[RP] 10 - La Fée mécanique quitte Paris

Les épisodes précédents.
Avatar de l’utilisateur
Joseph Mc Carthy
Messages : 260
Inscription : 05 mai 2010, 21:49

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par Joseph Mc Carthy » 06 mai 2010, 12:37

L'homme ouvrit de grands yeux étonnés.
"Quoi! Faites-moi voir ça..." il saisit la longue vue sans ménagement et essaya de regarder tant bien que mal à travers le hublot dans la direction indiquée; derrière le rideau de pluie apparaissait de temps à autre un amas de tôle étrangement façonné, et une sorte d'antenne tarabiscotée pointait clairement dans la direction de la Fée Mécanique.
"Bon sang de bois! Qu'est-ce que c'est que ce machin encore? fit-il avant de se tourner à nouveau vers le cornet. Allo, allo, salle de commande? Virez de bord de toute urgence, je répète, virez de bord! on fonce sur... sur, euh... on va droit vers un iceberg, capitaine!"
Si ça grince c'est que ça tourne, et c'est déjà pas mal!
Avatar secondaire d'Utelo, car quand on aime on ne compte guère.
Avatar de l’utilisateur
W.J.Blackstump
Messages : 51
Inscription : 02 mai 2010, 20:14
Localisation : là ou tu n'as pas pensé à me chercher...

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par W.J.Blackstump » 06 mai 2010, 15:41

Le scientifique était satisfait, il avait réussi à faire changer la trajectoire du zeppelin . Néanmoins, l'orage continuait sa folle course destructrice vers Paris . Il avait observé , pendant que l'homme d'équipage interpellait son supérieur, la puissance d'un éclair de cet orage sur un arbre et le résultat était terrible. Beaucoup plus dévastateur qu'un orage habituel . La seule chose qui pouvait empêcher ça : détruire la montgolfière par laquelle jaillissait l'énergie provoquant les surcharges electro-stimulantes ou arrêter les hommes qui provoquaient ce déluge . Une question lui vînt , qui étaient donc ces hommes ?

Warren se tourna vers Mc Carthy et lui fit :

_" Vous avez une idée de ce qui va se passer si on ne fait rien contre ces types en bas ? "
Oh Non, j'ai perdu un boulon...
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
Messages : 620
Inscription : 14 octobre 2009, 10:34

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par Fée Mécanique » 06 mai 2010, 17:28

A bord de la Montgolfière "Aéro Sigma 24", le lieutenant de Beauval était perplexe.
L'euphorie d'avoir reçu l'ordre de sortir, pour la première fois de sa carrière en dehors d'un exercice, le dernier prototype de sa "foudroyeuse" venait de faire place à l'incompréhension...
Pourtant, tout s'était bien passé jusque là : le gros zeppelin qu'il avait reçu l'ordre d'incapaciter avait quitté Paris avec une difficulté évidente, pris comme il l'était entre les quatre montgolfières sur lesquelles étaient montées les émetteurs qui se renvoyaient les éclairs artificiels, provoquant cette formidable tempête. Le zeppelin avait certes résisté mais il avait été tellement chaviré, cahoté et secoué qu'il allait forcément être bientôt contraint à l'atterrissage en catastrophe. Et de fait, deux des trois aéronefs policiers qui le poursuivaient depuis Paris avaient fait ce choix, soit que les pilotes aient compris qu'ils n'avaient aucune chance de survie dans une telle tempête, soit que l'armée se fut enfin décidée à alerter la police que ses appareils allaient être abattu en tant que dommages collatéraux -- la célèbre rivalité entre les deux forces de sécurité était telle que, bien souvent, les deux Ministres omettaient de prévenir leur homologue des nouveaux dispositifs qu'employaient leurs hommes. Quant au troisième aéronef, il avait décidé de poursuivre malgré tout et s'était écrasé.
Bref, tout s'était bien passé... jusqu'au moment où quelque chose d'inexplicable s'était produit à bord du zeppelin, cette "Fée mécanique", comme on l'appelait : une étrange explosion avait eu lieu sur sa passerelle, attirant un immense éclair à l'intérieur ; et depuis, la foudroyeuse était devenue totalement hors de contrôle, comme si la foudre artificielle était aimantée par le dirigeable : les antennes montées sur les montgolfières poitaient désormais clairement dans la direction du bâtiment fugitif et il n'y avait aucun moyen de les redresser. En outre, la pression interne ne cessait de monter, ce qui affolait les aérostiers du génie qui l'entourait.

"Mon lieutenant, hurla le sergent Lelly. Il faut donner l'ordre à l'équipe au sol de couper toute l'alimentation. La sigma 24 reçoit trop d'électricité et passe en surchauffe : nous risquons un incendie du ballon."
"Pas question d'échouer, répondit Beauval en lissant sa moustache. Sa Majesté nous regarde et nous allons reprendre le contrôle de la foudroyeuse. Ce n'est pas un problème d'alimentation ; il y a juste un truc qui cloche au niveau du zeppelin, comme s'il attirait toute notre énergie et nous la renvoyait en la décuplant."
Lelly ouvrit la bouche pour répondre mais ne commença même pas sa phrase : l'aérostat sigma 24 explosa soudain comme une bombe, tout comme les trois autres montgolfières qui définissaient le périmètre de la tempête artificielle.

Au fort du Mont Valérien, situé à plusieurs dizaines de kilomètres de là, l'équipe au sol chargée d'envoyer les ondes electro-magnétique aux aérostats qui la transformaient en foudre artificielle reçut au même instant un retour d'énergie qui les carbonisa sur place et fit imploser toute la machinerie.
Les sentinelles qui se contentaient d'observer la scène à s'en tirèrent avec les yeux brûlés.

La tempête prit fin aussi brusquement qu'elle avait commencé.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
Messages : 620
Inscription : 14 octobre 2009, 10:34

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par Fée Mécanique » 06 mai 2010, 17:44

Au palais du Louvre, le jeune empereur Napoléon IV qui suivait depuis une terrasse cette première utilisation officielle de l'arme révolutionnaire mise au point par Hector de Beauval, ne put s'empêcher de jurer.
"Décidément, maugréa-t-il en assénant une violente tape sur le gros télescope par lequel il avait suivi l'opération, vous me faites gaspiller l'argent de l'empire avec vos inventions stupides, général."
"C'est-à-dire, bredouilla le général Boulanger, que le commandant Dranvilles m'avait dit avoir toute confiance dans les capacités du lieutenant de Beauval à mener à bien son projet de foudroyeuse. Et puis n'oubliez pas que ce projet a été monté uniquement grâce à la générosité de votre ami Ravington..."
"Eh bien il en est pour son argent, le Rosbif. Bon, dorénavant, je ne veux plus entendre parler de cette foudroyeuse, pas plus du "gaz edelstadtien" que Ravington avait essayé de nous vendre en 76 avec l'appui de ce vieux fou de Louis de Bavière. Dites à Dranvilles qu'il se contente de m'améliorer les armes qui ont fait leurs preuves : les machines volantes, les blindés, les mitrailleuses, etc. Après tout, mon grand-oncle a conquis les trois quarts de l'Europe avec juste des canons en bronze et des sabres de cavalerie."
Le général Boulanger regarda ses pieds, mortifié.
"Mais votre père a précisément perdu la guerre de 70 parce que les Prussiens avaient déjà des mitrailleuses et pas nous. Un bon Etat-Major doit toujours avoir des armes qui lui permettent d'être en avance sur l'ennemi. Or, vous admettrez que, jusqu'à maintenant, Dranvilles a toujours fait un excellent travail..."
L'empereur foudroya son chef d'Etat-Major du regard : il détestait qu'on évoque la déroute face aux Prussiens qui avait conduit son père à l'abdication ; tout comme il détestait qu'on lui rappelle qu'il ne devait son trône qu'à l'argent que lui avait fourni Victoria et ses amis anglais.
"Et avec tout ça, le zeppelin que vous vouliez arrêter avec votre machine du diable vole toujours. Bon, je vois que l'armée a échoué, je vais maintenant charger la police de reprendre les choses en main. Il est certain qu'ELLE aurait pu arraisonner le dirigeable si votre lieutenant de malheur n'avait pas provoqué tous ces éclairs et contraint les appareils à se poser."
Le jeune souverain quitta la terrasse d'un air décidé, laissant le général Boulanger fulminer en silence.
Avatar de l’utilisateur
Mlle d'Estelïs
Messages : 275
Inscription : 03 mars 2010, 10:18

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par Mlle d'Estelïs » 06 mai 2010, 17:53

Les machines n'ont pas d'âmes. Et n'en déplaisent aux théoriciens farfelus qui hantent l'Académie des Génies Mécaniques et des Automates localisée dans la ville de Montbéliard, le corps scientifique universel se rejoint majoritairement sur ce point.

Pourtant, après la tempête qui avait fortement mis à mal la structure de la Fée Mécanique, le zeppelin, libéré des ordres d'un quelconque pilote, sembla décider de lui même qu'il était tant que cesse cette cavalcade suicidaire contre les éléments. Devant le pale soleil d'un soir d'automne, jaillissant des nuages artificiels, le dirigeable entâma une descente tranquille mais assurée vers le sol, ignorant les squelettes des foudroyeuses calcinées qui croisaient dans son giron.
Münsingen
Messages : 3919
Inscription : 24 août 2009, 13:41

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par Münsingen » 06 mai 2010, 18:01

"Mais enfin, est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce qui s'est passé ? s'énerva Drako.
Nous étions pris dans une tempête de tous les diables depuis que nous avions quitté Paris, et depuis qu'Herminoire a actionné son truc, enfin... son machin, Eolis a été ejecté par dessus bord (bon, ça, vu l'explosion, je veux bien l'admettre), Utelo a disparu et les secousses ont empiré jusqu'à ce que, brusquement, il y ait cette seconde explosion et plus rien. Pof, la tempête a disparu !
Et puis d'abord, c'est quoi ces restes de mongolfière calcinée que nous sommes en train de croiser par babord ?"
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
Messages : 620
Inscription : 14 octobre 2009, 10:34

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par Fée Mécanique » 06 mai 2010, 18:15

Au fort de Vincennes, le commandant Dranvilles était blême depuis qu'il avait reçu un coup de téléphone furieux du général Boulanger.
Il était scandalisé d'apprendre que les essais de la foudroyeuse, prévus pour le lendemain, avaient été avancés sans qu'on le prévienne car l'occasion s'était soudain présentée de l'employer pour arrêter un gros zeppelin recherché par la police.
Il était atterré d'apprendre que l'opération s'était soldée par un échec total et que Beauval et toute son équipe avaient péri ; et ce sous les yeux de l'empereur en personne, qu'on avait dérangé pour l'occasion en plein conseil avec son chef d'Etat-Major.
Il était enfin terrifié de réaliser que la cible choisie pour le premier essai de la foudroyeuse avait été la Fée mécanique, le zeppelin où Mlle d'Estelïs lui avait dit par téléphone se trouver malgré elle quelques instants plus tôt. De fait, il venait de perdre aujourd'hui l'un de ses meilleurs chercheurs et était passé bien près de perdre la seconde...
Avatar de l’utilisateur
W.J.Blackstump
Messages : 51
Inscription : 02 mai 2010, 20:14
Localisation : là ou tu n'as pas pensé à me chercher...

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par W.J.Blackstump » 06 mai 2010, 20:26

_"Whaaaaou ! mais qu'est ce qui s'est passé ! ? !" s'exclama Warren Blackstump . Il attrapa sa longue vue et se colla à la vitre en direction des montgolfières pour constater leur destruction .

_"Peut-être un dysfonctionnement du à l'alimentation ! Mais c'est tout bonnement incroyable, j'ai bien fait d'abandonner mon poste, hahaha !" continua t'il, tout en se concentrant davantage sur sa lorgnette .

_" C'est extraordinaire, une telle concentration d'énergie générée par une simple machine ! Mais non, il doit y avoir une source plus intense, quelque chose de bien plus...oh ! ouiiiiii ! Avec toute l'énergie négative qu'émettait cet orage...ils ont dû l'alimenter avec..."

le Docteur sentit quelque chose se coller contre son dos .En se retournant, il vit qu'on le tenait en joug avant de continuer sa phrase :

_"...une pierre du vide . Oups ! "
Oh Non, j'ai perdu un boulon...
Avatar de l’utilisateur
Joseph Mc Carthy
Messages : 260
Inscription : 05 mai 2010, 21:49

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par Joseph Mc Carthy » 06 mai 2010, 22:54

Mc Carthy se retourna, aussi surpris que le type bizarre qu'il avait aidé à monter à bord. Il dévisagea un homme en uniforme de la Steam Inquisition qui les tenait en joue à présent, fit rouler son cigare éteint entre ses lèvres, cracha un bout de feuille de tabac et lança d'un ton effronté:
"Eh ben mon gars, je sais pas qui t'es mais apparemment la capitaine en a marre d'accueillir tous les canards boiteux de France. Messieurs, je suppose qu'on va devoir vous suivre, 'ce-pas? Allons-y alors, s'cusez-moi."
Il s'avança et écarta d'un geste nonchalant le bout du canon, passa devant l'inquisiteur et alla vers l'échelle permettant de rejoindre le pont supérieur.
"Bon, Vous v'nez?"

[HRP: je tiens à féliciter les participants de ces dernières pages; chacun y a mis du sien et a enrichi l'histoire d'une manière à la fois surprenante et incroyable :) je m'amuse beaucoup personnellement. J'ajoute juste que je ne pourrai pas poster demain avant le soir, ni ce week-end probablement. je peux rarement le week-end, en fait. Donc n'hésitez pas à prendre les commande du mécano à cigare pourri! et je vais tenter de soritr une fiche de perso valable dès que possible]
[HRP : oui, grâce à tout le monde, l'histoire semble avoir vraiment pris son ryhtme de routine à présent :D Par contre, je me suis permis d'éditer ton post, et puis le prochain, car il n'y a plus qu'un seul inquisiteur à bord : Eolis (j'ai vu ça avec lui) a été projeté par dessus bord lors de l'explosion provoquée par la machine d'Herminoire ;) ]
Si ça grince c'est que ça tourne, et c'est déjà pas mal!
Avatar secondaire d'Utelo, car quand on aime on ne compte guère.
Avatar de l’utilisateur
W.J.Blackstump
Messages : 51
Inscription : 02 mai 2010, 20:14
Localisation : là ou tu n'as pas pensé à me chercher...

Re: RP La Fée mécanique quitte Paris

Message par W.J.Blackstump » 06 mai 2010, 23:55

Warren Blackstump fit mine grise en observant l'inquisiteur et le manœuvre. A croire que l'on avait du mal à faire confiance à bord de ce navire .Suite à la question de Mc Carthy, l'intrus s'obligea à suivre la cadence et à être escorté par le garde armé. Il s'autorisa à le surprendre par une petite phrase de son crue, juste avant d'être poussé par le canon :

_"J'espère que vous avez du thé, j'aime le thé, pas vous ? "


Déjà, il échafaudait un plan ou une contre-attaque en cas de coup dur . Pour l'instant, il se demandait si il allait finir dans une cale ou si on allait lui accorder le droit de s'expliquer . Il repensa à ce qu'avait dit l'homme d'équipage : "Tous les canards boiteux de France...". Comment ça un canard boiteux, certes il n'avait pas l'allure d'un gentilhomme de la Haute ou d'un militaire de haut grade, mais il n'était tout de même pas un "canard boiteux". Et de plus, ça signifiait qu'il y avait d'autres passagers plus ou moins "clandestin" comme lui à bord du zeppelin...bref, une aventure qui commençait par le chaleureux accueil de l'équipage .

Tout en suivant Mc Carthy, Blackstump continuait d'ennuyer son escorte avec son thé même devant la personne qui semblait être leur chef :

_"J'aime bien à la fraise, à l'orange .Hum j'aime bien aussi le thé vert, néanmoins je ne suis pas fan des infusions. La menthe c'est pas mal si on ajoute une pointe de rhum !"
Oh Non, j'ai perdu un boulon...
Verrouillé

Revenir à « L'affaire Ravington »