Go to footer

Aller au contenu


[RP] 13.2 - Retour à Sainte-Ephidie

Les épisodes précédents.

[RP] 13.2 - Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Fée Mécanique » 30 Juin 2010, 17:50

Vêtue en tout et pour tout de caleçons longs et d'un corset, Flora venait de pénétrer dans le couvent où elle avait passé ses longues années de calvaire... Les autres l'avaient tous abandonnée pour se rendre à la Bagatelle, obéissant aux instructions de Lady Chapillon à présent tombée aux mains de l'ennemi. Mais elle était déterminée à poursuivre seule. La rage l'habitait et le sabre donné par Münsingen qu'elle avait l'impression de sentir palpiter à son côté la rassurait : elle se sentait à présent plus forte qu'elle ne l'avait jamais été. Elle était enfin prête au combat.
La porte du cellier restée ouverte lui avait donné la possibilité de s'introduire à l'intérieur. Peut-être que ses anciens compagnons de voyage auraient l'idée d'utiliser le même passage pour la rejoindre plus tard ?
Mais Flora ne pensait pas à l'avenir. Une seule chose comptait pour elle à présent : sa vengeance !
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Mademoiselle Flora » 30 Juin 2010, 18:30

Mademoiselle Flora s'avança dans la pénombre, les mains tendues en avant pour palper les murs, la tête penchée pour ne pas heurter le plafond. Elle n'avait jamais été dans cette partie de l'orphelinat, mais visualisait parfaitement où elle était située: juste en dessous des cuisines, lesquelles sont en dessous des chambres des petites.
Dans le cellier étaient entassés divers stocks de nourriture, à la lumière lointaine de la rue qui filtrait à travers la porte, elle put lire certaines inscriptions décolorées, puis une caisse étrange estampillée:
Nouvelle-Orléans
FRAGILE

Curieuse, elle sortit son sabre et s'en servit comme levier pour ouvrir cette caisse. Lorsque le couvercle céda, une dizaine de bouteilles remplies d'un liquide rouge sang apparurent. Elle s'en saisit d'une, lu l'étiquette avec attention, puis la relut, ses yeux s'écarquillant de surprise. Son regard s'assombrit, alors qu'elle lisait, puis la jeune fille étouffa un cri de rage. La bouteille se brisa entre ses mains, répandant son contenu sur le sol. Elle se leva brusquement, cognant son crâne contre le plafond.
Ow!
Qui est là? fit une voix venant du plafond. Je... J'ai entendu un bruit!
Flora se tut, écoutant attentivement, et essayant de ne pas se faire repérer. Une autre personne parla, une voix rauque, qu'elle reconnut tout de suite comme étant celle de la mère supérieure Thérèse-Simon.
Soeur Katell, voyons! Il doit y avoir un combat de dockers enivrés dehors, rien dont il faille se soucier...
Ma mère, le bruit que j'ai entendu venait du cellier... Et s'il y avait un voleur?
Très improbable, soeur Katell, les soeurs Maryse et Mathilde montent la garde dehors, il se serait fait repérer. Maintenant, allez vous coucher, ma soeur.
Je... Bien, ma Mère. Gloire à Jésus.
Gloire à Jésus, ma soeur.

Puis les voix disparurent. Pensant le danger écarté, Flora continua son exploration à l'aveuglette jusqu'à trouver une poignée dans un panneau de bois. Doucement, pour ne pas faire de bruit, elle tira dessus. La pièce sur laquelle elle donnait était tout aussi sombre, et de faibles sanglots et cris lui parvenaient du plafond. Au dessus d'elle, devina-elle, les chambres des grandes. Elle se souvenait encore de l'emplacement exact de la sienne, dernier étage, la première en entrant dans le couloir.
Dernière édition par Mademoiselle Flora le 01 Juillet 2010, 08:24, édité 1 fois au total.
Moi je suis là pour l'open bar.
Avatar de l’utilisateur
Mademoiselle Flora
 
Messages: 1447
Inscrit le: 19 Septembre 2009, 07:40
Localisation: Bretagne


Re: RP : Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Léonarius » 01 Juillet 2010, 02:57

Flânant sur les quais de la Loire, sa mission accomplie, Léonarsius attendait avec impatience l'ouverture de la maison dont on lui avais venté tant de mérites : La Bagatelle.
C'est alors qu'il vit un groupe d'individus armés qui montaient discrètement de la berge jusqu'au belvédère.
Il resta alors caché dans la pénombre où il s'était installé, fidèle à ses habitudes.
C'est alors qu'un autre mouvement attira sons attention : une demoiselle à peine âgé d'une [Edit : douzaine] quinzaine de printemps, qui avait pour seuls vêtements un corset, et un caleçon long. Ce qui le frappa le plus ne fut pas son accoutrement mais plus son équipement. Elle portée un sabre.
"Qu'elle drôle d'affaire ce trame t-il ici?" Pensa t-il.
Lorsqu'il vu cette jeune et intrigante demoiselle, rentré seule dans ce qui semblai être un orphelinat, son "code du gentlemen" le poussa à la suivre, car elle ne pouvais qu'aller à l'avant d'ennuis. Bien trop gros pour elle et son sabre.

Il la suivie par la porte de ce qui semble être un cellier, et l'épia, bien en retrait, alors qu'elle lisait l'étiquette d'une curieuse bouteille. Il retira ses lunettes, ce qui lui permis de distinguer la jeune fille, comme en plein jour.
Lorsqu'elle lâchât cette dernière, et que des voix ce mirent à descendre du plafond, il s'enfonça encore plus dans son long manteau.
Écoutant et tentant d'analyser à qu'elle type de personne elles appartenaient.
Deux femmes, dont une rauque et directrice.
"Surement la mère supérieur!"
Lorsque la mystérieuse visiteuse se remis en route, il la suivis. Avantagé par ce qu'il appel son handicap, car découlant d'une expérience sur les explosifs loupée; sa vision parfaite dans le noir.
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
 
Messages: 851
Inscrit le: 06 Mai 2010, 16:50
Localisation: Toulouse


Re: RP : Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Mademoiselle Flora » 01 Juillet 2010, 08:43

La jeune fille continuait d'avancer dans la pièce suivante, les mains tendues en avant, quand son pied nu heurta une dalle de pierre surélevée et elle tomba, se roulant en boule par réflexe pour faire le moins de bruit possible. Elle jura sous sa respiration d'une manière très peu distinguée, puis palpa les pierres en face d'elle. Un escalier. Quelque chose la dérangeait, tout de même. Elle n'avait jamais vu de porte ni de trappe dans cette partie-là de l'orphelinat, où elle passait pourtant le plus clair de son temps.
Bon sang, si seulement j'avais des allumettes sur moi... On n'y voit rien, ici...
Un froissement de vêtements interrompit le cours de ses pensées. Quelqu'un était tout près, dans la pièce à côté, en train d'avancer vers elle.
Sûrement la soeur Maryse ou Mathilde... Si elles ont de la lumière avec elles, je suis perdue.
Sans aucun bruit, elle alla se placer derrière la porte, guettant le passage de l'intrus. Après avoir écouté plus attentivement, elle détermina qu'il n'y avait qu'une seule personne, ce qui la soulagea. Si elle la tuait, personne n'irait donner l'alerte. Elle sentit un pas se poser près d'elle, et dégaina brusquement son sabre, qu'elle brandit à l'endroit où elle supposait être la gorge de l'inconnu. Flora se rendit compte que la silhouette était plutôt masculine, et sûrement pas religieuse.
Qui... Qui êtes-vous? chuchota-elle, angoissée. Dites-moi qui vous êtes ou je vous coupe la gorge!
Moi je suis là pour l'open bar.
Avatar de l’utilisateur
Mademoiselle Flora
 
Messages: 1447
Inscrit le: 19 Septembre 2009, 07:40
Localisation: Bretagne


Re: RP : Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Fée Mécanique » 01 Juillet 2010, 11:05

Qui... Qui êtes-vous? chuchota Flora, angoissée. Dites-moi qui vous êtes ou je vous coupe la gorge!
Avec une facilité de professionnel qui s'attendait à une telle attaque, l'inconnu avait anticipé le coup. Il l'avait arrêté au dernier moment à quelques centimètres de sa gorge et il se mit à repousser doucement mais sûrement la lame de Flora ; sans la moins brutalité toutefois. De l'autre main, il posa un doigt sur les lèvres de la jeune fille car deux pas pesants se faisaient entendre de l'autre côté de la porte la plus proche.
Une voix s'élevait déjà : celle de la Mère supérieure.

« Alors, soeur Maryse, êtez-vous parvenue à retrouver l'inquisiteur qui nous a échappé ? »
Une autre voix s'éleva :
« Hélas non, ma Mère. »
« Bah, vous l'avez blessé. Il n'ira pas loin. »
« Hum, il semble qu'il soit parvenu à se débarrasser des deux soeurs de l'automobile. Et, plus grave encore, si la première a bien été touchée par l'une de ses fléchettes, la seconde a été tuée par balle... ce qui laisserait entendre qu'il a trouvé des alliés. »
« Fâcheux en effet... Nous ne pouvons pas nous permettre qu'il s'échappe : le Maître ne nous le pardonnerait pas. Bon, soeur Maryse, prenez tout le monde disponible et passez-moi le quartier au peigne fin. Je veux la tête de ce fouineur de malheur ! Et je veux les photos qu'il a prises ! Le temps presse !»
« Mais qui gardera les pensionnaires en notre absence ? »
« Moi-même ; avec une seule soeur par étage. Je vais leur annoncer que le dîner est terminé et d'ici 10 minutes, toutes les filles seront bouclées dans leurs chambres. J'espère que, d'ici là, vous aurez de bonnes nouvelles à m'annoncer. »
« A propos d'inquisiteur, que faisons-nous du cadavre de celui qui ne s'est pas échappé ? »« Saignez-le et ajoutez son sang à celui de la prochaine livraison. »
« Mais le Maître a bien spécifié qu'il ne voulait que du sang de jeune fille ! »
« Au diable ses caprices. Il veut du sang, nous lui envoyons du sang. Le reste n'est que détail. Vous n'allez tout de même pas me faire croire que vous prenez au sérieux les expériences du docteur West ? »
« Hum, pourtant, d'après ce que nous pouvons en juger, les Croix d'Obéissance du docteur West marchent plutôt bien sur nos filles, non ? Alors pourquoi douter de son projet Reanimator ? »
« Parce que cela fait presque vingt ans qu'il n'aboutit pas, voilà pourquoi ! Et puis, soeur Maryse, je vous rappelle que je vous paie pour assurer le sécurité du couvent et pas pour bavarder ou discuter mes ordres. Alors bougez-vous les deux jambons qui vous servent de fesses et ramenez-moi l'inquisiteur ! »
Flora et Leonarsius entendirent alors le pas rapide et lourd de quelqu'un qui s'éloignait.

« Projet Reanimator ! Quel nom prétentieux. Seul le Très Haut a pouvoir sur la vie ! Enfin, puisque Ravington nous paie, il peut bien aussi financer tous les projets fous qui lui plaisent. Et puis lui, au moins, il ne confond pas notre établissement avec le lupanar voisin... »
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Mycroft » 01 Juillet 2010, 16:04

Ne menacez pas les gens sans raison, et en ce qui me concerne, ne me prenez pas pour un scientifique de pacotille !!!! J’ai vu et rencontré de choses et des... situations qui vous feraient certainement frissonner voire trembler de peur !

A vous revoir Monsieur l'Inquisiteur...bonne chasse...


Mycroft passa la porte sur ces mots. Frissonner de peur, voila qui aurait peu être intéressant. Son conseil avait vraiment été donné à titre amical. Ses pulsions violentes devenaient difficilement contrôlables dans des moments de stress intense, les contacts physiques envahissant son espace vital ne faisait que rendre ses réactions incontrôlables. Il lui aurait déplu d’avoir eu à abîmer un si précieux allié, d’autant plus que son garde du corps n’aurait certainement pas hésité à tirer. Cela était sans importance, il avait à faire.
Il resta un instant au milieu de la rue. Il contempla la silhouette noire et menaçante de l’orphelinat, puis se mis en marche. Il descendait la rue en direction du quai de la Fosse. Ses vêtements de coton blanc sale, récupéré su la Fée mécanique, faisait très couleur local au milieu des quartiers habité par une majorité de marins.

Un bruit de moteur à alcool se fit entendre soudain très près de lui. Un side car s’arrêta à son niveau. Deux sœurs à cornette étaient à bord de l’engin. Celle assise dans le side avait du mal à dissimuler un fusil pompe sous sa robe

« Bonjour mon fils. La sainte providence vous a mis sur notre route. Nous somme à la recherche de l’un de nos malades, il a l’esprit dérangé et il s’est profondément blessé. Nous devons le secourir au plus vite. L’auriez vous vu ? »

Mycroft pris alors son plus bel accent de marins alcoolisé et leur répondit.

« Bon dieu, des bonnes sœur en goguette. Si vous chercher autre chose que vos cierge pascal pour vous amuser je suis votre homme. »

Celle qui conduisait accéléra un grand coup et il se retrouva dans un nuage de poussières. Elles disparurent bientôt après quelques courbes. Les chiennes de chasses étaient lâchées, la partie allait devenir intéressante.


Il marchait sur les quais entre la voie ferrée et la Loire en direction du centre ville. La nuit allait être fraîche, des volutes de brumes montaient du fleuve donnant un air fantastique à la cité. Les filles de joie embauchaient se positionnant tous au long du quai de la Fosse. Il avançait d’un bon pas, observant les marins et les dockers qui débauchaient, évitant de croiser les regards. Il vit au loin un couple se disputer. Cela aurait pu passer pour une dispute d’amoureux si la fille n’avait pas été habillée de façon aussi vulgaire. Il se rapprocha. Quand il eu traversé les rails du tramway, la pute et son mac disparurent dans une venelle perpendiculaire au boulevard. Arrivé au niveau de l’altercation il s’engagea dans la ruelle sombre. L’homme était tellement occupé a frappé a grand coup de pied la femme à terre qu’il ne l’entendit pas arrivé. Sa nuque fit un bruit sec quand Mycroft la brisa. Le corps sans vie s’effondra au sol. La femme, après un instant de choc, se mis à frapper l'inquisiteur et à l’insulter. Il semblerait qu’elle aimait plus son amant violent que mort. Sa boite crânienne éclata sur un pavé.

La nuit tombait quand il passa derrière le palais de la bourse pour rejoindre l’entrée du passage pommeraye. Son instinct ne l’avait pas trompé, la fille et son souteneur avaient sur eux une forte somme en liquide qui faisait maintenant une belle bosse sous sa chemise. Il aimait joindre l’utile à l’agréable.
L’écriteau indiquait fermé quand il frappa à la porte du tailleur, mais il y avait de la lumière à l’intérieur. Après quelques minutes, un homme de petite taille dont il ne pouvait voir que le chapeau melon entrouvrit.

« Oui ?? »

« Excusez moi de vous déranger à une heure aussi tardive, mais j’aurais besoin de vos services »

« Nous sommes fermés, revenez demain, neuf heures »

« Mon bon ami, le Chevalier Eolis m’avait demandé de prendre quelques affaires pour lui et je pensais que… »

La porte s’ouvrit en grand.

« Entrez .Comment va ce brave Hycarius ? »

« Très bien, il s’excuse de ne pouvoir se déplacer en personne et vous fais savoir qu’il passera vous régler son dû au plus vite »

Le tailleur referma la porte quand l’inquisiteur fut rentré dans la boutique.
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9126
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: RP : Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Léonarius » 01 Juillet 2010, 16:54

Tenant toujours à bonne distance le fil meurtrier du sabre, mais sans violence, Léonarsius écoutât avec attention les échanges qui se passaient à l'étage.

Conte_FeeMecanique a écrit:« Projet Reanimator ! Quel nom prétentieux. Seul le Très Haut a pouvoir sur la vie ! Enfin, puisque Ravington nous paie, il peut bien aussi financer tous les projets fous qui lui plaisent. Et puis lui, au moins, il ne confond pas notre établissement avec le lupanar voisin... »


A l'évocation de ce nom, son sang ne fit qu'un tour, et il se mit à fixer la jouvencelle. Comme si il pouvait trouver une explication au fond de ses yeux.
"Je m'appelle Léonarsius Mac Nomada !" Dit il à voie basse.
"Je ne vous veux aucun mal, mais je souhaite savoir ce qui ce trame ici !"
Ses yeux exprimés à présent une fureur meurtrière, contrastant avec la douceur qu'il utilisa quelques secondes plutôt pour parer l'attaque. Mais malgré la pénombre, Flora compris qu'elle n'en était pas la cible.
Il l'a ramena alors dans la pièce précédente, pour y recevoir les détails de la situation dans un lieu plus discret.
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
 
Messages: 851
Inscrit le: 06 Mai 2010, 16:50
Localisation: Toulouse


Re: RP : Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Fée Mécanique » 01 Juillet 2010, 16:59

« Entrez .Comment va ce brave Hycarius ? »
« Très bien, il s’excuse de ne pouvoir se déplacer en personne et vous fais savoir qu’il passera vous régler son dû au plus vite »
« Bah, reprit le tailleur, ce n'est pas comme si je n'avais pas l'habitude d'attendre avant de recevoir la rétribution de mes services... Mais quand on travaille pour des gens tels que vous, ce n'est pas pour l'argent qu'on le fait.
A propos, vos deux collègues qui sont passés ce matin changer leurs robes contre des tenues civiles m'ont dit de préparer la chambre noire car ils prévoyaient de faire des photographies. J'ai tout installé, vous voulez voir ? »

Joignant l'acte à la parole, il ouvrit une trape dissimulée dans le sol de son arrière-boutique et saisit une lampe sourde.
« Attention, les échelons sont glissants. Je vais passer devant...
A moins, bien sûr, que vous ne souhaitiez autre chose pour commencer ? Peut-être avez-vous faim, ou soif ? Je sais par expérience que vous n'êtes pas des bons vivants mais vous restez des humains que je sache... »
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Mademoiselle Flora » 01 Juillet 2010, 17:09

Il se passe que je suis sur une vengeance tout à fait personnelle, chuchota-elle, contrariée qu'on la prenne toujours pour une enfant, et je n'ai besoin de l'aide de personne!

Elle soupira, baissant le sabre, mais sans le ranger.

Il y a un trafic très malsain ici, jusqu'ici, je ne comprenais pas bien en quoi il consistait mais maintenant j'ai la clé. Toutes ces bouteilles... étaient prêtes à partir vers la Nouvelle-Orléans. Vous savez qui est caché là-bas, je vous ai vu réagir au nom de Ravington. Or, il se passe des choses pour le moins étranges ici. Les religieuses possèdent plusieurs drogues plus ou moins puissantes, j'ai l'expérience des moins sévères. Mais certaines pensionnaires sont devenues à vie de vrais robots humains. Pour moi, elles sont devenues quelque chose de pire que la mort. Ces drogues sont fournies par les labos de Ravington. Ne me demandez pas comment je sais tout cela, je suis juste ici pour détruire toutes ces abominations.
Moi je suis là pour l'open bar.
Avatar de l’utilisateur
Mademoiselle Flora
 
Messages: 1447
Inscrit le: 19 Septembre 2009, 07:40
Localisation: Bretagne


Re: RP : Retour à Sainte-Ephidie

Messagepar Léonarius » 01 Juillet 2010, 20:43

Je comprend tout à fait ce qu'est un sentiment de vengeance, mais il ne faut surtout pas tout détruire.
En effet le nom de Ravington ne m'est pas inconnu, mais croyez en mon expérience, si vous voulez mettre à mal ce trafic, il nous faut rassembler des preuves.
Rétorquât Léonarsius, retrouvant son calme inflexible, afin de rassurer son interlocutrice.
Si j'ai bien compris c'est envers les sœurs que se dirige votre vengeance. Je vous propose un marché : vous m'aidez à rassembler assez de preuves sur les expériences réalisées ici, et je vous aides à vous venger, quelques que soit la manière que vous choisissez.
Cela n'effacera jamais ce que vous avez du subir, mais il permettra d'éviter que d'autre ne subissent les même tourments.

Avec ces arguments, il tentait de convaincre la demoiselle, qui finalement semblait très mature, de ne pas agir sans réfléchir.
Tout en gardant un oeil sur le sabre, Léonarsius commença à chercher des papiers, bons de livraison ou autre, qui pourraient servir, comme une adresse.
Avatar de l’utilisateur
Léonarius
 
Messages: 851
Inscrit le: 06 Mai 2010, 16:50
Localisation: Toulouse

Suivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité