Go to footer

Aller au contenu


[RP] 13.1 - Un soir à la Bagatelle

Les épisodes précédents.

Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Pr Octave Herminoire » 30 Juin 2010, 15:05

Herminoire laisse Drako un moment à ses explications en bas de l'escalier et rentre de suite dans la chambre, une fois Mycroft passé à sa hauteur.

Il écoute les échanges entres les deux inquisiteurs, et constate les rétablissement relatif de Kaelis avec contentement.

A la fin de l'échange, il répond à Mycroft en cherchant la petite pochette en cuir dans sa veste :

Eh bien je me félicite de ne pas l'avoir écouté et laissé , comme il le souhaitait , mourir seul dans la ruelle !!!

C'est impressionnant !

Tenez Mycroft , ceci vous revient ...


( puis voyant l'émotion mélée de tristesse et de rage de Mycroft, il lui adresse une amicale petite atape sur l'épaule en lui disant :

Vous voyez Inquisiteur , nous sommes bel et bien tous dans le même bateau et à poursuivre les mêmes ennemis, soyez assurés que nous vous aiderons à écraser ces misérables !!

( il tend la pochette de cuir à Mycroft, puis tournant le regard , tour à tour, vers celui d'Artus toujours ahuri par ce qui venait de se passer [EDIT : et Ivy qui semblait se faire toute petite et anormalement discrète tout d'un coup : elle est sortie dans la pièce d'à côté], il reprend avc malice :

Je ne sais pas si c'est la force de la Sainte Steam Inquisition, la médecine peu commune du Docteur, ou je ne sais quelle magie qui flotte dans l'air ce soir, mais cette récupération me parait aussi réjouissante que miraculeuse !!

Laissons le se reposer et retournons voir comment Drako s'en sort avec cette histoire de méprise et de ressemblance !...
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Mycroft » 30 Juin 2010, 16:19

Mycroft se saisit de la pochette de cuir, puis regardant la main avec insistance la main du professeur.

« Merci beaucoup, j’apprécie votre soutien et votre sollicitude. Toutefois si vous vous autoriser à me toucher de nouveau je me verrais contraint de vous arracher les yeux. »

Il jeta un regard à Kælis, fit un signe de la tête au docteur Artus et arrêta ses yeux au niveau de la femme assise [EDIT : dans l’ombre (cf. plus haut)] de l'autre côté de la porte. Il marmonna entre ses dents

« Créatures… »

Non qu’il ai reconnu en Ivy l’être particulier, mais il exprimait sa sympathie envers la gente féminine. Sa misogynie poussée au paroxysme l’avait toujours différencié de son vieux maître, qui lui aimait les femmes sans modération.
Puis s’adressant de nouveau au professeur :

« Vous comprendrez que j’ai des affaires à régler au plus vite. Je vous laisse régler les vôtres. Nos objectifs convergent de plus en plus, j’espère vous rejoindre au plus vite. Si vous deviez partir avant mon retour, je vous serais grés de me laissez des instructions afin que je puisse vous rejoindre, si tel est votre volonté. Bon courage »

Il descendit rapidement l’escalier, fit un signe de tête au dragon encore perdu dans ses retrouvailles, passa devant Mlle d’Estelïs sans un mot et sortit.

EDIT : OK, Mycroft, RDV dans le Post "Retour à Sainte-Ephidie" ;)
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9139
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Pr Octave Herminoire » 30 Juin 2010, 20:27

Herminoire fronce les sourcils et pendant que Mycroft commence à sortir, il lui dit :

Bien, bien, c'est comme vous voulez, refusez la main que je vous tend amicalement puisque votre comportement n'est fait que de mépris et de solitude...

Il n'y a pas de honte à éprouver de la peine et à baisser son bouclier de glace quelques instants, jeune impétueux plein de certitudes !

Kaélis m'a fait confiance pour vous transmettre ce document, et nous avons réussi à lui sauver la vie, cela devrait vous...détendre un peu...

Des supérieurs à vous ont su aussi me faire confiance pour des affaires très graves mon jeune ami, et ils ne l'ont jamais regretté, alors rappelez vous ceci : un vieux proverbe africain dit : Celui qui veut aller vite voyage seul, mais celui qui veut aller loin voyage accompagné...

et une dernière chose
( dit-il en voyant qu'Esther avait déjà levé discrètement et par précaution le canon de son Steam Gun vers la tête de l'inquisiteur )

Ne menacez pas les gens sans raison, et en ce qui me concerne, ne me prenez pas pour un scientifique de pacotille !!!! j'ai vu et rencontré de choses et des... situations qui vous feraient certainement frissonner voire trembler de peur !

A vous revoir Monsieur l'Inquisiteur...bonne chasse...


( Son regard était sévère et déterminé, ceux qui avaient connu le Professeur depuis son arrivée sur la Fée Mécanique ne l'avaient jamais vu aussi tendu et furieux )
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar olympe » 01 Juillet 2010, 12:49

"Vous voyez bien, dit Drako en saisissant l'occasion. Je me nomme Drako von Münsingen, ressortissant suisse, et je puis vous jurer que je ne vous ai encore jamais rencontrée, Madame."

Olympe resta bouche bée puis, jetant un coup d'œil rapide sur l'assemblée réunie dans le grand salon de réception, décréta:

"Bien, bien, suivez moi toutes et tous en mes appartements! Je vais tacher de trouver de quoi héberger tous ces "invités"! Et enchaina à l'adresse de Tim:"je vous laisse gérer les filles et la clientèle pour ce début de la soirée, pour toutes c'est motus et bouches cousues!!! Bien entendu, si nous avons la visite de la maréchaussée, ce qui ne m'étonnerai qu'a moitié, c'est comme d'habitude bar et filles à volonté!" Maud, Maud!"Une fille hommasse au physique ingrat, sorti mollement de son hébétude, "Maud, remue toi un peu, tu seras au bar ce soir!"

Sans un regard pour Drako, devenu soudain comme transparent, elle grimpa prestement au premier étage.
Avatar de l’utilisateur
olympe
 
Messages: 82
Inscrit le: 26 Mars 2010, 10:08
Localisation: Paris


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Fée Mécanique » 01 Juillet 2010, 16:48

"Je vous laisse gérer les filles et la clientèle pour ce début de la soirée, pour toutes c'est motus et bouches cousues!!! Bien entendu, si nous avons la visite de la maréchaussée, ce qui ne m'étonnerait qu'a moitié, c'est comme d'habitude bar et filles à volonté!
Maud, Maud!Maud, remue toi un peu, tu seras au bar ce soir!"

Sur ces mots, Olympe grimpa l'escalier sans un regard pour l'homme dont elle avait attendu si longtemps le retour.

Ces mots avaient tiré Thimothy de son hébétude. Il se rendit alors compte que les regards étaient braqués sur lui : pour la première fois depuis qu'il travaillait à la Bagatelle, il venait de prouver son intérêt pour les femmes, pour une femme plutôt, ce qui allait mettre un terme à toutes les rumeurs qui couraient sur son compte.
Il repoussa doucement Emily avec un regret douloureux et reprit d'une voix qu'il tenta de maîtriser le mieux possible :

"Vous avez entendu Madame, alors remuez-vous, Mesdemoiselles !"

Il vit alors passer l'homme du nom de Mycroft qui descendait l'escalier et sortait de la maison sans un mot. Cet individu mystérieux, d'aspect effroyablement dangereux, lui rappela la précarité de leur situation.
"Emily, dit-il, suis-moi s'il te plaît. Je vais te présenter à une amie qui est venue elle aussi ce soir. Elle se nomme Ivy et elle est... comme moi. Je crains que des choses terribles ne se produisent ce soir alors je voudrais que tu restes avec cette Ivy qui assurera ta protection. Je te promets que je ne serai pas loin, que je ne serai plus jamais loin de toi, mais je dois m'occuper de la Bagatelle ce soir. Nous aurons beaucoup de choses à nous dire dès que la maison aura fermé."
Il saisit la petite main brûlante dans la sienne, longue, fine et glaciale, et entraîna la jeune femme jusqu'au perron de la chambre dont Herminoire puis Ivy venaient de se faire chasser par le docteur Artus qui exigeait du repos pour son patient. Le professeur et la vampire les regardèrent les rejoindre avec un intérêt non dissimulé.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Münsingen » 01 Juillet 2010, 17:24

Drako constata avec soulagement que l'inconnue s'éloignait.
"Elle s'imagine que je simule de ne pas la connaître, pensa-t-il. Elle doit être mortifiée... et ce n'est guère une bonne entrée en matière pour la convaincre de me remettre le document de Lady Chapillon..."

Tandis que le grand personnage aux longs cheveux noirs s'éloignait d'Emily pour relayer les ordres de sa patrone et que Mycroft descendait l'escalier vers la sortie avec l'air déterminé d'un inquisiteur que seul un obus peut stopper, Drako s'élança à la poursuite d'Olympe.
Il grimpa au pas de course jusqu'au premier étage, où il vit le docteur Artus en train de chasser Herminoire, Esther et Ivy sur le palier sous prétexte que Kaelis avait besoin de repos, puis atteignit le second où il rejoignit enfin la jolie petite femme rousse.

"Un instant, s'il vous plaît ! Je suis navré de cette confusion... mais si j'avais déjà croisé un aussi charmant visage que le vôtre, je suis sûr que je n'aurais pas pu l'oublier.
Bon, je vous dois quelques explications sur cette arrivée mouvementée dans votre établissement -- qui ne vous causera pas trop de souci j'espère. Alors voilà : à l'instar de votre Timoléon, je travaille comme garde du corps pour le compte d'une jeune demoiselle anglaise appelée Lady Chapillon. J'étais avec elle quand elle vous a appelée au téléphone ce matin. Hélas, Lady Chapillon a été retenu epar un gros impondérable et elle m'a chargé, avec Mlle Emily d'Estelïs que votre Timothée a l'air de bien connaître, de recueillir pour elle le cadeau qui vous a été remis à son intention par Mr Phill, un homme que je connais également. Les personnes qui nous ont précédés en ces lieux après avoir récupéré l'inquisiteur blessé, c'est-à-dire le professeur Herminoire, Miss Ivy et le docteur Artus, sont également des gens de confiance.
Bien, je crois que je vous ai tout dit. Alors, pourais-je abuser jusqu'à vous demander de me remettre vite l'objet destiné à Lady Chapillon ? Car, voyez-vous, plus vite vous en serez débarassée et plus vite nous pourrons repartir et vous mettre à bonne distance de nos ennuis... Car, voyez-vous, certaines personnes sont prêtes à faire beaucoup de choses pour empêcher ma maîtresse d'entrer en possession de ce qui lui revient..."
Olympe pouvait constater que l'homme qui lui parlait avait les mêmes yeux bleus, durs et tristes que son inoubliable amant ; qu'il en avait également la taille moyenne, le gabarit nerveux et musclé, les cheveux sombres et la barbe courte. On aurait dit deux parfaits jumeaux ! Mais celui-ci se distinguait de l'autre par un détail troublant : il s'exprimait avec calme et maîtrise et n'avait pas encore proféré le moindre gros mot.
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar olympe » 01 Juillet 2010, 20:29

Bien, je crois que je vous ai tout dit. Alors, pourrais-je abuser jusqu'à vous demander de me remettre vite l'objet destiné à Lady Chapillon ? Car, voyez-vous, plus vite vous en serez débarrassée et plus vite nous pourrons repartir et vous mettre à bonne distance de nos ennuis... Car, voyez-vous, certaines personnes sont prêtes à faire beaucoup de choses pour empêcher ma maîtresse d'entrer en possession de ce qui lui revient..."

Olympe fixa intensément l'homme qui lui tenait ce discours incroyable... Incroyable d'autant plus qu'il citait Lady Chapillon et qu'il lui réclamait ce qu' elle lui avait confier en lui promettant de ne le remettre à personne en dehors de sa présence! Il fallait gagner du temps! Et en découvrir plus sur cet homme, c'était pourtant bien Murville, mais sans être lui tout à fait!! Il lui faut en avoir le cœur net!

"Bien, je vous crois! Suivez-moi" Sur le ton le plus aimable et gracieux...

Ils empruntèrent un couloir outrageusement décoré et aux nombreuses portes qui abritaient les ébats d'une clientèle huppée. Arrivé à un petit escalier en colimaçon, Olympe retroussa harmonieusement ses jupes et jupons révélant de jolies petites bottines boutonnées.

Une fois au deuxième et dernier étage qui servait à la fois de séchoir à linge, de débarra et de réserve à bocaux appertisés elle fixe dans les yeux Drako:

"Vous voyez cette veille armoire? Au-dessus il y a une boite en fer, tout est dedans! Pourriez-vous l'attraper, vous êtes plus grand que moi!

Münsingen attrapa une vielle chaise en bois pour inspecter le dessus de l'armoire.... Un cliquetis caractéristique le fit se retourner prestement.

"Allons, allons, on pose gentiment cette chaise et on recul... Olympe le tenait en joug avec un de ces petits pistolets très féminin à la crosse de nacre, qui pourtant pouvait se révéler très efficace dans une main experte.

"Un peu trop facile, n'est-ce pas?" Il reste une formalité ... Retourne-toi et... déshabille toi!!!"
Avatar de l’utilisateur
olympe
 
Messages: 82
Inscrit le: 26 Mars 2010, 10:08
Localisation: Paris


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Münsingen » 02 Juillet 2010, 17:28

"Allons, allons, on pose gentiment cette chaise et on recule... Un peu trop facile, n'est-ce pas? Il reste une formalité ... Retourne-toi et... déshabille toi!!!"
Stupéfait, Drako contemplait la femme qui le tenait en joug avec un de petit pistolet à crosse de nacre. Il reconnut aussitôt un Deringer modifié, une arme qui lui laisserait peu de chances à cette distance.

Il décida de gagner du temps et adressa son plus beau sourire à Olympe.

"Ecoutez, Madame (ou Mademoiselle, peut-être ?), ma requête peut vous surprendre, j'en conviens. Mais de là à me prendre pour l'un de vos ennemis ! Et puis, si j'avais voulu m'emparer indument de ce qui revient à ma patrone, j'aurais pu utiliser la méthode forte dès le début, vous ne croyez pas ? Mes amis et moi étions assez nombreux pour vous submerger..."
Manifestement, cette entrée en matière n'était pas suffisante : Olympe le fixait avec un air déterminé, où commençait à pointer l'impatience. Il tenta donc une autre approche :
"Et puis me deshabiller... Voyons, ce n'est pas le genre de demande qu'une lady adresse à un gentleman" dit-il en songeant que le passé lui avait déjà maintes fois prouvé exactement le contraire...
Du reste, il commençait à trouver la situation excitante, le danger venant s'ajouter au désir que lui inspirait naturellement cette jolie femme. Il se mit donc à déboutonner son manteau de cuir gris, puis l'ouvrit avec des gestes lents et calculés, pour exhiber sa chemise blanche et les bretelles qui soutenaient le holster de son fusil à pompe à canon scié. Il saisit d'ailleurs doucement l'arme et la tendit à Olympe qui l'attrapa aussitôt. Drako se rendit alors compte que sa chemise était froissée par le voyage en sous-marin et que, bien loin d'avoir l'effet escompté, son "effeuillage" risquait d'inspirer à la jeune femme un dégoût contre-productif... Il l'ôta donc purement et simplement, révélant son torse mince, musclé et criblé de blessures par arme.

"Comme vous pouvez le voir, dit-il en dardant ses yeux brûlants dans ceux d'Olympe, je ne porte aucune autre arme. Vous sentez-vous plus en confiance, désormais ?"
Il mentait, bien évidemment : son couteau Bowie était resté caché dans sa bottine droite. Mais il ne comptait pas ôter ses chaussures à ce stade, pas plus que son pantalon...
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar olympe » 04 Juillet 2010, 22:16

"Comme vous pouvez le voir, dit-il en dardant ses yeux brûlants dans ceux d'Olympe, je ne porte aucune autre arme. Vous sentez-vous plus en confiance, désormais ?"

Tenant toujours en joug Münsigen, Olympe se rapprocha, les yeux fixés sur la poitrine du dragon.....

"Ce.... Ces cicatrices....Je.......Tournes-toi!"
C'est l'absence des nombreuses et profondes marques laissées par des éclats de shrapnels, qu'elle avait si souvent caresser, qui lui firent plus d'effets que celles qui étaient ^apparues^ sur le torse de cet homme lors de ses combats au corps-à-corps.

La surprise et le trouble de découvrir que cet homme, qui était le parfait sosie de son amant, était pour d'obscures raisons le contact de Lady Chapillon fit perdre à Olympe la plus essentielle prudence.

En une fraction de seconde, Drako se retourna, lui saisie le poignet et la désarma prestement, lui immobilisant l'autre bras dans le dos pour parer à toute riposte possible, se penchant vers elle il lui murmura à quelques centimètres du visage:

Alors, Lady Olympe, on me crois, on vas être sage, raisonnable et me remettre ce que Lady Chapillon vous a laisser en garde?
Avatar de l’utilisateur
olympe
 
Messages: 82
Inscrit le: 26 Mars 2010, 10:08
Localisation: Paris


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Münsingen » 05 Juillet 2010, 12:50

Alors, Lady Olympe, on me croit, on vas être sage, raisonnable et me remettre ce que Lady Chapillon vous a laissé en garde ? demanda Drako à mi-voix.
Il semblait parfaitement sûr de lui, comme à chaque fois qu'il devait combattre. Mais en réalité, le contact du corps souple de la jeune femme plaqué contre le sien et son parfum enivrant commençaient à lui brouiller les sens.
Les yeux d'Olympe brillaient de fureur mais également d'un autre feu qu'il avait déjà maintes fois vu chez les femmes sur le point de céder à ses caresses. Il sentait instinctivement que ce n'était pas vraiment lui que désirait l'inconnue, mais son désir était si palpable, si impérieux, qu'il se sentait incapable d'y résister : aucune éducation aristocratique, aucun conditionnement militaire n'était jamais parvenu à dompter la bête sauvage qui était en lui ! Alors sans plus réfléchir, il pressa les lèvres d'Olympe sur les siennes tandis que ses bras la maintenaient emprisonnée dans son étreinte. La jeune femme ne fit même pas semblant de résister...

L'ivresse de ce baiser fit perdre à Drako tout sens de la réalité.
Il ne vit donc pas Thimothy ouvrir la porte et, avec une vitesse incroyable, fondre sur lui, lui saisir les bras et l'arracher de sa prise avec une force incroyable. Il revenait à peine à lui lorsque le vampire lui assena un violent coup de tête et le laissa s'écraser contre l'armoire placée dans le fond de la pièce.
Un instant plus tard, les deux hommes étaient face à face, en posture de combat, sous les yeux d'Olympe qui tenait toujours son pistolet mais ne savait quelle décision prendre.
Drako sortit son couteau de sa botte, feignit d'en porter un coup à Thimothy et le lui lança brusquement à la gorge. Pris par surprise mais avantagé par ses réflexes plus rapides, le vampire arrêta l'arme in extremis... en la laissant se planter dans sa paume gauche. Il grogna de douleur mais l'arracha et lança au dragon un regard de triomphe et de haine.
Il voulut dire quelque chose mais Drako avait déjà saisi le tabouret sur lequel Olympe l'avait fait monter quelques instants plus tôt et lui en portait un coup de toutes ses forces. Une fois de plus, le vampire parvint à parer le coup, cette fois en lui opposant ses deux avant-bras croisés, mais la violence du choc fut telle qu'il fut à son tour projeté à l'autre bout de la pièce. S'il n'avait pas été un mutant, il aurait sans doute eu les deux bras cassés par l'impact...

Drako s'apprêta à bondir sur le vampire qui se relevait déjà lorsque la voix hystérique d'Olympe retentit :

"Mais arrêtez, tous les deux ! Monsieur-qui-ressemble-tant-à-Murville, vous n'avez vraiment aucune preuve de votre affiliation à Lady Chapillon ?"
Tout en restant sur ses gardes, Drako réfléchit. Si, bien sûr : Lady Chapillon lui avait laissé le mot de Phill en gage. Comme il était stupide de ne pas y avoir pensé plus tôt !
De la main droite, il fit signe à Thimothy qu'il ne souhaitait pas poursuivre le combat et, de la gauche, il tira de son autre bottine la lettre qu'il tendit à Olympe. Celle-ci s'en empara prestement et put y lire :

"Mon nom est James Phill. Avant de vous lancer dans des aventures inconsidérées, pensez à votre père..... Comme cette photo et ce bijoux vous le prouvent, nous étions très proches, et il m'a confié lorsque vous n'étiez encore une petite fille, cette carte, pour retrouver une grotte qui a été leur sanctuaire d'amoureux a votre mère et a lui même. Il y a caché un petit quelque chose pour vous."
Olympe put constater que l'écriture était bien celle de son ami anglais, de même que son écriture. Quant au lieu évoqué, il ne pouvait s'agir que d'Hoëdic, où se trouvait le téléphone que, dans sa paranoïa, Phill avait installé pour que Lady Chapillon puisse un jour joindre la Bagatelle.
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité