Go to footer

Aller au contenu


[Roman]Le Talon de Fer, par Jack London (PS)

Littérature et écrits des XIXe et début XXe siècles

[Roman]Le Talon de Fer, par Jack London (PS)

Messagepar Dame Bess » 14 Juillet 2012, 22:13

La Talon de Fer, (publié par les éditions Phébus), est écrit par Jack London en 1908, et se trouve ainsi à la limite entre steampunk et dieselpunk. Cet étonnant roman d'anticipation est narré par une femme, ce qui est assez inhabituel en la matière, Avis, et raconte par son prisme l'établissement par les ouvriers d'une Commune à Chicago, une guerre mondiale opposant les États-Unis et l'Allemagne, ainsi que l'avènement d'une dictature que nous appellerions fasciste, et ce à partir de sa rencontre avec son futur mari (et l'une des figures de proue de cette révolution prolétaire), Ernest Everhard en 1912. Résolument ancré dans le socialisme (le "talon de fer" est celui sous lequel la société capitaliste écrase le prolétariat), le roman est plus intéressant pour ses scènes de combat de rue, admirablement bien rendues que pour les dissertations théoriques du début. Son procédé d'écriture même est très original, puisque London le présente comme un manuscrit d'époque inachevé qu'il aurait trouvé, et annoté de précisions historiques. Le côté roman d'aventure est très présent, et nous entraîne à un rythme affolant dans une atmosphère apocalyptique. L'histoire d'amour entre les deux figures principales est également assez touchante, et le dynamisme de la narratrice, résolument émancipée, est tout à fait plaisant. J'ai personnellement surtout accroché à la seconde moitié du livre, qui décrit les combats dans Chicago. Le style est assez fluide, concis, ce qui ne gâche rien au plaisir de la lecture (pour les anglophones je conseille particulièrement la version originale)

Un petit extrait pour vous donner une idée :
"Désormais, nous regardâmes les fenêtres d'une manière avertie. Derrière n'importe laquelle, la mort pouvait être braquée. Tout bâtiment était une embuscade possible. C'était la guerre dans cette jungle moderne qu'est une grande ville. Chaque rue représentant un canyon, chaque construction une montagne. Rien n'était changé depuis les temps de l'homme primitif, en dépit des véhicules de guerre qui filaient autour de nous."
"It was a town of machinery and tall chimneys, out of which interminable serpents of smoke trailed themselves for ever and ever, and never got uncoiled."
Avatar de l’utilisateur
Dame Bess
 
Messages: 644
Inscrit le: 08 Juillet 2012, 22:25
Localisation: Le Paris de la Belle Epoque

Retour vers Index du forum

Retour vers Loge des gendelettres

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité