Go to footer

Aller au contenu


[RP] 14.2 - retour à la Fée mécanique

Les épisodes précédents.

[RP] 14.2 - retour à la Fée mécanique

Messagepar Münsingen » 20 Juillet 2010, 18:35

En ce matin du 3 octobre 1879, Artus, Drako, Emily, Esther, Flora et Herminoire se trouvaient à bord des voitures que la Steam-Inquisition avaient dépéchées pour les sortir de Sainte-Ephidie en flammes. Olympe et ses deux employées, Tim et Chacha, les accompagnaient bien malgré eux. Quant à Mycroft et Eolis, il les avait rejoints à bord, laissant leurs équipiers partir avec Ivy qui semblait très mal en point.
Peut-être la médecine de pointe de l'Inquisition parviendrait-elle à sauver la jeune vampire ? Drako préférait ne pas y penser. L'état d'Emily semblait déjà assez critique et, au fond de lui, son vieux côté soldat s'insurgeait de voir que c'étaient les femmes du groupe, et non un professionnel de la guerre comme lui, qui avaient été blessées au cours des combats.

Sa méditation glissa sur la destination qui avait été évoquée : la Fée mécanique !
Ainsi, Ravington n'avait que faire du zeppelin. Il l'avait bien dit à Lord Chapillon sur le rouleau. Or son choix de ne pas s'embarrasser du bâtiment maintenant qu'il avait Lady Chapillon en son pouvoir semblait prouver qu'il était sincère.

De son côté, Mycroft semblait aussi plongé dans une méditation tout aussi profonde... quand il poussa brusquement un cri de stupeur et ouvrit la portière en marche !
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP : retour à la Fée mécanique

Messagepar Hycarius » 21 Juillet 2010, 00:37

Hycarius était perdu dans ses pensées une fois de plus, et n'avais pas prêté attention à la sortie fracassante de Mycroft, lorsqu'un léger grésillement se fit entendre par intermittence à plusieurs endroits de la voiture dans laquelle il se trouvait, qui freina et s'arrêta immédiatement.

Le lieutenant des troupes de choc ne tarda pas à ouvrir la voiture.
"Chevalier, nous avons un problème", fit il avec un air grave en indiquant le petit voyant lumineux rouge qui clignotait sur son communicateur , comme sur ceux du Chevalier et des autres soldats.

Le Signal. Toutes les missions et opérations en cours étaient annulées, les locaux évacués, condamnés et piégés. Repli vers les bases arrières et réunion immédiate de tout les Inquisiteurs dans "Le Coeur". Ce Signal signifiait que les gouvernements étaient devenus jaloux de la puissance de l' Inquisition et avaient décidé de s'en passer, comme les Templiers voilà longtemps.

"Retour à la clandestinité! pensa Hycarius avec un sourire, il s' y attendait un jour ou l'autre et de toutes façons ils avaient déjà vécu tellement longtemps dans cet état de fait que pour lui ça n'était guère important, tout au plus un peu d'action supplémentaire, et des précautions à prendre. Il savait que peu de choses seraient perdues dans l'aventure, l' Inquisition se méfiait de ce genre de réaction depuis son "officialisation" et avait déjà prévu son retour à l' Ombre.

Bien lieutenant, vous savez ce qu'il nous reste à faire, répondit il avec gravité à son subordonné. J'espère que quelqu'un parmi vous sait conduire, fit il aux passagers en riant alors que les troupes de chocs évacuaient les véhicules, nous nous voyons obligé de vous quitter, il semblerait que vos gouvernements aient décidé de se payer nos têtes !
Sur ces mots, il sauta de la voiture, regarda ses hommes finir de quitter les lieux, et se retourna en disant
"Il y a toujours sur la Fée un communicateur caché dans le faux plafond de la commode de mon ancienne cabine, en cas d'extrême urgence, n'hésitez pas à vous en servir et je verrais ce que nous pouvons faire pour vous, Bon Vent!

Quand à Mycroft... Bah! il se débrouillerait bien seul connaissant l'animal, il préfèrerait de toutes façons travailler seul.

Et il s'évanouit dans la nuit à la suite des troupes de choc, la Scène n'avait pas durée plus de 3 minutes.

________________________________________________________________________________________________


En pleine campagne nantaise, Hycarius rassembla ses hommes pour un briefing, après que le responsable des communications ait eu plus d'informations.

- Messieurs, dit il à la vingtaine de soldats autour de lui, la Place Royale a été détruite, nos compagnons là bas se sont sacrifiés pour rester jusqu' au dernier moment et nous transmettre toutes leurs informations. A l'heure qu'il est toutes nos bases sont évacuées et nos ennemis ne tomberons que dans une suite de pièges sans intérêts et des retranchements d'honneur tenus par les Garde d' Elite, les banques du renseignements sont parties par les voies habituelles.
Il marqua une courte pause, avant de sourire et reprendre :
Il Semblerait que la France, [EDITla Prusse]l'Edelstadt et les Anglais aient décidé de nous faire faux bond, Vous savez quels sont les ordres dans ces moments là, nous avons tous été formés pour de pareil situations. Nous allons sur la côte en empruntant les chemins de repli, et de là nous partirons pour le Coeur, et continuer à faire ce que nous faisons de mieux.
Et n'oubliez pas : ami ou ennemi, personne ne doit se mettre en travers de notre chemin, ces gouvernement ont oublié que sans la pression de leur opinion, rien ne nous retient dans nos missions alors en avant, MACTE ANIMO !


Le cri fut reprit par les hommes. La Devise du Chevalier Eolis s'appliquait bien dans ce genre de moment, et tous partirent dans la nuit, silencieux comme des félins en chasse.
Avatar de l’utilisateur
Hycarius
 
Messages: 6955
Inscrit le: 19 Décembre 2009, 19:03
Localisation: Ici et là...


Re: RP : retour à la Fée mécanique

Messagepar Mlle d'Estelïs » 21 Juillet 2010, 13:30

La voiture venait de repartir quand Emily ouvrit les yeux. Elle avait mal partout mais soulever son diaphragme lui demandait un véritable effort.

-On bouge ? Demanda l'ingénieure dans un murmure étouffé.
Que s'était-il passé au juste ? Elle ne cessait d'aller et venir dans des fragments d'éveil. Celui là semblait un peu moins flou que les autres. Chaque embardée de la route venait faire du xylophone dans ses vertèbres. La voiture semblait pleine de monde, à la chaleur moite qui y régnait.
En fait quelqu'un lui tenait le poignet.

-Poul normal mais toujours lent.

Ah. Le docteur. Pourquoi voulait-il prendre son poul ? Flash, grondement, néant. Le plafond. Une ambulance ?
Flash encore. Liquide rouge. Vert.
-Et l'Evolis ?!
Avatar de l’utilisateur
Mlle d'Estelïs
 
Messages: 275
Inscrit le: 03 Mars 2010, 10:18


Re: RP : retour à la Fée mécanique

Messagepar Fée Mécanique » 21 Juillet 2010, 17:30

Dans la voiture, Mycroft laissait son esprit vagabonder. La petite séance de massacre et destruction qu’il avait réalisé au couvent l’avait apaisé pour un temps, mais sa vengeance n’était pas complète. Il imaginait déjà la suite des événements. Le retour d’Hycarius le gênait, il ne pourrait feindre d’ignorer les ordres de la steam inquisition. La solution se trouvait certainement dans la libération de Lady Chapillon. Une fois libre celle-ci voudrais certainement en découdre encore avec Ravington et lui l’accompagnerais en juge de moralité bien pensante.
Ses yeux suivaient la route dans le vague, regardant par le mince espace entre les rideaux et la fenêtre. Quelque rares passant se pressaient de traversé devant leur rapide véhicules. Soudain il le vit, là, immobile. Le temps paru s’arrêter. Un frisson lui parcouru l’échine et il se rappela.

***Flash-back, 15 ans plus tôt****

« Merci pour ces précieux conseils maître Kaelis »

« Je ne suis plus ton maître à présent Mycroft de Melk et tu n’es plus aspirant. Sa première mission, seul, est toujours un grand moment pour un inquisiteur. Celle-ci parait simple mais elles ne le sont jamais vraiment. Quand tu seras arrivé à destination, tu te caches et tu rapportes des infos. Intervention que si c’est réellement nécessaire. Les dénonciations calomnieuses sont légions et je pense que ce village ne fait exception à la règle. Bon courage et bonne route. »

Trois jours plus tard il arrivait à destination. Il avait fini la route à pied depuis la gare pour ne pas éveiller les soupçons. Le petit hameau était dominé au nord par de petites collines et entouré de toute les autre coté par la forêt. Il s’installa sur un petit promontoire rocheux, de là il pouvait observé sans être vu. Le village était des plus modeste une douzaine de maison, une petite place sur laquelle se trouvait l’église du village et plus loin des hangars au bord des champs.
Sa mission d’observation dura presque une semaine. Les villageois ne semblaient pas être les démons que leur avait décrit. Sans doute Kaelis avait encore raison, un commerçant ambulant mal reçu s’était il empressé de les dénoncer à la steam inquisition. Leur vie était réglée tous les jours de façon identique. Le matin à l’aube ils partaient aux champs, les vieux gardaient les enfants, et certains tissaient des paniers ou bien réparaient des outils. Ainsi cela durait jusqu soir, après quoi chacun rentrait chez soi pendant une heure, puis à la lueur de lanternes ils se rendaient à l’église. La messe finit, ils allaient se coucher jusqu’au lendemain matin.
Mycroft avait décidé d’attendre encore une nuit à passer puis de rentrer faire son rapport. Il manquait de vivres pour la route et attendit donc la nuit tombée que les villageois soient tous dans l’église pour aller faire ses provisions dans les maisons vide de leur propriétaire. Il avançait prudemment, au loin il entendait les chants des croyants. Cette ferveur religieuse n’était pas à son goût, souvent symbole d’obscurantisme technologique, mais la steam inquisition la tolérait. Pour rallier les maisons les plus proches il contournât l’église par l’arrière, et c’est là qu’il les entendit
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : retour à la Fée mécanique

Messagepar Fée Mécanique » 21 Juillet 2010, 17:32

[suite du précédent]
« Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn »
« Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn »
« Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn »


Des adeptes des grands anciens.
Cette religion n'étais pas dans la liste des croyances autorisées par la Steam-Inquisition. Les adeptes repoussaient toutes formes de technologie et allaient jusqu'à éliminer leurs représentants.Il regagna rapidement son campement et s’équipa du nécessaire. C’était sa première fois et il ne voulait pas se rater. Il redescendit au village en courant et commença par verrouiller les lourdes portes en bois de l’église à l’aide d’une chaîne. Il fit ensuite deux fois le tour du bâtiment, truffant les moindres interstices à l’aide des nouveaux explosifs fournit par les ingénieurs armuriers. Il regagnait tout juste son observatoire lorsque le phosphore s’embrasa. Armé de sa longue vue il contemplait les spectacle avec une certaine excitation. Le point d’orgue fut atteint quand les vitraux volèrent en éclats sous l’effet la chaleur. Il put observer les corps des créatures se tordre de douleurs dans les flammes. Leurs cris emplissaient la nuit. Il ne savait plus où regarder tant la scène lui semblait splendide et c’est là qu’il le vit.

Au milieu des bancs renversés, se tenait debout un petit garçon d’à peine une dizaine d’années. Un visage d’ange comme ceux des livres, les yeux bleus et le visage encadré par des cheveux blond tombant sur ses épaules. Il restât un moment sans bouger malgré ses vêtements en feu, puis il leva les yeux en direction de Mycroft et lui sourit. Pour la première et seule fois de sa vie, l’inquisiteur ressentit une véritable frayeur l’envahir et il commença à marcher doucement, Pendant des secondes qui semblèrent une éternité jusqu’à être au bord du précipice. Il ne put s’arrêter que lorsque la lourde charpente de l’église s’effondra sur ses occupants. Il s’ecroula terrassé par la fatigue.

Il regarda le brasier brûler toute la nuit et le jour d’après. Ce n’est qu’au levé du troisième jour qu’il réussi à s’approcher des décombres. Il les fouilla sans répit pendant tout le jour sans trouver de réponses à ses questions.
Il rentra à la base, fit son rapport. Sa première mission était un succès. Bien d’autres suivirent, les massacres succèdent aux violences et quelques temps plus tard il pouvait de nouveau dormir normalement, allant jusqu’à complètement oublier ces événements.

***Retour dans la voiture***

Il était là sur le trottoir, le gamin aux cheveux blonds. Il ne semblait pas avoir vieilli. Son esprit lui jouait certainement des tours comme à l’époque mais comment en être sûr.
Après un instant d'hésitation, il saisit la poignée, ouvrit la porte et se jeta du véhicule. Il allait beaucoup trop vite quand il heurta le trottoir. Malgré ses protections, la douleur fut intense. Il était sonné, mais il ne pouvait se permettre de rester au sol. Il se redressa, les voitures filaient déjà au loin, il avait du surprendre tout le monde à bord. Il boitait et son bras lui faisait lui mal, mais il se mit à poursuivre le gamin qui disparaissait déjà au coin d’une rue. Hurlant après le mome, boitant, les vêtement déchiré et plein de boue, il avait l’air d’un dément. Peu importait, il voulait savoir.
Il s’enfonça dans la nuit à la poursuite de l’enfant
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : retour à la Fée mécanique

Messagepar Fée Mécanique » 21 Juillet 2010, 17:36

Mycroft courait à la poursuite du mystérieux enfant qui ne semblait pas veillir... lorsqu'un grésillement étrange et désagréable se fit entendre, provenant de sa montre à gousset : le signal qu'il connaissait bien, celui de l'alarme ultime, celui qui annonçait que l'Inquisition elle-même était attaquée !
Devait-il poursuivre cette quête personnelle qui le raménerait peut-être à son passé ? Devait-il chercher à rallier un point de repli de l'Institution ?
Pour la première fois de sa vie, la réponse n'était pas évidente dans sa tête et il se trouvait confronté à un dilemme...
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : retour à la Fée mécanique

Messagepar Mycroft » 21 Juillet 2010, 17:52

Il y a une heure encore il n’aurait pas hésité une seconde. Il aurait défendu au prix de sa vie la seule chose qui avait un sens pour lui : la Steam-inquisition. A cet instant son geste lui sauva certainement la vie. Sans penser aux conséquences, il prit la montre et sans ralentir, l’arracha de sa chaîne et la jeta au loin.
Il courait à en perdre haleine, essayant de rattraper le garçon. A chaque fois qu’il gagnait un peu de terrain, celui-ci le reprenait aussitôt. Il traversait des quartiers complets, il ne reconnaissait pas du tout l’endroit où il était rendu. En fait toutes ces ruelles lui paraissaient familières semblables à celles qu’il avait connu à Saint-Pétersbourg, Londres ou Alexandrie. L’enfant ne semblait pas se fatiguer, alors que lui n’arrivait pas à reprendre son souffle. Ils étaient sur les docks, la sueur lui coulait dans les yeux et les douleurs de la chute le faisaient souffrir. Au détour d’une allé, il se retrouva dans un cul de sac. Ils' arrêta pour réfléchir et respirer un peu, la seul issue possible était la porte d’un hangar qui semblait abandonné. Il la poussa prudemment et rentra. Le toit percé laissait pénétré les rayons de la lune. De gigantesques machines immobiles et rouillées semblaient garder l’endroit comme des sentinelles abandonnées là depuis des siècles. Une voix résonna, elle semblait venir de plus haut.

« Bonjour Mycroft, tu t’amuse bien ? »

« J’aime pas les jeux »

« Tu as tord, aimes tu les devinettes ? »

Pendant que le môme parlait, il continuait à avancer prudemment, essayant de trouver l’origine de la voix. Il monta doucement les marches d’un escalier pour accéder à une sorte de balcon.

« J’aime pas les jeux »

« Essaye quand même. Qui suis-je ? »

« Je sais qui tu es. Je veux juste savoir pourquoi ?»

Il était arrivé au palier. Le garçon se tenait au bord de la rambarde et lui tournait le dos. Il sortit son couteau. En deux enjambés, il l’attrapa, une main immobilisant l’épaule et la tête, l’autre avec la lame cherchant le cœur de l’enfant. Il disparu. Incapable d’arrêter son geste, le Bowie alla se planter profondément dans son propre ventre.

« Tu triches Mycroft »

L’inquisiteur était à genou et du sang s’écoulait abondamment de la plaie

« Tu triches et tu n’es pas assez rapide. »

Des larmes coulaient sur ses joues, il avait mal.
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9126
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: RP : retour à la Fée mécanique

Messagepar Münsingen » 21 Juillet 2010, 18:08

Drako était encore sous le choc du départ précipité de Mycroft, qui avait sauté en marche au risque de se rompre les os.
"Et l'Evolis ?!"
demanda alors Emily avec un sursaut effrayé.
"Doucement, mon amour, tu es encore très faible" lui chuchota Tim à l'oreille.
"Mais enfin, s'exclama Drako, allez-vous enfin nous expliquer ce qu'est cet Evolis ? J'ai cru comprendre qu'il n'avait pas vraiment de lien avec le projet Prométhée responsable de la destruction de Vienne en 1875, contrairement à ce qu'on m'a fait croire autrefois. Mais de quoi s'agit-il réellement ?"

C'est alors qu'un léger grésillement se fit entendre par intermittence à plusieurs endroits de la voiture dans laquelle il se trouvait, qui freina et s'arrêta immédiatement, permettant à un inquisiteur d'ouvrir la porte et de dire à Eolis :
"Chevalier, nous avons un problème"
Bien lieutenant, vous savez ce qu'il nous reste à faire. J'espère que quelqu'un parmi vous sait conduire. Nous nous voyons obligé de vous quitter,il semblerait que vos gouvernements aient décidé de se payer nos têtes !
Sur ces mots, il sauta de la voiture, regarda ses hommes finir de quitter les lieux, et se retourna en ajoutant :
"Il y a toujours sur la Fée un communicateur caché dans le faux plafond de la commode de mon ancienne cabine, en cas d'extrême urgence, n'hésitez pas à vous en servir et je verrais ce que nous pouvons faire pour vous, Bon Vent!
"Ca par exemple, s'exclama Drako, mais les Inquisiteurs sont tous devenus fous ou quoi ?"

Et puis il se tut car il vit un blindé du 1er régiment de dragon apparaître pour barrer à la route à la voiture.
"Barrez-vous, bande de pekins, lui hurla le chef de char. Tout le secteur est bouclé : on botte le cul de ces traîtres d'inquisiteurs. Ca va chauffer alors garez vos os !"
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP : retour à la Fée mécanique

Messagepar Fée Mécanique » 22 Juillet 2010, 12:37

"Messieurs, la Place Royale a été détruite, nos compagnons là bas se sont sacrifiés pour rester jusqu' au dernier moment et nous transmettre toutes leurs informations. A l'heure qu'il est toutes nos bases sont évacuées et nos ennemis ne tomberont que dans une suite de pièges sans intérêts et des retranchements d'honneur tenus par les Garde d' Elite, les banques du renseignements sont parties par les voies habituelles.
Il Semblerait que la France, [EDITla Prusse] l'Edelstadt et les Anglais aient décidé de nous faire faux bond, Vous savez quels sont les ordres dans ces moments là, nous avons tous été formés pour de pareil situations. Nous allons sur la côte en empruntant les chemins de repli, et de là nous partirons pour le Coeur, et continuer à faire ce que nous faisons de mieux. Et n'oubliez pas : ami ou ennemi, personne ne doit se mettre en travers de notre chemin, ces gouvernement ont oublié que sans la pression de leur opinion, rien ne nous retient dans nos missions alors en avant, MACTE ANIMO !


Après avoir repris la devise de leur chef, les vingt paramilitaires avaient rassemblé leurs affaires et s'étaient mis en marche dans la campagne nantaise.
C'est alors que le responsable des communications rattrappa Eolis et lui glissa un télégramme à la main. Il était en araméen, langue utilisée lorsque l'Inquisition n'avait pas le temps de coder ses messages, mais le chevalier-inquisiteur lisait cette langue dans le texte :

"Autorité au chevalier Eolis, message prioritaire. STOP. Difficultés actuelles dues à sous-estimation de H.R. STOP. Ennemi doit être éliminé d'urgence. Former commando avec deux meilleurs hommes. Rejoindre survivants Fée mécanique pour infiltration et guidage jusqu'à cible. Prudence extrême car danger jamais aussi important pour Institution. Carte blanche pour agir mais échec non envisageable. STOP. Reste du groupe rejoindre Point-Phalène pour autre opération. STOP."
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : retour à la Fée mécanique

Messagepar Hycarius » 22 Juillet 2010, 14:16

Hycarius resta un moment songeur puis appela le lieutenant.

"Tenez, fit il en lui tendant le télégramme, dites moi ce que vous en pensez. L'officier prit un moment pour lire le message, le rendit à Hycarius avec un air grave.
- Probablement la même chose que vous Monsieur.
- Et qu'est ce que je pense?
- Qu'au moins un de nos centres de communications est tombé. Nous ne savons pas si le Haut Commandement est encore de ce monde, ni quels sont nos pertes et nos effectifs. De plus, les ordres en cas de signal de ce genre sont clairs et prioritaires sur tous : toutes les missions sans exception sont annulées.

- Vous avez raison Lieutenant, c'est bien ce que je pense. Si Ravington était aussi bien renseigné sur nous, il savait aussi pour l' Araméen, et nous ne sommes pas les seuls à l'utiliser. Nous lui règlerons son compte plus tard si l' Inquisition le veut, en attendant les ordres ne changent pas puisqu'ils sont absolument prioritaires sur tous tant que l' Assemblée des Inquisiteurs n' a pas été réunie, on continue vers le Coeur. Radio!

Le soldat en charge des communications s'approcha de l' Inquisiteur. "Monsieur?"
- Détruisez vos radios, l' ennemi a pris au moins un de nos centres de communication, inutile de se charger plus que nécessaire avec du matériel risquant de transmettre de faux messages.
- Bien Monsieur.


L'instant d'après, les restes de la Radio complètement détruite jonchaient le sol, et les ombres noires repartirent dans la nuit...
Avatar de l’utilisateur
Hycarius
 
Messages: 6955
Inscrit le: 19 Décembre 2009, 19:03
Localisation: Ici et là...

Suivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité