Go to footer

Aller au contenu


[RP] 8.3 - Nouvelle enquête et anciens souvenirs...

Les épisodes précédents.

Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Fée Mécanique » 07 Mai 2010, 16:57

La nuit était donc bien avancée quand, vêtues de leurs nouvelles robes qu’elles n’avaient pas résisté à la tentation de porter pour s’impressionner mutuellement, June et Ivy avaient pu rejoindre Liam au laboratoire.
« D’après notre chimiste, leur apprit ce dernier, il s’agit de la version le plus récente du Gaz D, ou « gaz délirant », destiné à provoquer des hallucinations à ceux qui l’inhalent. Or, les premières utilisations de ce produit remontent à l’année 1876, quand Louis de Bavière, empereur d’Edelstadt, a ordonné d’en doter ses troupes pour remplacer le Gaz E, ou « Gaz Edelstadtien », dont Napoléon IV et Victoria avaient proscrit l’usage car ils le jugeaient trop dangereux en raison de ses effets irréversibles. Le Gaz D a ensuite été abondamment employé sur le front alsacien jusqu’au début de l’année 1877, date à laquelle les Prussiens ont fini par mettre au point les masques qui le rendaient obsolète. A partir de cette date, le fournisseur a cessé de recevoir des commandes et s’est tourné vers le développement d’autres armes. »
Ayant marqué une pause théâtrale, Liam ajouta :
« Et pour répondre à la question que vous vous posez sans doute, le fournisseur en question est un milliardaire anglais qui détient également des terres en Louisiane et en France. Il s’appelle Harlock Ravington et l’Ordre le soupçonne d’être également à la tête d’une organisation criminelle. Malheureusement, le fait qu’il soit membre du Parlement britannique et un ami personnel de l’empereur français le rend pratiquement intouchable. C’est sans doute cet homme qui est à l’origine de l’attaque au gaz que vous avez subie : après tout, il n’a eu qu’à puiser dans ses stocks invendus de 1877. »
Le téléphone sonna soudain et Liam s’excusa.

Lorsqu’il lâcha le combiné, sa mine était déconfite :
« Il y a une complication. Mlle d’Estelïs vient d’être enlevée au bal dont je vous parlais ; et elle l’a été par la Steam Inquisition. Apparemment, les Inquisiteurs en savent plus que nous à son sujet et viennent de nous coiffer au poteau. Bon, cela rend ma proposition de vous employer un peu caduque mais vous pouvez néanmoins conserver vos robes et profiter de notre hospitalité pour la nuit. Après tout, vous n’êtes pas venues pour rien : vous avez les réponses que vous étiez venu chercher à Paris… »
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Fée Mécanique » 07 Mai 2010, 16:58

Les deux jeunes femmes s’éveillèrent tard le lendemain.
C’était le premier octobre 1879 et un temps morne et pluvieux assombrissait Paris.

June et Ivy retrouvèrent Liam dans sa petite salle à manger qu’on aurait dite arrachée à un cottage anglais et transportée comme par magie au milieu du petit port aérostier de l'Ordre.

« Figurez-vous, leur dit le Britannique, que j’ai appris que ce Ravington dont nous parlions cette nuit était actuellement à Paris. Il aurait même fait une apparition discrète au bal où Mlle d’Estelïs s’est fait enlever par la Steam-Inquisition. Et puisque l’on parle de l’Inquisition, il semblerait aussi que deux de leurs chaloupes se soient posées sur votre Fée mécanique il y a quelques heures. D’ailleurs, elles viennent d’en repartir et de prendre la direction de l’Est parisien. Peut-être est-ce lié à la capture de Mlle d’Estelïs ? Si vous n’avez rien d’urgent à faire aujourd’hui, peut-être devriez-vous aller faire traîner vos oreilles du côté du Père Lachaise ou de Ménilmontant ? »
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Fée Mécanique » 07 Mai 2010, 17:02

June et Ivy repartirent donc peu après, non sans avoir remercié Liam pour son hospitalité.
Aux commandes de leur aéro-chaloupe, elles partirent vers l’est… où retentit bientôt une violente explosion, plus précisément dans le quartier de Ménilmontant.
Evidemment, elles décidèrent d’en trouver l’explication.


Il y avait une agitation considérable dans le ciel du quartier, principalement due à la présence de nombreux appareils de pompiers ou de police… La police venait d’ailleurs d’interdire de survoler la zone. Ca n’empêcha pourtant pas les deux jeunes femmes de s’approcher très près de l’endroit de l’explosion et de poser discrètement leur appareil sur un toit avant de descendre enquêter à pied dans la rue.
Cette enquête leur apprit que l’explosion avait eu lieu dans une taverne appelée la Cantate, où un groupe de forcenés avait provoqué une rixe sans raison apparente, tué ou blessé plusieurs personnes, perpétré un attentat à la bombe et enlevé un inspecteur de police tout en assommant deux sergents de ville venus les appréhender. Bizarrement, les descriptions des suspects ressemblaient, entre autres, à Alexander, Inishka, Drako et Mlle Flora. Au devant de quels ennuis ces esprits bouillonnants étaient-ils encore allé se jeter à corps perdu !? Le fait est que la police n’était parvenue à arrêter personne car une partie des suspects avait fui en volant une aéro-chaloupe et l’autre à bord d’une puissante auto-vapeur brusquement surgie de nulle part.
Fortes de ces informations, et tandis qu'une tempête d'une rare violence se déclenchait soudain, June et Ivy étaient retournées à leur propre véhicule… où une mauvaise surprise les attendait…


Un homme en robe de bure avec l’air peu commode et une gatling tenue à la hanche les coucha en joue au moment où elles s’apprêtaient à monter à bord :
« Alors, Mesdemoiselles, on compte s’éclipser en douce après avoir espionné dans la rue ? »
Son sourire était celui d’un prédateur sûr de lui ; son costume, celui d’un auxiliaire de l’Inquisition ; son arme, un engin de mort capable de truffer les deux jeunes femmes de balles avant qu’elles n’aient pu esquisser le moindre geste.
Toutes deux avaient assez d’expérience pour comprendre aussitôt qu’il s’agissait de quelqu’un avec lequel il était préférable de négocier plutôt que de se battre…
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Mycroft » 07 Mai 2010, 21:25

La pluie commençait à tomber sur le pavé parisien avec une intensité grandissante.


« Alors, Mesdemoiselles, on compte s’éclipser en douce après avoir espionné dans la rue ? »

Les deux jeune femme étaient visiblement plus étonné que effrayé. Les gouttes ruisselantes sur leurs visages semblaient les rendrent plus vulnérables, comme deux petits chatons apeurés. Un souvenir d'enfance lui revint, quand dans la demeure familiale, il expérimentait la souffrance sur de jeunes animaux.

« Je suis Mycroft de Melk, Exécutant des œuvres de la steam inquisition et j'aimerais savoir pourquoi vous vous intéressées à cette affaire »

Plusieurs hypothèses lui venait à l'esprit. Il ne s'agissait sans doute pas de journalistes, ni d'agents de la force public. Peut être étaient elles des renforts assignés à la protection de l'homme que ses collègues venaient d'enlever? Dans ce cas pourquoi envoyer deux représentantes du sexe faible? Il avait déjà pu constater par le passé le danger que pouvait représenter des femmes aux airs innocents qui se révélait parfois être des tueurs sans pitié.
Sa méfiance redoubla, un sourire se dessina à la commissure des lèvres et sa main se resserra sur la gâchette de la mitrailleuse.

« Allons Mesdemoiselles, on pourrait venir et je serais obliger de finir cette charmante rencontre dans un bain de sang. J'attends une réponse. »

La pluie continuait à tomber, un éclair illumina soudain la scène suivi peu après par un long roulement de tonnerre.
Tuer ne l'avait jamais dérangé, mais dans cette situation la curiosité l'emportait sur ses instincts. De longues secondes s'écoulèrent.
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9096
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Fée Mécanique » 11 Mai 2010, 11:06

Mycroft s'aperçut alors que ce n'était pas lui que les deux jeunes femmes regardaient : elles fixaient le ciel, au delà de lui. Il se rendit enfin compte du léger bruissement des hélices de l'appareil qui venait de faire son apparition dans la rue juste derrière : si le temps n'avait pas été si couvert, il aurait sans doute repéré la machine grâce à son ombre...
Il s'agissait d'un aéronef militaire de la dernière génération, tel qu'en utilisait la police.

"Vous êtes dans une zone dont la police a interdit l'accès. Vous êtes par conséquent en état d'arrestation. Veuillez lever les bras et ne pas bouger jusqu'à nouvel ordre" brama une voix nasillarde à travers le porte-voix intégré de l'appareil.
Mycroft vit l'une des deux femmes s'exécuter aussitôt, celle qui avait de longs cheveux blonds-roux. Son regard exercé s'aperçut alors qu'elle en avait profité pour saisir discrètement l'une des petites fioles qui étaient suspendues à sa ceinture... qu'elle lança dans le même geste vers l'aéronef, atteignant la nacelle avant où se trouvait le co-pilote, celui qui servait également les gatlings anti-personnelles jumelées que transportait ce type d'appareil.
La fiole explosa aussitôt, répandant une vapeur verdâtre au contact de l'air. Le policier poussa un cri terrifié et bondit aussitôt hors de l'appareil -- il aurait d'ailleurs fait une chute mortelle si son fond de culotte ne s'était par bonheur accroché à un balcon de fer forgé qui dépassait deux ou trois mètres plus bas. Derrière lui, le pilote fut bientôt aveuglé et n'eut d'autre choix que de faire un atterrissage forcé dans la rue.

Mycroft vit alors les deux jeunes femmes partir d'un éclat de rire comparable à celui de deux gamines qui venaient de faire un mauvais coup et se ruer dans leur propre aéro-chaloupe.
Il les suivit mais la deuxième jeune femme, la brune vêtue de noir, sortit aussitôt un petit deringer de sa manche et lui tira une balle en pleine tête. Par chance, le projectile se contenta de lui érafler le cuir chevelu. Il chancela néanmoins et se releva juste à temps pour bondir sur le train d'atterrissage de l'appareil, là où les deux jeunes femmes ne pouvaient pas le voir. Son seul regret était d'avoir dû laisser la gatling sur le toit.
Les deux femmes décolèrent, emportant à leur insu l'inquisiteur vers leur enigmatique destination. Dans le ciel, la tempête se déchaînait...
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Mycroft » 11 Mai 2010, 12:24

Il passa quelques minutes à se contorsionner afin de trouver la position idéale. Une fois installer il se sangla à l’aide de sa ceinture, il ne lui restait plus qu’à attendre.
Attendre.
Il n’avait jamais totalement repoussé les limites de sa patience, faisant de l’attente un art. Les gens souvent attende mais jamais ne se rende compte le calme et l’endurance que demande son métier. Les longues heures à rester immobile sur le toit d’un immeuble à attendre sa cible, à patienter enfermer dans une caisse ou dans un trou, à écouter stoïque un prisonnier hurler pendant un interrogatoire.
Un jour, ayant mal dosé la quantité d’explosif nécessaire à l’élimination d’une secte d’illuminé, il s’était retrouvé enseveli par les gravats de leur sanctuaire. Il n’était pas blessé, juste bloqué. Il ne cria pas, ne hurla pas et ne fit aucun geste inutile. Il attendit, des jours durant, survivant en mangeant des insectes qui passait à sa porté et buvant l’eau ruisselant faiblement au dessus de lui. Sans nouvelles de lui une deuxième équipe fut envoyé, elle le dégagea. Il avait attendu trois semaines.
Attendre.
Les choses étaient un peu différentes cette fois-ci. Sa position se révélait inconfortable et l’aéro-chaloupe faisait de furieuses embardées, malmenées par les violents vents qui s’était levés. La pluie battait son visage avec violence, limitant sa vision à quelques mètres. Il fallait attendre encore avant d’agir. Les éclairs zébraient le ciel. L’inaction devient action. Jamais il n’avait été autant secoué.
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9096
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Fée Mécanique » 11 Mai 2010, 13:44

Le capitaine d'escadrille Casimir Vannier luttait contre les éléments déchaînés. Le fait de perdre un peu d'altitude lui avait permis d'être un peu moins balotté par les vents mais la tempête continuait à secouer son aéronef comme un fétu de paille.
Quelques instants plus tôt, après avoir quitté le vecteur d'interception de la Fée mécanique, il avait entendu un violent larsen qui lui avait déchiré les tympans. Depuis, ses oreilles bourdonnaient encore... mais sa vue ne semblait pas avoir été affectée !
Il sursauta donc en apercevant soudain, à moins de cent mètres devant lui, une aéro-chaloupe civile qui bravait la tempête. Deux femmes échevelées se trouvaient à bord, goggles sur le nez : l'une était vêtue de bleu et avait les cheveux clairs ; l'autre était vêtue de noir et avait des cheveux de jais. Plus étrange encore, un gros paquet brun semblait attaché à son train d'aterrissage ; or ce paquet avait des bras qui se cramponnaient à la structure métallique sur laquelle étaient fixées les roues de l'appareil.

"Je rêve" s'exclama-t-il.
Et, comme pour lui donner raison, la tempête s'arrêta aussitôt.


Quelques secondes plus tard, les deux appareils étaient pratiquement bord à bord et Vannier hurla :
"Police, veuillez atterrir immédiatement pout contrôle d'identité !"
Pour toute réponse, les deux étranges pilotes lui tirèrent des langues goguenardes.
L'instant d'après, leur aéro-nef n'était plus qu'un point qui filait dans son retro-viseur.

"Delormes, intercepte-moi ces deux garces", ordonna-t-il à son ailier, sur lequel filaient les deux impertinentes.
Il vira de son côté sur babord pour se lancer à la poursuite : pris entre Delormes et lui, l'appareil non identifié n'aurait pas la moindre chance de leur échapper... surtout avec le calme idyllique qui venait de remplacer la tourmente. D'ailleurs, s'il n'y avait pas eu quelques restes de nuages en train de se dissiper, il aurait cru avoir rêvé cette tempête...
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Fée Mécanique » 12 Mai 2010, 07:17

Le pilote Fabien Delormes ignorait qui étaient les "deux garces" en question. Mais dans la mesure où il n'avait que l'aéronef de Vannier et une aéro-chaloupe en visuel, il dcida qu'il devait s'agir des occupants de ce second appareil.
Il leur lança aussitôt par signaux lumineux l'avertissement "ATTERRISSAGE/OU/TIR" et souffla dans le cornet qui le reliait à son co-pilote :

"Tir de barrage à mon ordre. A la gatling. Inutile de les tuer mais arrête-les moi !"

Comme il s'y attendait, l'appareil non identifié ne réagit pas.
"Feu".
Les deux gatlings jumelées de l'appareil se mirent à cracher leurs balles traçantes.

Mais l'aéro-chaloupe semblait l'avoir prévu : son pilote, une femme aux cheveux blonds vénitiens, bascula sur son aile tribord, ce qui la positionna exactement entre l'appareil de Delormes et celui de Vannier, qui avait fini de manoeuvrer pour la prendre à revers. Le copilote de Delormes la suivit de ses mitrailleuses, envoyant certaines de ses balles directement sur Vannier. Le copilote de Vannier se mit à tirer à son tour, si bien que les balles traçantes se mirent à crépiter autour de Delormes.

"Mais halte au feu, crétins ! glapit le capitaine. On va s'entre-tuer !"
Le fait est qu'entre les deux aéronefs, l'aéro-chaloupe semblait se jouer des tirs de mitrailleuses légères avec une facilité déconcertantes.
Il finit par croiser Delormes. Or, comme l'axe de rotation des gatlings, situées de part et d'autre de sa nacelle, n'excédait pas 90°, le copilote décida de passer à sa mitrailleuse lourde, placée tout à l'avant de l'appareil sur un affût qui lui permettait quasiment 180° de rotation.

"J'ai dit à la gatling, s'écria aussitôt Delormes. Tu veux les transformer en bois d'allumette, ou quoi ?"
Le copilote garda le doigt pressé sur la détente tout en se retournant pour lui lancer un regard furieux... et c'est à cet instant que passa l'appareil de Vannier, poursuivant l'aéro-chaloupe. Et c'est lui que les balles de la 12.7 atteignirent. Touché de plein fouet et quasiment à bout portant, l'aéronef de Vannier se disloqua et prit feu.
Delormes vira, dépassa la carcasse fumante qui plongeait vers le sol et pria pour que le capitaine et son copilote aient le temps d'utiliser leurs parachutes.

Il avait envie de tuer son propre copilote mais garda le silence. Il décida de tourner sa colère sur l'aéro-chaloupe qui fuyait toujours plein sud-ouest.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Mycroft » 12 Mai 2010, 09:38

Mycroft avait eu un pincement au cœur quand il avait du abandonner sa Gatling sur les toits parisiens. Mais il regretta vraiment son geste que lorsque les deus aéronef de la police les prirent en chasse. Son inconfortable position ne lui permettait pas de bien suivre les événements, de plus la pilote de l’aéro-chaloupe semblait décidée à se débarrasser de lui. Elle enchaîna une succession de manœuvres qui lui rappela ces hommes essayant de monter un cheval sauvage. Lorsque l’un des deux aéronefs explosa la chaleur l’obligea à se recroqueviller dans sa cape.
Quand il releva la tête, le deuxième avion les suivait de près, faisant cracher la 12.7, visiblement décidé à venger son camarade. L’aéro-chaloupe faisait de furieuses embardés pour éviter les tirs, manquant de le décrocher à toute instant. Il analysa ses possibilités de défense qui se trouvait des plus réduites ayant été contraint d’abandonner tout son équipement.
Etudiant le cheminement compliqué des tuyaux se trouvant au dessus de lui, il identifia le tuyau venant du reservoir de combustible de secours. Il dégagea le Bowie de sa botte et trancha le tuyau puis le dirigea vers leur poursuivant. Un brouillard de fines gouttelettes se forma. Il pensait ainsi perturber l’adversaire.
Le résultat fut bien au delà de ses espérances. Le liquide qui s’était déposé sur l’aéronef s’enflamma d’un coup, certainement au contact du canon brûlant qui n’arrêtait pas de cracher ses balles.
Le feu se propagea rapidement au reste de l’engin. Le pilote et son co-pilote abandonnèrent rapidement leur engin.
Mycroft étais ravi de la réussite de son opération, bien que celle-ci avait certainement beaucoup réduit leur autonomie.
Avatar de l’utilisateur
Mycroft
 
Messages: 9096
Inscrit le: 28 Décembre 2009, 14:20
Localisation: Breizh


Re: Nouvelle enquête et anciens souvenir... June et Ivy.

Messagepar Fée Mécanique » 13 Mai 2010, 17:23

"Comment ces pîtres ont-ils fait pour s'entre-détruire tous les deux, demanda Ivy. Ce n'était pas prévu mais voilà qui arrange bien nos affaires... sauf que, d'après mes instruments, nous avons une importante fuite d'huile. Une de leurs balles a dû nous toucher au niveau du ventre de l'appareil..."
"Je vois un truc, répondit June qui braquait ses jumelles vers le sud-ouest. Ca vole... C'est un avion... Non, c'est trop petit pour un avion. C'est un homme avec des ailes mécaniques... Il porte un uniforme de chevalier inquisiteur."
"Peut-être que celui que nous avons laissé à Paris a eu le temps de prévenir ses petits copains... S'il vient sur nous, il y a un fusil à lunette sous ton siège."
"Non, apparemment, il vole à très basse altitude et ne semble pas s'intéresser à nous."
"Tant mieux pour lui..."

Effectivement, Lucius Ventura ne s'intéressait pas à cette aérochaloupe qui volait dans la direction opposée à la sienne. Il devait rendre son rapport le plus tôt possible à Paris et n'avait pas de temps à consacrer au reste.
Il n'aperçut même pas Mycroft qui, toujours accroché au train d'atterrissage de l'aéro-chaloupe, tentait de lui faire signe sans toutefois oser faire du bruit et risquer de se faire repérer par les deux femmes qui pilotaient l'appareil.


"La situation devient critique, June. Nous allons être à court d'huile d'ici peu."
"C'est réparable ?"
"Pas en vol. Je vais devoir atterrir."
"Attends, j'aperçois un gros zeppelin devant nous... C'est... C'est la Fée mécanique ! Il ne va pas très vite. Crois-tu que nous avons encore assez d'autonomie pour l'atteindre ?"
"Ah oui, je le vois aussi. Pour l'autonomie, je l'espère. Si tout se passe bien, nous allons bientôt pouvoir confirmer à nos amis que Ravington est bien à l'origine du gaz délirant qui a été utilisé par nos agresseurs l'autre jour..."

Ivy lança les gaz à fond, poussant l'aéro-chaloupe dans un dernier effort.
La nuit tombait pour de bon autour des deux femmes... et de Mycroft qui n'avait toujours pas révélé sa présence clandestine.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34

PrécédentSuivant

Retour vers Index du forum

Retour vers L'affaire Ravington

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité