Go to footer

Aller au contenu


H.P Lovecraft

Littérature et écrits des XIXe et début XXe siècles

Re: H.P Lovecraft

Messagepar Gyzmo » 15 Août 2011, 16:21

Lovecraft avait certes de nombreux défauts ( mais c'était une mentalité trés répandue chez les américains blancs de l'époque dans le fond et peut on vraiment lui reprocher de ne pas avoir été meilleur que ses contemporains? C'est une question à laquelle je n'ai pas de réponses. On aimerait tous que nos auteurs favoris soient parfait mais ce sont aussi des humains et par conséquent influençable par le milieu qu'ils cotoient) Ceci dit pour ce qui est de l'antisémitisme de Lovecraft rappelons quand même de points importants 1) ça femme était juive et 2) sur la fin de sa vie il a écrit une lettre dans laquelle il expliquait regretter le racisme fortement présent dans ses oeuvres. Pour certains cette lettre est sincère pour d'autres une forme d'opportunisme pour bien se faire voir. L'auteur étant mort on ne saura jamais la vérité.
Et puis Lovecraft n'aimait pas grand chose de tout façon, même sa classe sociale, si on lit ses oeuvres ceux qui morflent le plus ou qui font le plus d'erreurs sont avant tout des gens qui lui ressemblent.
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
 
Messages: 91
Inscrit le: 06 Juillet 2011, 18:33
Localisation: Yvelines


Re: H.P Lovecraft

Messagepar Mlle Renard » 15 Août 2011, 18:58

Gyzmo a écrit:Lovecraft avait certes de nombreux défauts ( mais c'était une mentalité trés répandue chez les américains blancs de l'époque dans le fond et peut on vraiment lui reprocher de ne pas avoir été meilleur que ses contemporains?


Bien que tu te rattrapes aux branches et explicité ton point de vue après (et que je suis d'accord), je me permets de rappeler que la connerie humaine (oui, la modo dit des gros mots) est la chose la mieux partagée au monde, et que si la quasi totalité des peuplades primitives se désignent pas le nom "homme" dans leur dialecte, c'est parce que ceux d'en face ne le sont donc pas... Et cette caractéristique n'a pas disparu avec la civilisation.

Bref, le nombre de défauts d'un homme ou sa capacité à vouloir la mort de son voisin n'est pas déterminé par sa pigmentation*.

*ou même son intellect. Voltaire n'aimait ni les juifs ni les noirs, ce qui n'empêche pas notre société de le dépeindre en chantre de la tolérance et du respect philosophique des opinions de l'autre tant que justement les dites opinions suivent le siennes.

Fin de l'intervention "je mets les points sur les i", repartons sur Lovecraft.
Avatar de l’utilisateur
Mlle Renard
 
Messages: 2310
Inscrit le: 14 Mai 2010, 09:34
Localisation: Au fond d'une combe


Re: H.P Lovecraft

Messagepar Gyzmo » 15 Août 2011, 21:47

Ah oui non mais je suis totalement d'accord le racisme, était, est et sera toujours une connerie. Je voulais juste exprimer que je trouvais dommage de réduire cet écrivain à ça... D'autant qu'il a peut être sincèrement rejetté cette idée à la fin de sa vie (on saura jamais vraiment mais je veux y croire Na !
Aprés il est vrai que nombre d'écrivains ont été raciste ( Voltaire comme tu l'as même si lui j'ai jamais vraiment compris pourquoi on l'encensait, des philosophes que j'ai lu et même si je suis loin d'être un expert c'était loin d'être le plus interessant mais bon c'est un autre débat) est ce que pour autant on doit les boycotter en bloc ( par exemple j'aime lire les histoires de Dantec pour autant je suis en désaccord avec lui sur les idées qu'il défend et lui n'a pas l'excuse de s'être laisser influencer par la majorité (enfin je l'espère sinon l'avenir me fait un peu peur du coup))
Pour en revenir à Lovecraft je trouvais juste dommage qu'on refuse de le lire à cause de ça alors que par ailleurs c'est un écrivain formidable, et que je crois pas si détestable ( par exemple on le présente souvent associable alors qu'on sait grace à des photos qu'il adorait manger des crêmes glacées avec ces amis ( il en mangeait tant que c'est peut être ce qui l'a rendut malade du reste ))
Il a des défauts, des phobies et j'en passe mais le fait qu'il ai épousé une femme d'origine juive me laisse à penser que même s'il était surement raciste (du moins une bonne partie de sa vie) c'était plus par éducation qu'autre chose.
Enfin voilà j'arrête là parceque je suis pas sûr que ce que je dise soit trés clair et que je veux pas être mal compris sur ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
 
Messages: 91
Inscrit le: 06 Juillet 2011, 18:33
Localisation: Yvelines


Re: H.P Lovecraft

Messagepar Léo D'Albufera » 16 Août 2011, 14:32

Comme tu l'auras remarque, je ne refuse absolument pas de lire de Lovecraft, je dis juste que j'ai pas envie d'avoir des details sur sa vie et ses opinions.
Et en ce qui le concerne directement, l'argument "oui, mais tout le monde etait raciste a l'epoque" ne tient pas tout fait. Dans l'absolu, c'est bien sur vrai, et ca permet de lire par exemple le Roi en Jaune de Chambers. Apres, pour m'etre un peu renseigne et avec eu plusieurs cours de litterature du fantastique, Lovecraft etait quand meme particulirement atteint et vehement dans ses convictions.
Avatar de l’utilisateur
Léo D'Albufera
 
Messages: 45
Inscrit le: 20 Juin 2011, 09:34


Re: H.P Lovecraft

Messagepar Gyzmo » 16 Août 2011, 15:54

A mais je ne dis pas que mon argument justifie ou excuse tout, j'ai moi aussi peu apprécié les passages racistes de ces oeuvres ( et encore c'était moins choquant qu'une nouvelle de Conan écrite par Howard qui avait été refusée mais pas pour son racisme mais pour sa qualité littéraire)
Et je ne dis pas que le bonhomme était un être humain avec des valeurs à toutes épreuve.s Je dis juste que son racisme venait probablement d'une grande ignorance (mais n'est ce pas toujours le cas ?) et de l'éducation qu'il a reçut ainsi que de l'influence plus générale de son milieu.
Du reste le fait qu'étant antisémite et anti européen, il épouse une femme d'origine juive ukrainienne me laisse penser qu'il était pas non plus totalement indécrotable.
Bref pour moi sur ce sujet il était surement plus complexe que ce qu'on en dit.
Du reste pour avoir entamé le recueil de lettres dont je parlais plus haut quand il parle de l'échec de son mariage il ne repproche rien à sa femme ( alors qu'il aurait été facile de prétexté des cultures trop différentes ( même de nos jours on entant ce genre d'anneries)) il met plutôt l'accent sur le fait qu'il était un célibataire endurcit et que le mariage n'était au final pas quelque chose pour lui.
Et puis il y a toujours cette lettre écrite à la fin de sa vie.. Et quand on lit ces nouvelles, et même si je n'ai pas lut Lovecraft dans son intégralité (loin de là) l'aspect raciste s'atténue plus on avance dans le temps. (Même s'il ne se débarasse j'amais totalement de certains préjugés ( sauf peut être et de mémoire dans L'affaire Charles Dexter Ward mais je l'ai lut il y a assez longtemps donc je peux me tromper)
Encore une fois je ne nie pas le racisme d'une bonne part de son oeuvre, je dis juste que ça ne doit pas empêcher de lire un recueil de lettres ( qui pour ce que j'en ai lut jusqu'à maintenant ( mais j'en suis qu'au début) ne comporte rien de raciste) et puis il y a eut de nombreux commentaires, documentaires sur lui. Pour une fois on peut lire du première main et se faire une opinion sur le bonhomme grace à sa correspondance et sans le filtre du regard d'un autre ( car pour ce que j'en sais il semble y avoir une sacré marge entre la description que fait Sprague de Camp de Lovecraft et celle qu'en fait Houellbecq qui ont tous deux écrit une biographie de cet écrivain (je n'ai cependant pas lut ces biographies quelqu'un peut il en parler ?)
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
 
Messages: 91
Inscrit le: 06 Juillet 2011, 18:33
Localisation: Yvelines


Re: H.P Lovecraft

Messagepar Léo D'Albufera » 16 Août 2011, 17:46

J'avais commencé à lire Houllebeck et il m'était littéralement tombé des mains :mrgreen:
Je dois dire que tu me rends curieux ; je me ferais bien ma propre idée en lisant le dit recueil de lettres ;)
Avatar de l’utilisateur
Léo D'Albufera
 
Messages: 45
Inscrit le: 20 Juin 2011, 09:34


Re: H.P Lovecraft

Messagepar Gyzmo » 16 Août 2011, 18:17

Youpi j'ai gagné lol
Non plus sérieusement c'est exactement à ça que je voulais en venir (même si j'ai écrit des tartines pour tenter de l'expliquer) je voulais inciter les gens à ce faire leur opinion sur Lovecraft grace à quelque chose qu'on lit rarement ça correspondance perso. Même si je ne dis pas que ça changera radicalement l'opinion qu'on peut se faire de lui ça permet de se forger son opinion et non de se référer à des "on dit" comme par exemple le documentaire de Bernard et Trividic ( qui était du reste superbement réalisé) mais n'apportait rien de neuf et se concentrait surtout sur une approche mythique de Lovecraft.
(Certains ont peut être vu ce film il est en noir et blanc et la phrase la plus répétée est " Vous êtes un salaud bien ordinaire Monsieur Lovecraft "
http://www.dailymotion.com/video/x2eu0m_le-cas-howard-phillips-lovecraft)
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
 
Messages: 91
Inscrit le: 06 Juillet 2011, 18:33
Localisation: Yvelines


Re: H.P Lovecraft

Messagepar Theobias » 19 Octobre 2011, 10:20

Je rebondis tardivement sur H.P.Lovecraft un de mes auteurs préférés.

Sa correspondance en effet donne pas mal de billes pour comprendre sa mentalité même si celle qui est publiée l'est surtout en anglais (5 tomes contre 1 en Français) et incomplète. Lovecraft à plus écrit de lettres (+ de 10 000 la plupart se trouvant à la Brown University de Providence) que de nouvelles ou roman. Le racisme de Lovecraft est maladif. Je ne lui cherche pas d'excuses il a écrit et pensé des choses ignobles sous l'effet de la colère et de la stupidité et de choses qui le dépassaient et profondément enfuies dans sa psyché. Quand on rentre un peu plus dans le détail de sa vie (qui est pour le coup passionnante)on peut entrevoir et en partie comprendre le cheminement qui va conduire un enfant surdoué, venant d'une famille riche à cet adulte aigri et pauvre et bourré de complexes.

Il y a déjà à la base un racisme "culturel" d'une famille blanche bien né descendant des premiers colons. HPL s'est toujours senti d'ailleurs plus anglais qu'américain. Son père était un anglais pur jus assez imbu de sa personne selon les écrits qu'il reste sur lui. Bref chez les Lovecraft (coté paternel) et les Van Burren (coté maternel) on se la pète un peu ... Et JPL est un fils à papa.

Des événements vont alors plonger le jeune HPL dans le chaos. La disparition de son père atteint de neuro-syphilis (mais on ne parlera jamais de cela à la maison et il sera interné 4 ans ans de mourir dans un asile d'aliénés), la mort du grand paire qui l'a élevé et la perte avec lui de la fortune familiale. HPL déménage d'une maison avec jardin et domestique à un appartement avec ses 2 tantes et sa mère. La folie de sa mère qui le couve et l’insulte en même temps essayant par tous les moyens de le garder dans le giron de l'enfance. Il ne va plus à l’école, n'a pas d'amis et reste des journée entière enfermé dans le noir et vit avec une fiole de poison à ses côtés.

Là il est vraiment mur soit pour l'asile ou la camisole. A noté qu’apparemment sa mère a coupé les ponts avec sa famille paternelle mais qu'on dénote chez ses derniers des cas de folie, de suicide et aussi de neuro-syphilis (ceci expliquant peut être cela). C'est l'écriture qui sauve le jeune Lovecraft du suicide mais quand il revient dans le monde ce dernier ne l'a pas attendu et les valeurs qu'on lui a inculquées sont dépassées depuis belle lurette. Autour de lui des gens moins éduqué, ne venant pas d'une famille de nantis, des étrangers réussissent leur rêve américain. HPL lui est du siècle dernier et ne comprend rien à l'Amérique des années 20. Ces nouvelles le trahissent d'ailleurs, pas de femmes, pas d'allusion à l'american way of life, ses héros sont frustes à bien des égards et s'habille comme il y à 30 ans.

La haine de l'autre viendra surtout de là, quand à NY HPL cherchera du travail et verra qu'on emploie moins qualifié que lui (mais plus efficace) et qu'un simple plongeur noir gagnait deux fois plus que lui qui écrivant des nouvelles A LA MAIN (il refusait de les taper à la machine). Il lira Mein Kampf à sa parution aux USA (comme pas mal de monde d'ailleurs, il y avait avant guerre un parti nazi florissant) et adhérera aux thèses écrites comme pas mal d'américains (c'est la crise et Hitler au début apparait comme l'homme qui a redressé son pays du chaos, il sera même élu homme de l'année par le Times magazine en 1938! - Staline l'avait été en 1933 ;) ) Après il épousera une... juive, aura des correspondants et amis juifs (dont le jeune Robert Bloch le papa de Psychose) reviendra un tantinet sur ses positions (sans vraiment s'en débarrasser) et s’apprêtera même à voter pour Roosevelt (pratiquement vu comme un communiste par la faction adverse) mais la mort le surprendra avant.

Ces dernières lettres en disent déjà un peu plus. L'homme est un peu plus rasséréné. Il n'a plus toute cette haine en lui et reconnait (un peu) avoir cru en des chimère. Mais on ne saura jamais s'il faisant amende honorable ou si c'était un effet de manche littéraire.

Alors que reste t'il ? Un foutu bon écrivain qui n'aurait pas écrit des nouvelles si fortes s'il n'avait pas été un homme torturé (chez nous on a Céline) et un salaud "ordinaire" en partie modelé par son environnement familial, culturel et les circonstances particulière du déroulement de sa vie.

Vous trouverez des choses très intéressantes (en anglais) sur le blog d'un ami : H. P. Lovecraft And His Legacy (http://chrisperridas.blogspot.com/) qui aborde la vie de HPL selon les événements de son époque sans occulter ce qui emmerde un peu; il faut le dire, les fans Lovecraftiens.

Rien de ce qu'a écrit dans ses lettre Lovecraft n'est excusable mais c'est (en partie) explicable. Ces nouvelles d'ailleurs sous le couvert d'histoires d’horreur, montre l'horreur (toute relative il ne vivait pas dans un ghetto) de sa propre existence et son incapacité à trouver une issue si e n'est à travers le prisme facile de la haine.

J'essaye de mon côté en "démontant" une de ces nouvelles (Le Cauchemar d'Innsmouth) d'expliquer un peu son cheminement tortueux (surtout celui de la recherche de son père et la découverte hypothétique qu'il pouvait avoir lui aussi contracté la syphilis) si cela vous intéresse c'est ici >>> http://innsmouthmania.blogspot.com/
Theobias de Balzanans

"Non nova sed nove"
Avatar de l’utilisateur
Theobias
 
Messages: 599
Inscrit le: 03 Septembre 2009, 10:47
Localisation: Exposition Universelle de Paris 1900


Re: H.P Lovecraft

Messagepar Mlle Renard » 19 Octobre 2011, 11:58

Tiens et information plus légère sur Lovecraft : il a longuement correspondu avec Robert E. Howard, le papa de Conan.
Avatar de l’utilisateur
Mlle Renard
 
Messages: 2310
Inscrit le: 14 Mai 2010, 09:34
Localisation: Au fond d'une combe

Précédent

Retour vers Index du forum

Retour vers Loge des gendelettres

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités