Go to footer

Aller au contenu


[RP] 17.1 - L'heure de la revanche

Les épisodes précédents.

Re: [RP] 17.1 - L'heure de la revanche

Messagepar Fée Mécanique » 12 Octobre 2010, 21:22

La journée du 4 octobre 1879 se déroula sans autre incident notoire à bord de la Fée mécanique.
Il faut dire qu'après le chaos des trois journées précédentes, les corps et les esprits avaient grand besoin de repos...

*****************************************************************************************************

Au contraire, bien loin de là, Napoléon IV fulminait dans son cabinet de travail du Louvre.
Il avait déroulé sur sa table une grande carte de l'Europe où de petites figurines de plomb indiquaient les troupes des pays sortis vainqueurs de la Grande Guerre de 1874-1878. Peintes en rouge, celles de la Grande-Bretagne étaient massées en Irlande en proie aux révoltes fenians, ainsi qu'au Proche-Orient arraché depuis peu à l'Empire turc. En bleu, celles de la France étaient dissiminées en Prusse et en Pologne. Enfin, en noir, les troupes edelstadtiennes occupaient la Bohème, la Slovaquie et l'Autriche (mais pas la Hongrie, où une république neutre avait été proclamée dès la capitulation autrichienne de 1875). Or, quelques unes de ces figurines noires étaient également positionnées dans le sud de la Pologne. C'est à elles que l'empereur français lançait des regards furibonds.

« Général, grinça-t-il dès que Boulanger eut fait son entrée sans chercher à dissimuler l'agacement que lui procurait cette convocation impromptue. Les Edelstadtiens viennent d'entrer en Mazovie au mépris du partage de 1878. Pouvez-vous m'expliquer pourquoi ? »
« A mon grand regret, non, Votre Majesté. Vous savez aussi bien que moi que Louis de Bavière, l'empereur edelstadtien, est fou. Alors si vous voulez qu'on vous explique ses actes, faites appel à un aliéniste. Moi, je ne suis qu'un militaire. »
« Très drôle, général. Mais c'est à nous que la Pologne a été échue lors du traité de paix, pas à l'Edelstadt. Pourtant, Louis de Bavière vient d'y faire entrer ses troupes ce matin. Dois-je en déduire que mon armée est tombée si bas dans l'estime de nos anciens alliés qu'elle ne leur fait même plus peur ? »
« Effectivement, Votre Majesté. Louis contestait dès l'origine notre occupation de la Pologne qui le prive d'un débouché sur la Baltique. Vu sa rapidité de réaction, il devait préparer depuis longtemps cette invasion, en rêvant de l'occasion que vous venez de lui fournir. Et entre les révoltes qui ont commencé à éclater dans nos colonies et votre guerre stupide déclarée à la Steam-Inquisition hier, nos anciens alliés savent que nous n'avons plus assez de forces pour faire respecter les clauses du traité de 1878. »
« Ma guerre stupide ?! Mais pour qui vous prenez-vous, Boulanger, pour vous adresser à moi en ces termes ? »
« Pour votre chef d'Etat-Major, Majesté. Mais vous avez raison : j'ai tort. Aussi je vous remets ma démission. De toutes façons, vous n'avez jamais été capable de suivre aucun de mes conseils depuis que la guerre que je vous ai fait gagner est terminée. Si vous en voulez une autre, adressez-vous à un autre général ! »
« Eh bien, soit ! Du balais ! Mais votre démission ne me dira pas comment me sortir de cette situation. Dois-je ordonner à nos troupes d'occupation de chasser les Edelstadtiens de Pologne ? »
« Seulement si vous voulez une guerre ouverte avec l'Edelstadt. Dans ce cas, il est probable que nous nous entre-détruirons rapidement et que la Grande-Bretagne restera la dernière grande puissance d'Europe en lice. Non, si vous voulez sortir de ce guêpier, il faut mettre un terme aux hostilités avec l'Inquisition puis demander à Victoria d'intercéder pour obtenir avec Louis de Bavière une négociation dont la conclusion sera un partage de la Pologne. »
« Quoi, partager la Pologne ? Et demander l'arbitrage de la Vieille Bique ? Pas question ! »
« Vous semblez oublier que cette « Vieille Bique » vous a recuilli quand les Français ont chassé votre père du trône en 1870 ; et que c'est elle qui vous a fait gagner les élections présidentielles deux ans plus tard. De toutes façons, plus vous hésiterez et plus Louis d'Edelstadt se montrera gourmand lors des négociations. Cédez-lui tout de suite un passage vers la Baltique et vous vous en sortirez la tête haute. Et, pour commencer, mettez fin à votre chasse aux Inquisiteurs : un grand nombre de leurs chefs a déjà été tué ou capturé ; autorisez les autres à quitter le pays pacifiquement et assignez à vos soldats des objectifs moins futiles. De toutes façons, c'est Ravington qui a voulu cette guerre contre la Steam-Inquisition, pas vous. »
« Je devais bien cela à Ravington. Sans son argent, je n'aurais pas réussi mon coup d'Etat de 1873 et je serai seulement président de la République aujourd'hui, toujours à la merci d'une élection. »
« C'est vous l'empereur. Mais si vous continuez à vous entêter, vous allez provoquer une nouvelle guerre et peut-être même une révolution. Ne faites pas la même erreur que votre père quand il a décidé d'attaquer la Prusse en 1870 ! Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée. »

Boulanger sortit sans même attendre qu'on lui donne congé et, de plus en plus furieuxl, Napoléon IV décrocha son téléphone :
« Opératrice, faites immédiatement appeler Mr Ravington sur toutes ses lignes, aussi bien en France qu'en Angleterre et en Louisiane. J'exige qu'il soit à l'autre bout du téléphone dans dix minutes ! »
Il raccrocha et, d'un revers de main rageur, envoya voler au loin la carte et les soldats de plomb.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP] 17.1 - L'heure de la revanche

Messagepar Münsingen » 12 Octobre 2010, 21:36

[OK, je ferme ce chapitre sur cet intermède politique et en ouvre un nouveau qui se nomme "Sur les traces de Nalwood". Car c'est bien sur la piste abandonnée par le fameux "chasseur de monstres" que se dirigent à présent Lady Chapillon et ses amis ;) ]
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: [RP] 17.1 - L'heure de la revanche

Messagepar Mlle d'Estelïs » 12 Octobre 2010, 21:45

[HRP/Edit : Emily, j'ai déplacé ton post à la page précédente, juste à la suite du dernier de Leonarius ;) ]
Avatar de l’utilisateur
Mlle d'Estelïs
 
Messages: 275
Inscrit le: 03 Mars 2010, 10:18

Précédent

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités