Go to footer

Aller au contenu


[RP] 13.1 - Un soir à la Bagatelle

Les épisodes précédents.

Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Münsingen » 29 Juin 2010, 16:45

Drako avait rattrapé Emily avant qu'ils n'aient atteint la porte de la Bagatelle.
Un grand remue-ménage se faisait entendre à l'intérieur, si bien qu'il décida de profiter de la confusion générale pour ouvrir la porte à la volée.

Constatant qu'aucun danger immédiat ne les menaçait, il laissa passer la jeune femme puis la suivit à l'intérieur en refermant la porte, qui fit tinter un carillon strident.

Un homme émacié de très grande taille et dont les longs cheveux flottaient derrière lui descendit aussitôt l'escalier, les yeux brûlant d'une détermination étrange. Il faisait à Drako l'effet de quelqu'un qui s'élance au devant du danger pour fuir quelque chose qu'il laisse derrière lui.
Mais l'inconnu s'arrêta net dès qu'il aperçut l'ancien dragon.

"Comment, c'est toi soldat? " dit-il comme s'il l'avait reconnu alors qu'un mince sourire se dessinait sur son visage. Madame descend, cela va lui faire un choc!"
Drako resta interdit. Il était pourtant sûr de n'avoir jamais vu cet homme au physique si particulier... Il perçut également des pouffements, des chuchotements et des frou-frous de jupons : manifestement, les pensionnaires de la Bagatelle ne perdaient pas une miette du spectacle.

Puis une petite femme rousse au physique de poupée apparut et se jeta quasiment à son cou.

"AH c'est toi!!!!!! je me disais bien que tu devais être en rapport avec tout ce bazar!!! Et ça c'est pour être parti sans un mot et sans donner signe de vie! Maudit soldat!" ajouta-t-elle en lui assenant une gifle magistrale.
"Mais... Mais qui êtes-vous, Madame ?" demanda-t-il alors qu'un vent de panique le gagnait : il était parvenu à échapper aux avions de chasse puis au kraken, à tromper la vigilence des soldats qui patrouillaient autour de Nantes, à passer inaperçus sous les fenêtres du couvent Sainte-Ephidie... mais désormais, la situation semblait lui échapper totalement...
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Mlle d'Estelïs » 29 Juin 2010, 16:47

Un froufrou de jupon, un éclat de cheveux roux, et un "BAF" retentissant.
En un instant, le Dragon se retrouva avec la joue cuisante, une femme pendu au cou, sous un concert de rires et d'applaudissement. Drôle de spectacle, que les membres du petit sous-marins observaient en se retenant de participer au fou rire général.
Emily se mordit la joue pour ne pas se moquer de l'air penaud de l'officier, et réclamer le droit de lui coller une gifle de même. Secouée par un rire contenu, elle balaya la salle des yeux et tomba sur le "service d'ordre" qui attendait, goguenard, dans les marches de l'escalier.

Thimothy...

Une seconde, deux secondes, trois sec... L'homme aux yeux vairons croisa son regard.

Thimothy...

Ils se figèrent. Elle n'aurait pas eu son bagage en bandoulière qu'elle l'aurait laissé choir sur le tapis persan de l'entrée. How could it be... ? Il acheva de descendre l'escalier, manquant presque la dernière marche. Se frayant un chemin dans l'attroupement de l'entrée, où Drako se frottait la joue, Emily vint comme dans un rêve à la hauteur de cet homme... ou plutôt... Mais elle hallucinait ?

-Lily...

Son coeur fit un tour complet, puis un autre. Après trois ans sans une seule nouvelle. Il n'avait pas changé, ou si peu. Peut-être avait-il les yeux plus fatigués. Mais c'était le même Thimothy que dans ses souvenirs et dans ses rêves. La même fragrance d'épices. Avant que ses jambes ne se dérobent, Emily vint poser son front sur le plexux de son rêve éveillé. Qui ne se dissipa pas. Qui posa même sa joue contre ses cheveux. Il avait la peau glacée.
Avatar de l’utilisateur
Mlle d'Estelïs
 
Messages: 275
Inscrit le: 03 Mars 2010, 10:18


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Fée Mécanique » 29 Juin 2010, 17:14

Dès qu'il avait vu entrer l'ancien soldat, Thimothy s'était attendu à des retrouvailles fracassantes. Il n'était donc pas déçu, même si la gifle lui avait fait craindre quelques représailles qui l'aurait forcé à intervenir... contre l'homme qui lui avait sauvé la vie trois mois plus tôt.
Mais, par bonheur, l'ancien soldat semblait plus penaud que faché par l'accueil d'Olympe.
Bref, tout allait pour le mieux si l'on exceptait Ivy, qui venait de faire son retour dans sa vie après toutes ces années, et le fait qu'elle était arrivée avec un ami blessé par balles quelques minutes plus tôt...

Puis il s'aperçut que la jeune femme avec lequel l'ancien combattant était entré le regardait fixement.
Ils se figèrent un instant puis il acheva de descendre l'escalier, manquant presque la dernière marche dans sa confusion, et il se fraya un chemin jusqu'à elle :

"Lily..."
Il revit la petite fille blonde qu'Isidore lui avait présentée alors qu'elle était encore si jeune et lui déjà si vieux ; les mêmes yeux bleus émerveillés dans le visage d'une jeune ingénieure à peine sortie de l'adolescence, avec qui il s'était mis à travailler à Vienne au début de l'année 1875 ; puis les yeux pleins de larmes de la même jeune femme qui, moins d'un an plus tard, refusait de l'accompagner lorsqu'il la suppliait de quitter la Prusse avec lui, avant que la Guerre n'ait dévoré leurs deux âmes comme elle avait déjà consumé celle d'Isidore d'Estelïs.
Il sentit le front frais et effroyablement "humain", si fragile et vulnérable, d'Emily qui se pressait sur son plexus. Il voulut la repousser, la fuir. Mais il n'y parvint pas et posa sa joue contre ses cheveux d'or.

"Lily... murmura-t-il à nouveau. Mon enfant, mon amour, ma rivière, ma flamme, ma femme..." Les mots se pressaient sur ses lèvres et ses yeux le brûlaient. Mais il y avait si peu de larmes dans les yeux des vampires...
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Pr Octave Herminoire » 29 Juin 2010, 19:43

Le Professeur ne dit mot jusque dans la chambre d'Olympe, trop concentré à essayer de sauver la vie de l'inquisiteur qui continuait à se vider de son sang.

Il jeta à peine un œil sur le spectacle offert par les plus jolies filles de la ville, semblant coutumier de lieux aussi étranges et non-conventionnels que celui-ci.

Esther ne semblait pas non plus gênée le moins du monde, et essayait de faciliter le passage du petit groupe.

Il allait répondre à la question d'Olympe quand il fut réduit au silence par la réponse d'Ivy qui lui coupa l'herbe sous le pied.

Esther prit aussi un air amusé.

Herminoire se demanda rapidement pourquoi l'énigmatique Ivy avait eu besoin de 'se cacher' derrière une telle réponse alors qu'elle semblait avoir le sang froid d'une centaine d'homme de troupes réunis ...

Mais il commença :

Enchanté Mademoiselle, je suis le Professeur Octave Octopus Herminoire, voici le Docteur Artus Darington, Esther mon assistante, et vous avez déjà fait la connaissance d'Ivy qui vient de sortir , ( conclut-il d'un air amusé )

Nous avions, rend...

( Il fut interrompu par le vacarme fait en bas de escaliers par Musingen et le groupe des rescapés du sous-marin qui arrivaient, il sortit à la suite d'Olympe et les reconnut )

"AH c'est toi!!!!!! je me disais bien que tu devais être en rapport avec tout ce bazar!!! Et ça c'est pour être parti sans un mot et sans donner signe de vie! Maudit soldat!" ajouta-t-elle en lui assenant une gifle magistrale.

Herminoire éclata de rire en voyant que le reste de l'assistance était amusé, sans doute aussi rassuré par l'arrivée de ses camarades et, surtout, voyant la tête défaite du Dragon, il s'écria :

Et bien mon cher Drako !!! vous qui vous demandiez quel accueil nous serait réservé ici ...vous voilà servi !!!!

En tout cas , bien content de vous revoir vivant Musingen !!!!

Mais , sans vouloir gâché vos retrouvailles avec la dame, montez vite voulez-vous , nous avons un blessé la haut !!!!

Mycroft est-il avec vous ????
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar La Licorne Ailée » 30 Juin 2010, 00:08

* En haut de l'escalier, Ivy avait eu une place incomparable pour tout voir et entendre.
Herminoire qui commençait à parler.
L'arrivée de Drako et Melle d'Esteslïs, essoufflée mais toujours aussi belle...
Thimoty qui lui passe devant et descends l'escalier.
Olympe qui le suit de peu et va baffer Münsingen.
Les retrouvailles entre Thimoty et Emily... Elle avait redouté ce moment... Mais l'heure n'était pas à la jalousie !

Herminoire sortit à son tour de la pièce où il s'occupait de l'inquisiteur, et héla Drako.

Quel bazar...

Mais il fallait agir. Dans la chambre à côté, ils n'avaient pas l'air d'avancer avec le pauvre mourant... Ivy pris alors une profonde inspiration, se concentra très fort pour penser à autre chose qu'à l'odeur du sang, inspecta ses fioles à ses ceintures, en choisit deux, et partit en direction de l'alité. Sans un mot, elle versa le contenu de l'une des fioles entre les lèvres du mourant, et étala une toute petite dose du contenu de l'autre fiole sur la plaie... *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Mycroft » 30 Juin 2010, 05:50

L'inquisiteur s'engouffra dans le bordel à la suite du reste de l'équipe. Il semblait déjà régner à l'intérieur un joyeux bazar et une chaude ambiance. Drako était encore confronté à une discussion avec un ex-maitresse qu'il avait certainement trahi. Mlle d'Estelïs semblait comme hypnotisée par le portier, qui en retour lui susurrait des mots doux. Mycroft essayait de se frayer un chemin au milieu de toutes ces si touchantes effusions, qu'il aurait peut être d'avantage apprécié si il n'avait eu un camarade à secourir.

Pr Octave Herminoire a écrit:Mycroft est-il avec vous ????


« Je suis là Professeur. Où est il? »


Poussant ceux qui ne s'écartait pas assez vite, il arriva à coté du Professeur.



[EDIT]
Dernière édition par Mycroft le 30 Juin 2010, 08:08, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9139
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Münsingen » 30 Juin 2010, 07:08


Et bien mon cher Drako !!! s'exclama Herminoire en éclatant de rire, vous qui vous demandiez quel accueil nous serait réservé ici ...vous voilà servi !!!! En tout cas , bien content de vous revoir vivant Musingen !!!!
Mais , sans vouloir gâché vos retrouvailles avec la dame, montez vite voulez-vous , nous avons un blessé la haut !!!!
Mycroft est-il avec vous ????

« Je suis là Professeur. Où est il? » le coupa l'inquisiteur en rejoignant Herminoire dans l'escalier.

"Vous voyez bien, dit Drako en saisissant l'occasion. Je me nomme Drako von Münsingen, ressortissant suisse, et je puis vous jurer que je ne vous ai encore jamais rencontrée, Madame.
Pour tout dire, je ne suis venu qu'une seule fois avant aujourd'hui à Nantes. C'était il y a une semaine lorsque le zeppelin où je me trouvais à fait une escale dans votre ville. Or cette escale a été éphémère et je n'aurais pas eu le temps de venir goûter aux joies de votre établissement..."
Devant la mine déconfite de la petite demoiselle rousse, il ajouta :
"Je pense que vous devez me confondre avec quelqu'un qui me ressemble !"
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar La Licorne Ailée » 30 Juin 2010, 08:39

Mycroft a écrit:« Je suis là Professeur. Où est il? »


* Ivy entendit la voix du fameux Inquisiteur Mycroft, dont elle n'avait pas du tout aimé les interventions à bord de la Fée.
Elle rengea aussitôt ses fioles, et s'éclipsa dans un coin de la pièce attenante à celle où était étendu le blessé, en se faisant la plus discrète possible *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Fée Mécanique » 30 Juin 2010, 08:50

Ivy avait juste eu le temps de se retirer lorsque le docteur Artus, qui était allé se laver les mains, fit son entrée par une autre porte : celle du cabinet de toilette voisin.
"Ca alors, mais que s'est-il passé ? s'exclama-t-il en constatant que les blessures de l'Inquisiteur étaient en train de se refermer avec force bouillonnements. Il y a un instant, cette homme se vidait de son sang et maintenant..."
Son visage trahissait ses sentiments : manifestement, les facultés de médecine de cette fin du XIXe siècle étaient loin d'avoir repertorié tous les remèdes permettant de soigner les corps humains blessés !

C'est alors que Mycroft fit irruption dans le boudoir par la porte principale, suivi par Herminoire. Kaelis rouvrit aussitôt les yeux :
"Mycroft, vous voilà enfin ! dit-il d'une voix faible sur le ton de la réprimande. Vous avez raté une visite édifiante dans les sous-sols du couvent Sainte-Ephidie. Mais ça n'a pas d'importance car j'ai pu prendre qulques clichés que j'ai confiés au professeur ici présent à votre attention. Prenez-en soin car ils suffiront à justifier une intervention de nos meilleures équipes pour mettre fin aux pratiques qui ont cours là-bas."
Terrassé par l'effort, Kaelis s'effondra sur son lit et ferma les yeux.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Mycroft » 30 Juin 2010, 14:10

Mycroft pénétra dans la chambre. Quand il vit Kaelis étendu sur le lit, il eu un moment d’arrêt. Puis il s’approcha du lit, mit un genou un terre et pris la main du chevalier. Kaelis était une des rares personnes dont l’inquisiteur respectait la vie.

"Mycroft, vous voilà enfin ! dit-il d'une voix faible sur le ton de la réprimande. Vous avez raté une visite édifiante dans les sous-sols du couvent Sainte-Ephidie. Mais ça n'a pas d'importance car j'ai pu prendre quelques clichés que j'ai confiés au professeur ici présent à votre attention. Prenez-en soin car ils suffiront à justifier une intervention de nos meilleures équipes pour mettre fin aux pratiques qui ont cours là-bas."

« Je suis désolé d’arriver si tard. Je ferais le nécessaire, Maître. »

« Tu n’est plus mon disciple Mycroft de Melk. Tu voles de tes propres ailes. Tu vas devoir continuer cette mission seul. La première des choses à faire est de faire suivre les preuves à notre hiérarchie. L’empereur doit être mis au courant et cela m’étonnerait fortement qu’il apprécie ce qui se passe sur le sol de France. Ainsi privé de ses précieux appuis, Ravington devrait être suffisamment affaibli. Tu devras ensuite supprimé l’organisation et pas seulement la décapité »

Mycroft buvait les paroles de son ancien maître. La mission prenait une tournure différente. La personne qui comptait le plus pour lui avait été atteinte dans sa chair. Lui qui était d’ordinaire si froid et distant par rapport aux événements sentait monté en lui une boule de colère et de haine.
Il savait à cet instant comment canalisé la violence en lui. Il n’aurait de repos que lorsque les hurlements de douleurs de Ravington viendraient lui caresser les oreilles.

« Comment cela est il arrivé mait…, Chevalier ? »

« Je ne suis plus aussi fringant que lors de notre première rencontre. Nous nous somme fais surprendre par l’équipement et le nombre de nos adversaire. De plus je crois qu’il s’attendait à notre visite, c’est pourquoi tu vas devoir travailler seul. Contente toi d’envoyer un rapport avec retard par semaine au conseil sans prendre d’ordre. »

Kaelis reprenait son souffle, il n’avait pas de blessure apparente malgré le sang sur le lit et semblait très faible.

« J’ai fais venir avec nous ton équipement. Tu pourras le retrouver à l’endroit convenu. Je vais à présent me reposer. Je pense que si ces dames n’y voit pas d’inconvénients je récupérais plus vite ici. »

Mycroft se releva, une larme coulait sur sa joue.

« Veillez me remettre les photos, je vous prie. Je dois les faire suivre à qui de droit au plus vite. J’en profiterais pour récupérer mes affaires, je pense en avoir besoin très rapidement. »

Il attendait le bras tendu vers le professeur, attendant qu'on lui remette les preuves.
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9139
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité