Go to footer

Aller au contenu


[RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Les épisodes précédents.

[RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar Fée Mécanique » 15 Novembre 2010, 13:53

La Fée mécanique était arrivée depuis quelques jours déjà dans le Kentucky.

L'"Affaire" de Louisville n'avait pas encore été ébruitée hors de la Confédération -- si tant est que le massacre ait déjà été connu des autorités confédérées -- et, à moins d'une enquête très approfondie, Lady Chapillon pouvait espérer qu'on ne lui imputerait jamais la responsabilité de ce "massacre".
Il faut dire que les journaux parlaient surtout des efforts de la reine Victoria pour arbitrer la dispute survenue au début du mois d'octobre lorsque l'empereur Louis d'Edelstadt avait décidé d'envahir l'a Pologne en principe sous occupation française depuis que ce pays avait été "libéré" du joug prussien.

De son côté, Lady Chapillon était occupée à superviser les dernières réparations de son zeppelin géant, qui pourrait sans doute quitter l'Amérique du Nord quelques semaines plus tard.
Mr Phill lui avait promis de rentrer en Angleterre et d'aller plaider sa cause auprès de Victoria. Il avait d'ailleurs demandé à Leonarsius, également sujet britannique et de surcroit agent des Services secrets de Sa Majesté, son aide afin de blanchir la jeune femme et d'obtenir la condamnation à titre posthume de Ravington. Convaincre Napoléon IV, grand ami de Ravington, serait plus compliqué mais rien ne forçait Lady Chapillon et ses amis à retourner en France dans l'immédiat...
Au contraire, les aventures traversées entre la fin du mois de septembre et le début du mois d'octobre avaient donné à tous, passagers comme membres d'équipage, l'envie d'en vivre d'autres -- en espérant toutefois qu'elles s'avèrent moins dramatiques et coûteuses en vies humaines...
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar Münsingen » 15 Novembre 2010, 13:56

[HRP : comme je le disais, si vous voulez écrire ici un post chacun pour raconter où en est votre PJ au milieu du mois d'octobre, n'hésitez pas. Votre PJ n'est d'ailleurs pas obligé d'avoir suivi Lady Chapillon dans l'Etat libre du Kentucky ;)
Par contre, ceci est un épilogue, donc MERCI DE NE PAS VOUS ETENDRE : un post par personne et c'est tout.
Ne vous inquiêtez pas : le RP va repartir bientôt de plus belle et la suite est déjà en préparation -- avec une équipe de Conte plus fournie cette fois-ci ;) ]
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: [RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar Rashkar » 15 Novembre 2010, 14:13

Karl était rentré chez lui, finalement, et sans incidents.

Les affaires reprirent de plus belle en quelques jours, Karl ayant des autorisations de commande à signer. Mais la plupart de son temps fût prit par la rédactions de courriers, à l'attention des familles de ses hommes.

Même s'ils étaient des traîtres, ce n'était pas à leur proches de payer, et Karl s'assura que les familles de chacun reçoivent quelque chose. Il décrivait qu'ils étaient morts en héros, dans l'exercices de leurs fonctions, même si ce n'était pas le cas.

Doc Smith n'avait pas de famille, lui. Mais un hôpital de New York allait porter son nom, ce qui était le meilleur hommage à rendre à l'homme qui avait soignée Karl, de nombreuses années plus tôt, avant que ce dernier ne le tue.

Karl pleura ses amis, seul. Il se souviendrait d'eux comme les hommes qu'ils avaient été, et pas comme les traîtres qu'ils étaient.

L'opération s'était bien passée, et Karl profitait désormais à nouveau d'un bras gauche. Comme il le voulait depuis longtemps, Karl reprit l'entraînement au fusil. Il envoya encore un télégramme de remerciements à Monsieur Phill, lui décrivant le bonheur que cela procurait de pouvoir à nouveau se servir de ses deux bras. Il invita aussi ce dernier à un repas, dans sa demeure de New York.

Le reste du temps, il pensait à ivy, et à son enfant à venir. Il n'avait pas de nouvelles de la Fée, et ses courriers pour la vampire était resté sans réponse. Lui en voulait elle? Très probablement.

Selon ses informations, ils étaient désormais en repos dans le Kentucky. Karl faillit s'y rendre, mais n'osa pas y aller sans invitation. Il eut cependant une idée.

Quelques jours plus tard, la Fée recevait une cargaison complète de denrées et de munitions, "en remerciements" de la part de Karl Staahd. Il espérait que cela suffirait pour s'y faire inviter, et qu'il pourrait revoir Ivy.
[RP, la fée mécanique, personnage : Karl Staahd.]

N'est pas mort ce qui à jamais dort, Et au cours des siècles peut mourir même la Mort.
Avatar de l’utilisateur
Rashkar
 
Messages: 582
Inscrit le: 24 Août 2010, 12:57
Localisation: 94 Gentilly


Re: [RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar La Licorne Ailée » 15 Novembre 2010, 14:23

* Avant le départ de la Fée, Ivy avait porté Alexander dans sa cabine, et l'avait veillé quelques jours, attendant qu'il se remette doucement. Il n'avait pas dit un mot, mais elle espérait toujours qu'il lui parlerait bientôt.

Puis la Fée avait fait route pour un autre État, et Ivy avait voulu aller se reposer dans sa cabine. Là, glissée sous la porte, elle avait trouvé la lettre de Karl lui avait écrite avant son départ. Elle s'effondra en larmes. Toute la fatigue, toute la tristesse, toutes les émotions accumulées pendant ces jours de combat, tout explosa en elle, le départ de Karl étant la goutte d'eau de peine qui faisait déborder le vase de sa douleur. Il l'avait abandonnée.

Il disait l'aimer, pour de vrai, et pourtant il était parti. Elle avait besoin de lui, elle aurait voulu qu'il la serre dans ses bras lorsqu'elle pleurait, qu'il la réconforte... Mais non, il l'avait abandonnée. Elle, et leur fille à venir...

Puis il avait commencé à lui écrire. Mais la vampire avait trop mal. Se jouait-il d'elle ? Elle ne savait pas quoi répondre, partagée entre la peine, la douleur et la peur.

Et surtout, elle n'avait toujours rien dit à personne de sa grossesse, et avait demandé au Docteur Arthus de garder le secret. Ce n'était jamais le bon moment pour annoncer cela. Surtout si le père n'était plus là, où était l'intérêt ? Lorsqu'elle ne pourrait plus cacher sa grossesse, elle partirait quelques temps, prétextant une mission secrète. *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: [RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar Lady Chapillon » 15 Novembre 2010, 14:32

La vie n'était plus vraiment la même depuis tous ces morts.
Riche héritière habituée a vivre dans sa tour d'ivoire (pardon, son zeppelin), entourée de ces amis et de passagers respectueux d'elle et de ce qu'elle représente, cette aventure est la première rencontre de Lady Chapillon avec une trop dure réalité.
Elle a beaucoup maigrit durant les jours qui ont suivit le départ de la fée mécanique. On la voit souvent blanche et le regards fixe. Parfois, elle disparait des heures durant.
Elle se réveille souvent la nuit, en sueur, après avoir fait des cauchemars dont elle ne retient que l'odeur du sang et le bruit des armes et des os brisés
Elle n'arrive pas a faire son deuil...
O Captain! My Captain!

inscription sur notre mappemonde: http://www.mappemonde.net/carte/Steampunk-fr/monde.html
Retrouvez nous sur facebook : https://www.facebook.com/steampunk.fr
envie d’être rajouté au trombi? contactez moi
Avatar de l’utilisateur
Lady Chapillon
 
Messages: 10287
Inscrit le: 20 Août 2009, 10:53


Re: [RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar olympe » 15 Novembre 2010, 15:04

C'était le 12 octobre 1879 et l'automne s'installait sur la Nouvelle Orléans, où Olympe avait passé cinq longs jours à méditer sur sa vie et les bouleversements qu'y avaient produit les événements vécus depuis la destruction de la Bagatelle et son départ (définitif ?) de Nantes moins de quinze jours plus tôt.

Beaucoup de ses « filles » étaient mortes, tuées par la faute de Ravington. Tim était mort également ; Tim qui s'était bel et bien révélé un « vampire », une créature certes buveuse de sang mais assez éloignée de la description qu'en faisaient Bram Stocker et ses suiveurs. Elle avait également été témoin des horreurs créées par Ravington et son bras droit, le professeur West, dans les entrailles de Louisville au milieu des bayous louisianais. Toutes ses choses, Olympe n'y aurait jamais cru si elle ne les avait vues de ses propres yeux...

Or, si elles lui avaient révélé le monde sous un aspect bien plus horrible qu'elle ne l'imaginait, elles avaient également ouvert en elle un appétit d'aventures jusqu'alors insoupçonné. Désormais, elle ressentait un manque cruel d'action et d'adrénaline, syndrome qui lui rappelait fortement celui dont souffrait le caporal Eustache « Mumu » Murville, son amour impossible.

Elle avait d'ailleurs rendez-vous avec lui ce soir là sur le port.

De son côté, Murville venait de descendre du bateau qui l'amenait de France et, après avoir passé ses vêtements civils les plus présentables, était allé l'attendre sur la terrasse d'une guinguette.

Il s'efforçait de paraître calme mais ne put s'empêcher d'être nerveux quand il la vit approcher.

« Salut, soldat de mon coeur. Tu as fait un bon voyage ? »
« Oui, nos « amis » édelstadtiens n'en sont pas encore à attaquer nos bateaux... »
« Ca me fait plaisir de te revoir, gredin, même si tu aurais pu donner des nouvelles depuis le mois d'août. »
« Je sais. J'aurais dû. Nantes n'était pas si loin de Paris. »
« Tu as été occupé ? »
« Oui, le travail que j'étais venu chercher à Nantes n'a rien donné. Alors je suis rentré à Paris et j'y ai repris mes mauvaises aventures. Comme par exemple ne jamais regarder en arrière. »
« Mais tu m'as dit l'autre jour au téléphone avoir trouvé un nouveau travail. »
« C'est tout récent. Il y a deux semaines à peine, un vieil ami du nom d'Erick m'a contacté et m'a proposé de monter une armée privée avec lui. Il appelle ça les « Steam-Marines » ; un clin d'oeil à la Guerre de Sécession que nous avons faite tous les deux. C'est même à cette occasion qu'on s'est rencontrés début 1865, lui en gris et moi en bleu, dans les bayous de Floride. La paix est arrivée peu après et nous avons tous les deux connu pas mal d'autres guerres par la suite. Mais lui et moi, on se comprend et on peut se faire confiance à présent. Or il y a beaucoup à gagner dans le monde d'aujourd'hui pour ceux que les combats ont endurcis. »

« J'en ai connu d'autres que leurs combats passés ont détruits de l'intérieur. Ton frère Drako von Münsingen était de ceux-là. C'était un poète qu'on avait transformé en soldat malgré lui. Il est mort pour nous sauver le 3 octobre dernier. Nous avons dû l'enterrer sans toi mais il t'a laissé cet anneau et cette lettre. Il t'y explique qui était votre père, ainsi que votre vraie mère : celle qui t'a élevé toi et non lui. Je pense qu'il dit aussi qu'il regrette de ne t'avoir jamais connu et qu'il te lègue sa fortune. Il était le dernier héritier d'une grande famille. Cet argent vous aidera sans doute à monter vos Steam-Marines. »

« Eh bien je regrette de ne pouvoir le remercier de vive voix. Mais au fait, comment l'as-tu connu ? Et qu'est-ce qui a bien pu t'amener en Louisiane, si loin de Nantes et de ta Bagatelle ? Et pourquoi Tim n'est-il pas avec toi ? »
« C'est une longue histoire, tout ça. Il me faudra beaucoup de temps pour te la raconter. En fait, nous aurons toute la traversée retour pour ça. »
« Quoi, tu veux déjà que je reprenne le bateau ? »
« Pas avant demain ou après-demain. D'ici là, toi et moi avons beaucoup de choses à faire ensemble. Mais parler, ça attendra. »
« Tu sais que tu m'as manqué, étrange petite femme ? »
« A qui le dis-tu, horrible soudard. Mais à présent, nous sommes enfin réunis. »
« Et est-ce que... »
« Oh, tais-toi un peu ! Et embrasse-moi ou je te raconte des histoires de vampires, de loups-garous et de morts-vivants qui t'empêcheront de dormir ! »

Murville éclata de rire et souleva de terre la jeune femme à qui une bourrasque coquine arracha sa voilette, dévoilant ses boucles rousses.
Un steamer se mit à corner au loin sur le Mississipi. Et dans le ciel luisaient les feux de divers zeppelins qui glissaient dans la nuit...
Avatar de l’utilisateur
olympe
 
Messages: 82
Inscrit le: 26 Mars 2010, 10:08
Localisation: Paris


Re: [RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar marius nightmare » 15 Novembre 2010, 19:07

Marius N s'était réveillé pendant le voyage encore très faible.
Ne voulant pas lutter tout de suite ni s'activer à quoi que ce soit, il se rendit à la proue et se mit à méditer jour et nuit, refaire ses forces, parcourir les mondes par la pensée comme le lui avait enseigné le vieux chaman.
Après tout, si la fée avait levé l'ancre sans le débarquer, cela était ptet un signe du destin, Il verrait bien ou les vents le porteraient :)
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39


Re: [RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar the frozen joke » 16 Novembre 2010, 00:04

Kain descendit de sa voiture et contempla l’immeuble, celui si ce trouvais à quelque mètres des Champs Élysée, et il se revoyais plus jeune quittant la ville à bord d'une calèche. son costume de ville le mettais mal à l'aise, mais il avais garder un revolvers à l'épaule.

Cela fesais 3 semaines qu'il avais quitter la Louisiane à bord de son petit zeppelin (surtout comparé à la Fée mécanique) et qu'il avais accompagné Karl à New York, et 1 semaine qu'il avais quitter les Amériques pour la France. En quelque pot de vin il avais pu retrouver la trace du quatrième homme, et avais profiter de son passage en Europe pour repasser chez sa mère.

La gouvernante l’accueillit sobrement, et des qu'elle eut fermer la porte lui sauta au coup en lui disant qu'il lui avais manqué, cette femme l'avais mis au monde, et l'avais élevé quasiment à part égale avec sa mère, elle était de la famille. Il resterais peut être un peu plus longtemps pensa t'il.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar Pr Octave Herminoire » 16 Novembre 2010, 00:42

Depuis qu'il était revenu de l'assaut sur le camp de Ravington et qu'il avait supprimé le Professeur West, Octave Herminoire n'avait pas été très bavard, lui qui d'ordinaire était assez joyeux.

Ses pensées et sa principale préoccupation étaient pour Esther, son assistante, mais aussi , un peu plus que cela...

Il avait assisté aux funérailles , aidé au nettoyage de la Fée mécanique, et à l'enlèvement des corps, mais avait surtout passé le plus clair de son temps au chevet d'Esther, à la veiller dans son sommeil , nuit et jour.

Elle avait repris des forces, petit à petit, et, de ce fait, le Professeur en reprenait aussi ...

Après avoir apporter l'aide technique qu'il pouvait pour les réparations, le professeur était allé trouver Lady Chapillon pour lui dire au revoir, l'assurant de son soutien dès qu'elle en aurait besoin.

Esther, quant à elle, avait été trouver le cynique Monsieur Fergusson, et en lui tendant la main pour lui rendre une petite balle en argent, un porte chance qu'il avait déposé dans sa main pour son rétablissement , lui avait dit : " La gamine vous remercie de gentille attention Fergusson...mais ne prenez pas trop l'habitude de vous apitoyer comme ça, ou on ne vous reconnaitra plus !! ' elle avait terminé par un sourire et un clin d'oeil complice puis avait rejoint le Professeur Herminoire.

Puis , après avoir passé une dernière soirée au club de la Fée mécanique, prenant le temps de discuter un peu avec chacun pour leur faire ses adieux, il était parti au bras d'Esther , un matin , et avait repris le bateau long courrier à destination de Nantes pour rejoindre ensuite sa demeure et sa chère Bretagne, et reprendre ses travaux en cours...

Cette aventure à bord de la Fée mécanique lui avait apporté à la fois joie et tristesse, fierté et dégout mais au bout du compte elle lui avait apporté une certaine satisfaction de l'effort collectif, de la solidarité , voire de la fraternité qui parvient, malgré tout, à briser les murs de la cruauté.

Bien sur , il avait vécu des aventures auparavant, de terribles situations, mais il les avait vécu seul ou presque, l'histoire de la Fée Mécanique, de la libération de Lady Chapillon et de la victoire sur le mal incarné en Ravington l'avait marqué à tout jamais, et il penserait longtemps à ces disparus, ces héros...
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: [RP] 21 Epilogue de la Fée mécanique

Messagepar Léonarius » 16 Novembre 2010, 01:41

Aprés avoir assuré son soutien à Lady Chapillon, Léonarsius rentra pour l'Europe, avec tout les papiers glanés au cours des derniers jours.
Grâce à cela, il avait la preuve de la culpabilité de Ravington dans de nombreuses et obscures affaires.

Il se rendit chez son ancien employeur, et ami, qui était un dirigeant des services de sa majesté.
L'ayant convaincu du fondement de ses accusations envers Ravingon; accusation qui lui avait valut de devenir mercenaire quelques années plus tôt; Lord Persups créa une cellule que dirigerait Léonarsius, et qui avait pour but la création d'un dossier en vu d'un extraordinaire procès à l'encontre du "diabolique Ravington"; tel fut ses mots.
Il se mit à la tache, aidé de plusieurs gratte papiers, ce qui le changeât de son rythme de vie.
Espérant avoir fini lors de la venue de Lady Chapillon et de phil, dont il prenait des nouvelles souvent.

Le premier ministre en personne lui proposa de reprendre du service, quelque soit le résultat du procès.
Léonarsius ne donnât pas de réponse, se retrouver à nouveau sous les ordres d'hommes et de femmes en qui il n'avait plus confiance ne l'enchanté guère.
Il réserva sa réponse pour plus tard.
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
 
Messages: 851
Inscrit le: 06 Mai 2010, 16:50
Localisation: Toulouse

Suivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité