Go to footer

Aller au contenu


[RP] 20.1 Louisville

Les épisodes précédents.

Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar Fée Mécanique » 06 Novembre 2010, 12:46

"Very well, déclara Mr Phill. Alors nous conservons votre idea de faire une diversion ou de "tout faire péter", as you say, pour le moment où nous devrons quitter le place. Mais pour l'instant, I propose d'aller explorer la zone industrielle : ça serait logical que les laboratories secrets de Ravington s'y trouvent. Pour le reste, j'agree à la proposition de professeur : laissons les machines cachées parmi ces arbres et continuons by foot : ça sera plus discret."
"De mon côté, voici ce que je propose, dit Esther. Nous sommes neuf, ce qui nous permet de constituer trois trinômes :
- le premier sera constitué de personnes discrètes et habituées à l'infiltration (disons, Mr Leonarsius -- qui est après tout un agent secret britannique si je me souviens bien de ses aveux d'il y a trois jours -- N. et moi-même). Nous irons devant et servirons d'éclaireurs ;
- au milieu, nous garderons les "scientifiques", ceux qui seront en mesure de comprendre ce que, j'espère, nous allons trouver là-bas. J'entends par là Lady Chapillon, le professeur et Mr Phill ;
- enfin, le troisième trinôme constituera le groupe de soutien, prêt à assurer nos arrières si "tout doit péter" comme il a été dit : il y faudra des gens puissamment armés comme Fergusson, Mycroft et... Hum..."

"Pardonnez-moi, répondit Olympe, mais je doute d'avoir les compétences requises. Il vaudrait mieux que je reste au milieu avec mon parrain, vous ne croyez pas ?"
Esther la jaugea du regard et lui demanda :
"Avez-vous quelques connaissances médicales, Olympe ?"
"Disons qu'il m'arrivait de soigner les "filles" après le passage de clients indélicats."
"Bien, alors nous vous considérerons comme notre médecin et vous resterez dans le groupe des "scientifiques". Tout le monde est d'accord avec mon plan ?"
"Listen, child, dit Mr Phill. Nous n'avons pas le temps de passer chaque étape du plan au suffrage universel. Vous avez notre confidence, alors let's go !"
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar the frozen joke » 06 Novembre 2010, 12:57

"Bien, allons y, dés que nous serons en vue de cet entrepôt, Mr Mycroft et moi même vous laisserons continuer pendant que nous couvrirons vos arrières."
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar Léonarius » 06 Novembre 2010, 21:27

"Mieux vaut nous mettre en fomation directement, je doute que le chemin jusqu aux batiments soit sans risque, à ce propos je vous suggere de faire attention où vous mettez les pieds.
Ma chère Ester vous avez bien raison je vous serez utile à l'avant."
Léonarsius descendit de sa machine et la regarda avec regret. Ce n'est pas ce jour qu'il pourra la tester.
Il attacha sa canne dans le dos, le pommau au dessus de l'épaule, tel un sabre pret à etre dégainé.
Puis sortit ses deux poignards et les examinas. Chaque arme est unique et pour bien la manier, il faut la connaitre. Tel était sa façon de penser. Alors il les soupesa et les fit tourné dans ses mains. Ils semblaient bien fiables.
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
 
Messages: 851
Inscrit le: 06 Mai 2010, 16:50
Localisation: Toulouse


Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar the frozen joke » 06 Novembre 2010, 22:04

Léonarsius a écrit:"Mieux vaut nous mettre en fomation directement, je doute que le chemin jusqu aux batiments soit sans risque, à ce propos je vous suggere de faire attention où vous mettez les pieds.

"Raison de plus pour rester groupé tant que l'on est à découvert, une fois dans les batiments, l'infiltration ne vaut rien si les autres nous pilonnent".
Kain n'en était pas à son premier assaut, si jamais l'un des groupes était repérer, isolé des autres il n'aurais aucune chance, ce serais comme distraire un taureau chargeant dans un couloir. mais en restant groupé un ou deux homme pourrais distraire l'ennemis pendant le fuite des autres.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar Fée Mécanique » 07 Novembre 2010, 20:42

Ils avaient repris leur progression sur la route en direction de la zone industrielle.
L'odeur des marais était toujours présente mais moins prenante que lorsqu'il leur avait fallu patauger jusqu'à l'île. La terre semblait d'ailleurs très humide mais arable, ce qui expliquait qu'on ait eu jadis l'idée d'installer une plantation ici en dépit de son caractère très isolé. Cependant, aucun champ n'était visible : il n'y avait que le double écran des arbres qui s'élevait de part et d'autre de la route.

Quand elle déboucha enfin sur une zone déboisée, Esther fit signe au groupe de s'arrêter et se hasarda de l'autre côté du tournant qui leur masquait la vue.

"Venez voir, souffla-t-elle dès qu'elle fut revenue. Le spectacle vaut vraiment le coup d'oeil !"
Et de fait, la partie de l'île qui s'étendait devant eux ne ressemblait à rien qu'ils aient pu voir jusque là : à quelques dizaines de mètres de là s'étendait une palissade de bois surontée de fils barbelés ; et derrière en dépassaient de spectaculaires toits de verre et de métal comparables à ceux que Balthard venait de construire sur les Halles de Paris. Diverses cheminées, canalisations et autres tubes de verre et de métal les reliaient les unes aux autres à la manière d'un gigantesque laboratoire d'alchimiste fou. En outre, des lumières colorées semblaient danser à l'intérieur, baignant l'ensemble de divers tons arc-en-ciel sans cesse changeants.
"My God !" s'exclama Mr Phill, subjugué.
"La porte est ouverte mais il semble y avoir un garde dans sa guérite. Il ne nous a pas vus... enfin, j'espère. Voulez-vous que je m'en occupe ?"
"Je ne suis pas pour la brutality mais ce serait trop a shame de devoir renoncer si close du but, soupira Phill. Tout ça à cause d'une stupid sentry."
Esther hocha la tête et s'élança aussi rapide et furtive qu'une panthère fondant sur sa proie.
"Ressentez-vous toujours les présences, my friend ?" demanda alors le vieil homme à N., sans doute pour éviter de penser à ce qui était sur le point de se produire dans la guérite de la sentinelle.
De fait, l'apprenti-shaman les percevait encore, toujours aussi fortes et nombreuses mais ni plus ni moins que depuis qu'ils avaient posé leur premier pied sur l'île de Louisville.

Esther revint.

"So ?"
"C'était encore un de ces satanés morts-vivants. Il avait une gatling mais il m'a repéré trop tard et j'ai pu lui trancher la tête grâce au lance-disque du professeur Herminoire. Cependant, si toute la garde du professeur West est composée de joyeux drilles de cet accabit, toutes nos armes à feu risquent de s'avérer inutiles. Privilégiez les armes blanches et, s'il le faut, tout ce qui explose et carbonise !"
"What next ? demanda Mr Phil. Nous y entrons tous ?"
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar Pr Octave Herminoire » 08 Novembre 2010, 00:26

Gardons les groupes de progression, mais restons tous ensemble, on ne sait pas si nous devrons battre en retraite ou fuir vers une autre direction... qu'en pensez-vous ?
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar the frozen joke » 08 Novembre 2010, 00:32

"Je pense que l'on devrais laisser un guetteur à l’extérieur pendant que les autres fouillent les lieux, cela évitera les mauvaises surprises."

il avais dit ça en échangeant sa mitrailleuse contre son fusil long.
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar marius nightmare » 08 Novembre 2010, 00:34

Et si l'un de nous allait voir sur ce toit? Etant en verre, il pourrait nous dire ce qui s'y trame.
marius nightmare
 
Messages: 4372
Inscrit le: 08 Septembre 2010, 23:39


Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar the frozen joke » 08 Novembre 2010, 00:37

marius nightmare a écrit:Et si l'un de nous allait voir sur ce toit? Etant en verre, il pourrait nous dire ce qui s'y trame.


"oui bien sur, et passer au travers, ou simplement être vu par toute personne à l'intérieur et donner l'alerte. vous lisez trop de roman Marius."
Your death wont event make a dot on the list of the people who's waiting for me in hell. So mouv away, or this wil be the last thing on heart that you refuse to do.
Kain Fergusson
https://www.facebook.com/pages/The-Frozen-Joke/200411246644322
Avatar de l’utilisateur
the frozen joke
 
Messages: 4406
Inscrit le: 05 Septembre 2010, 22:26
Localisation: entre les vapeur d'alcool et les brumes de ma folie


Re: [RP] 20.1 Louisville

Messagepar Fée Mécanique » 08 Novembre 2010, 11:13

"Je suis du même avis que le professeur, dit Esther. Si nous nous séparons, il n'est pas sûr que nous parvenions à nous retrouver étant donné la taille de ces installations. Mais ce qui me préoccupe dans l'immédiat, c'est le mort-vivant que je viens de décapiter : non seulement nous devons cacher le corps, mais encore son absence risque d'éveiller des soupçons."
"Oh, Gosh ! Mr Mycroft ou Mr N., auriez-vous dans vos gears respectis de quoi le disolver ?" demanda Mr Phill l'air innocent.

Quand ce fut fait, le groupe pénétra dans la zone industrielle, plus prudent que jamais.

Ils longèrent de grands bâtiments faits de tôle et de verre, illuminés de couleurs étranges et mouvantes et reliés les uns aux autres par des conduits, canaux, passerelles, cheminées, etc. On entendait divers bruits de machines émettant martellements, ébullitions, détonations, vrombissements et autres ronronnements.
Il ne semblait y avoir personne mais N. ressentait toujours de nombreuses présences tout autour d'eux et -- maintenant il s'en rendait compte -- sous leurs pieds.

C'est alors qu'une voix s'éleva. Elle semblait sortir de nulle part jusqu'à ce que les neuf compagnons réalisent que certains angles des bâtiments dissimulaient des hauts-parleurs comparables à ceux des coursives de la Fée mécanique :

"Bonjour, étrangers. Je suis le professeur West et vous n'êtes pas les bienvenus. J'ignore qui vous êtes venus chercher ici mais s'il s'agit de Mr Ravington, sachez qu'il est absent. Quant à Mr Nalwood, il est reparti d'ici le 18 septembre au matin, de sa propre initiative. Du reste, il est sans doute en train de tomber sous les balles des forces que j'ai envoyées converger vers sa position actuelle. Quant à vous, vous aurez plus de chance que lui : vous ne nous quitterez que lorsque vos corps seront devenus trop dégradés pour nous être utiles."
"Oh, shit !" s'exclama Mr Phill au mépris de toutes convenances.

Mais, déjà, des ventaux s'ouvraient à la base de plusieurs bâtiments et des nuées de morts-vivants dans un état de décomposition bien plus avancé que les quatre neutralisés dans le bayou en sortait, bien déterminés à capturer les intrus.
"La retraite est coupée, hurla Esther en épaulant sa mini-gatling ! Il faut se frayer un chemin à travers les bâtiments."
Et, joignant l'acte à la parole, elle ouvrit le feu non pas sur les morts-vivants mais sur un entrepôt de verre dont la façade éclata.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité