Go to footer

Aller au contenu


[RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Seconde saison.

Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar marius nightmare » 11 Février 2011, 19:40

Marius n'avait même pas eu le temps de quoinque ce soit.
Voyant Kain et reconnaissant le serpent, il sortit de sa besace une fiole de contre poison et la tendit à Kain en disant: pour le venin, faut vous l'injecter.
Puis la pression retombée, l'adrénaline retombée, marius se laissa glisser contre une paroie pour s'asseoir et reprendre un peu ses forces, le bras gauche toujours inerte.
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39


Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar Guillotine » 11 Février 2011, 20:50

Elle regarde le canon de son colt qui fume. Ils sont nombreux à avoir tiré, et personne ne saura jamais qui porta le coup fatal. Elle souffle le smog. L'air sent la poudre et le silence est épais dans la petite pièce où chacun tente de se reprendre, et de comprendre ce qu'il s'est passé.

"Quelqu'un peut-il avoir la gentillesse de me montrer la direction de la passerelle ?", demande Guillotine d'un ton joyeux.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar marius nightmare » 11 Février 2011, 22:25

marius répondit à Guillotine en se levant: allez j't'enmène Miss :)
Dernière édition par marius nightmare le 11 Février 2011, 23:37, édité 1 fois au total.
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39


Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar Guillotine » 12 Février 2011, 11:18

marius nightmare a écrit:allez j't'enmène Miss :)


Guillotine sourit. Elle ne fait pas de remarques contrites sur la santé physique de Marius. Elle ne lui expose pas d'un air outragé à quel point il est dangereux pour lui de se déplacer. Elle prend son bras. Se dirige vers la sortie avec un salut militaire de dos, pour les passagers restés derrière. Ils dépassent Jervis, complètement perdu dans des pensées sur-épiques, sur-romantiques ; sur-Mattesques. Elle passe la main dans ses cheveux en soufflant, pour le tirer de sa rêverie et le ramener à la réalité de l'inconscience de ses précédents actes :

"Tu as de beaux cheveux, c'est dommage de porter une perruque."

Ils sortent. Traversent les coursives. Le silence est là, bien présent mais n'est pas pesant. C'est un silence serein. La demoiselle fait comprendre à Marius qu'elle attend qu'il ne trouble pas le silence, par un regard. Elle chancelle un peu, lui n'est pas encore tout à fait stable, ils se soutiennent l'un l'autre.

Ils arrivent à la porte de la passerelle. Marius ouvre de son bras valide, Guillotine de ses deux mains et le vent les ébouriffe.

"Regarde !"

Elle éclate de rire et court vers la barrière et s'appuie dessus pour pouvoir lancer son buste par dessus bord. Un instant, elle paraît sur le point de s'envoler, tout légère qu'elle est, mais elle retombe sur ses talons et court vers Marius en riant.

"C'est formidable. J'ai cru ... Que j'allais devenir folle à rester enfermée de la sorte. Regarde, respire, écoute ! C'est formidable !"

Elle crie pour se faire entendre. A l'altitude et à la vitesse à laquelle ils vont, la température est à la limite du supportable. Ses lèvres à elle sont d'une inquiétante couleur violette et la peau de sa gorge est piquée de la chair de poule, mais elle ne tremble pas et ne claque pas des dents.
"Je ne comprendrai jamais rien à la misanthropie. Je refuse l'idée qu'elle puisse se comprendre."
Avatar de l’utilisateur
Guillotine
 
Messages: 2169
Inscrit le: 10 Novembre 2010, 13:24


Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar marius nightmare » 12 Février 2011, 12:10

Marius aussi appréciait ce silence, cela lui faisait du bien.
Arrivé sur la passerelle, il inspira profondément et sourit au bonheur non contenu de la miss Guillotine.
Il était habitué au froid mais voyant Guillotibe bleuir un peu, il sortir de sa besace un carré de couverture qu'il lui posa sur les épaules à la façon d'un chale.

Puis il se fixa sur l'horizon, pensif.
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39


Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar La Licorne Ailée » 12 Février 2011, 13:09

* Ivy observe le charnier, pensive. Elle n'est plus dégoutée par ce genre d'horreur, elle en a trop vu auparavant. Elle voit Marius s'éloigner avec la jeune fille, et sourit intérieurement. Curieux duo, mais ils s'apaisent l'un l'autre, ils ont de la chance.

Elle se retourne, pour constater que Karl ne les a pas suivis. Son visage n'exprime rien, mais elle ressent un pincement au niveau du cœur.

Elle voudrait retourner au Club, retrouver Karl et parler avec lui encore et encore, mais l'invitation de Léonarsius lui revient en mémoire. Elle se tourne vers lui, le regarde fixement, comme si les lunettes sombres de l'homme n'existaient pas. Elle aimerait savoir pourquoi... Ne voulant pas lui parler devant tout le monde, elle griffonne un mot sur un bout de papier et le glisse dans une des poches de l'homme. Elle ne cherche pas à masquer son geste, elle sait qu'il l'a sentie. Il le lira quand il voudra...

Une certaine mélancolie s'empare de la vampire. Elle entreprends alors de se diriger vers le Club, à pas lents, pensive. *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar Clothaire » 12 Février 2011, 13:27

Le chaos, plusieurs personnes faisant feu, d'autres se ruant au corps à corps et finalement, l'ennemi qui passa par dessus bord. Le cowboy fut le premier à avoir le réflexe de dégager la bombe. Pourtant alors qu'elle avait explosé, tout le monde pensait être hors de danger. Clothaire s'avança et pris pieds sur la coursive afin de pouvoir voir le long du dirigeable. Le vent faisait voler ses cheveux et c'était avec les yeux plissés qu'il tâchait de déterminer si l'ashashin ne s'était pas miraculeusement rattrapé à un élément du vaisseau. Rassuré il rentra dans le poste de commandement, regardant les personnes encore présentes.
Il avisa le jeune homme qui se faisait passer pour un vieux majordome et tout en gardant le revolver en main au cas où, il l'interpela.
Joli tentative bien que suicidaire. Maintenant, je serais curieux de savoir pourquoi vous vous faisiez passé pour ce que vous n'êtes pas. Après tout, une attaque au musée, la même secte ici et vous, qui n'êtes pas qui vous dîtes. Donc,...

Clothaire laissa sa phrase en suspens, attendant la réponse de l'intéressé.
Avatar de l’utilisateur
Clothaire
 
Messages: 371
Inscrit le: 06 Décembre 2010, 17:01
Localisation: Entre ici et nulle part


Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar Mat le Rat » 12 Février 2011, 13:34

A peine Mat s'était il élancé sur le hashishin avec l'instinct de survie d'un Lemming lobotomisé qu'il s'était mangé un high kick rotatif en plein sternum ce qui l'envoya brutalement valser contre un des bureaux dont le rebord vint finir l'oeuvre de l'homme des sables en le faisant perdre sa respiration pendant quelques secondes, "de la perversité naturelle des objets soi disant apprivoisés" songea-t-il avec rancœur envers ledit bureau quand il vit, comme la syphilis sur la putain, fondre un couteau sur lui "Seigneur D.ieu je remets mon âme entre tes" VIOUF il se sentit attrapé par un bras et subir une translation vectorielle de AB= quelques bons mètres tandis que le couteau finissait sa course dans le bois du bureau scélérat "bien fait pour ta pomme, raclure" songea-t-il en tentant de reprendre son souffle.

Il vit que le bras qui avait agrippé le sien, lui sauvant la vie, était celui de Léonarsius

"merci, je vous... HUIIIII, KOFF KOFF, RHAAAA" bon, il allait s'épargner le ridicule d'essayer d'articuler deux mots et s'employa à retrouver son souffle

pendant ce temps la bataille faisait rage au milieu de couteau, des balles, des bâtons...
le jeune homme n'avait pas trop la vivacité d'esprit de bien voir qui faisait quoi, mais tout cela lui plaisait beaucoup

"La bataille est aduree endementres.
Franc e paien merveilus colps i rendent.
Fierent li un, li altre se defendent.
Tant hanste i ad e fraite e sanglente,
Tant gunfanun rumpu e tant enseigne!"

scandait il intérieurement, sans aucunement se formaliser du fait qu'ils soient au bas mot 6 à s'acharner sur un pauvre hashishin certes nuisible mais relativement frêle

la chevelure d'Ivy flottait comme un étendard sanglant, le manteau de Kain comme la cape d'un preux, la canne de Léonarsius était Almace...

ses pupilles étaient dilatées comme sous l'effet du Laudanum ou de quelque opiacé

"Tu as de beaux cheveux, c'est dommage de porter une perruque." lui souffla la jeune fille au visage étoilé

hein? quoi? qui? niè? pensa-t-il avant de se rendre compte qu'il n'y avait plus trace de la bombe ni de son poseur, que Marius et sa jeune accompagnatrice disparaissaient dans les coursives et que dans le champ de ruines (fort esthétiques) qu'était devenu la salle de commandement, Léonarsius, Ivy, Kain et la Capitaine et Clothaire le fixaient avec un étonnement teinté de soupçon... il remarqua aussi que le fourbe bureau avait été fracassé en trois morceaux dans la mêlée

"haha, bien fait pour toi" lui lança-t-il, avant de se rendre compte que ça n'étaient pas les paroles les plus à propos qu'il aurait pu trouver

heureusement Clothaire eut la brillante idée de fournir un fil conducteur à ses pensées confuses:

"Joli tentative bien que suicidaire. Maintenant, je serais curieux de savoir pourquoi vous vous faisiez passé pour ce que vous n'êtes pas. Après tout, une attaque au musée, la même secte ici et vous, qui n'êtes pas qui vous dîtes. Donc,..."

"ah oui, euh... eh bien voilà", dit il en essuyant son maquillage de vieillard en frottant vigoureusement sa figure avec son mouchoir de poche...
"veuillez pardonner mon incompétence crasse, je ne sais pas trop ce qui m'a pris, je...
enfin merci beaucoup monsieur
(dit il à Leonarsius) vous m'avez sauvé la vie et je vous serait éternellement débiteur.
Donc je m'appelle Mat, et non Jervis Tech, on me surnomme "le Rat" à cause de ma capacité à me faufiler partout, et, euh, quand j'ai lu, en Louisiane, que vous recherchiez un majordome, je me suis dit que 90% du majordome était de la têtologie, enfin vous voyez, le côté meuble, discret, presque invisible, et sans la tête de l'emploi, je n'aurais pas eu la moindre chance d'être choisi... et surtout c'était amusant pour une fois d'observer sans être objet d'attention...
bon, eh bien de toute façon c'est fini maintenant, mais ça tombe bien parce que depuis Brooklyn, où je m'étais rendu dans le seul but, frivole mais peut être compréhensible pour un garçon de mon âge, de m'amuser un peu, je n'ardais que de me défaire de ces oripeaux de vieillard.
Je comprendrais que vous soyiez en colère, capitaine, mais je vous en prie, ne considérez pas cela comme une volonté fourbe de vous duper sur ma qualité, mais comme le jeu d'un garçon qui s'ennuie
(dit il à Lady Chapillon). J'espère que vous aurez la bonté de ne me point faire connaître le même sort que ce serpent des sables et que vous accepterez de me renouveler vôtre confiance en tant que majordome et intendant, si néanmoins vous jugiez que je ne sois pas trop indigne de ce poste." finit il en baissant la tête, attendant la sentence...
compte RP de Dagorwen (Mahaut)
Avatar de l’utilisateur
Mat le Rat
 
Messages: 113
Inscrit le: 27 Novembre 2010, 11:36


Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar the frozen joke » 12 Février 2011, 17:09

Fergusson était adossé à l'une des consoles, quelques appareils grésillait suite à la réception de plomb dans leurs divers partie fonctionnel. Mais rien d'irréparable à l'évidence. Son arcade c'était rouverte dans la mêlée et le poids du manque de sommeil et des différent coup reçu ces derniers temps l'avait épuisé.

Il regarda l'ancien majordome du coin de l'œil, Mat s'il avais bien entendu, entouré de plusieurs passagers et décréta que ce n'était pas ses affaires. Il fit quelque pas et se laissa tomber à coté de miss Chapillon, elle avais l'air un peu secoué.
"Bon, je pense que mon enquête est close." Il but une gorgé à sa flashe et la tendit à la jeune femme. "Par contre, la prochaine fois que vous vous faite attaquer, essayez de vous servir de mes cadeaux, enfin, avant de vous faire tuer bien sur." Il sourit de son éternel sourire en coins. "Je voulais vous proposer un ou deux entrainement afin de vous apprendre à vous défendre, mais si vous le souhaitez, on commencera demain, je sent que j'ai besoin d'un peu de repos."

Il se releva péniblement et entra dans sa cabine à quelque mettre de la capitainerie, il passa la porte, la verrouilla et s'effondra comme une souche sur le lit.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP]31.1_Où la Fée Mécanique repart au-dela de l’Atlantiqu

Messagepar Léonarius » 12 Février 2011, 19:24

Léonarsius était auprès de la fenêtre, sortie improviser de l'ashishin.
"Et bien nous aurons du mal à obtenir quelconque information de ce fou ou de sa dangereuse machine."
Lançât il pour l'assemblé.
Mat le Rat a écrit:enfin merci beaucoup monsieur (dit il à Leonarsius) vous m'avez sauvé la vie et je vous serait éternellement débiteur.


"Je vous ai sauvé dans le seul but d'obtenir des informations.
Ce que vous nous raconter me semble plus sortir d'une fable que de la réalité.
Faites bien attention à ce que vous allez rajouter, vous pourriez suivre notre ancien passager."


Tout en parlant, Léonarsius c'était avancé sur Mat.
Il finit sa tirade en désignant la fenêtre de l'un de ses bâtons, mais en gardant Mat face à face.

C'est alors qu'il sentit une main passer dans une de ses poches.
Voyant qu'il sagissait de dame Ivy, il ne s'inquiéta pas. Cela devra malheureusement attendre.

Il resta concentré sur Mat.
"Capitaine, c'est à vous de décider de la suite des évènements. Mettons nous cet homme aux fers, le temps d'éclaircir son histoire."

Léonarsius était exacerbé d'avoir subit une attaque en plein vol, pensant l'équipage à l'abri d'un tel évènement.
Alors ce jeune inconscient qui s'amuse à ce déguiser méritait bien une petite leçon, si ce qu'il racontait était juste.
Dernière édition par Léonarius le 13 Février 2011, 07:00, édité 2 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
 
Messages: 851
Inscrit le: 06 Mai 2010, 16:50
Localisation: Toulouse

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités