Go to footer

Aller au contenu


[RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Seconde saison.

Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Antoine Jolivet » 24 Février 2012, 23:53

Au moment de l'explosion, Antoine fut assailli de sentiments contradictoires :
d'un côté, ses intuitions se révélaient justes, et grâce à l'aide providentielle de ce jeune ingénieur et au cerveau, puissant malgré l'éthylisme, du Professeur Dent, ils avaient pu utiliser la propre force de l'adversaire, la retourner contre lui !

Par ailleurs, il voyait sous ses yeux la destruction totale du plus beau spécimen de dirigeable qu'il lui eût été donné de côtoyer de toute son existence et la disparition de tout son équipage... Sa participation au massacre lui occasionnait un dépit et une tristesse pesante.

Il n'eut cependant pas l'occasion de poursuivre son introspection, car l'onde en retour les frappait de plein fouet.

Il revit en un instant la scène des prisons du Palais, au Caire, puis d'autres images plus lointaines : le Roi Léopold à la barre de son yacht, un engin blindé camouflé dans le Wienerwald, une route près de Berlin pendant la Grande Guerre, la plaine de Sibérie, le désert Mexicain...

« Cette fois, Tôône, ça z'y est, t'es bon pour les ramonaches ! Amen en oïet ! » (1)


Mais les réflexes de survie prirent le pas. Ses mains s'accrochèrent in extremis à un transmetteur d'ordre dont la poignée lui resta dans les doigts. Il parvint à ralentir sa chute en se rattrapant à un morceau de cloison métallique qui lui déchira la manche gauche, occasionnant une large estafilade à l'avant-bras. La douleur et la vue du sang lui donnèrent un coup de fouet. Il se releva, et vit tour à tour Dame Ivy tordue de douleur et le Lieutenant Blaquesmith étendu au sol, inerte.

Son premier mouvement fut de se précipiter vers cet homme, encore inconnu quelques jours auparavant, et qui, à travers les épreuves, était devenu un ami. Mais ayant capté que Lazare et Sehlen s'occupaient de lui, il se tourna vers la garde du corps.

« Oh, Dame Ivy... Je... vous avez besoin d'aide, n'est-ce pas ? »




(1) ramonaches : sorte de radis noirs très prisés à Bruxelles. Toine sous-entend qu'il va bientôt les manger « par la racine » - « Amen en oïet ! » : formule inspirée librement du « ite, missa est » latin : « Amen et dehors ! » signifie une fin brutale.
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Lt. Cole Blaquesmith » 25 Février 2012, 01:20

Cole gisait sur le sol, les yeux vitreux, un léger sourire mélangé à une expression de pur étonnement encore lisible sur son visage... Sa respiration était irrégulière, son rythme cardiaque... déréglé. Ses vêtements dégageait une forte odeur d'huile brulée. La seul chose qui garantissait une sorte d'état de survie était un soubresaut provoqué par une accumulation ou une décharge électromagnétique résurgente...
The Power of Steam and Steel Will Prevail ,Glory to the Victorian Empire, Long live Britannia!
Avatar de l’utilisateur
Lt. Cole Blaquesmith
 
Messages: 3835
Inscrit le: 27 Septembre 2009, 22:23
Localisation: L'Observoratoire de Paris


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Guillotine » 25 Février 2012, 21:23

Guillotine émerge de derrière Ivy, s'accroupit et se penche sur elle. Pour une fois, elle a l'air au moins vaguement concernée par ce qu'il se passe autour d'elle. Sa pommette est en train de devenir méchamment bleue, mais elle a l'air intact pour le reste.

"Elle a perdu connaissance, elle ne t'entend pas !", fait elle en redressant la lady qui glaviotte et en l'appuyant contre ses genoux pour ne pas qu'elle s'étouffe. "Monsieur Antoine, c'est plutôt grave, j'ai cru comprendre qu'elle était grosse."
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 25 Février 2012, 21:38

Guillotine a écrit:"... c'est plutôt grave, j'ai cru comprendre qu'elle était grosse."


A ces mots , Sehlen releva brusquement la tête , les sourcils froncés.

Elle serait ..?

Une brusque bouffée d'empathie envers la dame rousse l'envahit. Elle entrevoyait les risques qu'elle encourait. Elle les connaissait très bien. Trop bien.

Elle lança vers Guillotine et Antoine :

Vous avez besoin d'aide ? Antoine , à tout hasard , vous auriez quelques plantes sur vous ?
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Antoine Jolivet » 26 Février 2012, 00:02

« Elle est... euh... elle attend famille ? Vous êtes sûre, Mademoiselle Guillotine ? Godverdoume ! Ca nous manquait aussi ça !

Et non, je suis désolé Mademoiselle Kensington... je ... je suis journaliste scientifique, moi, pas herboriste, hélas ! Demandez-moi tout ce que vous voulez en ce qui concerne l'électro-magnétisme, mais les plantes, je n'y connais pas grand chose, vous savez ! Il me reste peut-être encore juste un peu de tonique au quinquina... mais je ne sais pas si ça peut aider... attendez, dans quelle poche... ? »


Antoine, sous le coup de l'émotion, fouillait fébrilement ses poches sans prendre garde au sang qui tâchait ses vêtements.

Un geste plus vif que les autres détacha son bouton de manchette métallique gauche, qui ne tenait plus guère. Celui-ci décrivit une magnifique parabole et, comme piloté par un destin farceur, alla se loger profondément entre les débris calcinés, parcourus d'étincelles bleutées, du bras mécanique de Cole.

Il y eut immédiatement un craquement sec et puissant, accompagné d'un violent arc électrique...

Le tout n'avait pas duré une seconde...
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar the frozen joke » 26 Février 2012, 02:53

Au moment de l'explosion les fenêtres du couloir c'était briser, ainsi quand le zeppelin fit une embardé quelques seconde plus tard plus rien n’empêchais Kain de basculer dans le vide... si ce n'est un minimum de réflexe et le balcon devant le club deux étages plus bas.

Le mercenaire c'était écrasé là, des coupures sur les mains, dans un état proche de l’inconscience. une douleur violente lui vrillais le dos et le bruit de l'explosion laissais place à un sifflement suraiguë.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Lt. Cole Blaquesmith » 26 Février 2012, 08:45

*Plink*


*zzzZZZAAAT*


Le corps de Cole s'arqua sous l'effet de l' électrochoc, l'air grésilla et une forte odeur d'ozone se répandit, suivi d'une immense goulée d'air venant du britannique...

Clockwork heartbeat...Check. Internal power diffusion... Check. Neural activity... Check

Le corps retomba dans un souffle... et Cole revint à la réalité dans un cri sourd.

-I'M ALIVE... and smelly, very déplaisant.

L'odeur de friture était en effet assez insupportable, chacun sachant clairement que le roast beef à l'huile, c'est pas bon.
The Power of Steam and Steel Will Prevail ,Glory to the Victorian Empire, Long live Britannia!
Avatar de l’utilisateur
Lt. Cole Blaquesmith
 
Messages: 3835
Inscrit le: 27 Septembre 2009, 22:23
Localisation: L'Observoratoire de Paris


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Sehlen Iron-Handed » 26 Février 2012, 13:35

Cole ressuscité , Sehlen tourna son attention vers la femme enceinte.
Puis , voyant qu'elle ne pourrait pas lui apporter son aide tant qu'elle serait inconsciente , elle arpenta la salle , aida les uns a se relever , les autres a reprendre leurs esprits.

...Il manque quelqu'un...

Kain avait disparu.

Quelqu'un a vu Kain ?!

N'obtenant pas de réponse , elle fureta dans toute la salle , dans les couloirs , arpenta quelques temps les coursives , alla jusqu'a se pencher par les fenêtres brisées par l'onde de choc.
Aperçevant une silhouette quelques mètres plus bas , elle se précipita dans les escaliers , se dirieant au petit bonheur la chance.

Elle arriva enfin près du cowboy.
Le verre qui recouvrait le balcon lui charcutait la plante de pieds. Mais elle avait mieux a faire que de s'en inquiéter.
Elle le secoua par l'épaule ,criant :

Hé ! Vous m'entendez ? Restez conscient ! Allez , papy ! Vous etes plus costaud que ça , non ?!
Graou Graou Graou.
Avatar de l’utilisateur
Sehlen Iron-Handed
 
Messages: 979
Inscrit le: 02 Août 2011, 13:05
Localisation: Mon atelier , alias Bagdad.


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar LadyCatz » 26 Février 2012, 20:11

Lady Catz, comme tous les autres membres, avait été fortement bousculée pendant l'action : projetée en arrière, les morceaux de tablette à la main, elle avait volé à un bout de la pièce et les morceaux à l'autre.

Ouch, ma tête...

Elle se releva, constatant une grosse bosse en devenir sur ce qui était actuellement une belle plaie provoquée par... une vitre brisée d'une armoire.

Elle tituba vers les deux morceaux de la tablette, la tête lui tournait.

Pas moyen d'avoir deux minutes de tranquillité à bord de ce zeppelin, je commence à en avoir marre ! Je DOIS parler à ce fichu professeur et lui faire avouer de gré ou de force ce qu'il a découvert !

Des éclairs dans les yeux, elle abandonna le chaos ambiant pour trouver le pauvre professeur...
C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même, donnez lui un masque et il vous dira la vérité.

[Oscar Wilde]
Avatar de l’utilisateur
LadyCatz
 
Messages: 3547
Inscrit le: 20 Février 2011, 20:42


Re: [RP]32.0 Au plus profond des sables du désert.

Messagepar Guillotine » 27 Février 2012, 00:51

Face à la surprise des deux autres, Guillotine ouvre de très grands yeux.

"Quoi ? Non ? Ben je sais pas, elle arrête pas de ..." Fait-elle en tapotant son ventre. "Et puis d'avoir des ..." Elle mime un haut le cœur. "Et puis y'a tous ces types overprotecteurs avec elle et ... Et puis j'sais pas, elle est pénible comme une femme enceinte, parfois ... Enfin, j'sais pas, une dame qui a un mioche dans le placard, ça se remarque non ?"

Avisant que personne ne l'a écoutée et qu'ils ont même continué sans elle, elle ajoute bêtement :

"Non ?"

Sehlen choisit cet instant précis pour se lever et partir à l'autre bout de la salle.

"Ah non !", sursaute la demoiselle en rouge, vaguement paniquée. "Oh, sauterelle revient ! Sauterelle ! J'y comprends goutte à ces choses là, je suis pas concernée, j'y connais rien ! Faut faire quelque chose elle peut mourir hein ! Il faudrait ... De ... Bon ... Osuditi ... Merci, hein ..."

Soucieuse, elle se tourne vers Antoine qui a ressuscité Cole sans faire exprès, et sans qu'elle le voie.

"Monsieur Antoine ! Oh, il faut faire quelque chose. Toi, tu devez ... tu dois ne pas être plus informé que moi, hein ... ? ... Monsieur Antoine. Monsieur Antoine, tu saignes. Oh, pakao ! Ah non, Lady !", crie-t-elle en voyant l'archéologue s'éloigner, "Non, on a absolument besoin de toi, c'est la crise ici, vient, s'il te plait. Dame Ivy est très mal en point."

Ce disant, elle s'applique à déboutonner son étrange queue de pie sans manche. Elle l'enlève et de sa chemise tombe une petite flasque plate, un rouleau de gaze très fin, un morceau de nougat et la lettre d'adieu de Marius. Le nougat entre les dents, elle s'applique à rouler son veston en boule pour substituer à ses jambes sous la tête de Ivy et marmonne :

"Ah ben parfait, tiens, c'est pile ça qu'il fallait. Enlève ta chemise, Monsieur Antoine, au moins les pansements je gère. Ne discute pas on a pas le temps. Oh. Ça doit être très désagréable, non ! Non, ne regarde pas."

Il a une méchante plaie à l'épaule, dans le dos. Guillotine, soucieuse, l’inspecte afin d'y détecter des éventuels débris de verre ou de bois. Heureusement, la plaie est propre. Elle se met à préparer la bande de gaze.

"Bien sur", fait-elle, "Bien sur, sinon il n'aurait pas pu enlever sa veste. Allons ! Il va falloir serrer les dents ! Kao i do sada !"

Avec des gestes étonnement précis et habitués, elle panse l'épaule d'Antoine.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités