réenclencha les explosifs de la porte et entreprit de se s'extraire la dite balle lui même. Heureusement qu'il avait fait mèdecine dans son cursus, car il n'aurait pu aller voir un vrai mèdecin vu le prix que valait sa tête. Mais en même temps, il n'en serait ptet pas là non plus.
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Wilhuff » 06 Mars 2012, 20:41

Ce matin-là, Wilhuff se réveilla avec quelque chose qu'il n'avait pas connus depuis bien longtemps : une gueule de bois. La première chose qu'il fit était de vérifier où il était.

« ouf! Je suis dans mon engin. »


la deuxième chose était d'allumer un cigare, puis de contrôler qu'il avait tout ce qu'il avait la veille.
Aussitôt dit, aussitôt fait, il avait tout hormis qu'il manquait un peu d'argent de sa prime, pertes qui correspondaient à son mal de crâne. Là, il sortit du wagon de son « Holdfast ».

« Bon je suis toujours à Kaboul, pas au même endroit que la veille mais toujours à Kaboul, ça c'est bon signe! J'espère... Bon ! Qu'est ce qui s'est passé ces dernières heures ? »

Mentalement, il se mit à résumer les événements de ses derniers jours. Il est parti il y a quelques semaines de Russie avec une nouvelle livraison à Kaboul. Une fois chargée, il dut traverser le Caucase puis l'Iran, jusque là se fut tranquille, mais arrivé en Afghanistan les cartes ont changé. Il dû faire face à plusieurs fusillades et charges à cheval par des tribus de ce territoire. Heureusement que le « holdfast » est plus rapide qu'un cheval au galop et que Wilhuff avait renforcé le blindage de la locomotive par des plaques d'acier, pour finir sa gatling fit le reste.

Arrivé à Kaboul il se dépêcha de livrer sa cargaison. Lors de la transaction il put distinguer quelques mots en russes sur les caisses, ses connaissances en cette langue lui permit de comprendre que c'était des armes. Des armes surement à destination d'une des différentes tribus rencontrées tantôt, peut être histoire d'empêcher la couronne britannique de poser le pied sur ces montagnes désertiques. Et puis, réfléchir à ce genre de choses n'était pas bon pour le commerces, et ce n'est pas ses affaires.

Aussitôt l'argent recompté et empoché, il rejoignit un quartier qui semblait le plus international possible. Quelques officiers anglais rodaient mais rien de bien méchant. Il entra donc dans le premier bâtiment qui ressemblait à un bar et commença une dépense réfléchie de sa récompense : jeu et boisson. Ensuite trous noir sur le reste de la soirée.

« Surement à cause de ce foutu alcool afghan, j'y trouvais un goût de pomme. »

Pour résumer, une bonne soirée.

A ce moment, il monta sur le toit du wagon où trône la gatling, Là il vit un immense zeppelin d'un côté, et de l'autre, quelques afghans qui semblent le rechercher armés de nerf de bœuf.

« Bon qu'est-ce que j'ai encore fait ?! Je ne crois pas qu'ils soient là pour que je leur apprenne la valse, le zeppelin me semble plus accueillant. »

Profitant de la confusion occasionnée par un troupeau de chèvre, Wilhuff armé de son cigare, lança la machinerie de son engin et parti en direction du Zeppelin.

« Vu la taille du ballon, devrait y avoir un peu de place pour moi et l'engin, et avec un peu de chance de bons camarades de jeux. »

Arrivé à l'emplacement du ballon, il fût surpris par le petit marché qui n'existait pas hier et qui pourtant semblait avoir toujours été là. Finalement il s'approcha du mieux qu'il pouvait de la nacelle qui pouvait contenir un village entier. Il arrêta la machinerie et se mit scruter la foule à la recherche de gens qui pourraient venir du zeppelin ou encore de personne qu'il pourrait connaitre.
Dernière édition par Wilhuff le 06 Mars 2012, 21:45, édité 1 fois au total.
Mieux vaut avoir de la chance que se lever tôt
Wilhuff
 
Messages: 24
Inscrit le: 29 Février 2012, 19:21


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Guillotine » 06 Mars 2012, 21:03

Guillotine avait honteusement joué des coudes pour sortir. Une fois dehors, elle prend une grande bouffée d'un air pas si frais, aux anges, lève les bras au ciel et s'écrie :

"Kaboul !"
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Lazare M. Vermeire » 06 Mars 2012, 22:41

Après l'explosion monumentale du "grand vaisseau noir", Lazare était fortement épuisé. La marche forcée, la découverte du camp, une sortie rocambolesque... C'était de trop pour son corps frêle. Il dormait 14h par jour, et les 10 autres heures, ils les consacraient à errer dans les couloirs et améliorer l'arme pneumatique de Kain.

Bien qu'il s'occupait largement l'esprit, il était troublé et perturbé. Il détestait savoir une personne mal en point, même s'il s'agirait de son ennemi. Il tentait d'aller voir Cole et Miss Ivy, mais jamais il ne put franchir la porte de l'infirmerie. Certains matelots le prenait pour un fou, il râlait en anglais, jurait en allemand, faisant les cent pas d'un bout à l'autre du couloir. De plus, Lazare n'avait plus d'opium, rendant ses migraines atroces et son comportement légèrement agaçant.

Quand le vaisseau ce posa, Lazare se dirigeait tranquillement vers l'extérieur du vaisseau, quand Guillotine lui rentra le coude dans le flanc.

Guillotine a écrit:"Kaboul !"


Et bien, tant de bonne humeur dans une ville si... mal famée? Vous m'impressionnez Mademoiselle Guillotine.

Il esquissa un petit sourire de satisfaction. Enfin à terre.... Malgré ses mésaventures dans le désert, rien n'avait été volé, surtout l'argent qu'il conservait soigneusement dans une poche de son sac. Lazare sortit de sa poche une liste de courses, il se donnait trois heures pour réunir quelques éléments :

Indispensable :
- Une quinzaine de fioles d'opium
- Un quart de litre d'encre noire épaisse
- Papier blanc
- Une burette d'huile

Matériel
- Une valve en cuivre
- Deux pistons
- Un loquet en laiton
- Un baromètre
- Quincaillerie


Il hocha la tête légèrement, comme pour approuver sa liste, et remis ses lunettes en place. D'un pas décidé, il partit au travers de la ville, pour trouver son bonheur.
Dernière édition par Lazare M. Vermeire le 07 Mars 2012, 16:49, édité 1 fois au total.
Une œuvre est achevée quand l'odeur du cuivre est imprégné sur tes mains devenues orangées.
Lazare M. Vermeire
 
Messages: 161
Inscrit le: 28 Septembre 2011, 20:12


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Absynthe » 06 Mars 2012, 23:08

Des cris, du bruit...
Personne, des passants pressés aux marchants affairés ne prêta attention à l’étrange forme recroquevillée sous un porche.
Du bruit, des rires...et toujours ce ronronnement sourd venu de ses entrailles...Absynthe sortit doucement de ce qu'il appelait pour lui-même son "sommeil-autonomie".
Il se palpa doucement, sans gestes brusques, vieille routine pour vérifier que rien de sa peau ne "dépassait". Il s’était assoupit deux heures et cela lui suffisait. Comme chaque matin, il contempla les photos de ses fils enchâssées dans un vieux médaillon. Comme chaque matin il lutta contre l'envie de hurler, de tout détruire, de pleurer sans le pouvoir.

Ce fut donc dans l’indifférence générale qu'un grand personnage emmitouflé émergea d'une rue latérale pour prendre la direction du marché, se mêlant à la foule qui se massait vers un imposant Bâtiment. Le Zeppelin, véritable Léviathan mécanique surplombait placidement le marché improvisé, semblant couver d'un œil morne la fourmilière amassée là. L'ex-professeur se mêla à la foule, curieux lui aussi de découvrir les étals disposés là pour l'occasion.
Mobilis in Onire

"Cthulhu frgl'plglui nag'tlroustgn sjt plgn klrmplgu 'pli."
Traduction :
"Cthulhu aimerait bien pouvoir pisser tranquille, si c'est pas trop vous demander."

http://absynthe-creation.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
Absynthe
 
Messages: 358
Inscrit le: 24 Février 2010, 20:39
Localisation: entre Londres et juste derriere le Parlement de Bretagne


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar the frozen joke » 07 Mars 2012, 12:37

Kain avais passé une partie du voyage à penser ses plaies. Il boitais toujours un peu, mais uniquement en privé.
Il était parmi les premiers dehors quand le zeppelin arriva à Kaboul. Il avais besoins de munitions standard, et de quoi en fabriquer d'autre de son crue, au vu de la population se ne serais pas un problème ici.

C'est armé de ses seuls revolvers que le mercenaire descendit à terre. un liasse de billet en poche, prêt a négocier au mieux le maximum de munition possible, il disparut entre les étal du marché.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP]32.1 Kaboul, tourisme et affaires

Messagepar Fée Mécanique » 07 Mars 2012, 14:55

Depuis l’atterrissage, La Fée Mécanique ressemblait à une fourmilière. Chacun courait en tout sens, tentant de faire ce qu’il avait à faire avant de descendre à terre.
En bonne reine des fourmis, Lady Chapillon s’agitait plus que les autres, ajoutant aux gestes la parole. Elle gesticulait des ordres à tous les membres d’équipage et les passagers qu’elle croisait.

« Dent, vous tombez bien. Vous et McCarthy, allez en ville et trouvez de quoi réparer mon navire. Je vous fais confiance, vous faites au mieux. »

Elle enchaîna par la cabine de Kain Fergusson, frappa à la porte et attendit quelques secondes.

« Jamais là quand on a besoin de lui celui-ci. »

« ON ME RETROUVE LE COWBOY…DE SUITE ! »

Après être passée à l’infirmerie, elle se mit à la recherche d’Antoine Jolivet. Les cas du lieutenant britannique et de la vampire semblaient très inquiétants. Cela occupa ses pensées jusqu’à sa cabine. Elle s’installa à son bureau et se mit à écrire une série de lettres aux autorités locales, tâche nécessaire à chaque escale. Une fois cela fait, elle se mit à dessiner puis à écrire sur un grand panneau de bois.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34

Suivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités