Go to footer

Aller au contenu


[RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Seconde saison.

Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar the frozen joke » 27 Février 2012, 09:11

Sehlen Iron-Handed a écrit:Hé ! Vous m'entendez ? Restez conscient ! Allez , papy ! Vous etes plus costaud que ça , non ?!


la voix lui parvenais de loin. ouvrant les yeux il ne vit que le contour de son visage découpé dans la lumière qui commençait à percer les nuages amené par "l'étoile de la mort".

"Annie?... Annie! je suis désolé, je sais pas si j'aurais encore la force. j'ai perdu sa trace... aide moi, dit moi que tu m'attend...tu me manque mon ange... " La voix du cowboy était faible, ses yeux plein de larmes. il serais la main de la gosse dans la sienne et s'endormit.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar LadyCatz » 27 Février 2012, 10:49

Guillotine a écrit: Ah non, Lady !"


Arrêtée dans son élan, plusieurs sortes de tortures en tête concernant le Pr., Lady s'arrêta net en entendant Guillotine.

Effectivement, dame Ivy semblait mal en point... Sauf que si elle était réellement enceinte comme suggéré plus tôt, ce n'est pas elle qui saurait l'aider...

Elle s'approcha quand même, cala la tête de Ivy sur la redingote de Guillotine, et surveilla sa respiration. Lente, régulière. Mais un peu faiblarde...

Guillotine, qu'y a-t-il dans ta flasque ?

Sa blessure à la tête la lançait, mais qu'importe. Il y avait plus urgent que d'allonger la liste des blessés en s'occupant des aveux du professeur...
C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même, donnez lui un masque et il vous dira la vérité.

[Oscar Wilde]
Avatar de l’utilisateur
LadyCatz
 
Messages: 3547
Inscrit le: 20 Février 2011, 20:42


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Guillotine » 27 Février 2012, 11:59

"C'est un mélange pour désinfecter, je l'ai piqué à l'infirmerie.", fait Guillotine en continuant sa besogne."Comme quoi, j'ai bien fait. Si tu en as besoin, il y en a assez, je crois. Si tu veux boire, prends la gourde attachée à ma ceinture. C'est un peu fort par contre. Tu peux te soigner toute seule ? Fais-le, avant de faire quoi que ce soit d'autre, s'il te plait, ma Lady. Tu ne nous serviras à rien si tu t'évanouis."

Elle indique du menton son matériel de fortune, posé à coté d'elle, puis tourne enfin la tête vers Lady Catz, et plante dans ses yeux une regard très doux.

"Oh, c'est vrai que tu es archéologue, lijepa djevojka*, et pas médecin. Comme je regrette le départ de Monsieur Marius, je suis sur qu'il s'en serait sorti très bien. Mais nous allons nous en sortir encore mieux, d'accord ? Il nous faudrait quelqu'un d'un minimum calé en ces choses là ... Voyons voir ... Il y a cette Sauterelle, là, cette fille aux cheveux teints, je crois ... Et, oh ! Lazare. Non, Lazare est ingénieur, stupide tête ! Sérieusement, qui pourrait ... Oh, ma stupide tête, nous avons une infirmerie à l'étage inférieur. Tu peux courir ? Non, je ne vais pas te faire courir, j'y vais moi même. Espérons que l'infirmerie soit accessible. Je vais chercher du renfort."

Elle noue le pansement et le lève, titube un peu, a un vague haut le cœur, mais c'est plutôt habituel, chez elle, alors on ne s'inquiète pas tellement.

"Interdiction de bouger, monsieur Antoine ! Lady, si tu pouvais veiller au grain, ce serait formidable. Je vais faire au plus vite, c'est promis."

Elle trace, escalade le tas de débris qui barre la porte avec des mouvements de bras qui seraient comique si la situation n'étaient pas si grave, manque de se vautrer et disparait dans le couloir. On entend ses pas de course qui se font de plus en plus lointains.

*Jolie fille (croate)
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Fée Mécanique » 27 Février 2012, 15:59

Malgré les avaries que venait de subir La Fée Mécanique, l’équipage reprenait vite du poil de la bête. Les plus vaillants portaient assistance aux blessés. Un premier rapport fut remis au capitaine. La situation était certes peu brillante, mais le solide zeppelin avait de la ressource. Les pertes humaines étaient minimes au vue de la situation, trois hommes passés par-dessus bord et un commis écrasé dans la réserve par une caisse de boite de fayots.

Les blessés furent transférés à l’infirmerie. Le personnel soignant et les volontaires désignés s’occupaient des cas les plus graves. Cole avait repris connaissance, mais était très faible. Son bras mécanique semblait ne plus réagir. Kain, bien qu’inconscient, ne semblait pas être dans un état critique. Ivy, visiblement le cas plus grave de tous, concentrait tous les soins et les inquiétudes.


Le professeur Dent fit passer le mot à tous les passagers encore valide de le retrouver au club dés que possible.

La grande pièce ne semblait pas avoir souffert des récents événements. Chaque chose était à sa place comme si il ne s’était rien passé ici. Lorsque tous eurent prirent place dans les confortables fauteuils ou bien directement assis au comptoir, le professeur pris la parole.

« Je sais que la situation est actuellement compliqué, mais je ne voulait pas attendre plus longtemps avant de faire un point sur la situation. Sans rentrer dans les détails, mais pour expliquer rapidement la situation aux nouveaux venus, notre commanditaire, Maitre Cobblepot, nous à chargé de retrouver un puissant artefact : l’œil d’Horus. D’après nos recherches l’œil accompagnait les trésors du tombeau d’Alexandre le grand, qui devaient se trouver dans la tombe d’Imhotep. Après une rapide visite dans ce charmant lieu, nous nous somme rendu compte que certains s’étaient déjà servis il y a un certains temps. »

Le professeur fit une pause et se désaltéra d’un grand verre d’eau. Ce n’était jamais bon signe quand il arrêtait de boire de l’eau.

« Voila où j’en suis de mes observations. Ce qui m’a le plus surpris lors de notre expédition, c’est la taille des montures des attaquants. Vu l’époque supposé du combat il ne peu s’agir que des célèbres chevaux de Nisée, les chevaux célestes de Fergana. Je vais faire ici une petite parenthèse. Le premier fils d’Alexandre le grand et de Roxane est souvent considéré, à tort par beaucoup d’historien, comme mort en bas âge. Il fuit très tôt son père et prit la tête d’une partie du peuple de sa mère, les Bactrianes puis migra au nord dans l’inaccessible vallée de Fergana. Je crois que ceci ne soit pas une coïncidence. Les légendes croisent souvent le chemin de l’histoire. On raconte que dans cette vallée vit une tribu d’excellents cavaliers depuis plus de deux milles ans. Ces fiers guerriers, dont les perses se seraient inspirés pour créer leur cataphractes, vivent cachés sur les contreforts de l’Himalaya. »

Lady Chapillon prit la suite.

« Nous faisons actuellement route vers Kaboul. Cette cité est sur la route qui nous intéresse. Nous y ferons escale afin de réparer la Fée Mécanique avant de continuer notre périple. Je pense que nous y trouverons tout ce dont nous avons besoin. En effet, pour ceux qui l’ignore, La province de Kaboul est situé sur la plupart des routes commerciales de l’orient, et aux portes de l’empire britannique des indes. L’endroit est le rendez vous de tous les airship pirates, contrebandiers et personnages peu recommandable de cet hémisphère. Certes, je suis consciente du danger et des risques encourus, mais nous devrions trouver tous ce dont nous avons besoin et sans trop de questions. Nous avançons sur la propulsion de secours, donc nous allons mettre un peu plus longtemps que prévu, mais j’espère bien que nous serons arrivés dans quarante huit heures. Avez-vous des questions ou puis je m’en retourner. »
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar La Licorne Ailée » 27 Février 2012, 19:49

* Ayant sombré dans l'inconscience, Ivy se noyait dans un rêve douloureux... Karl Staadt la regardait, le sourire aux lèvre, tenant dans ses bras une petite fille à la crinière rousse, et aux joues bien roses... Aveleen... Il serrait leur fille dans ses bras, tendrement, et Ivy venait les enlacer tous les deux, ils étaient tellement heureux...
Puis la vampire reculait, sentant une forte douleur au ventre... Elle y portait ses mains, impuissante... Et lorsqu'elle releva les yeux vers son amour et leur fille, ils disparaissaient dans un nuage de fumée rouge... Un cri rauque s'échappant de sa gorge... La douleur dans son ventre encore plus brûlante... L'odeur du sang... Elle a tellement soif !
Elle sent qu'elle se réveille à peine... une masse sous sa tête, des voix autour, et une odeur de sang qui domine tout le reste... Elle n'ouvre pas les yeux, mais tends la main... Elle sent la peau, chaude, de quelqu'un, et du sang dessus... Elle en a sur les doigts, qu'elle porte à ses lèvres... Elle a tellement mal, et si peur... Son bras retombe, elle en aurait besoin de tellement plus...
Karl l'appelle à nouveau, il court en riant avec sa fille, l'enjoignant de les rejoindre... Elle les suit avec délice, dans l'hebre verte de son Irlande natale, ils courent heureux tous les trois... *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 27 Février 2012, 22:53

the frozen joke a écrit:
Sehlen Iron-Handed a écrit:Hé ! Vous m'entendez ? Restez conscient ! Allez , papy ! Vous etes plus costaud que ça , non ?!


la voix lui parvenais de loin. ouvrant les yeux il ne vit que le contour de son visage découpé dans la lumière qui commençait à percer les nuages amené par "l'étoile de la mort".

"Annie?... Annie! je suis désolé, je sais pas si j'aurais encore la force. j'ai perdu sa trace... aide moi, dit moi que tu m'attend...tu me manque mon ange... " La voix du cowboy était faible, ses yeux plein de larmes. il serais la main de la gosse dans la sienne et s'endormit.


Sehlen , penchée sur le cowboy , l'écoutait délirer. Ses longs cheveux noirs parsemés de mèches blond-blanc frôlaient le visage endormi du cowboy , alors qu'elle , grave et le regard vide, se remémorait un autre , qui lui aussi brillait par son absence. Puis elle se secoua , dégagea doucement sa main de celle du mercenaire et apostropha un matelot qui se penchait par les fenêtres brisées.

Hé , toi , gamin ! Ramène ta fraise et aide-moi à le transporter dans ma cabine !
C'est bien l'enfer si je sais où il crèche ...
ajouta-elle pour elle-même.

Ledit gamin , a peine plus âgé qu'elle et apparemment prénommé Maxence , eu bien du mal à soulever Kain e tout son fatras de cuir et d'armes. Enfin arrivés devant la porte de la cabine de Sehlen , le cowboy qui n'avait pas émergé se retrouva allongé , ou plutôt affalé tant bien que mal sur la couchette de la jeune fille.

Elle congédia le matelot d'un clin d'oeil et entreprit de désinfecter les écorchures des mains du cowboy , guettant un signe de réveil.
Rien du tout.
Elle s'attaquait aux plaies de son visage lorsqu'il lui sembla qu'il était sur le point de revenir à lui.
Sachant très bien qu'il n'était pas totalement conscint , elle murmura :

Qui est Annie ?
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar the frozen joke » 28 Février 2012, 09:53

Sehlen Iron-Handed a écrit:Qui est Annie ?


Le mercenaire se redressa en sursaut, dégainant son arme et la braquant sur le visage de la jeune fille. Sa respiration était lourde et il était couvert de sueur. il lui fallut quelque secondes avant de réaliser où il était et l'absence de danger.
"Je... désolé... vieux réflexe." Il rangea son arme et avisa les bandages sur ses mains "merci, je suppose que tu m'a soigné... j'ai dormis longtemps?"
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 28 Février 2012, 10:56

Je dirai... Une heure , tout au plus. Bon , maintenant que vous êtes réveillé , on peut aller au Club. Prof a quelque chose à nous dire , il parait. Vous feriez mieux d'aller à l'infirmerie. Je suis pas aide-soignante , moi.

Elle quitta sa chambre sans attendre le cowboy , et entra au Club au moment où Dent prononçait un nom qui lui était familier.
...Notre commanditaire , Maitre Cobblepot , nous a chargés de retrouve un puissant artefact : l'oeil dHorus.


C'est donc ça qu'on cherchait... Le diable si je sais à quoi il sert.
Et que fiche Cobblepot dans cette histoire ?


Elle attendit que Dent finisse son discours , puis lâcha :

Cobblepot , c'est pas celui qui se prétend avocat ? Je l'ai déjà croisé chez le grand patron , en Louisiane... Ravin- ou Raven-truc...

Le silence se fit , et la jeune fille en profita pour quitter la pièce avant d'entendre le discours du Capitaine. Elle avait la ferme
intention de trouver un véritable médecin à bord de ce vaisseau. Quelqu'un qui s'y connaisse en maladies du coeur...

[HRP : pardon pour mon décalage. Je ferai plus attention à l'avenir]
Dernière édition par Sehlen Iron-Handed le 06 Mars 2012, 21:33, édité 1 fois au total.
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Lazare M. Vermeire » 28 Février 2012, 14:28

Après la réparation miraculeuse du Lieutenant, Lazare montrait quelques signes de fatigue visible. Il vacillait quelque peu, les migraines le déséquilibrant. Il s'adressa succinctement à tout le monde, sur son état de fatigue. Il se traîna jusque sa chambre, qu'il mit plusieurs minutes à retrouver dans les dédales du vaisseau.

Une fois arrivé, il déposa son matériel, remis rapidement dans son sac, et se posa dans son lit, iris baissé au maximum. Incapable de bouger un quelconque muscle, il resta, droit sur son lit, perdu sur ces pensées.

Dans quelle galère je me suis encore refourgué... M'enfin, ça change des plans idiots et tordus de la Prusse...

Il s'endormit profondément, sa tocante posée sous l'oreiller, laissant voguer son esprit au delà des tics-tacs et des cliquetis du métal clinquant du vaisseau.

Une heure après, il rejoignit l'ensemble de l'équipage au Club, complètement dans les lambes dans son esprit.

[HRP : Je rattrape aussi mon retard, milles excuses]
Une œuvre est achevée quand l'odeur du cuivre est imprégné sur tes mains devenues orangées.
Lazare M. Vermeire
 
Messages: 161
Inscrit le: 28 Septembre 2011, 20:12


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Antoine Jolivet » 29 Février 2012, 00:20

Antoine, encore un peu sous le choc, s'était laissé soigner par Guillotine sans trop protester. Il avait même fait mine de ricaner lorsque celle-ci lui avait conseillé de serrer les dents, mais la liqueur désinfectante qu'elle lui avait appliquée lui avait causé une telle sensation de brulure qu'il se demanda longtemps s'il n'y avait pas là-dedans quelque piment de Tabasco...

Il s'était retrouvé, sous la garde inflexible de Lady Catz, l'archéologue, emmené à la hussarde vers l'infirmerie, qu'il s'empressa de fuir au premier moment d'inattention d'une infirmière aussi accorte qu'un steam-gun.

Il passa en trombe dans sa cabine, pour constater amèrement que sa garde-robe se réduisait comme peau de chagrin. En quelques jours à peine, il avait déjà « bousillé » quatre ou cinq tenues !

Et c'est vêtu d'un frac bleu damassé par dessus ses jodhpurs qu'il fit une entrée la plus discrète possible dans le Club.

Il écouta silencieusement le discours du Professeur Dent et la sortie de la Demoiselle Kensington...
Quelque chose à nouveau s'enclencha dans son esprit, et les réflexions qu'il s'était faites au milieu des ruines, à Saqqarah se muèrent en petits wagonnets, auxquelles tentaient de se raccrocher les nouveaux éléments qu'il venait d'entendre... Mais il lui manquait une solide locomotive pour mener à bon port ce train de pensées... Et où diable avait-il entendu ou lu quelque chose à propos d'un « Ravin-quelquechose » en rapport avec la Fée ?

A l'invite de la Capitaine, il esquissa un mouvement pour lever la main gauche et ne put réprimer une grimace de douleur. Ce qu'il avait prit initialement pour une simple estafilade s'était révélé accompagné d'une large plaie au-dessus de l'épaule... Les risques du métier !

Il parvint cependant à articuler :
« Capitaine... Me permettez-vous de vous faire part de ma grande inquiétude ? Nous nous dirigeons vers des contrées autrement plus sauvages et hermétiques que ne l'est l'Egypte, où nous serons à la merci du moindre chef de tribu. L'on m'a dit que les Pachtounes ne sont pas tendres, et il ne faudra pas compter sur les Anglais pour nous aider, ils n'interviendront pas au-delà de leurs frontières...
Hors de Kaboul, c'est l'embuscade assurée ! Dans la ville, j'ose espérer que la rivalité des clans jouera en notre faveur, mais j'aimerais en être persuadé... Or, si je ne doute aucunement de la valeur de vos hommes, force m'est de constater que la plupart des gens assurant la sécurité rapprochée sur ce bâtiment sont dans un bien triste état...

Il ne faudra pas quarante-huit heures pour que l'annonce de notre venue se répande dans tout le Moyen-Orient... La Fée, au tiers de sa puissance, privée de ses générateurs principaux... Vous imaginez le tableau, n'est-ce pas ? »
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités