Go to footer

Aller au contenu


[RP] 13.1 - Un soir à la Bagatelle

Les épisodes précédents.

Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Fée Mécanique » 05 Juillet 2010, 16:24

Voyant que la jeune femme commençait à se détendre, Drako laissa son corps et son esprit s'apaiser. Aussitôt, les pensées se bousculèrent en lui.
Les premières concernaient Thimothy : cet homme aux reflexes trop rapides, qui combattait en retroussant les babines sur des dents trop pointues et en tendant ses doigts comme des griffes ne pouvaient être qu'un vampire... Etrange idée que de choisir un mutant comme garde du corps... Cependant, les vampires ayant tendance à préférer la nuit, le choix d'Olympe pouvait se justifier. Du reste, ce vampire-là aurait bien pu avoir raison de lui : le coup de tête qu'il lui avait infligé, ainsi que l'armoire contre laquelle il l'avait expédié, lui faisaient un mal de chien maintenant que l'adrénaline refluait.
Les secondes concernaient Lady Chapillon : si Olympe lui donnait enfin l'objet que Phill lui avait remis, il lui incomberait de le garder hors de portée de Ravington. Comment allait-il le dissimuler ? Et qu'en faire, du reste : deverait-il prendre l'initiative de le consulter avant de le remettre à sa digne propriétaire ? Parviendrait-il jamais à la retrouver, d'ailleurs ?
Les troisièmes concernaient l'homme dont Olympe avait prononcé le nom. Il avait claqué comme un coup de fouet aux oreilles de Drako, ouvrant en lui la brèche d'une insatiable curiosité.


Il décida donc d'interroger la jeune femme à ce sujet :
« Pardonnez-moi, mais je souhaiterais vous poser une autre question : vous m'avez comparé à un certain « Murville » qui me ressemblerait beaucoup. J'en déduis que vous avez rencontré cet homme. Or l'on m'a raconté, il y a de cela de nombreuses années, que ma vraie mère se nommait Murville et qu'elle a fui le lendemain de ma naissance avec mon frère jumeau : il pourrait bien s'agir de l'homme avec lequel vous m'avez confondu. Je ne l'ai jamais rencontré et ne sais rien de lui. Puis-je vous demander dans quelles conditions vous avez fait sa connaissance ? »
L'attention d'Olympe étant encore focalisée sur la lettre de Phill, ce fut Thimothy -- occupé à bander sa main transpercée avec l'air de trouver cette blessure plus contrariante que douloureuse (il est vrai qu'elle saignait étonnament peu) -- qui répondit le premier :
« Sachez que cet homme m'a sauvé la vie au moment où une bande de malandrins tentait de me battre à mort. C'était il y a quelques semaines seulement. Il est entré ici et a défait mes agresseurs par surprise. Tout comme vous, il se battait remarquablement bien pour un... homme. On l'avait entraîné pour ça durant la Grande Guerre. J'imagine qu'il en a été de même pour vous ? »
« Pas vraiment. Le hasard a voulu que j'échappe à la grande boucherie de 74-78. Mais je suis effectivement un combattant professionnel, désormais à mon compte. Comme je vous l'ai dit, c'est Lady Chapillon qui m'emploie à présent. Mais, je vous en prie, pourriez-vous m'en dire plus sur ce Murville ? »
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Pr Octave Herminoire » 05 Juillet 2010, 16:32

A couvert sur les deux côtés de la porte, Herminoire et Esther se trouvaient postés, une arme à la main, celle d'Esther tenant Thimothy en joue par sécurité :

Va-t-ton régler tout cela en discutant calmement comme cela aurait toujours du se passer puisque nous sommes du même ' bord' Lady Olympe, où serons-nous obligés d'abimer la jolie décoration de votre intérieur...?

Vous nous trouvez bien désolés de vous contraindre par les armes alors que vous nous avez offert votre hospitalité, mais voyez-vous, d'une part le temps passe et ne joue pas en notre faveur, Lady Chapillon se trouve je ne sais où , emprisonnée et nous ne pouvons la laisser ainsi sans rien tenter, et d'autre part, sans elle à nos cotés, nous n'aurez jamais de véritable preuve de notre bonne foi...

Drako est bien le garde du corps de Lady Chapillon, et nous avons tous voyagé à leurs cotés depuis Paris en prenant d'énormes risques, en risquant plusieurs fois nos vies, en perdant déjà de trop nombreux compagnons de voyage, alors comprenez que notre situation est assez particulière et tendue, et que nous ne pouvons continuer à prendre des gants éternellement chère Madame...


Il lance un regard à Drako :

ça va mon ami ? pas de blessure ?
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Münsingen » 05 Juillet 2010, 16:40

Va-t-ton régler tout cela en discutant calmement comme cela aurait toujours du se passer puisque nous sommes du même ' bord' Lady Olympe, où serons-nous obligés d'abimer la jolie décoration de votre intérieur...?
Vous nous trouvez bien désolés de vous contraindre par les armes alors que vous nous avez offert votre hospitalité, mais voyez-vous, d'une part le temps passe et ne joue pas en notre faveur, Lady Chapillon se trouve je ne sais où , emprisonnée et nous ne pouvons la laisser ainsi sans rien tenter, et d'autre part, sans elle à nos cotés, nous n'aurez jamais de véritable preuve de notre bonne foi...
Drako est bien le garde du corps de Lady Chapillon, et nous avons tous voyagé à leurs cotés depuis Paris en prenant d'énormes risques, en risquant plusieurs fois nos vies, en perdant déjà de trop nombreux compagnons de voyage, alors comprenez que notre situation est assez particulière et tendue, et que nous ne pouvons continuer à prendre des gants éternellement chère Madame...

Drako lança un regard noir à Herminoire : certes, c'était profondément injuste de sa part car l'intention du professeur était manifestement de lui venir en aide, le bruit du combat ayant dû parvenir à l'étage en dessous... Mais Herminoire venait de l'empêcher d'avoir la réponse à la question qui le taraudait tant.

ça va mon ami ? pas de blessure ?
"Non, tout va bien, professeur. Et merci d'être venu à mon secours.
Il se trouve que Monsieur Tim et moi venons d'avoir une discussion un peu houleuse mais qui s'est heureusement résolue sans trop de dégats. Et Lady Olympe était justement sur le point de me remettre le précieux document pour lequel nous sommes venus. N'est-ce pas, Madame ?" ajouta-t-il en adressant son plus beau sourire à la jeune femme.
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Fée Mécanique » 06 Juillet 2010, 12:46

[Post de Mlle d'Estelïs replacé ici]

Que se passe-t-il dehors ?

Emily s'était retrouvée, emportée par Tim, devant Herminoire et Ivy, et avant d'avoir pu expliquer qu'elle connaissait déjà la jeune femme, le vampire avait filé à l'étage supérieur. Le plancher n'avait pas tardé à résonner des bruit d'une lutte. Herminoire et une autre femme qui ne le quittaient pas avaient filé dare dare voir ce qui se passait.

A présent, l'ingénieure se retrouvait seule avec Ivy au premier étage, la porte de la chambre condamnée impérieusement par le docteur Artus.
C'est à ce moment précis qu'un flot de cris perça d'au dehors. Ivy répondit à son haussement de sourcil par un haussement d'épaule et toutes les deux redescendirent voir ce qui se passait. Un client venant de dehors informa l'assemblée à la cantonnade.

-V'la les bigottes qui pêtent les plombs, les enfants ! Elles ont le Malin au cul pour sûr, mais elles ont des armes qui perceraient volontiers vos dentelles, mes cailles. Vaut mieux mettre vos satins aux abris !

-Marion, va prévenir Madame ! Lança une fille depuis le bar.

Emily se pencha vers Ivy dans un chuchottement brûlant. L'ouïe sur-développée de sa compagne lui permettait de murmurer à peine.

-La confusion devrait nous permettre d'infiltrer le bâtiment. Je ne vois pas la jeune Flora, et je suppose qu'elle y est déjà pour régler ses comptes avec son passé. Il me faut des preuves Ivy ! Harlock est responsable du désastre des hommes-loups, j'en suis sûre. Je dois savoir ce qu'il fait dans cet orphelinat sinistre. Les rumeurs disent toujours une part du vrai, et les "morts-vivants" des ragots ne sont pas loin. Peut-être que je trouverais de quoi perfectionner l'Evolis... et venger Ivan en faisant tomber ce fou-furieux. Venez-vous avec moi ?

[La suite dans Retour à Sainte-Ephidie, page 2]
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar olympe » 07 Juillet 2010, 08:01

Il y avait bien du monde au deuxième étage entre les bas séchant sur les cordes à linges et les pots de haricots verts......

"Bien! Tim, trouves-moi ma petite Mu!"

La lettre toujours à la main et d'un pas énergique, Olympe sorti du débarra sous le regard de toute l'assemblée.
Drako lui emboita le pas ainsi que le reste des ^^invités^^ de la Bagatelle, tout ce petit monde se retrouvant dans la chambre de la maitresse de maison.

"Mu, Mu, vient là ma fifille, mon toutou préféré!"

Herminoire fronça les sourcils et enchaina avec sa vivacité habituelle:"Mais enfin est-ce bien le moment de s'occuper de votre clébard!"
"Mon clébard, voyez-vous, est le gardien du précieux message de Lady Chapillon!On se calme!

Sur ce, Tim revenait, Mu sous le bras, suivi de Drako qui, se rhabillant, fît claquer ses bretelles.
La chienne à la face camuse et aux yeux exorbités, se mit à japper, sautiller et ronchonner bruyamment dans les jupes de sa maitresse. Elle avait autour du cou un épais collier de cuir clouté et frangé de poils de blaireau, une épaisse médaille y pendait.

"Viens là ma Mu!" Olympe retourna la grosse médaille qui comportait trois molettes numérotées comme celles des coffres-fort. Après manipulation, un cliquetis se fit entendre et la médaille s'ouvrit en deux laissant apparaitre un rouleau de papier grisâtre qu'elle tandis à Drako.

"Mais il n'y a rien sur ce papier!" S'écria-t-il, tendant le papier au professeur.
"C'est du papier pour daguerréotype, il faut le passer dans une solution de nitrate d'argent, pour révéler le contenu! Je n'ai pas ce produit sur moi!"

Une petite brunette à l'accent parigot entra précipitamment: "Madame,Madame, y'a du grabuge en bas!"
Avatar de l’utilisateur
olympe
 
Messages: 82
Inscrit le: 26 Mars 2010, 10:08
Localisation: Paris


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar La Licorne Ailée » 07 Juillet 2010, 12:35

Conte_FeeMecanique a écrit:Venez-vous avec moi ?


* Ivy n'eut pas besoin de réfléchir. Son cœur la guidait déjà pour suivre l'ingénieure. *

" Je vous suis, Lady. Partez devant, je vous suis ! "
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar olympe » 08 Juillet 2010, 07:05

Le temps d'arriver dans le grand salon, des coups sur la grande porte et des cris se faisaient entendre dehors.

"Maud, Marion faites sortir les clients par le potager, dites que c'est une descente de poulets, cela devrait les motiver! Les filles, aux armes!

Un surprenant spectacle s'offrit aux yeux des évadés de la Fée Mécanique; Une vingtaine de fille en corsets, culottes ou jupons, renversant la grande banquette qui dissimule un coffre rempli de steamguns organisant une distribution générale,chacune des filles, telle une petite armée bien entrainée se postaient aux endroits stratégiques.

Drako, le Professeur et les autres ne se firent pas prier pour faire face à cette attaque de grenouilles de bénitiers!

Une rafale de coups de feux fi sauter la serrure de la grande porte, une dizaine de nonnes armées jusqu'aux cornettes s'engouffrèrent dans le salon à la décoration outrancière, en vociférant.

"Catins, catins, pécheresses, Babylone! Baby... heurk"

Une rafale de steamgun tirée depuis la balustrade par Olympe leur coupa le sifflet! "Le mal incarné n'est pas toujours la où on l'attend!" Murmura-t-elle comme pour elle-même....
Avatar de l’utilisateur
olympe
 
Messages: 82
Inscrit le: 26 Mars 2010, 10:08
Localisation: Paris


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Pr Octave Herminoire » 08 Juillet 2010, 10:46

Bien content de ne pas avoir à rentrer en conflit avec leur hôtesse et profitant de ce retournement de situation, le professeur , toujours épaulé d'Esther, se mit en embuscade derrière un meuble du palier et commence à canarder les nones hystériques avec une satisfaction mêlant défoulement et contentement de réduire au silence ces fausses nones coupables d'atrocités dont il ne soupçonnait pas encore l'étendue.

Et de 5 !!!!

Drako, je pense pouvoir trouver de quoi révéler le daguerréotype chez un photographe, ou dans n'importe quel labo de médecine ou d'ophtalmologie... voire même chez un perruquier-coiffeur !!

Et de 7 !!!!


Une none parvint à monter jusqu'en haut des escaliers entre deux tirs, mais elle n'eut pas le temps de poser le deuxième pied sur le palier qu'Esther avait déjà bondit sur elle , dagues en 'reverse', et qu'elle avait lui avait tranché proprement et doublement la carotide, avant de se remettre à l'abri près du professeur...

Très joli mouvement ma chère lui !!! ( dit-il avec sourire et clin d'oeil )
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Münsingen » 08 Juillet 2010, 16:28

Tenant serré contre son coeur le message qu'Olympe avait pris à son chien pour le lui remettre, Drako regardait avec consternation la scène de massacre qui se déroulait sous ses yeux : les filles de la Bagatelle et les nonnes qui se mitraillaient à bout portant, les balles qui sifflaient, arrachant des éclats de stuc, déchiquetant les coussins et brisant les miroirs, Herminoire qui vidait ses pistolets en riant comme s'il avait été sur un stand de tir.

"Mais ce sont des femmes..." murmura-t-il.
Depuis qu'il avait pris en horreur son passé de soudard tortionnaire et violeur, il se refusait à tuer les femmes et les enfants et, ne sachant comment agir dans la situation actuelle, il se contentait d'assister à la scène sans y prendre part.

La première vague d'assaut ennemie fut rapidement neutralisée. Mais le hall de la Bagatelle était dévasté et beaucoup de sang avait coulé : les râles des prostituées blessées n'avaient rien en commun avec ceux qu'elles étaient habituées à simuler pour satisfaire l'ego des clients.
Il aperçut Thimothy qui, embusqué derrière un gros buffet, faisait un rempart de son corps à Olympe en tenant un pistolet fumant à la main. Il vit aussi Kaelis, pâle et appuyé à la rembarde de l'escalier un étage plus haut, qui contemplait le spectacle avec un sourire d'où suintait de sadisme : décidément, ces Inquisiteurs étaient fous...
Et puis il aperçut la seconde vague d'assaut des nonnes, qui lançaient une salve de bouteilles enflammées par les fenêtres fracassées de la Bagatelle.

"Au feu !" hurla-t-il.
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP : Un soir à la Bagatelle

Messagepar Fée Mécanique » 08 Juillet 2010, 16:41

Derrière sa commode transformée en banquette de tir, Thimothy observait ce qui avait pris la forme d'une véritable bataille rangée. Malgré le rapport numérique désavantageux, les filles de la Bagatelle et leurs alliés providentiels étaient parvenues à repousser la première vague d'assaut. Mais la seconde arrivait déjà : vu la façon dont elles avaient été reçues, les nonnes avaient désormais des raisons de considérer le lieu comme une position ennemie à prendre en toute priorité.
C'est alors qu'un cri masculin retentit :
« Au feu ! »
Au même instant, des bouteilles d'alcool passées par la fenêtre explosèrent, transformant la moitié du hall en brasier.
Le vampire lutta contre la panique qui le gagnait : il savait que sa phobie n'était que l'héritage de ses ancêtres, à qui le feu et la lumière du jour rendaient les conditions de « chasse », et donc de survie, plus difficiles et que le vrai danger allait être les fumées toxiques et non le risque imaginaire de combustion spontanée s'il s'approchait de l'incendie. De fait, avec le temps et au prix de gros efforts de volonté, lui-même était parvenu à ne plus ressentir cette impression de douleur lorsqu'il se tenait près d'un âtre ou lorsqu'il sortait au grand soleil. Mais pour autant, le feu n'en restait pas moins aussi dangereux pour lui que pour n'importe quel être humain...

« Essayez d'éteindre l'incendie ! Ordonna-t-il de la voix la plus maîtrisée qu'il put. Si ce n'est pas possible, fuyez par les souterrains ! »
Il faisait allusion au réseau de galeries qu'Olympe avait fait creuser sous la Bagatelle pour gagner en secret les berges de la Loire. Il ignorait la raison qui avait motivé ces travaux entrepris à l'insu des autorités (et bien avant qu'il n'entre au service de la jeune femme), mais il n'avait jamais imaginé qu'il risquerait un jour de s'y réfugier pour fuir une horde de bonnes soeurs devenues folles furieuses...

Il promena un regard inquiêt alentour : Herminoire et Esther battaient en retraite en haut de l'escalier, tentant de prêter main forte à Drako qui était allé ouvrir un robinet d'eau, Kaelis luttait contre le docteur Artus qui tentait de le ramener de force dans sa chambre, quant à Ivy et Emily... Le coeur de Thimothy rata un battement : où étaient Ivy et Emily ?

Bondissant à travers les flammes, il gagna l'escalier et se mit à parcourir toute la maison en hurlant leurs noms. Ne les trouvant nulle part, il pensa qu'elles avaient été capturées, Ivy sans doute trop sûre de sa force de vampire ayant dû commettre quelque imprudence qui avait fait tomber les deux femmes entre les mains de l'ennemi.
Son vieux fond de prédateur prit alors le dessus et la rage le submergea, balayant toute angoisse. Quand la nécessité s'en faisait sentir, n'importe quel humain se montrait capable d'exploits stupéfiants ; alors de quoi ne serait donc pas capable un vampire déterminé et en pleine possession de ses moyens ?
Il s'élança à travers les flammes qui ravageait désormais le deuxième étage également, sauta par la fenêtre, atterrit dans la rue sur une nonne à qui il brisa la nuque au passage, lui arracha son steam-gun en se relevant, lacha une rafale à la ronde puis s'élança à travers les lignes ennemies avant que les soeurs n'aient bien compris ce qui venait de se produire. C'était ce genre d'actions d'éclat, le plus souvent motivées par le désespoir, qui avait par le passé fait naître les croyances populaires les plus folles sur les vampires et les « pouvoirs » qu'on leur prêtait...
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité