Go to footer

Aller au contenu


[RP] 10 - La Fée mécanique quitte Paris

Les épisodes précédents.

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Fée Mécanique » 07 Mai 2010, 08:07

"Mon Dieu, s'était écrié Drako, Le chevalier Eolis a disparu : il a dû être éjecté à bord lors de l'explosion !"A ces mots, le chevalier Lucius Ventura s'était senti frappé de plein fouet par une massue virtuelle. Ainsi, son frère d'armes et ami de toujours venait de connaître une fin atroce...
C'est alors qu'une voix était montée depuis la conduite de communication :

"Euh, matelot McCarthy à autorité : nous avons un nouveau qui vient de monter à bord. Euh... il est avec moi au niveau du pont n°5... Que dois-je en faire ?"

Voilà qui donnait à Lucius un motif pour agir... et donc pour cesser de penser.
Il s'était alors rué hors de la passerelle et, dégainant son arme, il avait gagné le pont n°5 où il avait trouvé le matelot McCarthy et l'intrus, un homme dont la mine trempée et épuisée semblait indiquer qu'il venait de l'extérieur.
Il l'avait mis en joue, de même que le matelot et les avait contraints à revenir sur la passerelle malgré les protestations du clandestin qui ne cessait de l'importuner avec des histoires de thé.


Sur la passerelle, il s'aperçut que les verrières montraient à présent une soirée ensoleillée : la tempête avait mystérieusement disparu !
Drako était en train de se manifester bruyamment :
"Nous étions pris dans une tempête de tous les diables depuis que nous avions quitté Paris, et depuis qu'Herminoire a actionné son truc, enfin... son machin, Eolis a été ejecté par dessus bord (bon, ça, vu l'explosion, je veux bien l'admettre), Utelo a disparu et les secousses ont empiré jusqu'à ce que, brusquement, il y ait cette seconde explosion et plus rien. Pof, la tempête a disparu !
Et puis d'abord, c'est quoi ces restes de mongolfière calcinée que nous sommes en train de croiser par babord ?"
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Pr Octave Herminoire » 07 Mai 2010, 08:33

Le Professeur Herminoire lève l'index et répond à Drako :

J'ai peut-être une théorie mon cher ami :
Nous étions mis en joue et comme pris au piège dans le filet virtuel de l'armée, prête à griller les moteurs du Zeppelin ou nous faire exploser tout simplement.
Les installations que vous voyez sont des sortes de relais d'énergie capables de diffuser une salve d'électricité vers un objectif particulier.

L'utilisation de mon attracteur de foudre a créé une surtension dans leur système et a réduit leurs efforts à néant en un instant comme un coup de tapette à mouche !!!
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Emile Clapeyron » 07 Mai 2010, 09:38

nous avons donc eu de la chance que ces éclairs n'aient pas été naturels. ceux-ci étaient verticaux, et n'ont donc pas eu à traverser la ballon pour arriver jusqu'à l'attracteur.

vous avez formulé cette théorie avant ou après la disparition de cet homme robot?

d'ailleurs, ou est-il passé? j'ai entendu parler des travaux de monsieur tesla, qui cherchait à créer une machine de téléportation à base d'électricité (qu'il a vendu à un magicien, finalement). peut-être votre ami a t'il subi une réaction similaire...mais auquel cas, il s'est retrouvé téléporté en plein air, et on ne peut guère qu'espérer que son armature mécanique soit susceptible de lui permettre de survivre au choc...
la magie est le refuge de l'incompétence. nous autres mécaniciens, nous contrôlons le monde

steamer, moi? non, vaporiste !


les goggles, c'est mainsteam
Avatar de l’utilisateur
Emile Clapeyron
 
Messages: 6442
Inscrit le: 02 Septembre 2009, 15:16


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Pr Octave Herminoire » 07 Mai 2010, 10:37

Le Professeur Herminoire se retourne vers Clapeyron avec un sourire :

Veuillez me pardonner cher confrère, j'ai omis de vous répondre sur votre crainte tout à l'heure avec toute l'agitation et la précipitation des derniers évènements !!!

En fait, comme vous le savez, la foudre provient de l'électricité statique accumulée dans les nuages, et c'est ce que mon dispositif va provoquer et stimuler...
Donc, pour en revenir à notre cas, je corrigerai vos propos par un petit détail d'une importance capitale !!!

Notre situation !

La foudre a effectivement une trajectoire verticale qui aurait pu nous nuire quand elle part des nuages du ciel pour arriver sur la terre, mais nous sommes au beau milieu des nuages, et à notre altitude la foudre que j'ai artificiellement provoquée provenait des nuages autour de nous, donc ce problème ne se posait pas.

J'avais posé l'antenne de l'attracteur sur le pont extérieur et dirigée vers l'extérieur, et donc, à moins qu'une personne passe précisément devant l'antenne, sur la trajectoire de la foudre, il n'y avait aucun risque !


En ce qui concerne votre autre question, je pense que nous avons capté un premier éclair qui a traversé Utelo et l'a fait disparaitre, et qu'ensuite, un autre éclair a du arriver mais être dévié par leur réseau de ballon relais et a provoqué la destruction de cette arme.

Qu'en pensez-vous ?
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Fée Mécanique » 07 Mai 2010, 11:09

"Je n'ai pas de théorie là dessus, mais je peux vous donner quelques précisions sur ce qui nous est arrivé, murmura Emily d'une voix à peine audible. Comme vous le savez, j'ai des contacts dans l'armée, et notammnet dans le Département des Inventions que dirige le commandant Dranvilles. Or, je sais que Dranvilles avait prévu de faire demain matin devant l'empereur la démonstration d'un prototype de nouvelle arme appelée la "Foudroyeuse". Il s'agit d'un générateur d'orages artificiels -- ce "filet" que vous évoquiez, professeur, même si j'ignore comment vous êtes arrivé à cette déduction. En l'occurrence, les débris de montgoflière que nous venons d'apercevoir semblent tout ce qu'il reste de cette fameuse foudroyeuse, dont on a manifestement avancé d'une journée l'activation et qui vient d'être détruite par un dysfonctionnement provoqué par votre instrument, professeur. Ainsi, la tempête que nous venons d'essuyer avait bel et bien une origine humaine et elle a disparu dès qu'on a détruit la machine qui la suscitait..."

"Cependant, reprit-elle d'une voix lugubre au bout d'un instant, nous n'avons gagné qu'un sursis. Car la Fée mécanique a été endommagée par la tempête artificielle et nous sommes en train de perdre de l'altitude. En outre, nous avons quitté Paris alors que la majorité de l'équipage était à terre, si bien que nous n'avons plus personne capable de diriger le zeppelin à bord. Bref, à moins de retrouver vite Utelo, ou que Lady Chapillon s'éveille ou que quelqu'un parmi vous sache piloter, nous allons vraisemblablement nous écraser ici, quelque part entre Paris et Tours."
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Mycroft » 07 Mai 2010, 11:16

[HRP: juste pour illustrer. Paris 1902]
Image
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9138
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar W.J.Blackstump » 07 Mai 2010, 12:27

_"Ha ha ha ha ha ha !"s'esclaffa Warren Blackstump avant de reprendre plus sérieusement :

_"C'est Dranvilles qui a fabriqué ces baudruches pétardisante ? On aura tout vu..."


L'individu se tourna vers celui qui avait sans nul doute stoppé l'orage et expliqua :

_"Je suis bien content de trouver ici, un individu plus malin que Danvilles, cet incapable a failli détruire Paris...vous avez bien fait de sortir votre...votre quoi déjà ? enfin bref...


Il sentait tous les regards tournés vers lui et il n'aimait pas trop ça . De toute façon, il savait qu'il allait être interrogé et donc observé par tous . Il reprit avec un petit trait d'humour .

_"bah quoi, j'ai dis quelque chose de mal ?"
Oh Non, j'ai perdu un boulon...
Avatar de l’utilisateur
W.J.Blackstump
 
Messages: 51
Inscrit le: 02 Mai 2010, 20:14
Localisation: là ou tu n'as pas pensé à me chercher...


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Münsingen » 07 Mai 2010, 12:40

Drako n'avait évidemment pas compris un traître mot de ce que disaient les trois savants. Il avait néanmoins bien reçu l'information que la situation était grave...
C'est d'ailleurs seulement quand une voix inconnue s'éleva pour critiquer le commandant Dranvilles qu'il vit que le chevalier-Inquisiteur Lucius Ventura venait de revenir sur la passerelle avec deux "prisonniers" : un matelot qui machouillait son cigare d'un air philosphe et un individu trempé et échevelé dont les traits tirés laissaient comprendre qu'il venait de fournir un gros effort physique à l'extérieur. C'est lui qui venait de parler de la sorte.


Tout en surveillant ces deux nouveaux venus du coin de l'oeil, il prit l'inquisiteur à part :
"Chevalier Ventura, notre situation est critique. En outre, vous venez de perdre votre équipier. En conséquence, il est inutile de que vous restiez avec nous à bord, au risque de vous faire capturer par la police ou l'armée qui pourraient incriminer la Steam-Inquisition. Je vous conseillerais donc de partir tant que vous le pouvez et d'aller raconter à vos supérieurs l'opération mitigée qui nous a permis de capturer Ménadier et la façon dont nous avons dû quitter Paris ensuite..."
Drako marqua une pause un peu gênée.
"En outre, si vous parvenez à rejoindre votre QG, j'aurais un service personnel à vous demander. Rien ne vous oblige à me le rendre, bien sûr, mais sachez que cela permettrait de donner une réponse à une question qui me taraude depuis près de vingt-cinq ans.
Je m'explique. Comme vous le savez, j'ai servi autrefois dans les troupes de Napoléon III. La tradition veut que les mâles de ma famille passent quelques années dans l'armée française -- on dit que cela remonte au traité d'alliance entre les cantons suisses et le roi François premier au début du seizième siècle. Pour ma part, j'ai commencé mon service peu avant mes dix ans, ce qui était bien plus tôt que mes ancêtre. Il s'agissait en effet d'une décision de mon père pour me punir d'avoir provoqué la mort du fils d'une de ses servantes. Or, la veille de mon départ pour la France, ladite servante est venue me révéler une histoire étrange qui était censée, du moins l'espérait-elle, me briser le coeur.
Cette femme me raconta que je n'étais pas le fils légitime de mes parents mais celui d'une chambrière que mon père avait engrossée car ma mère était stérile et lui voulait par dessus tout un héritier. Ma mère officielle étant décédée l'année de mes neuf ans et mon père mort au début de cette année, il est à présent impossible de leur demander confirmation. Le fait est qu'à en croire cette servante, mon père m'a fait passer pour le fils de sa femme alors que je suis né de la chambrière. Mais mon père n'avait pas prévu que cette dernière donne naissance quelques heures plus tard à un autre enfant, qui serait donc mon frère jumeau. Craignant quelque complication dynastique, mon père aurait d'ailleurs décidé de le tuer mais la chambrière aurait pris les devants en fuyant dans la nuit avec le nourrisson. Il se pourrait donc que mon frère jumeau ait survécu.
Or, tout à l'heure, le chevalier Eolis a prétendu avoir vu à Paris, dans l'hôtel où nous attendions Ménadier, un homme qui me ressemblait comme deux gouttes d'eau. Pourrait-il être ce mystérieux jumeau dont je viens de vous parler ? Si c'est le cas, cet homme serait né comme moi en mars 1846 et porterait encore probablement le nom de ma mère biologique : Murville. Donc, si vous rentrez à Paris, vous serait-il possible d'aller consulter le grand fichier de l'Inquisition pour savoir s'il existe à Paris un certain Murville, fils d'Heidi Murville, ancienne chambrière d'origine suisse venue à Paris en 1846 ?"

Lucius le regarda un instant, l'air perplexe, avant de répondre :
"Vous avez raison, je vais quitter la Fée mécanique et rentrer à Paris tant qu'il est encore temps. Je vous aiderai plus facilement à combattre Ravington en m'échappant qu'en me laissant capturer avec vous. Quant à votre "Murville", eh bien je ne vous garantis rien mais, s'il a fait parler de lui d'une manière ou d'une autre à Paris ou sur le territoire français, nous aurons peut-être quelques informations sur lui. Je tâcherai d'aller voir auprès de nos bibliothècaires et je vous tiendrai au courant dans la mesure de mes moyens.
Je vous souhaite bonne chance, dit-il plus haut en s'adressant à toutes les personnes présentes sur la passerelles. Je dois me retirer pour annoncer en haut lieu la disparition d'Eolis."

Sur ce, Lucius Ventura quitta la salle de commandement dans un claquement théâtral de manteau.
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Fée Mécanique » 07 Mai 2010, 12:46

[HRP. Ceux qui ont lu ses aventures l'auront compris, le "frère jumeau" dont parle Drako est ni plus ni moins que le "caporal Mumu", ce qui explique leur troublante ressemblance physique :mrgreen: ]
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Fée Mécanique » 07 Mai 2010, 12:55


"Bah quoi, j'ai dit quelque chose de mal ?"

"Il y a, répondit Emily pincée, que vous venez d'insulter un militaire que je respecte beaucoup et qui n'est en rien responsable de l'échec de la Foudroyeuse. Incriminez plutôt le jeune lieutenant trop zélé, sans doute Beauval, qui a dû insister pour que l'on procède aux tests avec un jour d'avance, sans que tous les contrôles aient été faits préalablement ; ou bien la malchance tout simplement. Le fait est que nous sommes perdus et que je vous laisse : je regagne mes appartements, où je vais essayer de faire le point pour savoir quoi dire à Dranvilles lorsque ses hommes m'auront arrêtée et accusée de m'être associée à des gens comme vous. A moins, bien sûr, que nous mourrions tous lors du crash..."

Au même instant, le chevalier Ventura (qui s'était tenu en conciliabule avec Drako) annonça qu'il quittait le dirigeable.

Emily lui emboita le pas, laissant les autres sur la passerelle.


"Euh, demanda Drako. Il n'y a vraiment personne parmi vous qui sache piloter ? Et qui êtes-vous, d'abord, Monsieur, dit-il en se tournant vers Warren"
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités