Go to footer

Aller au contenu


[RP] 13.3 - Un sous-marin en piteux état

Les épisodes précédents.

Re: Un sous-marin en piteux état.

Messagepar Fée Mécanique » 09 Août 2010, 17:42

"Eh, M'sieur, gémit le pilote que l'explosion avait manifestement tiré de son évanouissement. Si on reste ici, on va se faire pincer par les autorités. Et puis je suis en train de me vider : si je ne suis pas soigné vite, je vais finir par crever ici. Est-ce que vous pourriez m'aider à gagner la route ? Là-bas, on aura peut-être la chance de tomber sur quelqu'un qui pourra nous aider ?"
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: Un sous-marin en piteux état.

Messagepar Joseph Mc Carthy » 10 Août 2010, 13:25

Joseph entendait le gamin comme dans un rêve. Il sentait qu'il était en train de sombrer... et qu'il ne le fallait pas!
Il se redressa d'un seul coup, comme mû par un ressort, avant de grimacer.
"Dis p'tit, t'aurais pas un cigare? un peu de tabac? n'importe quoi en fait..."
Il se mit debout péniblement et attrapa le gamin comme il put, ce qui eut pour effet de faire hurler ce dernier puis de le précipiter à nouveau dans les vappes: sans faire attention, le mécano avait tiré sur ce qui était autrefois sa main droite, désormais un moignon sanguinolent. Avec un "merde" grommelé pour les oiseaux, Joseph se mit en devoir d'enlever du gosse tout ce qui pouvait l'apparenter à la Steam Inquisition avant de le soigner; s'ils devaient se mettre à découvert, ce n'était pas pour se faire aussitôt tirer comme des lapins.
Après un aller-retour rapide là où il avait laissé ses propres affaires, il fourra la longue veste en cuir, le chapeau et les quelques babioles trop facilement reconnaissables dans son sac, puis confectionna un bandage pour la main du gars. Les mois qu'il avait passé à l'hôpital militaire lui auraient au moins servi à ça... Il plaqua le bras droit du petit contre sa poitrine avec une nouvelle bande de tissu afin de maintenir tout ça en place le mieux possible, enfila à nouveau le harnais de l'exosquelette à présent replié et dans la main duquel il avait coincé la poignée de son sac et tenta de soulever son compagnon d'infortune; une douleur lui déchira la hanche et il grinça des dents pour ne pas hurler à son tour. Le cri contenu lui mit la gorge en feu.
"Bon, on va faire autrement. DEBOUT SOLDAT!"
Il gifla ledit soldat, un seul coup puissant en travers de la joue droite.
Celui-ci geignit de protestation mais s'éveilla, et parvint finalement à se mettre debout.
Ils partirent donc, clopin-clopant en direction de la route, se soutenant l'un l'autre à travers la fumée qui s'élevait toujours de l'appareil.
Si ça grince c'est que ça tourne, et c'est déjà pas mal!
Avatar secondaire d'Utelo, car quand on aime on ne compte guère.
Avatar de l’utilisateur
Joseph Mc Carthy
 
Messages: 260
Inscrit le: 05 Mai 2010, 21:49


Re: Un sous-marin en piteux état.

Messagepar Fée Mécanique » 10 Août 2010, 17:40

Célestin Pornichet, honnête producteur de pommes de terres de la campagne nantaise, se rendait comme chaque dimanche matin au marché de Saint-Aignan-de-Grand-Lieu en empruntant la route qui reliait Paris et Nantes.
Depuis la fin de la guerre, où il avait servi dans un régiment du Train, il économisait sou après sou pour pouvoir un jour s'acheter une automobile. Mais en attendant, il lui falait atteler sa vieille jument à sa vieille carriole et supporter la lenteur du voyage avec philosophie. Pour tromper l'ennui, il proposait souvent à son ami Ernest Pitard, maître d'école retraité, de l'emmener avec lui à Saint-Aignan. En chemin, les deux hommes devisaient de la pluie et du beau temps ou de politique (un sujet qui les amenait à se disputer des heures durant car Pornichet était bonapartiste comme beaucoup d'anciens combattants tandis que Pitard restait convaincu qu'on aurait pu éviter la Grande Guerre si la Troisième République n'avait pas été balayée dès 1873) tout en buvant deux à trois litres de vin destinés à renforcer leurs arguments au fur et à mesure de la discussion.

Ce dimanche là, ils avaient eu la surprise de croiser un barrage de gendarmes qui avaient fouillé leurs caisses de légumes pour s'assurer qu'"aucun inquisiteur ne se cachait dedans", puis de voir passer des avions dans le ciel.
Pornichet en déduisait que les Anglais étaient en train de débarquer et qu'on allait bientôt proclamer la mobilisation générale, tandis que Pitard voyait dans tout cela la preuve manifeste que l'empereur souffrait de sénilité précoce.

C'est alors qu'ils aperçurent de la fumée dans la forêt, non loin de la lisière où passait la route.
Par acquis de conscience, Pornichet saisit le fusil de chasse chargé au gros sel qu'il cachait sous son siège -- ce qui permit à Pitard de se lancer dans une grande diatribe sur les méfaits de la violence, qui n'était selon lui que le "refuge de l'incompétence". Il en était d'ailleurs à démontrer l'incompétence de l'empereur en la matière lorsqu'une vision stupéfia les deux amis : deux individus se tenant bras dessus-bras dessous, couverts de suie, de sang et de poussière et dont l'un portait un étrange attirail métallique dans le dos, débouchèrent brusquement d'entre les arbres avec l'air à peu près aussi ahuri qu'eux.

"Des Anglais !" s'écria Pornichet terrifié.
"Saperlipopette, s'exclama Pitard, des parachutistes de l'armée impériale qui viennent m'arrêter !"
D'un même geste, les deux hommes mirent les mains en l'air.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: Un sous-marin en piteux état.

Messagepar Joseph Mc Carthy » 11 Août 2010, 13:40

Exténué, Joseph leva son bras libre en signe d'apaisement:
"Pardi, encore cette histoire d'Anglais! j'ai l'air d'un Anglais moi? gutts!"
Il s'approcha encore de la carriole et reprit son souffle.
"Pas de méprise messieurs, nous sommes d'honnêtes... euh... aviateurs amateurs, et nous venons juste de nous écraser dans la clairière un peu plus loin. Si vous vouliez bien avoir... la gentillesse de nous déposer en ville... mon ami a eu la main arrachée (il leur met le moignon emmailloté sous le nez) et moi-même... je suis pas très en forme. Il nous faut un médecin!"
Sans vraiment leur laisser le temps de réfléchir il hisse son compagnon à l'arrière et y dépose ses affaires, avant de venir s'asseoir à côté d'eux sur le banc de conduite.
"On y va?"
Si ça grince c'est que ça tourne, et c'est déjà pas mal!
Avatar secondaire d'Utelo, car quand on aime on ne compte guère.
Avatar de l’utilisateur
Joseph Mc Carthy
 
Messages: 260
Inscrit le: 05 Mai 2010, 21:49


Re: Un sous-marin en piteux état.

Messagepar Fée Mécanique » 11 Août 2010, 16:37

Pornichet et Pitard avaient l'air aussi rassurés que s'ils avaient été rejoints sur le banc par un tigre du Bengale affamé.
"Euh, c'est à dire..." commença le premier.
"Justement, on ne faisait que passer là par hasard..." continua le second.
Mais, constatant qu'il était trop tard pour fuir ou reculer, Pornichet fouetta sa vieille jument et la carriole s'ébranla lentement.

"On va au marché de Saint-Aignan-de-Grandlieu" annonça Pitard, espérant en son for intérieur que la Parole, plus forte que l'Epée, permettrait de leur donner un peu de répis avant que ces deux créatures du diable (car il croyait au diable, tout farouchement anticlérical et républicain qu'il était) ne les coupent en petits morceaux.
"Y a un médecin et au moins deux vétérinaires, là-bas. On y sera dans une heure. Si vous voulez boire un coup en attendant, il y a des bouteilles de blanc à l'arrière sur les caisses de patates. Servez-vous, c'est de bon coeur."
Le blessé vacilla sur son siège et McCarthy dut le retenir pour l'empêcher de tomber de la carriole.
"Ah, ben apparemment, votre ami a déjà pris un peu d'avance !"
Cette constatation rassurait les deux compères, bien convaincus que quelqu'un qui buvait plus que de raison ne pouvait pas être fondamentalement mauvais.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP] 13.3 - Un sous-marin en piteux état

Messagepar Joseph Mc Carthy » 12 Août 2010, 11:21

Joseph esquissa un sourire entendu, tout en se penchant en arrière pour saisir une bouteille qu'il déboucha.
"C'est bien gentil de votre part, messieurs. A la vôtre!"
Il prit une gorgée du liquide âpre mais n'avala pas tout de suite; il fallait y aller doucement vu son état de fatigue avancée... d'autant plus qu'il ne savait pas ce qui pouvait les attendre sur la route.
"Une heure... je suppose qu'on ne peux pas aller plus vite, votre bête n'a pas l'air de la première jeunesse... Enfin je vais en profiter pour souffler un peu. Z'auriez pas un peu de tabac des fois?"
Il meublait autant qu'il pouvait, débitant des inepties pour ne plus penser à la douleur, tout sauf l'hôpital à nouveau...
Les deux compères n'étaient toujours pas rassurés mais dans un sens, c'était mieux ainsi, il n'y aurait pas d'entourloupe.
Et de temps en temps il s'enfilait une gorgée ridicule, tout en vidant discrètement la bouteille par-dessus bord.
Si ça grince c'est que ça tourne, et c'est déjà pas mal!
Avatar secondaire d'Utelo, car quand on aime on ne compte guère.
Avatar de l’utilisateur
Joseph Mc Carthy
 
Messages: 260
Inscrit le: 05 Mai 2010, 21:49


Re: [RP] 13.3 - Un sous-marin en piteux état

Messagepar Fée Mécanique » 12 Août 2010, 11:40

Constatant que leurs deux passagers "savaient boire", Pornichet et Pitard se détendirent progressivement. Le vieil instituteur leur offrit même un paquet de cigarettes de maïs.
Puis ils engagèrent la conversation avec McCarthy, à qui ils racontèrent deux ou trois blagues grivoises, quelques potins sur les moeurs des habitants du voisinage (rien de très intéressant, cependant, si ce n'est que le propriétaire du château de Saint-Aignan était un lord anglais immigré en France) et quelques considérations assez neutres sur la situation politique européenne. De son côté, encore conscient mais tétanisé par la douleur, le pilote semblait préférer se faire oublier, ce qui n'était au fond pas plus mal...


La route parut longue mais la température était plutôt clémente.
Le soleil était complétement levé lorsque la carriole croisa enfin la pancarte qui indiquait l'entrée dans Saint-Aignan.


"Mon cousin Amédée est vétérinaire et il habite cette maison, dit soudain Pornichet en désignant un bâtiment situé à l'entrée de la bourgade. Il doit avoir désaoulé à cette heure, si vous voulez qu'il jette un coup d'oeil à vos bobos..."
Il s'agissait d'une maison cossue accolée à une grosse grange.
McCarthy put constater qu'au moins deux véhicules, et peut-être également un moto-sidecar, avaient stationné peu de temps auparavant sur l'herbe devant cette grange.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: [RP] 13.3 - Un sous-marin en piteux état

Messagepar Joseph Mc Carthy » 12 Août 2010, 17:02

"Ma foi, on peut déjà commencer par ça oui."
En quelques instants Joseph descendit de la carriole -qui n'avançait pas bien vite, ce qui facilitait les choses- et avec lui bagages et comparse.
"Eh bien messieurs, Célestin, Ernest, je ne sais comment vous remercier heum... Redonnez-moi votre adresse, si vous le voulez bien je vous ferai envoyer quelque chose quand toute cette affaire (il fit un geste vague du bras) sera enfin finie. En attendant, je vous souhaite bon vent! Et prenez garde à ne pas vous faire piquer par les gendarmes pour votre "petite affaire."
Après les dernières civilités il s'éloigna avec un sourire, sincère cette fois-ci, à l'attention des deux bonshommes qui les avaient accueillis lui et le gamin sans trop poser de questions finalement. Au gré des confidences il avait appris que Germain ("celui du bourg, pas l'autre") planquait des cochons dans une réserve en pleine forêt, que le petit Chablis n'était bon qu'après avoir reposé pendant au moins un an mais pas plus de trois, et que les deux hommes distillaient une Chartreuse de contrebande ("la vraie, pas la jaunasse qu'on essaie de nous vendre depuis 1838!") fort honorable, dont Pornichet avait hérité la recette par son grand-oncle maternel, "abbé comme moi chuis prêtre".
Il rigolait encore tout seul lorsqu'ils parvinrent devant la porte de la maison et qu'il frappa du poing sur le battant.
"Ohé, quelqu'un?"
Si ça grince c'est que ça tourne, et c'est déjà pas mal!
Avatar secondaire d'Utelo, car quand on aime on ne compte guère.
Avatar de l’utilisateur
Joseph Mc Carthy
 
Messages: 260
Inscrit le: 05 Mai 2010, 21:49


Re: [RP] 13.3 - Un sous-marin en piteux état

Messagepar Fée Mécanique » 13 Août 2010, 07:11

[Edit : je clos ici ce chapitre puisque McCarthy a rejoint les autres sur la time line générale. Je crée de ce pas un nouveau chapitre, 14.3, appelé "Une grange bien étrange"]
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34

Précédent

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités