Go to footer

Aller au contenu


Fiches Personnages

Tout ce qu'il faut savoir si l'on veut participer au roleplay autour de la Fée Mécanique. Discussions HRP.

Re: Fiches Personnages

Messagepar Klaaus Szwanzig » 04 Décembre 2013, 19:58

Nom: Szwanzig
Prénom: Klaaus
Âge: 25ans
Taille: 1m64
Poids: 60kg
Nationalité: Lorrain (Prusse, puis Français quand la France récupéra l'Alsace et La Lorraine)

Histoire:

Klaaus est né en Lorraine au moment où elle fesait partie de la Prusse, après son service militaire, il s'engagea dans les IVM (malgré le fait que ses parents le voyer plus inventeur dans une usine).
Après que la France eu récupérée ses territoires pris par les Prussiens, il dut rester en France et quitter l'armée. Ne pouvant pas rentrer dans les forces Françaises (ancien soldat Prusse donc espion d'un côté et traître de l'autre, mais surtout combattre contre ses anciens camarades) la solution qui se présentas fût de vendre ses services. Il accompagna des groupes d'explorations comme escorte, ou encore mécanicien dans des dirigeables de transport. C'est au cours d'une discussion qu'il entendit parlé de la Fée Mécanique et que son équipage chercher à être complété. Il répondu tout de suite à l'offre en espérant être engagé.

Ingénieur Vapeur Militaire: Les ingénieurs vapeur(IVM) furent crée par l'armée Prusse comme soutien des autres corps d'armées. Autant mécano que soldat, ces hommes sont adeptes du système D et capable d'inventer des systèmes ingénieux pour se sortir des pires situations (dépanné une chaudière sur le point d'exploser, utiliser des rivets comme munitions). Ils ont la réputation d'être des têtes brûles mais ils sont d'une très grande fiabilité.

Apparence: Klaaus n'est pas très grand mais il compense par une musculature assez développé (maître-cube), le regard noir et acéré, les cheveux châtains clairs.

Caractére: Solitaire, analysant rapidement les situations à problème, ne cède pas facilement à la panique c'est quelqu'un sur qui on peut compter.

équipements: -Goggles de soudeur
-Masque respiratoire étanche (peut faire office de masque à gaz)
-Combinaison de travail renforcée
-Outils (Clé anglaise, clés de divers taille, etc...)
-Grosse clé anglaise (arme de contact)
-Riveteuse à vapeur comprimé (sorte de mitrailleuse lourde)

Compétences: -Fabrication d'objet de destruction et de mort divers
-Réparation d'urgence
-Mercenaire discipliné
-pilotage de petits véhicules
-Formation commando
Dernière édition par Klaaus Szwanzig le 23 Janvier 2014, 13:03, édité 2 fois au total.
La Fée Électricité est une garce, elle est copine avec la Faucheuse.

[RP: Fée Mécanique]Klaaus Szwanzig, Groupe de défense du dirigeable
Avatar de l’utilisateur
Klaaus Szwanzig
 
Messages: 147
Inscrit le: 15 Novembre 2013, 22:17
Localisation: Dans une grotte avec un Sotré


Re: Fiches Personnages

Messagepar Alphonse » 04 Décembre 2013, 22:22

Mon identité? Alphonse, 26 ans.
Plus précisément, je me nomme Alphonse Delacroix, magicien et prestidigitateur, même si avec mes clients plus "proches" j'ai pour nom Stig Volker. Mesure de précaution quand on exerce mon métier, et puis on ne peut pas se présenter à la police comme vendeur d'information.

Mon apparence? Un jeune homme de vingt six ans aux traits slaves, aucune étincelle de bonne volonté ou d'intelligence dans le regard. Mais une petite flamme pleine de malice dans les yeux pour sûr, l'opium commence à me ronger et je suis un clou de soixante kilos pour un mètre soixante dix-huit. Mes cheveux sont par nature noir de jais, même si avec le danger que les gens de ma profession encours le déguisement et la teinture sont monnaies courantes. Mes yeux sont verts, seule chose que la police peut affirmer.

Mon caractère? Malicieux, cupide, opportuniste, extraverti. J'ai aussi une énorme tendance à ne pas m'exposer au danger quand je le peux, bien évidemment j'ai un caractère bien trempé. Malgré tout, je sais me tenir quand il le faut et l'hypocrisie est devenue une seconde nature chez moi. Personne n'est parfait.

Ma profession? Je vends des informations que je récupère de façon plus ou moins légale (en traînant dans un lupanar ou en menaçant par exemple). Mais toutes les provinces ne sont pas cibles de tourmentes politiques et confirmé les doutes d'un éleveur sur la fidélité de sa femme rapporte peut. En période de vache maigre, je vends de l'opium et fait de la contrebande.

Mon histoire?
D'après la police, mes parents seraient russes et criminels...
La réalité est tout autre : je suis née à Orléans, mon père était gendarme, il voulait que je prenne la relève, ainsi j'ai subi une éducation martiale. Pas violente, mais strict, j'ai ensuite quitté mes parents pour éviter d'avoir à devenir flic, je suis ensuite allez à Paris pour devenir apprenti chez un horloger. Inutile de dire que ce fût la période la plus stable de ma vie, ensuite un "chimiste" plus que véreux m'a contacté et m'a proposé un contrat plutôt simple : fabriquer une réplique de big ben et y cacher de l'opium en quantité. Pour s'assurer de ma fidélité j'ai du passer la douane anglaise avec lui... Tout c'est bien passé, heureusement. J'ai ensuite continué ma carrière de contrebandier internationale quelque temps avant d'arrêter après m'être fait tirer dessus à la frontière russe. La suite est aisément devinable : je suis devenu revendeur d'information en usant des noms que j'avais un peu partout en Europe. Malgré tout il arrive encore régulièrement qu'on essaie de me tuer, pour y remédier je me suis installé dans un quartier pourri de Londre. Rien ne filtre de moi, mais je filtre tout ce qui passe et je vivote tranquillement, terrer dans l'ombre. Même s'il m'arrive régulièrement de changer de pays, voire de continent quand les choses tournent mal.
Que dire de la situation actuelle? Hormis que je suis fauché comme le blé et que si on me donnait une pièce pour moissonner un champ au ciseau je le ferais sans hésiter.

Mes talents?
L'art du déguisement, la discrétion, l'éloquence, l'escalade (pas seulement de parois rocheuses), les acrobaties et l'horlogerie, je pratique aussi la chimie, assez pour savoir fabriquer de la poudre noire ou savoir comment tuer quelqu'un à coup sûr. Mais je suis loin d'être un scientifique où un maître empoisonneur.


Le revers de la médaille?
Si on excepte mes informateurs et les gens normaux, beaucoup de gens veulent ma peau : la police, d'autres malfrats, des chasseurs de primes aussi.
Je suis aussi un mauvais tireur, pas vraiment doué au corps à corps, j'ai aussi une (légère?) addiction à l'opium. Un goût sans doutes trop prononcé pour l'argent, la mécanique me fait défaut aussi, j'ai une vilaine tendance aux sarcasmes, aux cynismes et à la mauvaise foi. Mais l'un des plus grands défauts de ma personne et des gens de ma profession reste incontestablement ma grande gueule qui m'attire souvent des ennuis, même quand je modère mes propos.

Mes possessions?
Un ou deux lingots d'or en suisse, un appart miteux à Paris avec le strict minimum. Caché sous un faux planché j'ai des dossiers sur certaines personnes, pas vraiment le plus utile, mais assez pour pouvoir être vendu en cas de vache maigre.
Avatar de l’utilisateur
Alphonse
 
Messages: 6
Inscrit le: 26 Novembre 2013, 12:33


Re: Fiches Personnages

Messagepar Henry D Black » 04 Décembre 2013, 23:29

Henry Black


Caractéristique physique : 1 mètre 75, 73 Kg.
Pas spécialement musclé mais pas frêle pour autant.
peut porter moustache et barbe ou pas, change régulièrement (je préciserai),
Yeux verts/bruns.


Costume : Henry porte les vêtements que la nécessité ou le contexte lui impose et ne se sert de « goûts » vestimentaire que comme d’un outil de manipulation pour arriver plus vite à ses fins (à noter au passage qu’il peut tromper n’importe qui en se travestissant, prenant voix et gestuel autant qu’atours).


Equipement : Henry n’est pas un soldat, il n’est pas fait pour se battre de front, il conservera bien un couteau ou deux et quelques fumigènes sur lui au cas ou (et si la tenue le lui permet), mais bien plus que d’avoir toujours ses armes sur lui Henry à la capacité de les construire lui-même si il a le temps et les bons outils pour le faire, à l’image de son fusil de précision qu’il détruit complètement après chaque utilisation afin de faire disparaitre toutes preuves, et qu’il reconstruit à l’aide de pièce et matériaux récupéré et acheté lorsqu'il prévoit de s'en servir à nouveau.


Particularités et compétences : Il n’est pas plus agile que la moyenne et peut courir, sauter et escalader un muret comme le ferait n’importe qui, en revanche il peut réaliser toutes ces actions en silence, malgré des chaussures pas forcément adaptées.

Il n’est pas très fort en ce qui concerne le combat frontal, les échanges de coup de feu ou même les combats au corps à corps, si ce genre de situation se présente il préférera généralement disparaitre ou feindre une fuite afin de piéger son ennemi en sabotant, minant, empoisonnant, poignardant ou dégommant à distance par exemple.

Mais ce ne sont là que des compétences secondaires, la principale force d’Henry réside dans son cerveau. Il comprend et assimile les informations, les connaissances, les principes très rapidement et sans prendre de note. Sa mémoire extrêmement pointu lui permet d’assimilé des plans, cartes et formules complexes après les avoir vu seulement quelques secondes. Il garde ensuite ces informations en mémoire et peu les réutiliser à volonté par la suite, en les reliant ou les recoupant par exemple.


Caractère, psychisme : Henry est une personne très posée et très discrète qui réfléchit le moindre de ses actes avec grande importance, il vit comme si la vie était une partie d’échec à échelle variable et dont les pièces seraient pour la plupart dissimulées. Cette métaphore convient également au fait que la vie n’est QU’une partie d’échec, Henry ayant la conviction qu’aucune excentricité métaphysique n’explique ni ne donne de sens à l’existence des êtres et de la matière.


Histoire personnelle : Grosso modo grande étude à Londres, diplôme de Chimie synthétique et Electrochimie ainsi que de mécanique moléculaire et Physique mécanique générale.

Fonde une société avec deux personnes aussi doué que lui. Ils ont rapidement d’excellents résultats dans de nombreux domaines de pointes. Les brevets s’accumulent et leur notoriété devient rapidement internationale. Un mois avant le début de l’histoire les locaux explosent et les trois fondateurs sont officiellement déclaré mort.


(n’allez pas vous imaginer que j’ai bâclé ma fiche, mais je ne veux/peux pas tout vous dire pour l’instant)
Dernière édition par Henry D Black le 05 Décembre 2013, 00:30, édité 1 fois au total.
"ça fait semblant de te pomper le sang, mais en fait ça nettoie rien..."
Avatar de l’utilisateur
Henry D Black
 
Messages: 125
Inscrit le: 02 Juillet 2012, 23:14


Re: Fiches Personnages

Messagepar Chiddester Willicks » 04 Décembre 2013, 23:45

Identité :
Chiddester Willicks, modeste ingénieur naval anglais originaire du Sussex (ce qui explique son accent particulier).
Son âge ? Difficile à dire : mettons entre 40 et 55 ans...
Plutôt petit, effacé, il a une cicatrice en travers du visage, cause du mono-goggle qu'il porte sur l'œil gauche.
A part ça, on ne lui connaît aucun signe particulier, sauf lorsqu'il enlève son chapeau, laissant alors apparaître une épaisse chevelure rousse.
Histoire :
Perssonne ne sait exactement comment il est arrivé là, mais il parrait qu'il a bien connu Kain Fergusson, dans un lointain passé.
Apparence :
Il est souvent vêtu de façon très simple, d'un costume sombre a carreau, d'un large manteau de pluie en toile sirée, et coiffé d'un chapeau melon à large bord assez usagé.
Compétences :
Très doué en mécanique et spécialisé dans la construction des navires à vapeur de petite taille, il s'interesse depuis peu aux machines volantes...
Il n'est pas très combattif et préfère souvent la fuite.
Mais quand il le faut, il se serre assez bien de ses poings et de tout ce qui peut lui tombé sous la main.
Avatar de l’utilisateur
Chiddester Willicks
 
Messages: 15
Inscrit le: 01 Décembre 2013, 23:33


Re: Fiches Personnages

Messagepar Fée Mécanique » 05 Décembre 2013, 00:14

Klaaus Szwanzig a écrit:elle fessait partie de la Prusse

Pourquoi diable mettais t'elle une fessé à un pays?

Henry D Black a écrit:Henry porte les habilles

Soit il porte les habits, soit il s'habille, pitié ne commençons pas à mélanger les deux

Chiddester Willicks a écrit:un large manteau de pluie en toile sirée
ciel, un manteau en peau d'homme, quel barbarie.

Je tiens à vous rappeler de faire attention à votre orthographe et à vous relire.
Avatar de l’utilisateur
Fée Mécanique
 
Messages: 620
Inscrit le: 14 Octobre 2009, 10:34


Re: Fiches Personnages

Messagepar Nicolaï Krabowski » 05 Décembre 2013, 07:23

Nom : Ernst Kühlenstein
Âge : 27 ans
Taille : 1m77
Poids : 72kg
Pays d'Origine : Kaisertum Österreich (Empire d'Autriche)

Apparence physique :
Il porte perpétuellement un masque à gaz noir qui recouvre l'intégralité de son crâne, de manière à ce qu'on ne puisse pas voir ni son visage, ni ses cheveux, ni même son coup.
Outre cette particularité, il porte une simple redingote taillée court de couleur brune par-dessus une chemise blanche ainsi qu'une culotte coloniale grise. Il porte également une paire de gants de cuir noir et une paire de bottes à semelle épaisse fermées par des bandes de cuir et des boucles en laiton.
Son crâne masqué est surmonté d'un petit fez rouge.

Psychisme :
À cause de son masque, il est souvent difficile de savoir ce que pense réellement Ernst. D'un naturel souvent calme et silencieux, il peut parfois s'égarer dans des délires pseudo-philosophiques et complotistes, ou dans des réflexions scientifiques sans intérêt. Il semble doué d'un esprit rapide.
Et peut-être d'un deuxième esprit aussi... c'est possible...

Compétences/Particularité :
Il a une santé relativement fragile et n'est donc pas très fort. En revanche, il est suffisamment rapide et agile pour échapper à ses ennemis et s'en cacher le temps d'élaborer une stratégie. Ingénieur à la base, il peut sans problème concevoir, construire et réparer toutes sortes de machines telles que des tours à énergie, des générateurs de Tesla ou de Graaf, ainsi que certains types de machine à vapeur ; mais il est également en mesure de concocter diverses décoctions chimiques, du gaz irritant aux substances volatiles...

Il sait manier les armes blanches et les armes à feu basiques (mousquet et arquebuse), mais ne porte sur lui qu'un petit et un grand couteau ainsi que quelques cocktails chimiques aux effets variés.

Background :
Ernst Kühlenstein n'est pas son vrai nom, et ça, peu de gens le savent. Mais ce que plus de gens encore ignorent, c'est sa véritable identité.

Ernst est né dans un village reculé de l'Empire d'Autriche d'une mère Londonienne et d'un père supposément Russe, partit avant sa naissance pour une destination inconnue. Sa mère était alors atteinte d'une maladie dégénérative grave dont elle mourut cinq ans plus tard. Sur son lit de mort, elle lui conseilla de changer de nom – sans toutefois préciser pourquoi – et le confia à l'orphelinat de la ville voisine.

Très tôt, Ernst montra un certain intérêt pour les sciences ainsi que des capacités avancées en mathématique. L'Empire s'en rendit compte et décida de l'intégrer dès ses dix ans dans une école d'ingénieur. Élève studieux, il excellait notamment en chimie et en électricité. Faisant montre d'un engouement tout particulier pour des « para-sciences » telles que l'alchimie ou la cryptozoologie, l'un de ses professeurs décida de l'introduire auprès du Cercle des Celtes, une sorte de petit club secret dont le but est « de discuter des affaires supposées cachées de l'Etat » (à première vue, un de ces cercles d'adeptes de la théorie du complot, comme il en existe tant).

Il sortit de son école, alors âgé de dix-sept ans, décoré d'un Diplôme d'Ingénieur Polyvalent, et fut tout de suite dirigé à l'étranger, dans une grande usine d'extraction minière au nord du Royaume-Uni, où on lui confia la section « traitement chimique des minéraux ».

Il mène alors une vie paisible, s'appliquant dans son travail du mieux qu'il puisse (tout en gardant un contact, surtout épistolaire, avec le Cercle). Tout allait pour le mieux dans le meilleurs des mondes, jusqu'à ce jour tragique.

Alors qu'il se trouvait à côté de la cuve d'oxydation, une explosion eut lieux, répandant quantités de solvants chimiques et de gaz toxiques dans l'usine ; Ernst est alors aux premières loges et sombre dans un profond coma. Il est transporté d'urgence au Grand Hôpital de Londres ; à son arrivé, les médecins sont sceptiques : bien que son corps soit encore en vie, rien n'indique que son cerveau ait survécu. Il est donc laissé dans le coma.

Quatre mois passèrent, et Ernst ouvrit enfin les yeux ; l'infirmière qui était là pour changer une poche de sérum prit peur et se mit à courir partout dans l'hôpital, criant le « réveil du mort ». Les médecins accoururent pour constater l’événement. Ernst s'était redressé tant bien que mal, sous le regard hagard des docteurs, qui n'en croyait pas leurs yeux.

Une autre infirmière arriva et retira les poches de sérum, puis éteignit le respirateur approvisionnant le corps comateux en oxygène. Ernst eut un spasme, puis se mit à tousser et à cracher du sang ; l'un des docteurs trouva sage de remettre en route le respirateur.

Le bilan est mitigé : d'un côté il semble valide, peut se déplacer, parle normalement, etc. mais d'un autre côté il éprouve d'importantes difficultés pour respirer. Son apparence a également changée : il avait auparavant les cheveux châtains mais ceux-ci sont maintenant couleur sang. Il avait les yeux bleus clairs, mais ils sont devenus rouge sombre. Il avait la peau d'une teinte très légèrement hâlée, mais a maintenant la peau blanche et craquelée partout par de minuscules fissures noires. Les analyses psychologiques sont également partagées...

Après deux semaines d'hospitalisation, Ernst eut enfin le droit de sortir de l'hôpital ; les médecins lui prescrivirent le port obligatoire d'un masque à gaz destiné à l'aider à respirer, et lui conseillèrent d'éviter de laisser sa peau à l'air libre ou sous le soleil (à titre préventif, vraisemblablement). Il n'eut pas de mal à réintégrer son poste dans la grande industrie minière et tenta de reprendre une vie normale.

Mais cela ne dura pas. Quatre jours après son retour, une machine explosa. Une enquête fut ouverte, et tout indiquait que le fautif était Ernst. Il fut traîné devant les tribunaux. Une investigation psychologique déclara qu'il était fou et le mena tout droit dans un asile psychiatrique perdu au Nord de l'Irlande.

Il y passa près de six ans ; ses journées se constituaient surtout de longues promenades et d'échanges de lettres avec le Cercle.

Le directeur de l'hôpital changea pour un docteur fou qui décida après examen de Ernst de le lobotomiser. Ernst le comprit rapidement et s'échappa de l'asile.

Il erra longtemps de villes en villes ; mais l'un de ses camarades du Cercle lui conseilla vivement de fuir le Royaume-Uni... c'est peut-être bien une bonne solution.
Ernst Kühlenstein - Ingénieur en chef pour la Fée Mécanique
Nicolaï Krabowski
 
Messages: 26
Inscrit le: 15 Novembre 2013, 18:03


Re: Fiches Personnages

Messagepar Mandrake Aersteban » 17 Février 2014, 18:28

Nom: Aersteban
Prénom Mandrake
Âge: 31 ans
Taille: 190 centimètres, sir!
Poids: 85 Kgs
Pays d'Origine: Ecosse

Apparence physique:

Assez baraqué sous des airs de géant, les cheveux de Mandrake, comme ses yeux, sont marrons, et n'a aucune particularité physique notable. Il porte généralement comme habits un pantalon brun ample et simple, d'une redingote noire et de bottes en cuir noir lacées et pratiques pour la marche, montant jusqu'au mollet. En dessous, il porte habituellement un haut simple et ample à manches courtes blanc et des sous-vêtements, comme tout le monde.

Background résumé:
Ex-soldat au passé scientifique, il a décidé par quelques subterfuges de se reconvertir en biologiste, suivant les traces de son père. Réunissant ses économies, il a prit part au voyage avec ses richesses sur le dos, c'est à dire son matériel. Sous les ordres du comte Manfred Orlock, il se contente de profiter du voyage sans chercher les noises, dans le but de compléter un journal de voyage et de répertorier quelques espèces alors inconnues.

Psychologie:
Chaotique, mais surtout bon, il est loyal envers ses amis et les personnes de confiance. Malgré un détachement des conflits, il aime tout de même envoyer quelques gnions bien placés dans la figure des gêneurs, ou pendant une éventuelle mêlée générale. D'un tempérament calme et posé, il reste de bon conseil et tente de résoudre ses soucis sans s'imposer ou menacer; il devient assez fourbe quand il s'agit de vengeance néanmoins.

Compétences:
Ex-soldat, il sait faire ce que tout bon bidasse d'infanterie sait faire: tirer, courir, appliquer les premiers soins, beugler des ordres et prendre des décisions rapidement en assumant les conséquences. Son éducation, elle, lui a apporté les fondements en biologie et dans l'anatomie encore mal connue de l'époque. Il parle parfaitement l'anglais, l'allemand et le français, tient les beuveries et semble capable de bonnes manières, assez surprenant tout de même.

Matériel:
-Un fusil à verrou de conception extrêmement récente.
-Un revolver ( de type Colt Pacemaker, six balles où la poudre doit être ajoutée)
-Une machette
-Un sac à dos de voyage contenant du matériel de survie, de voyage, quelques livres et deux jeux d'habits.


(HRP: Je tiens à m'excuser du retard, j'ai -trop- peu de moments à moi.)
Avatar de l’utilisateur
Mandrake Aersteban
 
Messages: 9
Inscrit le: 08 Décembre 2013, 22:32
Localisation: 48° 12' 30" N 06° 43' 16" E

Précédent

Retour vers Index du forum

Retour vers Les règles, PJ et PNJs

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités