Go to footer

Aller au contenu


[RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Seconde saison.

Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar marius nightmare » 07 Juin 2011, 12:13

Dans l'infirmerie, Marius avait fini de ranger et dormait sur l'un des lits.
Mais son sommeil était agité, inhabituellement agité.
Son esprit guide lui parlait, lui faisait ressentir la peur et la crainte. Un danger imminent.
La mort semblait l'attendre si il continuait dans cette voie.
Son corps entier tremblait et des perles goutaient à son front.
Il n'avait jamais connu un tel rêve.
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39


Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar Les Murmures » 07 Juin 2011, 13:28

Valer s'était installé dans un coin de la Fée, pourvue d'une petite ouverture sur l'extérieur. Il avait relu sa lettre, nostalgique, et y avais apporté quelques modifications. Ainsi donc, ils allaient bientôt toucher terre. Il avait improvisé une sorte d'enveloppe à l'aide d'un système de pliage complexe et suffisamment solide.

En fouillant dans son sac, il avait retrouvé une petite liasse de papier chiffonné avec un dessin sommaire. Il s'agissait du motif qui ornait la poitrine de Kain qu'il avait exhibé il y a quelques temps déjà. Il la lui avait commandé, et Valer n'avait pas travaillé pour rien. Généralement, le lieu de rendez vous est le Club. Alors, comme d'habitude, il prit la route de l'endroit.

Relativement promptement, il en ouvrit la porte et chercha de regard le bonhomme...
Ciel ! Mon modo ! Mais non, ce n'est qu'un petit homme qui écrit en vert !

Laisser la littérature aux mains des imbéciles, c'est laisser la science aux mains des militaires. (Boris Vian)
Avatar de l’utilisateur
Les Murmures
 
Messages: 3045
Inscrit le: 12 Mars 2010, 16:56


Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar Antoine Jolivet » 07 Juin 2011, 14:22

Marchant comme à l'habitude à la manière d'un sapeur, Antoine fit irruption dans le Club. Il salua à la ronde et, sans s'attarder, se précipita... vers le jeune majordome qui terminait l'inventaire de la casse.

"Bonjour garçon... je meurs de faim...
Je crois que je vais prendre à la fois le déjeuner et le breakfast... Si toutefois la cuisine n'a pas trop souffert !"
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar LadyCatz » 07 Juin 2011, 15:09

Club

Lady ne savait plus où donner de la tête. D'un côté Kain et son étrange discours, d'un autre cette femme mystérieuse qui se permettait de s'inviter à une discussion où - visiblement - elle n'était pas conviée.
La jeune femme n'osait quitter trop impoliment son premier interlocuteur, encore moins tenter une approche de celui à l’œil mécanique afin de faire connaissance. Si c'était pour se faire envoyer paître aussi facilement, elle attendrait qu'il soit plus enclin à la conversation.
Le majordome tentait tant bien que mal de redonner au Club une allure correcte.

Monsieur Kaine ne semblait pas avoir pris en compte son invitation à partager son plateau. Elle allait lui faire à nouveau la proposition lorsque deux personnes entrèrent l'une après l'autre : un homme semblant quelque peu hagard, qui visiblement en cherchait un autre. Il sembla le trouver en la personne de Kain.
Peu après, un autre entra précipitamment et se jeta sur le comptoir afin de quémander un repas copieux.
La jeune femme s'en voulut un peu de jouer les minettes fragiles au milieu de tous ces hommes qui visiblement avaient plus souffert qu'elle, mais au moment où elle voulut parler une annonce se fit entendre : tout le monde était convié à se rendre en extérieur afin d’admirer leur destination enfin atteinte.

Certaines personnes sortirent, elle les suivit. Encore, et encore, à travers un dédale de couloirs auquel elle ne comprenait rien. La foule s'épaississait à l'approche du bastingage, et enfin elle put sortir, comme les autres admirer...

Saqqarah...

A peine perceptible, le nom était sorti d'un souffle de sa bouche. Le soleil l'aveuglait, pas assez néanmoins pour admirer le dédale pierreux et millénaire qui s'étendait sous leurs pieds. Le rêve de tous les archéologues, son rêve de jeune fille, était là, juste là, sous le zeppelin. La raison de son enfermement aussi. Le nœud du mystère, en quelques sortes.

Elle marchait, faisant presque les cent pas, cherchant le meilleur angle pour admirer les vestiges. Elle se maudit de ne pas avoir de quoi faire des croquis. Elle continua donc à tourner en rond, le regard vissé aux ruines...

jusqu'à ce qu'elle entre en collision avec la Capitaine.
C'est lorsqu'il parle en son nom que l'homme est le moins lui-même, donnez lui un masque et il vous dira la vérité.

[Oscar Wilde]
Avatar de l’utilisateur
LadyCatz
 
Messages: 3547
Inscrit le: 20 Février 2011, 20:42


Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar AlexanderVSchwartzon » 07 Juin 2011, 20:08

Le Prussien jeta un regard compatissant à son interlocuteur, il tendit sa main pour l'aider mais se raidit d'un coup en voyant les nuages se dissipés.
La lumière dorée du disque de Râ illuminait les millions de pierres ocres qui venaient d'apparaitre sous leurs pieds.
L'immense pyramide de Djeser apparu soudain et Alexander fut émerveillé, car l'Egypte était la terre promise pour un Sethite... Il avait beau n'être plus qu'un vulgaire "non touché par le virus V", sa foi serait éternelle.
Il saisi le Lieutenant par le bras pour lui montrer le paysage.

"_Oh mein frrrend ! Dit-il avec un affreux accent allemand. Du you see dat ? C'est Saqqarah ! " Il était clairement heureux d'être à cet endroit, tellement heureux qu'il avait oublié qu'il devait aider le Lieutenant, alors il se tourna vers celui ci avec un grand sourire.
_Alors, shôle oui danssssse ? "
"Aussi noir que l'Æther"

http://aether-creature.tumblr.com/
Avatar de l’utilisateur
AlexanderVSchwartzon
 
Messages: 1663
Inscrit le: 21 Août 2009, 20:47
Localisation: Metropolis


Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar Antoine Jolivet » 07 Juin 2011, 20:43

On venait de lui servir une plantureuse assiette, lorsqu'un grand mouvement se fit vers la terrasse et les hublots du Club.

Antoine poussa un soupir à fendre l'âme : tant pis pour son repas, il lui fallait à présent assumer son rôle de journaliste.

Il s'empara de son magnégraphe, posa le casque d'écoute sur les oreilles, s'assura que la machine était remontée et chargée, et se faufila dans la cohue.

« 3, 2,1,0 – Antoine Jolivet au Caire pour « Les Voix du Temps » -
Mesdames, Messieurs, Je me trouve en ce moment à bord du dirigeable « La Fée Mécanique », survolant le désert et les sables d'Egypte. A nos pieds s'étalent à perte de vue de somptueuses ruines a demi recouvertes de dunes, noyées sous le soleil.
C'est un spectacle époustouflant, qui dépasse toute imagination, et je me tourne à l'instant vers les passagers, parmi lesquels, n'en doutons pas, nous allons trouver plus d'un archéologue ou passionné d'antiquités !

Mais voici la Capitaine de ce vaisseau, en grande conversation avec je crois quelques sommités en la matière.

Capitaine, bonjour ! Madame, Monsieur... ! Quelques mots s'il vous plaît pour « Les Voix du Temps ». Quelqu'un pourrait-il dire au microphone ce que nous voyons en ce moment-même ? Parlez bien fort et dans l'axe du cornet, merci... »
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
 
Messages: 2747
Inscrit le: 05 Mars 2011, 00:17
Localisation: Bruxelles - Belgique


Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar Syriana » 07 Juin 2011, 23:32

the frozen joke a écrit:" Et si vous voulez me rendre heureux à votre tour, vous irez prestement faire un tour loin de ma compagnie, voir même de ce vaisseau avec votre animal. ce que vous auriez du faire hier au soir avec les autres "invités"

" Comme vous l'avez dit vous même *n'importe qui peut y monter sans soucis du moment qu'il sais se rendre utile*, ce que j'ai déjà démontrée hier soir, pendant que vous faisiez une autre *sieste*.
Et je vous rappelle que je suis ici en accord avec la Capitaine, donc vous pouvez garder vos menaces, peut être que ça marche avec les pinbêches épleurées de l'autre continent mais pas avec moi. Je suis née dans le pays de tout les dangers et vous êtes loin d'en être un."

Syriana avait étée emportée par sa fougue, ses yeux noirs étaient devenus plus perçant qu'à son habitude, son teint avait rougi faisant ressortir ses pommettes saillantes.
Elle semblait s'enflammer de l'intérieur.

Retrouvant son calme mais gardant malgré elle un ton sec elle se tourna vers Lady Catz
"Ma chère des que vous serez lassée du comportement de ces rustres bonhomme qui jouent aux guerriers, je me ferais une joie de passer du temps avec vous."

Elle se dirigea vers le balcon, rejoignant les autres passagers.
À la vu de la citée elle releva fièrement le menton.
Elle représentée son pays, aussi magnifique et mystérieuse, immuable et indestructible.
Avatar de l’utilisateur
Syriana
 
Messages: 41
Inscrit le: 28 Avril 2011, 22:58


Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar Lt. Cole Blaquesmith » 08 Juin 2011, 00:34

-We will, once I have taken care of this... fit -il en montrant un poids mort de cuivre et d'acier qui pendait lourdement depuis son épaule gauche.

Il fit signe à son nouveau compagnon de le suivre, avec un léger sourire, contemplant d'un œil la cité en contrebas. Il savait pertinemment que malgré la magnificence de l'endroit, les vrais ennuis allaient enfin pointer le bout de leur nez...

Il ouvrit la porte de sa cabine, et constata que son matériel d'entretien avait été un peu chamboulé, mais surtout... que son nécessaire à thé gisait sur le sol !!

-CURSE YOU RUSSIAN BASTARD!! s'écria-t-il, alors qu'il tentait de récupérer tant bien que mal son précieux équipement. Une fois ceci fait, il invita Herr Alexander à le rejoindre dans sa cabine, et ferma la porte.

-Sorry for the tea, nous irons en déguster un au Club en l'honneur de notre destination!

Cole entreprit alors sa maintenance: déboulonnage, rinçage, huilage, désinfection et soins, réajustements, reboulonnage, et activation. L'opération complète avait pris une dizaine de minutes tout au plus, s'en suivit un rhabillage en bonne et due forme.

-Si vous souhaitez faire un brin de toilette, je vous en prie mein Herr. Cela ne peut nous faire de mal avant notre Tea-time.
The Power of Steam and Steel Will Prevail ,Glory to the Victorian Empire, Long live Britannia!
Avatar de l’utilisateur
Lt. Cole Blaquesmith
 
Messages: 3835
Inscrit le: 27 Septembre 2009, 22:23
Localisation: L'Observoratoire de Paris


Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar La Licorne Ailée » 08 Juin 2011, 18:46

Dans la cabine d'Ivy.

* Tandis que la Fée se stabilisait, dû aux efforts des différents protagonistes, Karl et Ivy parvenaient tant bien que mal à se maintenir aux différents éléments de la pièce soudés à la structure.
Lorsque le "calme" revint, ils attendirent quelques minutes pour être certains, puis se relevèrent. *

" - Je ne sais pas ce que c'était, mais je suis curieuse de le savoir. et peut-être faudra-t-il aider, s'il y a eu de la casse... Allons voir au Club ! "

* Alors Ivy rangea rapidement les objets éparpillés dans la pièce, aidée de Karl. Puis ils sortirent de la chambre, et se dirigèrent vers le Club.
C'est en passant sur le pont qu'ils virent dans quel état était la Fée, toute recouverte de sable rouge... puis Saqqarah les accueillit de son rayonnement pharaonique.
Ivy en resta bouche bée d'admiration, et Karl fut plongé dans des pensées profondes, cela lui rappelait tant de souvenirs...
Puis ils continuèrent leur route jusqu'au Club.
Arrivés là, Ivy eut la désagréable surprise de voir que la danseuse était toujours là. Mais d'autres personnes, de plus plaisante compagnie, étaient présentes aussi.
Elle se dirigea vers le bar, et commanda un thé pour Karl et un chocolat brûlant pour elle au majordome, en lui jetant un clin d’œil malicieux. Puis elle lui demanda ce qui s'était passé, en jetant un regard au Club qui semblait avoir essuyé une tornade, même si le rangement du majordome était méticuleux. *
Dernière édition par La Licorne Ailée le 08 Juin 2011, 19:56, édité 1 fois au total.
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: [RP]31.7 Dans l’enfer de sable et de soleil

Messagepar the frozen joke » 08 Juin 2011, 19:03

Dans le club:
Syriana a écrit:" Comme vous l'avez dit vous même *n'importe qui peut y monter sans soucis du moment qu'il sais se rendre utile*, ce que j'ai déjà démontrée hier soir, pendant que vous faisiez une autre *sieste*.
Et je vous rappelle que je suis ici en accord avec la Capitaine, donc vous pouvez garder vos menaces, peut être que ça marche avec les pinbêches épleurées de l'autre continent mais pas avec moi. Je suis née dans le pays de tout les dangers et vous êtes loin d'en être un."


Kain sourit en vidant son verre.
"Ma mignonne, se trémousser les miches devant une bande de bourges c'est pas ce que j'appel quelque chose d'utile. Le fait que la capitaine t'ai engagé pour la soiré n'est pas une invitation à long terme. Quand à votre pays de tout les dangers, vous vous êtes fait botter le cul par les rouges alors si ces foutu buveurs de thé arrive à survivre, n'importe qui peut le faire."
Il avais déplié les doigts au fur à mesure de ses arguments sans même daigner tourner la tète.
"Sur ce je vous laisse, on risque d'avoir besoin de moi dans peu de temps."
Il salua miss Katz d'un signe de tète et sortit du club en ignorant royalement la danseuse.

Le mercenaire entra dans sa cabine et se doucha, prit des vêtements propres et nettoya ses armes. Il ouvrit sa malle qui était désormais à l'autre bout de la pièce et en sortit un fusil à triple canons, moins efficace en termes de portée ou de cadence de tir, mais le mécanisme était simple et ne risquais pas de s'enrayer. Il ouvrit sa valise et sortit une paire de lunette de soleil noir dont les verre rond lui donnais l'air encore plus sinistre qu'à son habitude. puis il rejoignit les autres sur le pont.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité