[RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Seconde saison.
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
Messages : 2169
Inscription : 10 novembre 2010, 13:24

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par Guillotine » 21 mars 2011, 19:55

Guillotine, toujours dans l'ombre, affalée dans une position indigne d'une jeune fille sur son fauteuil relève la tête, interressée. Elle se redresse, range le paquet de Léonarsius dans sa poche et se lève, trace en direction d'Antoine en s'exclamant d'une voix enjouée :

"Des bonbons. La journée n'est pas perdue."

Elle s'assoit près du journaliste et s'accoude au comptoir du bar en ajoutant avec un clin d'oeil et un grand sourire :

"Et ça vaut toujours mieux que des fleurs. Guillotine, ravie. Je ne fais que passer."
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
Messages : 2944
Inscription : 29 août 2009, 06:30
Localisation : Somewhere over the rainbow...

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par La Licorne Ailée » 21 mars 2011, 21:32

* Ivy jette un regard désapprobateur en direction de celle qui vient de se présenter à Jolivet en tant que Guillotine. Sait-elle donc ce qu'est la prudence ? La vampire redouble son étude du nouvel arrivant, malgré l'air inoffensif qu'il peut présenter naturellement.

Puis l'attention d'Ivy revient à sa tasse de chocolat chaud. Vide. Damned. elle lève sa tasse à l'attention de l'automate barman, lui faisant comprendre qu'elle en veut un autre. Quelque soit l'heure de la journée. Elle contemple Cole. Bel homme. Mais étrange. A surveiller d'un œil...

Mais que fais Karl ? Il n'est toujours pas arrivé dans le Club. Ivy doute qu'il se soit perdu. Est-il reparti ?... *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
Rashkar
Messages : 582
Inscription : 24 août 2010, 12:57
Localisation : 94 Gentilly

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par Rashkar » 21 mars 2011, 21:46

Karl tournait en rond dans sa cabine. Il était prêt à prendre la route avec ses nouveaux compagnons d'armes, mais il restait tout de même encore un peu sous le choc.

Il prit ses affaires, et se décida à rejoindre le reste du groupe dans le club.

Lorsqu'il arriva, il avisa Ivy d'un petit sourire, avant de se diriger pour s'installer à ses côtés.
[RP, la fée mécanique, personnage : Karl Staahd.]

N'est pas mort ce qui à jamais dort, Et au cours des siècles peut mourir même la Mort.
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par Antoine Jolivet » 21 mars 2011, 23:24

Guillotine a écrit :
"Des bonbons. La journée n'est pas perdue."

Elle s'assoit près du journaliste et s'accoude au comptoir du bar en ajoutant avec un clin d'oeil et un grand sourire :

"Et ça vaut toujours mieux que des fleurs. Guillotine, ravie. Je ne fais que passer."
"C'est vrai Mademoiselle, les fleurs "ça est périssable"... puis les bonbons c'est tellement bon...(1)

Antoine s'incline presque à toucher le sol du front.
- "Jolivet, Antoine Jolivet, et je suis positivement charmé !"

Cette jeune femme, avec son côté "nature" le charme effectivement.
Il devine une forte personnalité, complexe, une vie sans doute difficile, un indéniable appétit de vivre...

Il lui rend son sourire.

- "Mademoiselle... Guillotine... je me ferai un plaisir de vous faire déguster quelques uns de nos chocolats... Je crois avoir décidément eu une bonne idée de charger cette malle isotherme...

Et vous Monsieur Daviep... vous devez être amateur de bonnes bières, me trompé-je?
J'en ai également apporté un échantillon... Le genre de chose particulièrement difficile à trouver dans ces contrées..."


Il termina son café, par ailleurs excellent, puis, désignant sa grosse sacoche de cuir, s'adressant aux deux jeunes gens :

"Si vous le permettez, je me ferai un plaisir de vous interviewer pour le magazine "Les Voix du Temps". Vous verrez, c'est une expérience fascinante!"


(1) Merci Jacques Brel !
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Les Murmures
Messages : 3045
Inscription : 12 mars 2010, 16:56
Contact :

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par Les Murmures » 21 mars 2011, 23:38

Lorsqu'il vit Guillotine débarquer comme une furie auprès d'eux, Valer ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. Qu'est ce qu'elle allait encore inventer...? Après leur petit numéro, Valer lui adressa un petit signe de tête.
Antoine Jolivet a écrit : Et vous Monsieur Daviep... vous devez être amateur de bonnes bières, me trompé-je?
J'en ai également apporté un échantillon... Le genre de chose particulièrement difficile à trouver dans ces contrées..."[/color]

Le visage de Valer s'éclaircit soudain :

"Mais voilà une bonne idée Monsieur ! La réputation des bières belges les précèdent. Ca sent la bière, effectivement, de Londres à Berlin.".
Antoine Jolivet a écrit :"Si vous le permettez, je me ferai un plaisir de vous interviewer pour le magazine "Les Voix du Temps". Vous verrez, c'est une expérience fascinante!"
"La voix du temps...peut être pourriez vous m'en dire plus ? Quel genre de choses publiez vous là dedans...?"

Ca y est. On était sur le terrain. Cet Antoine Jolivet était certes journaliste, et écrivait dans un journal. Mais, quels propos pouvaient-ils y tenir ? Qu'en était il de la censure belge. La prudence s'imposait. Valer devait jouer finement.
Ciel ! Mon modo ! Mais non, ce n'est qu'un petit homme qui écrit en vert !

Laisser la littérature aux mains des imbéciles, c'est laisser la science aux mains des militaires. (Boris Vian)
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par Antoine Jolivet » 21 mars 2011, 23:57

"La voix du temps...peut être pourriez vous m'en dire plus ? Quel genre de choses publiez vous là dedans...?"
"Aaah! "LES Voix du Temps", Monsieur Daviep... Voilà une expérience à la pointe du progrès ! Imaginez un instant un journal que vous n'auriez plus à lire... mais à ENTENDRE !
Et bien c'est cela, "les Voix du Temps" ! Une création assez récente d'un visionnaire, Gérard de Villa-Hermosa !
Nous y traitons un peu de tout, à la manière d'un magazine pour le grand public, enfin, un certain grand public, plutôt cultivé...
J'y ai été chargé des chroniques mondaines, un peu par hasard, car ma spécialité, c'est plutôt la vulgarisation scientifique...
Mais je crois que ce qui a surtout intéressé Monsieur de Villa, c'est le Phonomagnégraphe "Jolivet" !
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
Messages : 851
Inscription : 06 mai 2010, 16:50
Localisation : Toulouse

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par Léonarius » 22 mars 2011, 02:18

Après avoir retourné sa chambre sans résultat, Léonarsius partit en direction du club, la matinée était bien avancé et il n'avait toujours pas prit de collation.

Il arriva dans le club, emmitouflé dans son col, les lunettes sur les yeux comme toujours.
En adressant simplement un bonjour d'un hochement de tête aux regards qu'il croisa, il se dirigea directement au comptoir pour ce faire servir.
Il profita des reflets sur les panneaux en tôle pour guetter la scène et surtout le nouvel arrivé.
Une âme égarée de plus au troupeau de la Fée. Se dit il a mi voix.

Le nouveau ne ressemblai pas aux autres guerriers présent, cela changé.
Mais il parlait et s'agitait bien trop, d'autant plus que c'était lui qui l'avait sorti des bras de morphée.
Pas la peine de s'inquiter, beaucoup de gens avaient déjà les yeux sur lui, dont monsieur Marius et miss Ivy.
Toujours tourné il commença son oeuf-bacon accompagnée de ratatouille, qu'il redécouvrait avec plaisir.
Avatar de l’utilisateur
Lt. Cole Blaquesmith
Messages : 3835
Inscription : 27 septembre 2009, 22:23
Localisation : L'Observoratoire de Paris

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par Lt. Cole Blaquesmith » 22 mars 2011, 13:22

La matinée bien avancée, la situation commençait presque à tourner au vaudeville. Cole consulta sa pocket watch et se leva de table. Il se rapprocha de la table du Capitaine Chapillon, saluant respectueusement au passage Sir Fergusson.

-My Lady, Il est presque midi et nous n'avons toujours aucunes nouvelles de Sir Clapeyron... What to do?

L'inquiétude était palpable dans son ton, ainsi qu'une bonne dose de doute.

-You see, je crains que nous ne soyons pas les seules personnes à avoir un sudden interrest pour l'égyptologie, et particulièrement concernant ce que nous trouverons à Saqqarah.

La salle du club bouillonnait d'activité, et pourtant, quelque chose ne semblait pas tourner rond, comme si un imbroglio sous-jacent menaçait de réduire cette expédition à néant.
The Power of Steam and Steel Will Prevail ,Glory to the Victorian Empire, Long live Britannia!
Avatar de l’utilisateur
Antoine Jolivet
Messages : 2750
Inscription : 05 mars 2011, 00:17
Localisation : Bruxelles - Belgique
Contact :

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par Antoine Jolivet » 22 mars 2011, 14:31

L’une des étonnantes qualités d’Antoine Jolivet était de pouvoir soutenir sans désemparer une conversation des plus débridées, alors que dans le même temps, son esprit enregistrait, analysait, classait toute une série de choses et de détails environnants.
C’est ainsi que, sans en rien laisser paraître, il avait senti les regards, plus ou moins hostiles, tournés vers lui.
L’arrivée d’un homme de haute taille, presque camouflé dans le col montant de son vêtement, les yeux abrités derrière des lunettes de protection, l’intéressa au plus au point.
L’homme s’était installé très habilement de façon à pouvoir observer toute la salle sans en avoir l’air.
Un professionnel, à n’en pas douter !
Comme cet homme bardé de cuir, qui discutait à présent avec la Capitaine...
On l’avait bien prévenu, à Bruxelles, que les passagers de la Fée n’étaient pas vraiment des enfants de chœur, il ne s’attendait tout de même pas à voir autant de possibles combattants.
Et, de plus, dans ce Club, une sourde inquiétude montait, devenant au fil des minutes plus palpable.
L’anglais au bras mécanique paru prendre une initiative. Allait-elle signifier l'éjection du reporter manu militari ?
Il espérait bien que non, mais sentait que quelque chose tournait comme un rouage carré.
« Dat es n’en veeze stûûd ! (1) Je me suis encore fourré dans un drôle de pétrin ! » se dit-il en lui-même.
Et ce n’était pas pour lui déplaire.

(1) dialecte bruxellois : "Voilà une étrange affaire !"
"Pour partir à la chasse au Cirage Noir, la nuit, il convient de d'abord se munir d'une lampe-torche"
(Th. B.)
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
Messages : 620
Inscription : 14 octobre 2009, 10:34

Re: [RP]31.5 A bord de la Fée Mécanique au Caire

Message par Fée Mécanique » 22 mars 2011, 14:47

the frozen joke a écrit :"je pense que Crane retient M. Clapeyron prisonnier, vu à quel point il est narcissique et le peu de temps dont il dispose, je pense que le professeur est toujours dans le palais, c'est une vrais place forte, et je vient de donner un coup de pied dans la ruche. Si il tente de le déplacer je serais au courant, mais je en pense pas qu'ils le feront. ils faudrait plus qu'une simple visite pour ça, il faudrait... mettons une petite bombe contre un mur d'enceinte et une tentative d'intrusion. Là oui, ils bougerais surement et on pourra le récupérer.
Lady Chapillon leva les yeux au ciel

« Monsieur Fergusson vous me surprendrez toujours. Nous somme arrivé sur les terres égyptienne depuis à peine vingt quatre heures que vous souhaitez déjà mener une attaque contre les représentant de l’autorité local. Je ne prendrais pas la peine de vous demandez si vous avez des preuves, cependant si vous avez raison la situation est grave et nous devons porter secours à notre compagnon de voyage. »

Le capitaine se concentra sur le fond de sa tasse.

« Je dois aussi veiller à sécurité de la Fée Mécanique et de ses passagers, et nous seront immédiatement soupçonné si vous menez une telle action. Je pense que nous devrions analyser la situation et réfléchir à un plan plus en finesse. »

Cole Blaquesmith s’approcha de leur table
Lt. Cole Blaquesmith a écrit :-My Lady, Il est presque midi et nous n'avons toujours aucunes nouvelles de Sir Clapeyron... What to do?
Lt. Cole Blaquesmith a écrit :-You see, je crains que nous ne soyons pas les seules personnes à avoir un sudden interrest pour l'égyptologie, et particulièrement concernant ce que nous trouverons à Saqqarah.
« Je crains que le professeur Clapeyron ne se fasse attendre encore quelques temps. Concernant vos soupçons sur les intérêts suscité par le but de notre voyage, nous devons attendre pour en être sur mais cela semble effectivement se confirmer. »

Puis se retournant vers Kain

« Vous devriez regroupez certains de nos passagers qui semble avoir les qualités requises pour votre travail. Discutez avec eux de la meilleure solution pour faire aboutir ce projet à son terme. Je passerais vous voir dés que j’aurais expédié les affaires courantes. »
Verrouillé

Revenir à « Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient »