Page 7 sur 8

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 10 Janvier 2011, 21:44
par Fée Mécanique
Maitre Cobbelpot avait laissé parler tous les intervenants et prenait des notes. Il profita d'un instant de silence pour intervenir.
« Je ne suis pas surpris que nous soyons pas les seuls intéressé par cette affaire. Je regrette que les méthodes de nos concurrents soit moins civilisé que les nôtres. »
Il relu ses notes avant de continuer ses observations
« Le fait que le délégué Fries ait perdu la vie pendant ces évènements est en soit très fâcheux. Je souhaiterais savoir si l'un d'entre vous a eu le temps d'obtenir certaines informations avant sa disparition et si quelqu'un possède quelques renseignements sur vos agresseurs? »

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 11 Janvier 2011, 00:53
par Léonarius
Après l'intervention de Guillotine, Léonarsius murmura pour Marius, les yeux fixaient droit devant lui :
"Je l'aime bien cette petite, je suppose que vous ne voyez aucune menace en elle, autrement vous auriez réagi autrement."

"Maitre Cobbelpot"
« Le fait que le délégué Fries ait perdu la vie pendant ces évènements est en soit très fâcheux. Je souhaiterais savoir si l'un d'entre vous a eu le temps d'obtenir certaines informations avant sa disparition et si quelqu'un possède quelques renseignements sur vos agresseurs? »


Toujours dans la demi pénombre, il intervint à ces propos.

"Tout ce qu'on en sait, c'est qu'ils sont doués pour les attaques discrètes, du genre qu'on ne vois pas venir.
Donc l'idée d'une milice, ou du moins d'une surveillance assidue, serait nécessaire tant que la Fée est à terre.
De plus monsieur Cobbelpot, c'est vous qui nous avez engagé dans cette sombre aventure, vous devez donc savoir qui sont nos ennemis."

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 11 Janvier 2011, 05:55
par marius nightmare
Marius répondit à Léonarsius sur le même ton:
Un être humain donne bien malgré lui d'innombrables signaux, et aucun d'inquiétant ne m'est apparut chez elle.
Et puis je la trouve pour l'instant assez "rentre dedans" et suis curieux de nature, aussi j'aimerais voir la suite des choses ^^

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 11 Janvier 2011, 09:44
par Clothaire
Clothaire écoutait tout ce qui se disait sans intervenir. La paranoïa de certains l'amusait, même si elle risquait de devenir nécessaire.
Conte_FeeMecanique a écrit:« Le fait que le délégué Fries ait perdu la vie pendant ces évènements est en soit très fâcheux. Je souhaiterais savoir si l'un d'entre vous a eu le temps d'obtenir certaines informations avant sa disparition et si quelqu'un possède quelques renseignements sur vos agresseurs? »

En fait, je penses que je peux éclairer un peu vos lanternes. Il faudra juste en référer au Capitaine qu'elle puisse prendre ces décisions en connaissance de cause.

Il se ravance un peu sur sa chaise et s'allume un cigarillo avant de continuer

La personne qui a assassiné ce Mr Fries, s'appelle Pamela Lilian Isley. C'est une criminelle internationale, recherchée pour de nombreux vols et pour espionnage industriel. Par contre, elle n'a jamais hésitée à tuer pour arriver à ses fins. Je ne sais ce qu'elle prépare pour l'instant, mais si l'on prends en compte l'activité de Mr Fries et le fait qu'elle travaille actuellement avec une secte arabe, celle des hashishin, qui doivent être nos assaillants, je penses que nous pouvons dire que cela à un rapport avec l'Egypte. Prochaine destination de ce vaisseau.

Il prends le temps de marquer quelques secondes de silence avant de terminer

Et pour ceux qui s'interroge sur comment je peux savoir tout cela, sachez que je la poursuis depuis quelques temps maintenant et que j'espérais pouvoir l'attraper aujourd'hui au musée. Quand à l'idée de la milice, même si elle ne me paraissait importante avant, maintenant que vous avez pris part contre elle et ses alliés, elle risque de devenir nécessaire. Je vous aiderais donc, avec Ouedo, dans cette tâche. Vous verrez, nous ne manquons pas de talents.

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 11 Janvier 2011, 09:46
par Emile Clapeyron
une demoiselle avec des hashishin...ce n'est pas courant!
mais...qui travaille pour l'autre? qui a recruté qui?

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 11 Janvier 2011, 15:33
par Rashkar
Son esprit était embrumé. Il courrait la campagne, perdu parmi le son des explosions, les hurlements des blessés, les cris rageurs des canons gatling.

A celle de la poudre, se mêlait l'odeur du sang, et de la peur. Faiblement, le son des scies déchirant la chair, puis les os, se mêlant à celui de moteurs de Zeppelin, d'usine d'armement, de la plume grattant le papier, formait une étrange musique, entêtante et rythmée.

Karl avait le vertige, et se sentait nauséeux. Il ne savait ou il se trouvait, ni ou il allait. Il distinguait parfois des formes se mouvant dans les brumes, mais elles disparaissaient aussi rapidement qu'elles étaient apparues.

Il entendait aussi de temps à autres des bribes de conversation, diverses et variées. Il en comprenait certaines, mais d'autres lui semblaient prononcées dans une langue étrange. Il connaissait certaines des voix, mais d'autres lui étaient inconnus. Certaines appartenaient au passé, mais d'autres? Peut être au futur.

Les yeux de Karl frémirent brusquement, et les doigts de sa main droite remuèrent faiblement.

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 11 Janvier 2011, 15:38
par La Licorne Ailée
* Épuisée par la tentions des combats et l'attente à veiller Karl, Ivy s'était endormie, assise par terre, la tête dans ses bras, sur le lit.
Elle ne vit donc rien lorsque le corps de Karl commença de réagir. *

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 11 Janvier 2011, 18:11
par Joseph Mc Carthy
Un léger grincement accompagna l'ouverture d'une trappe, hors de vue derrière le bar. Sans se cacher ni se soucier du fait qu'il était couvert de cambouis, Joe se releva soudain et ferma l'entrée d'un coup de godasse. Pour ceux qui étaient accoudés au bar à ce moment l'effet fut comparable à un diable à ressort jaillissant de sa boîte, et quelques verres se renversèrent de surprise, mais Mc Carthy ne voyait rien; il était en tournée d'inspection des automates du club, cigare -ou plutôt morceau de cigare- au coin du bec et répandant son odeur nauséabonde, sacoche pleine à craquer d'outils et de pièces de rechange, et toujours son étrange flexible lui sortant de la nuque, il examina tour à tour chacun des serveurs, puis débraya une petite porte et s'introduit dans la salle.
Là seulement se rendit-il compte qu'il était loin d'être seul! Il porta machinalement le main à son front en un semblant de salut militaire (ce qui le gratifia d'une trace graisseuse de plus) et annona un "B'soir m'sieurs dames, v'z'occupez pas d'moi." avant de se diriger vers le piano et de lâcher lourdement son sac sur le sol.
"Alors vieille bourrique, encore en rade?"
Il ouvrit sans ménagement la trappe supérieure, qui croassa en manière de protestation, et commença à fouiller.

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 11 Janvier 2011, 19:03
par Lady Chapillon
Lady chapillon frappa a la porte de la cabine d'ivy et la trouva endormie.
Karl remuait faiblement les doigts.


Lady chapillon lui tint la main quelques instant et ne le voyant pas plus reagir, reparti au club d'un pas rapide

cet homme devait voir un medecin, et elle n'etait pas certaine que dans la précipitation cela avait été fait

Re: [RP]30.4_où l’on discute dans le club avant le départ

MessagePublié: 12 Janvier 2011, 09:11
par Korbak
Korben se fit très silencieux durant toute la conversation. Il n'était pas, à proprement parler, contre l'idée d'une milice, cependant, il ne voyait aucunement ce qu'il irait y faire. De plus, l'idée même lui rappelait trop l'armée pour que ça puisse lui convenir.

Il écoutait, notait tout intérieurement, et se contentait de s'effacer, malgré les regards pesants de Kain qui se posaient avec insistance sur lui, accusateurs et méfiants.

Pendant que personne ne s'occupait de lui, le chasseur de primes traçait des schémas en tête pour trouver comment il pourrait esquiver et combattre, d'où proviendraient les attaques potentielles, manipulant de temps en temps son mono-goggle.

On ne sait jamais comment peut partir une conversation du genre dans un bar, surtout après des émotions fortes. Il ne serait pas pris au dépourvu.