Go to footer

Aller au contenu


[RP] 10 - La Fée mécanique quitte Paris

Les épisodes précédents.

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Fée Mécanique » 11 Mai 2010, 07:00


Brzzz, kzzzzzt ...toc toc toc ...Ah voilà !! je pense que cela fonctionne à présent ..
Hum, hum hum !
Drako ? cher ami si vous m'entendez ...? c'est le Professeur Herminoire... m'avez vous trouvé un pilote confirmé s'il vous plait ???
Je, hum... dois rejoindre le Docteur à l'infirmerie sans trop tarder... rejoignez moi au plus vite !
euh...merci !!

Lady Chapillon sursauta.
"J'y vais, dit-elle. Après tout, on n'est jamais mieux servi que par soi-même !"
Et, l'air déterminé, elle partit en direction de la passerelle dans un froufrou de satin.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Mlle d'Estelïs » 11 Mai 2010, 14:43

[Je m'excuse pour le pavé...]

Les embardées du dirigeables avaient cessé, mais le squelette du zeppelin gémissait après tous les efforts qu'il avait du fournir pour contrer le vent et les manoeuvres violentes qu'on lui avait imposé afin d'éviter aux passagers respectivement la prison puis la mort.

En ouvrant la porte de la cabine n°9, Emily constata qu'effectivement les pilotes n'avaient pas été tendres. Le mobilier qui n'était pas vissé au plancher avait volé à travers la petite pièce avec les lampes et les objets. Devant ce capharnaüm, éludé par l'urgence de la fuite, elle fût saisi par l'angoisse: la malle !
Dieu merci, le gars qui lui avait porté la valise avait eu le bon sens de la glisser sous le petit bureau d'appoint. La jeune femme dégagea le sol de ce qui y trainait, en entier ou en morceaux, tira la malle en fer blanc et l'ouvrit fébrilement. Elle vida prestement et sans soin tout ce qu'elle contenait de vêtements et d'affaires pour en ôter le double fond. Là, elle en tira un long étui en bois cadenassé et assez lourd. La clé pendait de la chainette à son cou. Emily ouvrit l'étui, la boule au ventre avant de pousser un soupir intense qui ressemblait plus à une exclamation de soulagement: le réservoir en verre était intact.
Elle passa un doigt timide sur la bombone, comme si cette caresse pouvait finalement en venir à bout après toutes ces voltiges. Le récipient renvoya un éclat mordoré. Sain et sauf. Lui et les fioles rangées à ses côtés.

Saisie par la fatigue accumulée de la nuit, Emily se laissa choir contre le montant du lit dans son dos. Beaucoup de choses à tirer de cet épisode éprouvant. Elle se pencha sur la disparition de l'homme en vert. Les évènements ne lui avaient pas laissé le temps de discuter avec Utelo des questions qu'elle se posait à son sujet depuis leurs entrevues. S'il était un automate, voilà qui expliquait son attitude syncopée. Mais ce n'était pas ce point qui occupait Emily. L'homme en vert avait semblé très au courant des évènements postérieurs. Et sa disparition ne pouvait être assimilée à une mort. Consciente de l'irrationel de son raisonnement, l'ingénieure ne pouvait pourtant pas s'empêcher de se demander si ce vert passager ne provenait pas du futur... Les voyages temporels occupaient l'esprit de nombres de génies mais étaient considérés comme des utopies par beaucoup d'autres. Et pourtant... I leur avait tout de même été d'un secours immense. Essentiel. Si cet Utelo avait disparu, peut-être que son "avatar temporel" s'était simplement dissout une fois la connexion avec son époque d'origine coupée.

-Mais c'est complètement fou ma pauvre fille... souffla Emily en basculant la tête en arrière.

A cela il fallait ajouter la disparition des inquisiteurs, surtout celle du Chevalier Eolis. Emily espérait que ses ailes lui avait sauvé la vie, mais avec un tel orage cela tenait du miracle. Le départ de l'Inquisition la soulageait pourtant. La malle ouverte sur le sol qui luisait de vert à la lumière du plafond approuvait ce sentiment.

L'équilibre du dirigeable se modifia sensiblement, comme rigidifié. Emily en conclut qu'un pilote expérimenté devait à présent tenir le manche. Les hauts parleurs crachèrent un brouhaha sans aucun sens au travers duquel la voix de Lady Chapillon était reconnaissable. La femme qui aurait pu épingler l'ingénieur sur le plancher de la salle de pilotage. Peut-être changeait-ils de cap ? Pourvu que la Fée mécanique tienne bon.
La jeune femme ferma les yeux. Il fallait donc qu'elle se laisse porter encore un peu par le destin de cet équipage disparate. Et dans son sillage, l'invention fragile qui logeait dans l'étui.
Avatar de l’utilisateur
Mlle d'Estelïs
 
Messages: 275
Inscrit le: 03 Mars 2010, 10:18


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar W.J.Blackstump » 11 Mai 2010, 23:02

Warren ne se sentait pas vraiment bien accueilli par l'équipage et les passagers de la Fée mécanique . Cela devait sans doute venir du fait qu'il était quasi clandestin, lui qui n'avait juste pour une fois cherché à aider...
Après une certaine aide qu'il apporta pour remettre le navire en place .Qui avait surtout consisté à ranger les caisses et les divers objets dispersés dans les compartiments ou encore à balayer les débris, éclats de verre et autres morceaux de tôle qui traînaient au sol . Le Docteur Blackstump alla prendre l'air dehors, pour penser et se recentrer sur lui même...

Il sortit donc sur la passerelle et s'accouda sur le rebord pour contempler le sol qui passait sous lui . Il savait que cette situation était catastrophique. L'armée déployant un orage magnétique générée par une pierre du vide pour stopper le navire sur lequel il se trouvait en ce moment . La police qui poursuivait également ce zeppelin . Des passagers, tous plus ou moins qualifiés dans des domaines scientifiques . Mais qu'est ce qui pouvait bien se passer ici ?

Puis son regard se tourna vers les montgolfières en feu au sol, et les cadavres des militaires...des souvenirs de la guerre lui revînt.

Une explosion au loin, le Caporal Blackstump court vers la tranchée prussienne une nouvelle fois .Les cris, le feu, les cadavres...Il tire sur les soldats qui osent montrer leur tête . Il compte dans sa tête "...5...6...7..."et supplie ses pistolets de tuer à chaque coups . Il sait qu'il est risqué d'agir ainsi, mais n'a rien d'autre à perdre que la vie . Il saute dans un couloir avec quelques cadavres prussiens fraichement exécutés . Un soldat ennemi le surprend et lui fonce dessus avec sa baïonnette . Warren se saisit de l'arme et contourne son assaillant . Il libère son couteau de son fourreau et lacère le dos de sa victime. Puis lui décoche un coup de pied pour le pousser contre une poutre, le soldat s'écroule sur le dos mais est toujours conscient . Son regard évoque la pitié, il se sait perdu...Blackstump empoigne sa dague, la lame vers le bas et plante l'abdomen à plusieurs reprises . A chaque coup, il se sent plus fort et espère avoir tué l'assassin de son père . Un appel, son prénom résonne"...Warg, grouilles toi !..." Il se relève et lève les yeux, apercevant des soldats ennemis arriver de chaque côté, il est encerclé...les cris, le feu, les cadavres...le Caporal Blackstump lève court une dernière fois dans la tranchée...une explosion au loin, pas si loin en fait...


Warren Blackstump reprend conscience qu'il est sur le zeppelin, il reste accoudé sur la barrière de protection...et une question lui taraude l'esprit, que s'est il passé ce jour là ?
Dernière édition par W.J.Blackstump le 19 Mai 2010, 18:18, édité 1 fois au total.
Oh Non, j'ai perdu un boulon...
Avatar de l’utilisateur
W.J.Blackstump
 
Messages: 51
Inscrit le: 02 Mai 2010, 20:14
Localisation: là ou tu n'as pas pensé à me chercher...


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Joseph Mc Carthy » 13 Mai 2010, 13:48

Au milieu de la machinerie poussée à tout vapeur, Joe et ses "mousses" avait bien du boulot. La capitaine était de retour aux commandes et les ordres fusaient à un rythme qu'il n'avait pas eu à suivre depuis longtemps, sans compter les dégâts dûs aux secousses qui avaient agité l'engin et que la petite équipe avait du diminuer dans l'urgence, en attendant la mise en panne.
Joe s'essuya le front d'un revers de manche et, s'il essuya la sueur, se barra le front de cambouis.
Un cri de douleur s'éleva, suivi de plusieurs autres; le petit Louis venait de se prendre un jet de vapeur en pleine face. Tout en maugréant contre le mauvais sort qui semblait s'acharner contre la Fée Mécanique il laissa les autres aides s'occuper du petit tandis qu'il s'attachait à dériver la pression de cette conduite par un jeu de manipulations savantes sur les valves de bypass.
Si ça grince c'est que ça tourne, et c'est déjà pas mal!
Avatar secondaire d'Utelo, car quand on aime on ne compte guère.
Avatar de l’utilisateur
Joseph Mc Carthy
 
Messages: 260
Inscrit le: 05 Mai 2010, 21:49


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Münsingen » 13 Mai 2010, 17:48

Afin de ne pas gêner le travail des mécaniciens et des matelots qui effectuaient les réparations nécessaires à bord, Drako s'était retiré sur le pont.
Il humait l'air du soir, savourant le calme qui avait suivi la tempête. Bientôt, cette rocambolesque journée du 1er octobre 1879 aurait pris fin. Il espérait que la nuit serait un peu plus calme...
C'est alors qu'il lui sembla apercevoir un éclat lumineux à l'horizon. Il jura : ainsi, la police (ou l'armée ?) revenait déjà à la charge ! Le répit aurait donc en réalité été court.

Il s'empara d'une longue-vue et scruta le ciel dans la direction du petit appareil qui arrivait droit sur la Fée mécanique.
Il reconnut alors l'aéro-chaloupe d'Ivy et June et poussa un cri de joie.

"June et Ivy sont de retour ! s'écria-t-il. Elles ont réussi à nous rattraper !"
C'est alors qu'il s'aperçut que l'appareil laissait s'échapper un important panache de fumée : il était endommagé. Le pilote (Ivy ?) semblait d'ailleurs lutter pour maintenir sa trajectoire. Heureusement que la météo était clémente, sans quoi leur aéro-chaloupe aurait sans doute été immanoeuvrable...

L'appareil endommagé parvint non sans mal à gagner le hangar arrière de la Fée et à atterrir.
La fumée qui s'échappait de l'aéro-chaloupe était tellement épaisse qu'il fallut le contenu de plusieurs pompes à eau pour la dissiper. June et Ivy sortirent alors de l'appareil, noires de fumée mais manifestement heureuses.
Drako s'apprêtait à leur souhaiter la bienvenue lorsqu'il aperçut un troisième individu, vêtu d'une robe d'auxiliaire de la Steam-Inquisition, qui s'éloignait discrètement de l'appareil. Il était sûr de ne l'avoir encore jamais vu à bord...
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Pr Octave Herminoire » 13 Mai 2010, 20:52

Voyant Lady Chapillon s'approcher et rentrer dans le poste de pilotage, le Professeur se lève pour lui laisser la place :

Aaah ! chère Madame... je suis fort heureux de vous revoir ! et encore plus heureux de vous céder cette place !!!

Je retourne vers l'infirmerie retrouver le Docteur Artus et l'assister dans notre expérience pour sauver notre ' piste principale'

A plus tard !!!


Il entre dans l'infirmerie et s'adresse à Artus :

Me voici Docteur je suis à votre disposition, commençons quand vous voulez !



{{ HRP : Absent jusque lundi, ne pourrai répondre :) }}
Professeur Octave 'Octopus ' Herminoire
Académie des Sciences du Voyage Temporel de France


http://www.myspace.com/herminoire
https://www.facebook.com/octave.herminoire
http://herminoirevoyage.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Pr Octave Herminoire
 
Messages: 273
Inscrit le: 19 Février 2010, 22:31
Localisation: Bretagne Armoricaine


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Dr Artus » 14 Mai 2010, 19:24

J'étais en train d'observer mes différents échantillons au microscope. On observait les cellules anuclées sanguines caractéristiques. Cependant, on pouvait noter dans l'échantillon du professeur que ces cellules avaient été partiellement détruites. On ne distinguait que des fantômes de cellules. J'en déduisis que leurs deux sangs n'étaient guère compatibles. Le professeur entrait alors que j'aboutissais à ces conclusion. Je me tournai vers lui :

"Et bien professeur, vous n'êtes pas compatible. En revanche, il semble que moi et notre cher Drako le soient. Je vais commencer par transférer mon sang, puis celui de Drako, nous ne serons pas trop de deux. Reste à bâtir ce système, mon cher. Il faudra également faire boire petit à petit ce Ménadier afin de rétablir le bon volume sanguin."

J'allais le faire boire et me mis à réfléchir au système. Avec à ma disposition un clystère, un irrigateur et ses tuyaux, il me faudrait faire preuve d'imagination.
- - Dr Artus Darington - -
M.D., Occultist and Explorer
Avatar de l’utilisateur
Dr Artus
 
Messages: 28
Inscrit le: 02 Novembre 2009, 21:49


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar La Licorne Ailée » 15 Mai 2010, 18:13

* Ivy et June descendèrent de l'aéro-chaloupe sans trop de mal, mais couvertes de crasse. Elles se laveraient plus tard. IL fallait d'abord faire leur rapport au capitaine. Si elle était disponible ! Alors qu'elle arrangeait ces ceintures, Ivy aperçu Drako arriver à leur rencontre. Mais il ne les regardait pas. Ses yeux suivaient quelque chose du regard. Ou quelqu'un ! En un reflexe habitué, Ivy fit un demi tour en se mettant à genou, visant quoi que ce soit que Drako ait pu fixer si intensément. Et elle vit s'éloigner une silhouette étrangement vêtue.
Mais elle ne tira pas. C'était trop risqué, le vaisseau aurait pû être endommagé. D'avantage. C'est alors qu'Ivy constata que la Fée n'avait pas l'air en bon état du tout, encore plus de prêt ! Mais l'heure n'était pas aux questions. Elle devait voir Lady Chapillon. Alors que June s'occupait de ranger leurs affaires et de préparer quelque chose de particuliers pour elles deux, Ivy s'approcha de Drako, complètement inconsciente de son état physique, et s'en fichant éperdument. *

" -Drako, whatever happenned here, or on our side, will wait. I need to see the cap'ain at once ! C'est urgent je t'assure ! Et je te laisse t'occupper de notre "visiteur" que tu as vu partir derrière mon vaisseau. Je sais qu'il n'ira pas loin, sous ta garde. Laisse June faire ce qu'elle a à faire avec mon aéro-chaloupe. Elle a toute ma confiance. "

* Ivy attendit que le dragon lui réponde, vérifiant que ses fioles étaient encore en état, et que les informations qu'elle devait remettre au capitaine étaient encore en sa possession, dans sa chemise. *
I can't resist the liquid rubies that run into your veins...

Mon travail : http://www.lalicorneailee.com
http://www.wix.com/lalicorneailee/site
Avatar de l’utilisateur
La Licorne Ailée
 
Messages: 2944
Inscrit le: 29 Août 2009, 06:30
Localisation: Somewhere over the rainbow...


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar W.J.Blackstump » 16 Mai 2010, 00:16

Le clandestin décida qu'il avait assez pris l'air et qu'il devait sûrement aller se présenter à la responsable de La Fée Mécanique . A ce qu'il avait compris, c'était une femme qui savait se faire respecter par son équipage . Warren entra sur le pont et se posa sur une des caisses qu'il avait rangé précédement et solidement fixé avec une corde . Il ne tarderait pas à être interpellé par quiconque . Il observa le manège des techniciens et des manœuvres . Un ballet incessant, allant à une allure folle, à l'image de la machinerie qui permettait à ce navire de se maintenir dignement dans le ciel et d'avancer . Herminoire n'était plus aux commandes . Une jeune femme l'avait remplacé . Peut-être était elle la capitaine du zeppelin...à quoi bon l'importuner ? Elle semblait déjà avoir fort à faire avec l'équilibrage et le maintient du cap de l'appareil . Sans compter les autres commandes dont le fonctionnement échappait au Docteur Blackstump . Ce dernier se contenta de sortir un vieux livre qui avait été soigneusement emballé dans une peau . La couverture était finement illustré de symboles occultes plus ou moins connues des spécialistes. Cet ouvrage semblait très ancien et délicat .Warren reprit sa lecture, à où il l'avait abandonné la dernière fois .
Oh Non, j'ai perdu un boulon...
Avatar de l’utilisateur
W.J.Blackstump
 
Messages: 51
Inscrit le: 02 Mai 2010, 20:14
Localisation: là ou tu n'as pas pensé à me chercher...


Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Messagepar Münsingen » 16 Mai 2010, 16:46

Drako adressa un petit salut de la tête à Ivy :
"Tu trouveras Lady Chapillon sur la passerelle" dit-il d'un air préoccupé.
Puis, la laissant prendre la direction du poste de pilotage, il s'approcha de l'homme en robe.
Maintenant qu'il le distinguait mieux, il pouvait voir que ce dernier portait un uniforme d'auxiliaire de l'Inquisition et qu'il était maculé de saleté. Ce n'était donc probablement pas un homme de Ravington (encore que le scélérat devait avoir des agents infiltrés un peu partout) mais il était manifestement arrivé dans l'appareil endommagé de June et Ivy à l'insu des deux femmes... Il n'était donc ni un ennemi déclaré, ni un véritable allié ; comme toute l'Inquisition dans cette affaire, du reste !

Drako prit un air décontracté et s'approcha de l'inconnu en lui tendant la main :

"Bonjour et bienvenue à bord, Monsieur. Drako von Münsingen, pour vous servir. Hélas, si vous êtes venu ici porter quelque message aux chevaliers Eolis et Ventura, vous les avez ratés car ils ont quitté notre bord il y a peu. Mais peut-être puis-je vous aider d'une manière ou d'une autre ?"
Münsingen
 
Messages: 3919
Inscrit le: 24 Août 2009, 13:41

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité