Go to footer

Aller au contenu


[RP]30.1-Un nouveau départ ?

Seconde saison.

Re: [RP]30.1-Un nouveau départ ?

Messagepar La Licorne Ailée » 02 Décembre 2010, 14:06

[ HRP : désolée si le post est long, mais on l'a écrit à deux avec Morgane/Melle d'Estelïs ;-) ]

* Ivy était sortie prestement de la réunion du Club. Elle se doutait de la décision finale depuis longtemps, et avait des choses plus importantes à faire, des préparatifs à fignoler. Elle se rendit alors rapidement à l’infirmerie, où elle espérait toujours rencontrer le médecin, pour parler de son état et des éventuelles précautions à prendre.
Arrivée sur place, toujours pas de trace du docteur. Mais un reflet doré attira son attention. La vampire reconnu alors Melle d’Estelïs, qui se réveillait doucement en tournant la tête vers elle. Elles se sourirent, et Ivy s’approcha de la jeune femme. Son visage, bien que rongé par la douleur, était ouvert, bien que moins radieux. Quant à ses jambes, elles étaient plâtrées jusqu'au dessous du bassin, et sanglées au lit au moyen de boucles de cuir.
Suivant le regard de son amie, Emily poussa un soupir.
"Artus dit que c'est la seule solution pour assurer la cicatrisation dans les conditions actuelles de "transport". [ajout explicatif du Conte :] Mon bassin s'était nécrosé suite à ma blessure à Sainte-Ephidie le mois dernier. Je n'en avais pas conscience mais Artus a dû m'opérer d'urgence dans la nuit. Il a dit que, sans l'opération, je risquais de perdre mes deux jambes... ou pire." Elle avait la voix grave et fatiguée.
"Je suis persuadée que tout ira bien, tu verras, bientôt tu pourras de nouveau courir, et tout cela ne sera qu'un mauvais cauchemar."
"J'en doute. » L'ingénieure bascula la tête sur son oreiller et regarda le plafond où la lumière se reflétait sur les arceaux métallique... "En tout cas ce n'est pas l'avis du médecin."
Ivy eut soudain un regard inquiet. "Comment cela ? Qu'a-t-il dit ? Je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas guérir !"
"Parce que, visiblement, mes os sont fracturés de partout" (un moment de silence) "Je marcherais sur des béquilles de verre à présent"
Ivy ne savait pas quoi répondre. Elle était perdue. Elle se fichait que les gens soit handicapés, mais le voile sur les yeux de l'ingénieure lui brisait le cœur. Certes, son corps, et surtout ses jambes, n'étaient pas son outil principal, mais tout de même...
Puis soudain, Ivy s'exclama : "Je peux te concocter quelque chose. Une potion. La préparation est risquée, mais ça en vaut la peine, pour réparer tes os, fermement, et tu pourras de nouveau marcher ! "
Emily lui adressa un petit sourire "Jouer à l'apprenti sorcier, encore ?"
"Tu commences à me connaitre, maintenant. Ce n'est pas à toi que je vais apprendre que je manipule des Arts Sombres depuis quelques temps déjà... Avant ta naissance d'ailleurs " répondit Ivy en lui rendant son sourire.
"Ce n'est pas ce que je voulais dire" Le sourire de la jeune femme s'effaça.
"Tu l'as déjà fais, une fois. La science s'en est chargée par la suite." d'un geste difficile, Emily tendit le doigt vers son œil irréellement vert.
Ivy baissa les yeux, coupable.
"Je ne te reproche rien. Mais je suis fatiguée. Je ne marcherais plus, ou... si peu. Tim est mort."
Les derniers mots étaient tombés comme un couperet. C'était une chose impensable. Et pourtant, c''était la réalité. Ivy vacilla, et posa une main sur son ventre, un réflexe protecteur qu'elle avait acquis rapidement depuis la grande nouvelle. Alors elle releva les yeux vers Emily.
"Ma promesse est toujours effective. Et encore plus maintenant que Tim ne sera plus à tes côtés. Je serai toujours là lorsque tu me le demanderas, toujours à ton service. Même toi ne peux me délier de ma parole, maintenant que j'ai juré."
"Que vas-tu faire à présent ?
"
"Je vais parler à Karl Staahd. Il avait déjà évoqué ses crédits de recherche. Je pense... accepter sa proposition, achever l'Evolis dans ses locaux, et ensuite... Repartir à Vienne. Loin de tout ça"
"Artus m'a dis que nous allions vers New York. Je débarquerais là-bas"
Ivy avait sourit en entendant le nom de Karl. Mais la nouvelle du départ d'Emily ne lui plaisait pas.
"Je... tu vas vraiment nous quitter ? Je veux dire, tu ne reviendras pas ? Que tu veuilles te reposer au calme, je le comprends parfaitement. Mais je n'ai aucune envie de te perdre de vue. Comment puis-je veiller sur toi ainsi ? Mais je ne savais pas que Karl t'avais proposé son aide... c'est fort généreux de sa part..."
"Les risques sont moindres s'il me permet de réelles installations. Cela me permettra notamment... de cesser de jouer avec le feu" Emily s'étira, et son expression finit en un rictus douloureux. Elle se laissa retomber sur les draps. "Quand à l'avenir de ces travaux... je laisserais Karl en aviser."
"J'ai besoin de calme oui. De paix aussi. De vide. Mais le lien restera, ne t'inquiète pas, mon amie. L'Atlantique n'est plus une barrière, depuis que les Fées existent" Elle eut un sourire vers le plafond.
Le mot "ami" résonna comme une caresse aux oreilles de la vampire. Elle sourit chaleureusement. Mais une chose l'inquiétait cependant... "Quels sont tes liens avec Karl ? Tu parles de lui de façon... assez proche..."
"Je n'ai aucun lien avec Mr Staahd. Mais Karl c'est plus court. Entre nous deux, je peux me permettre cet écart diplomatique, non ? C'est moins fatiguant"
Ivy était sceptique.
Emily croisa son regard "Quoi ?"
Ivy baissa les yeux; et posa ostensiblement ses deux mains sur son ventre, tendrement. Emily ne lui avait jamais vu ce regard.
"Je voulais que tu sois la première à l'apprendre... mais je ne sais jamais comment annoncer ces trucs-là...surtout avec tous les malheurs qui te sont arrivés...je me sens déplacée...mais tu comptes pour moi, et je voulais te demander une faveur, une très belle faveur"
Ivy releva les yeux, et Emily put y voir la flamme qui y irradiait. "Accepterais-tu d'être la marraine ?"
L'ingénieure écarquilla les yeux, fixant tour à tour le ventre et le visage de la vampire. "Avec.... lui ?" Elle fût prise d'un éclat de rire sonore qui emplit d'un coup le silence de l'infirmerie.
Ivy écarquilla les yeux, perdue devant la réaction de l'ingénieure.
Elle eût un mal fou à s'arrêter, bien que chaque spasme la fasse grincer des dents.
"Ah... aha... aïe... Excuse moi Ivy... c'est... hahaha.... nerveux.... c'est une... merveilleuse... nouvelle."
"Mon dieu que c'est douloureux" lâcha-t-elle avec un immense sourire. "Oui bien sûr... évidemment...évidemment que j'accepte"
La vampire poussa le plus long soupir de son existence. Elle avait tellement peur d'être parue ridicule, ou pire, d'avoir blessé Emily par égoïsme. Elle lui prit doucement la main, et lui fit un grand sourire.
"Merci beaucoup, mon amie. Mais du coup ça te laisse à peine plus de huit mois pour être parfaitement en forme pour la naissance ! Je te laisse aller à New York, et rester dans les bâtiments de Karl. De plus, ses médecins sont forts compétents, il s te seront d'une grande aide si besoin. Et tu pourras voir sa bibliothèque, veinarde ! Mais je t'en conjure, prends soin de toi. Et reviens-moi, pour la naissance de notre fille, s'il te plait... "
L'ingénieure reprenait difficilement son souffle, serrant les doigts pâle d'Ivy. "Ne t'inquiète pas. Je ne manquerais ça pour rien au monde... Où est-il, Mr Staahd ? A bord ?"
"Non. Il était repartit chez lui, dans ses bureaux, tout de suite après la bataille... Pour régler différentes affaires... Mais apparemment, il est également convoqué à New York, pour un certain évènement. Nous devons nous retrouver là..."
"Il faudra que je le vois... à ce moment là. Voir si sa proposition tient toujours."
"Tu es heureuse ?
"
"Si sa proposition tiens toujours ? Karl n'a qu'une parole, j'ai confiance en lui."
Ivy réfléchit un instant...
"J'ai peur, surtout. Beaucoup de choses vont se décider à New York. Entre nous deux. Et avec les autres. Pour l'instant personne ne sait, car je veux d'abord voir dans ses yeux ses intensions réelles à mon égard... Mais oui, je crois que je pourrai bien être heureuse..."
Alors crois-y très fort. J'y croirais aussi depuis la terre.
Emily ferma les yeux. "Artus n'est pas là ?"
"Non, j'étais justement venue le voir pour lui poser des questions sur ma grossesse, mais je ne l'ai pas trouvé. Promis, si je le croise, je te l'envoie au plus vite. Maintenant, tu devrais te reposer, je t'ai beaucoup fatiguée avec notre discussion, pardonne-moi. Repose-toi ma belle..."
C'est curieux tout de même... La mort... et puis la vie... *Emily sembla s'assoupir, les traits durcis par la douleur*
"Eros et Thanatos restent nos maitres incontestés..." Ivy avait murmuré ces dernières paroles, à moitié pour elle-même. Elle caressa doucement la couronne d'or que formaient les cheveux de l'ingénieure, et partit en silence de l'infirmerie. Elle avait besoin de se poser. Quelques heures à la bibliothèque la détendraient certainement... *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: [RP]30.1-Un nouveau départ ?

Messagepar Les Murmures » 02 Décembre 2010, 15:03

A l'issue de la réunion au Club, Valer demeura pensif : au fond, que savait il de leur destination et que savait il des gens qui l'accompagnaient?

Il n'avait pas le vécu de ses compatriotes, dont certains disparaitraient probablement de sa vue le moment venue. Il ne connaissait ni leurs histoires, ni leurs secrets, parfois même pas leur identité si ce n'est ce qu'ils laissent visible. Il était curieux, mais préférait attendre que chacun se livre de lui même, quitte à provoquer la situation de temps à autre.

A propos de New York et de l'Egypte, ses connaissances étaient rudimentaires. Il connaissait Chicago cependant. Mais ce n'était pas d'une utilité déterminante. Cet aspect précis de ses interrogations était facile à résoudre.

Valer se leva donc, et se dirigea vers la bibliothèque, ses affaires dans son sac en cas de nécessités de prises de notes notamment.
Ciel ! Mon modo ! Mais non, ce n'est qu'un petit homme qui écrit en vert !

Laisser la littérature aux mains des imbéciles, c'est laisser la science aux mains des militaires. (Boris Vian)
Avatar de l’utilisateur
Les Murmures
 
Messages: 3045
Inscrit le: 12 Mars 2010, 16:56


Re: [RP]30.1-Un nouveau départ ?

Messagepar marius nightmare » 02 Décembre 2010, 15:29

La réunion finie, Marius alla airer à travers la fée, faire un exercice énergétique.
En effet régulièrement il s'entrainait à marcher yeux fermer les mains dos à dos pour percevoir son environnement énergétique, les tuyaux de vapeurs qui palpitent, les câbles électriques grésillants, les humains si différents et hétéroclites,
Une fois le tour complet fait il se reposerait et méditerais à la proue [edit du Conte] en regardant se lever l'aube du 10 novembre 1879.
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39


Re: [RP]30.1-Un nouveau départ ?

Messagepar Mat le Rat » 02 Décembre 2010, 18:00

Son devoir terminé, Jervis Tech regagna sa chambre, satisfait de voir que personne ne semblait manquer de rien : les nouveaux venus trouvaient leur place et il compara un instant les passagers de la Fée à une mécanique harmonieuse où la courtoisie aurait huilé les engrenages… C’était un plaisir que de servir des personnes aussi intéressantes, et même si tout le monde ne savait pas apprécier les thés dont il veillait à l’excellente qualité, la franche rudesse de certain aventuriers était tout aussi distrayante…

Il s’allongea un bref instant sur son lit, feuilletant de ses longs doigts blancs les Hymnes à la Nuit de Novalis et songeant à quel point la perspective d’un voyage en Egypte était exaltante ! Mais ça n’était pas le moment de rêvasser, il se releva d’un bond, apercevant au passage son reflet dans la psychè qu’il avait tenu à faire installer : ses cheveux gris le désolaient, ainsi que la forme proprement vulgaire de son nez… au moins il n’avait pas eu à s’affubler d’un ventre ridicule de vieillard gourmand, ce qui eut passé les bornes de l’enlaidissement ! Il soupira en songeant aux paroles d’un jeune artiste uranien croisé dans un cabaret interlope « if I can’t be beautiful, I’d rather just die »… ceci dit, il y avait du bon à observer ainsi l’équipage et voir pour une fois les yeux des femmes se poser sur lui sans la moindre arrière pensée… mais tout de même… il faudrait bientôt que cela cesse…

Le majordome se rendit alors au Club où il était le plus sûr de trouver quelqu’un qui aurait besoin de ses services…
compte RP de Dagorwen (Mahaut)
Avatar de l’utilisateur
Mat le Rat
 
Messages: 113
Inscrit le: 27 Novembre 2010, 11:36


Re: [RP]30.1-Un nouveau départ ?

Messagepar Fée Mécanique » 03 Décembre 2010, 08:44

Alors que Lady Chapillon, épuisée par les discussions de la nuit, s'apprêtait à regagner sa cabine, elle croisa le matelot Jimmy Bourns, l'un des rares hommes encore en vie qu'elle avait hérités de son père. Ses bras musculeux étaient chargés de drapeaux britanniques, français, edelstadtiens et de l'Union américaine qu'il entendait manifestement accrocher dans le Club.
"Mais, que faites-vous, Mr Bourns ?" demanda-t-elle.
"Eh bien, cap'tain, nous sommes le 10 novembre 1879, soit la veille du 11 qui a vu l'année dernière l'armée prussienne capituler devant les Alliés suite à la chute de Grossmandal et à l'abandon de leurs amis russes et turcs pris dans leurs guerres civiles respectives. La plupart des hommes de votre père avaient combattu pendant la Guerre avant de passer à son service. Alors j'ai pensé que nous devions leur rendre hommage en célébrant l'anniversaire de la victoire... Euh... Dois-je rapporter tous ces drapeaux dans les soutes ?"
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP]30.1-Un nouveau départ ?

Messagepar Fée Mécanique » 03 Décembre 2010, 09:12

Le 10 novembre au matin les machines de la Fée Mécanique tournaient à plein régime. L’immense monstre de toile et d’acier semblait enfin reprendre vie. Les blessures des aventures passées semblaient presque avoir disparu. La foule était nombreuse au pied du zeppelin. Les ouvriers, fier de voir leur chantier reprendre don envol, avait été rejoint par les habitants des villages alentours peu habitués à assister à ce genre de spectacle. Les câbles qui reliaient l’immense oiseau au sol furent largués un à un, et la Fée Mécanique commença à s’élever doucement dans les airs. Quand le soleil levant vint frappé les verrières, les cuivres et les laitons polis, le navire se mit à briller de milles feux et certains des spectateurs ne purent s’empêcher de penser au phoenix renaissant de ses cendres. Bien des années après on parlerais encore de cet événement mémorable dans les plaines du Kentucky.
« Pilote, cap au 50° »
Le zeppelin tourna lentement sur lui-même, semblant vouloir se pavaner une dernière fois devant l’assistance.
« 50° »
« Pour salle des machines, avant, un tiers puissance. »
La fée Mécanique repartait pour de nouvelle aventure, direction New York puis les exotiques contrées de l’orient.



Image
La Fée Mécanique décollant devant des spectateurs ébahis


[HRP: je clos ici ce chapitre]
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34

Précédent

Retour vers Index du forum

Retour vers Des plaines du Far-West aux cimes de l'Orient

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité